Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 21 Fév 2024, 19:20

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 23 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 27 Mai 2007, 16:36 
Hors ligne
Matou miteux
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Juil 2005, 13:48
Messages: 12933
Localisation: From a little shell, at the bottom of the sea
Image

"Une nuit, Maloin, aguilleur d'une gare portuaire est témoin d'un crime... Au lieu de quitter le quai après le passage en douane, un homme se cache dans le noir, comme pour attendre quelqu'un. Par dessus la proue du bateau apparaît un autre homme qui jette une valise en direction du premier. Une dispute éclate entre eux. Un des hommes tombe à l'eau avec la valise, l'autre s'enfuit. Maloin descend de son poste de contrôle. Il ne peut sauver la victime mais récupère la valise et y découvre une forte somme d'argent. Il n'appelle pas la police et ne court pas derrière le meutrier... Sa vie ordonnée, le train-train quotidien, ses habitudes répétées des centaines de milliers de fois, habitudes dont il est las mais auxquelles il s'est soumis, tout s'effondre."

Le film réalisé par un serpent. Et il y a de la majesté là-dedans comme il y en a dans le sublime n&b ou l'utilisation de la musique, orgue ou accordéon de vieux port et de marins. La fascination marche aussi ici ou là avec cet espace temps étiré parfois jusqu'à l'abstraction, mais globalement, sur 2h30, avec un argument narratif itsi bitsi tini ouini, le film tourne à l'épreuve de force. Faut être vaillant.

A noter une Tilda Swinton très en colère mais très mal doublée.

3/6

_________________
Doll, it's a heartbreaking affair


Dernière édition par Blissfully le 27 Mai 2007, 16:44, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 27 Mai 2007, 16:38 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 23542
Enfin un film qui divise. Accueilli sous les sifflets et les applaudissement, L'Homme de Londres du metteur en scène Béla Tarr crée la sensation. Dès le premier et somptueux plan-séquence inaugurale, le réalisateur hongrois tente de placer le spectateur sous hypnose. Noyé par un noir et blanc somptueux, le port de Bastia est une ville-fantôme seulement troublée par quelques hommes hagards dont Maloin, simple aiguilleur d'une gare portuaire, oiseau de nuit un peu trop curieux... Et Béla Tarr de jouer avec le cinéma, étirant les séquences à l'infini, multipliant les scènes attendues en hors champ, filmant la beauté du néant du doute. Une véritable expérience qui pourrait bien figurer au palmarès...

4-5/6


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 25 Juil 2008, 19:59 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Déc 2007, 09:47
Messages: 1950
Localisation: Why are there people like Frank?
J'ai envie d'avoir d'autres avis des cannois là. Lachez-vous. JC si t'es pas allez voir le Bela tarr t'es un faux
;)
.

_________________
Why there is so much trouble in this world?


Dernière édition par geL- le 14 Mar 2009, 19:22, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 25 Juil 2008, 20:03 
Legounette a écrit:
J'ai envie d'avoir d'autres avis des cannois là. Lachez-vous. JC si t'es pas allez voir le Bela tarr t'es un faux
;)
.

C'est bien (le premier plan-sequence tue) mais ... c'est pas extraordinaire. Et j'avais pas tout compris car j'ai pas mal baillé... :oops:

Ceci dit, paraît qu'on aura un nouveau montage, alors j'attends de voir.


Haut
  
 
MessagePosté: 22 Sep 2008, 13:48 
Hors ligne
Matou miteux
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Juil 2005, 13:48
Messages: 12933
Localisation: From a little shell, at the bottom of the sea
Blissfully a écrit:
A noter une Tilda Swinton très en colère mais très mal doublée.


Ce qui avait été fait à l'arrache juste avant Cannes pour que le film soit prêt pour sa présentation mais la version salle est toute clean comme l'indique Bela dans les Cahiers. En ajoutant qu'il ne lui reste plus qu'un film à réaliser, pense t-il.

_________________
Doll, it's a heartbreaking affair


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 22 Sep 2008, 21:16 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 20:24
Messages: 1412
Blissfully a écrit:
Blissfully a écrit:
A noter une Tilda Swinton très en colère mais très mal doublée.


Ce qui avait été fait à l'arrache juste avant Cannes pour que le film soit prêt pour sa présentation mais la version salle est toute clean comme l'indique Bela dans les Cahiers. En ajoutant qu'il ne lui reste plus qu'un film à réaliser, pense t-il.


J'aime bon son interview punk, d'ailleurs. Vous me faites tous chier, ras le cul, monde de merde, de la part d'un type de son envergure, ça dénote.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 22 Sep 2008, 21:19 
Hors ligne
Matou miteux
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Juil 2005, 13:48
Messages: 12933
Localisation: From a little shell, at the bottom of the sea
Oui, il a dû apprendre qu'il y avait des fuites dans sa salle de bain juste avant l'interview ou un truc du genre visiblement. :shock:

_________________
Doll, it's a heartbreaking affair


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 25 Sep 2008, 17:46 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Déc 2007, 09:47
Messages: 1950
Localisation: Why are there people like Frank?
Bon L'homme de l'ombre vu par Bela Tarr c'est bien très bien même.
Le parti pris du réalisateur qui ne dis rien, qui laisse le fil de l'histoire vu par les yeux tristes de Maloin.
D'ailleurs c'est l'un des gros point fort du film on suit la vie d'un homme banal, aiguilleur qui n'a que l'horizon, le train et la ville en ligne de mire.
Dans sa triste vie il y aura un bouleversement et c'est à partir de là que le film prend toute son ampleur.
Le visage de Maloin commence à se refroidir, il se métamorphose au fur et à mesure que passent les minutes, il a un attachement très fort avec sa fille, d'ailleurs il y a une très très belle scène où Maloin invite sa fille à boire un verre dans son bar quotidien. Bela tarr film un "tango" de deux personnes âgées accompagné par une fille à l'accordéon absolument fabuleux (le vieux avec la chaise et l'autre avec une boule de billard en équilibre sur son nez).
C'est un film humain, beau et fort. Les regards sont primordiales dans ce drame, et Tarr film les visages et les yeux avec une classe incomparable c'est splendide.
Je parlerais même pas de la camera en perpetuel mouvement c'est magnifique et c'est d'une souplesse...
La lumière comme toujours avec Tarr est somptueuse et le noir et blanc à craquer!
J'ai adoré.
5.5-6/6

_________________
Why there is so much trouble in this world?


Dernière édition par geL- le 25 Sep 2008, 21:21, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 25 Sep 2008, 17:51 
Hors ligne
Successful superfucker
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2006, 21:20
Messages: 8711
Legounette a écrit:
et le noir et blanc à craqué!

On peut pas le virer lui aussi? Juste le temps qu'il passe son brevet des collèges.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 25 Sep 2008, 17:52 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2007, 12:27
Messages: 12731
Localisation: Actresses
Putain il passe pas à Montpellier, je vais en écorcher un...

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 25 Sep 2008, 17:54 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Déc 2007, 09:47
Messages: 1950
Localisation: Why are there people like Frank?
DPSR a écrit:
Legounette a écrit:
et le noir et blanc à craqué!

On peut pas le virer lui aussi? Juste le temps qu'il passe son brevet des collèges.


Et le film t'en dis quoi?

_________________
Why there is so much trouble in this world?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 25 Sep 2008, 17:58 
Hors ligne
Successful superfucker
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2006, 21:20
Messages: 8711
Legounette a écrit:
DPSR a écrit:
Legounette a écrit:
et le noir et blanc à craqué!

On peut pas le virer lui aussi? Juste le temps qu'il passe son brevet des collèges.


Et le film t'en dis quoi?


Il passe pas chez moi ce film. Je le verrai sur Paris si j'ai le temps.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 01 Oct 2008, 14:33 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Oct 2007, 11:11
Messages: 7635
Quelqu'un sait où on peut trouver la bande originale du film (signée Mihály Vig)? Je l'ai trouvée magnifique.

Bon sinon moi je l'ai vu hier et c'est environ du 2/6 pour ma part. J'y ai trouvé de très belles choses formelles, notamment de superbes plans séquence, mais je me suis tout simplement plutôt ennuyé.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 01 Oct 2008, 14:44 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 22262
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Ca me fait penser au Bannissement. Un vrai "BMC" (beau mais chiant).

Blague à part j'ai très envie de découvrir Bela Tarr. Le peu que j'ai vu de lui (un plan séquence des Harmonies.. lors d'un cours) m'avait impressionné.

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 01 Oct 2008, 15:44 
Oui, si on veut découvrir Bela Tarr, faut surtout PAS commencer par celui-là !


Haut
  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 23 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Satantango (Béla Tarr - 1994)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

the black addiction

36

4457

21 Fév 2020, 14:33

Baptiste Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le cheval de Turin (Bela Tarr - 2011)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

DPSR

29

3667

20 Fév 2020, 14:46

bmntmp Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Almanach d'Automne (Béla Tarr, 1984)

Gontrand

4

1348

19 Juil 2023, 09:41

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les Harmonies Werckmeister (Belà Tarr - 2000)

Art Core

8

1554

27 Juil 2008, 05:21

march1291 Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Un homme perdu (Danielle Arbid, 2007)

DPSR

10

1818

25 Sep 2007, 13:54

Tiny Tears Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. L'homme qui marche (Aurélia Georges - 2007)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Zad

30

3658

04 Mai 2011, 08:13

Zad Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. L'Âge d'homme... maintenant ou jamais! (Raphael Fejtö, 2007)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Qui-Gon Jinn

23

2593

04 Juil 2008, 00:05

Z Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. L'Homme sans âge (Francis Ford Coppola, 2007)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4 ]

the black addiction

45

6032

13 Juin 2008, 12:01

Le Pingouin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Loup-garou de Londres (John Landis - 1981)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 5, 6, 7 ]

Blissfully

91

7730

03 Déc 2020, 15:19

Vieux-Gontrand Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. L'Homme aux poings de fer (RZA, 2012)

Film Freak

9

1850

15 Aoû 2013, 19:52

Xavierovitch Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot] et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web