Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 18 Oct 2018, 12:17

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: 22 Sep 2018, 13:57 
En ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72379
Localisation: Fortress of Writing
Confirmation que je préfère Audiard quand il est pleinement dans le genre, même si cela ne l'empêche jamais d'avoir un propos sur la société. En l'occurrence, son premier "vrai" western déroule avec élégance son récit sur l'inanité d'un monde violent et cupide et les racines très simples de ce mal, résidant dans le spectre de ces pères que l'on fuit et que l'on risque de devenir. Le rôle réservé aux rares personnages féminins en dit long à lui tout seul.

Mais je dois avouer que l'ensemble ne m'a pas parlé plus que ça.

En fait, je trouve les personnages du détective et du chimiste (et leurs interprètes) et leur histoire plus intéressants que les frères qui donnent leur titre au film. Je crois que j'aurai préféré un film sur cette amitié improbable, cette incursion de la science dans le Wild West et ce rêve d'une société utopique.

Au demeurant, leur place secondaire sert toutefois le parcours des protagonistes dont l'aboutissement parvient à être touchant.
On veut tuer le père (le Commodore) pour prendre sa place mais l'herbe nous a été coupée sous le pied et on retourne enfin chez maman.
Mais ça manque d'émotion in fine.

Formellement, il y a de très belles choses. Debie sort des néoneries de Noé et Korine pour signer une photo crépusculaire transpirant l'authenticité (l'obscurité du restaurant de l'hôtel chic *chef's kiss*) et la mise en scène recèle de quelques très belles idées (la toute première fusillade).
C'est son meilleur depuis Un prophète mais ça ne m'a pas emporté.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 24 Sep 2018, 10:52 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18695
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
La première fusillade est démente. Dingue d'ailleurs de réaliser que cette idée simple n'avait jamais été (en tout cas dans mon souvenir) mise en scène dans un western.

Sinon j'ai beaucoup aimé le rythme indolent du film, cette espèce de côté à la cool où on est pas dans une course-poursuite sans fin mais au contraire on prend le temps d'explorer cette mythologie western du quotidien avec plein de petits détails géniaux (l'araignée, la brosse à dents...). La narration parallèle entre les deux tandems fonctionnent super bien même si en effet j'aurais presque passé plus de temps du côté du duo Gyllenhall/Ahmed qui porte en lui une espèce de promesse naturaliste utopique à la Thoreau (cité d'ailleurs). C'est très beau, comme deux face d'une même pièce avec d'un côté ces chasseurs de prime violents (même si l'un d'eux veut en sortir) et de l'autre des idéalistes qui veulent voir la fin de cette abomination qu'est le monde de cette période.

C'est vraiment quatre très beaux personnages dominé par un bouleversant John C.Reilly. Je trouve magnifiquement tragique
la fin de cette parenthèse enchantée quand Phoenix, motivée par l'appât du gain signe leur arrêt de mort. Comme une ironie finale à l’impossibilité de sortir de ce cycle de violence et de mort.
Et la fin d'une douceur étonnante est également très belle, très apaisée même si rien des horreurs passées ne sera oublié.

Vraiment un western assez singulier je trouve, qui trouve son propre ton, sa propre identité, qui est souvent magnifique (la plage, San Francisco...) et qui m'a beaucoup touché. Peut-être mon film préféré d'Audiard.

4.5-5/6

P.S : fou rire d'avoir pris Rutger Haueur pour ça, le mec a deux plans muets :mrgreen: (j'imagine qu'ils ont coupé des scènes de dialogue).

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 24 Sep 2018, 11:03 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2008, 02:29
Messages: 4869
Art Core a écrit:
P.S : fou rire d'avoir pris Rutger Haueur pour ça, le mec a deux plans muets :mrgreen: (j'imagine qu'ils ont coupé des scènes de dialogue).

Si mes souvenirs sont bons, Andy Garcia a un plan muet dans Passengers.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Oct 2018, 10:26 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Déc 2015, 16:00
Messages: 1188
Art Core a écrit:
La première fusillade est démente. Dingue d'ailleurs de réaliser que cette idée simple n'avait jamais été (en tout cas dans mon souvenir) mise en scène dans un western.

Mon souvenir est confus du coup pas impossible que je me trompe, il n'y a pas une scène similaire dans True Grit ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Oct 2018, 10:33 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18695
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Possible mais alors j'ai quasiment aucun souvenir de True Grit...

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Oct 2018, 10:46 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 24775
Localisation: Paris
Art Core a écrit:
fou rire d'avoir pris Rutger Haueur pour ça, le mec a deux plans muets
Entre VALERIAN et le upcoming THE SONATA, le mec est devenu M. Caméo...

_________________
Ma série télé sur la rivalité Jacques Chirac/Edouard Balladur !
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Oct 2018, 21:06 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Fév 2016, 20:06
Messages: 3039
Localisation: - L Y O N -
Film Freak a écrit:
En fait, je trouve les personnages du détective et du chimiste (et leurs interprètes) et leur histoire plus intéressants que les frères qui donnent leur titre au film.


Art Core a écrit:
même si en effet j'aurais presque passé plus de temps du côté du duo Gyllenhall/Ahmed qui porte en lui une espèce de promesse naturaliste utopique à la Thoreau (cité d'ailleurs).


J'ai l'impression que c'est fréquent dans ses films, le fait qu'il n'arrive pas totalement à mener à bien toutes les trames dans le montage final. C'est plus frustrant qu'autre chose dans ce cas-ci, alors que parfois ca se traduisait par des reliquats d'intrigues finalement pas très claires (Sur mes Lèvres, Regarde les hommes tomber, et même si pas revus depuis la sortie il me semble que c'est le cas aussi dans Un Prophète et De rouille et d'os). Bref.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Un Prophète (Jacques Audiard - 2009)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 12, 13, 14 ]

Noony

209

11980

16 Mai 2016, 09:44

Lohmann Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. De rouille et d'os (Jacques Audiard, 2012)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Tom

20

3298

17 Juin 2012, 21:02

boultan Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Dheepan (Jacques Audiard - 2015)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

DPSR

37

1843

17 Sep 2015, 18:18

Arnotte Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Step Sisters (Charles Stone III, 2018)

bmntmp

6

242

19 Sep 2018, 09:06

bmntmp Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les Saisons (Jacques Perrin, Jacques Cluzaud - 2016)

Jerónimo

4

359

26 Fév 2016, 09:54

Jerónimo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Sisters (Brian De Palma, 1973)

Marlo

4

947

12 Juin 2018, 23:04

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Three Sisters (Wang Bing 2012)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Karloff

27

1542

28 Jan 2015, 09:27

Mr Chow Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. American Mary (Soska Sisters - 2012)

F-des-Bois

2

469

07 Mar 2013, 10:29

F-des-Bois Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages (Michel Audiard - 1968)

Blissfully

2

609

26 Jan 2007, 06:57

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les 3 frères, le retour (Les Inconnus - 2014)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 4, 5, 6 ]

DPSR

76

4036

17 Fév 2017, 18:11

Walt Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 20 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web