Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 21 Fév 2024, 18:11

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: La peur (Damien Odoul - 2015)
MessagePosté: 13 Aoû 2015, 09:13 
Hors ligne
Successful superfucker
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2006, 21:20
Messages: 8711
Image

Gabriel, jeune conscrit, rejoint le front en 1914. Il va vivre l’enfer des tranchées, et connaitre la peur qui ravage tous les soldats. Sorti vivant de cette terrible expérience, pleine de fureur et de sang, il va découvrir sa propre humanité.

Je n'ai pas encore vu Le fils de Saul, mais le nouveau Damien Odoul ressemble un peu à l'idée que je m'en fais, immersion viscérale faite de chair et de sang dans les tranchées de la première guerre mondiale. Suivant le carnet de bord d'un jeune poilu enrôlé dans ce massacre de masse, La peur tire le maximum d'un budget qu'on pourrait deviner infime face à n importe quel autre film de guerre américain, donnant le change grâce à un travail sur le son bluffant et une utilisation de bombes, canons et grenades proche parfois d'une ambiance à la Grandieux, ce qui rend le plaquage du journal sur ses images proche parfois du delirium tremens presque malaisé ou théâtralisé par moments. Ayant distribué la majorité des rôles à des non professionnels parlant aussi bien le patois que l'occitan (avec plus ou moins de réussite, le personnage du poète à la Nougaro qui part dans un délire scato, c'est assez crispant par exemple), Odoul montre l'agonie, la folie, l'épuisement et les corps mutilés, bref tout ce qui n'est pas confortable pour un spectateur allergique aux electrochocs, en tout cas du cinéma éprouvant et frondeur, qui n'a pas volé son prix Jean Vigo cette année.
4/6


Dernière édition par DPSR le 14 Aoû 2015, 16:41, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Aoû 2015, 14:24 
Hors ligne
Expert

Inscription: 25 Sep 2012, 15:31
Messages: 2130
La bande-annonce avec ses dialogues de film français d'auteur à la noix.
"Qu'avez-vous fait au front, vous vous êtes battu?" "ça dépend ce qu'on appelle se battre."

ça sonne aussi faux que la putain d'Apollonide. Mais bon, j'imagine qu'il a pas osé mettre un morceau soul en plein milieu ou filmer en soupirant des soldats dans des poses alanguies.

"je vais vous dire la seule occupation qui compte à la guerre - j'ai eu peur."
ce sont ces mecs là qui se moquent de Ribéry.
La scène où il danse en transe avec des tirailleurs sénégalais. Mon dieu.

Par contre ça donne envie de voir un vrai film de tranchées, filmé de façon moderne.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Aoû 2015, 14:30 
Hors ligne
Successful superfucker
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2006, 21:20
Messages: 8711
Qu'est-ce que tu peux être saoûlant, mon garçon...


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Aoû 2015, 14:32 
Hors ligne
Sir Flashball
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Déc 2013, 01:02
Messages: 23402
Lol, allez Caribou, continue comme ça, et peut-être que Tom reviendra poster pour te dire de te taire.

_________________
"Je vois ce que tu veux dire, mais..."
"Je me suis mal exprimé, pardon."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Aoû 2015, 14:36 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 84836
Localisation: Fortress of Writing
Caribou a écrit:
ce sont ces mecs là qui se moquent de Ribéry.

Ton intelligence a la gueule de Ribéry.

_________________
UBERLINKS toujours dispo sur OCS et MyCanal!
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Aoû 2015, 15:56 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Mai 2008, 10:03
Messages: 5808
Localisation: Poitiers
Caribou a écrit:
Par contre ça donne envie de voir un vrai film de tranchées, filmé de façon moderne.



Peut-être pas exactement ce que tu cherches mais Capitaine Conan, ça le fait.

_________________
You are a ghost driving a meat covered skeleton made from stardust riding a rock floating through space.
FEAR NOTHING


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Aoû 2015, 17:20 
Hors ligne
Titilleur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 09 Aoû 2015, 13:57
Messages: 81
Localisation: Nantes
Caribou a écrit:
ce sont ces mecs là qui se moquent de Ribéry.

Y'a des gens qui se moquent pas de Ribery ?

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Aoû 2015, 18:17 
Hors ligne
Expert

Inscription: 28 Mar 2014, 10:03
Messages: 283
Caribou a écrit:
La bande-annonce avec ses dialogues de film français d'auteur à la noix.
"Qu'avez-vous fait au front, vous vous êtes battu?" "ça dépend ce qu'on appelle se battre."

ça sonne aussi faux que la putain d'Apollonide. Mais bon, j'imagine qu'il a pas osé mettre un morceau soul en plein milieu ou filmer en soupirant des soldats dans des poses alanguies.

"je vais vous dire la seule occupation qui compte à la guerre - j'ai eu peur."
ce sont ces mecs là qui se moquent de Ribéry.
La scène où il danse en transe avec des tirailleurs sénégalais. Mon dieu.

Par contre ça donne envie de voir un vrai film de tranchées, filmé de façon moderne.


Qu'est ce qu'un "un vrai (?) film de tranchées, filmé de façon moderne (?)" ? C'est un film avec Ribéry dedans ?

_________________
ART: Ça mène à l'hôpital. A quoi ça sert, puisqu'on le remplace par la mécanique qui fait mieux et plus vite.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Aoû 2015, 18:27 
Hors ligne
Expert

Inscription: 25 Sep 2012, 15:31
Messages: 2130
moderne: avec les moyens d'aujourd'hui.
Ne pas y voir un jugement de valeur esthétique.
Prends Croix de Fer de Peckinpah et l'hyperréalisme (racoleur) de Fury de David Ayer, la différence.
Ou bien n'importe quel film de guerre à grand spectacle des années 80 et La Chute du Faucon Noir.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 12 Jan 2024, 18:37 
Hors ligne
Expert

Inscription: 30 Sep 2016, 19:39
Messages: 5175
Il est con ce Caribou mais il a pas tout à fait tort.
Jeté un oeil distrait sur cette adaptation d'un roman que je tiens en haute estime, et qui est une trahison totale. Caribou, sans l'avoir vu, n'avait pas tort de comparer la manière d'Odoul et celle de Bonello. Introduction pompeuse au ralenti, montrant l'esprit cocardier qui a présidé au massacre. Cela correspond aux premières pages du livre, et ne correspond pas. Le film filme quasi exactement ce qui est écrit, mais le ralenti ne correspond pas à ce qui est écrit, l'homme dans un coin est au milieu, la bousculade générale n'est pas présente, le jeune narrateur n'est pas aussi distancié que dans le livre, l'ironie rétrospective quasiment effacée - c'est un roman sur l'expérience d'un jeune de dix-neuf ans raconté par un homme qui commence à mûrir, ce dont fait fi l'adaptation. On filme une femme nue, comme l'élément décoratif d'une nature morte, qu'on nomme Marguerite. Une amante de passage est mentionnée quelques pages plus tard dans le roman, mais n'est pas nommée. Le film adjoint au narrateur un personnage de poète, en référence à cette phrase ? :"Je me souviens que j’ai vingt ans, l’âge que chantent les poètes" dans le livre ? Peut-être ou c'est juste gratuit et concon ? Assurément.
L'autre unique mention de poésie est celle-ci dans le livre

Citation:
Je fréquente pour la première fois un général dans le privé ; j’observe celui ci avec attention. C’est un petit homme ventru et rouge de teint, qui marche les jambes écartées, comme les cavaliers. Il porte l’ancienne tenue, tunique noire et pantalon rouge retombant sur des bottines à élastique. Il a la chevelure abondante du poète, l’œil malin, un air de faune sournois. À table on l’a placé à droite de la maîtresse de maison qui préside un repas de vingt couverts. Il parle avec une brusquerie militaire, il choisit dans les plats et flaire les bras des dames, comme pour se rendre compte de leur état de fraîcheur. Son esprit a un relent de garnison ; il conte des anecdotes plus lestes que celles qu’il est convenu de tolérer dans la bonne société. D’ailleurs il mange surtout solidement et boit le bourgogne avec une belle intrépidité. Il ne se détourne de son assiette que pour renifler ses voisines et lorgner leur décolleté. On trouve ces façons délicieuses de la part d’un homme qui doit protéger le jeune Frédéric, le fils de la maison. On fait un sort à ses plaisanteries.


Ce passage rend compte du ton du roman, complètement trahi par le film.
Puis un personnage parle en patois, le narrateur le comprendrait car sa grand-mère ne parlait elle aussi qu'en patois. Donc notre personnage a été visité comme les apôtres dans la Pentecôte et "parle le patois". Ces infidélités ne seraient pas gênantes si le film ne puisait pas en même temps abondamment dans son matériau d'origine, via la voix off - ou pas, car en fait il ne puise pas tant dedans. Il y a un monologue qui commence comme ça "L'amour ne sauve rien et pourtant...". Dans le roman, quand il verse dans la maxime, on lit : " L’amour est une transaction, au moins de sentiments dans les cas les plus rares : on aime pour recevoir. Absent, je ne pouvais rien donner. Et maintenant, je ne peux donner que sept journées d’un soldat d’infanterie, dont la vie est menacée, dont la carrière n’est pas ébauchée, et dont le cœur, il faut l’avouer, n’est pas sûr."
Le film change cet état de fait - le personnage principal n'a pas d'amour à l'arrière - en histoire d'amour unilatérale "comment pourras-tu aimer celui que je suis devenu".

Le dialogue avec un prêtre est considérablement alourdi, tout en conservant un tantinet de fidélité ("c'est un raisonnement de caporal" devient "c'est un raisonnement de petit caporal")

Des soldats africains apparaissent décorativement faisant du djembé et dansant. Ce sont les seules personnes heureuses au milieu de ce carnage (inutile de dire que ce passage n'est pas dans le roman). Voilà le personnage au centre de la danse dans un état de transe. Inutile de dire que cette séquence est bien plus problématique celle du Kapo, mais bon, tout le monde s'en branle de ce film. Est-ce cool de montrer la participation de soldats africains en faire un élément décoratif, d'une minute ou deux, où ils semblent ravis d'être là ? Non. Shame on you Damien Odoul.

L'acteur principal, pourtant non-professionnel paraît-il, est beaugossifié comme le veut le cinéma.

Film d'une profonde débilité à partir d'un matériau superbe. Une curiosité donc.

Chevallier reviendra sur la guerre dans Mascarades avec une ironie encore plus mordante permise par la distance des ans. A l'époque de la sortie du film, on assimilait La Peur, comme sieur DSPR (désespéré?) a des mémoires d'un poilu, sans mentionner que Chevallier aurait une carrière d'écrivain à succès, comme une sorte de Houellebecq de l'époque.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 12 Jan 2024, 18:48 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 84836
Localisation: Fortress of Writing
bmntmp a écrit:
Il est con ce Caribou mais il a pas tout à fait tort.
Caribou, sans l'avoir vu, n'avait pas tort de

:roll:

_________________
UBERLINKS toujours dispo sur OCS et MyCanal!
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 12 Jan 2024, 18:55 
Hors ligne
Expert

Inscription: 30 Sep 2016, 19:39
Messages: 5175
C'est Docteur Robert ou Mister Hospyan qui ne comprend pas l'ironie ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 12 Jan 2024, 19:10 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 84836
Localisation: Fortress of Writing
J'avais bien saisi, tkt. C'est mimi.

_________________
UBERLINKS toujours dispo sur OCS et MyCanal!
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 12 Jan 2024, 19:21 
Hors ligne
Expert

Inscription: 30 Sep 2016, 19:39
Messages: 5175
A cause de toi, j'ai cette chanson dans la tête.

https://youtu.be/Tb9L3iAUhc0

Bref, cela dit, j'ai le sujet de ton premier long comment t'es passé d'un beauf à un woke. Ne me remercie pas, je suis sûr c'est dans les tuyaux, et si tu le fais pas ! Tant pis pour toi.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 12 Jan 2024, 19:37 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 84836
Localisation: Fortress of Writing
Ok.

_________________
UBERLINKS toujours dispo sur OCS et MyCanal!
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. First Man (Damien Chazelle, 2018)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 5, 6, 7 ]

Film Freak

96

8451

07 Fév 2023, 00:58

deudtens Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Babylon (Damien Chazelle, 2022)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4 ]

Film Freak

59

10496

31 Déc 2023, 00:08

Jules12 Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Terrifier (Damien Leone, 2016)

KillMunster

13

939

20 Jan 2023, 10:43

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le parc (Damien Manivel, 2016)

Art Core

2

1208

08 Jan 2017, 12:01

Art Core Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Misanthrope (Damien Szifron, 2023)

Film Freak

12

1050

19 Oct 2023, 09:03

Mr Degryse Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Magdala (Damien Manivel, 2022)

Tout est Cinéma

8

573

07 Aoû 2022, 22:55

Lohmann Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Whiplash (Damien Chazelle, 2014)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4, 5 ]

Film Freak

64

6415

08 Jan 2017, 21:35

Erik Vonk Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La La Land (Damien Chazelle - 2016)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 4, 5, 6 ]

DPSR

88

10577

01 Juil 2019, 23:24

Vieux-Gontrand Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Damien veut changer le monde ( Xavier de Choudens, 2019)

Abyssin

0

1178

17 Mar 2019, 18:38

Abyssin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. L'Été de la peur (Wes Craven - 1978)

Blissfully

3

1540

23 Déc 2007, 11:38

Cosmo Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web