Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 14 Juin 2024, 00:20

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 328 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 18, 19, 20, 21, 22
Auteur Message
MessagePosté: 02 Avr 2015, 20:25 
Hors ligne
Le quoteur fou
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2005, 17:40
Messages: 11786
Localisation: Hill Valley
Billy Budd a écrit:
Sauf que ce n'est pas un polar, mais une comédie.

S'ils voulaient faire une comédie, ils ont vraiment raté leur coup.

Caribou a écrit:
La note a l'air beaucoup trop clémente par rapport à l'avis qui précède.

Le seul défaut que je trouve au film (les longueurs) n'est pas rédhibitoire à mes yeux s'il y a des choses réussies à côté. J'aime les scénarios à tiroirs. Peut être que je les surnote un peu, mais c'est difficile à dire. Il n'y a pas de norme pour noter un ingrédient. J'aime aussi avoir été surpris par la fin. Ça fait plaisir, d'autant plus que c'est assez rare.
Je croyais que les petites frappes du motel allaient resurgir et pousser Miss America à un faux pas fatal


flatclem a écrit:
comme si c’était évident).

.. expliqué avant moi par plusieurs intervenants du topic, je voulais éviter la répétition.

_________________
Image Tennis de Table Bordeaux


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Avr 2015, 23:04 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 12:23
Messages: 7410
Tu es du genre à penser que Fight Club est un film qui dénonce, c'est ça ?

_________________
There is no such thing in life as normal


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Avr 2015, 07:22 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Mai 2008, 10:03
Messages: 5918
Localisation: Poitiers
Billy Budd a écrit:
Tu es du genre à penser que Fight Club est un film qui dénonce, c'est ça ?


Ou un film sur la boxe (anecdote hélas vraie).

_________________
You are a ghost driving a meat covered skeleton made from stardust riding a rock floating through space.
FEAR NOTHING


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Avr 2015, 08:59 
Hors ligne
Le quoteur fou
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2005, 17:40
Messages: 11786
Localisation: Hill Valley
Billy Budd a écrit:
Tu es du genre à penser que Fight Club est un film qui dénonce, c'est ça ?

lol pas vraiment.
Quand tu dis que Gone Girl est une comédie, tu obtiens quel genre de réactions en général ?

_________________
Image Tennis de Table Bordeaux


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Avr 2015, 13:09 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 12:23
Messages: 7410
rotary [Bot] a écrit:
Billy Budd a écrit:
Tu es du genre à penser que Fight Club est un film qui dénonce, c'est ça ?

lol pas vraiment.
Quand tu dis que Gone Girl est une comédie, tu obtiens quel genre de réactions en général ?


Oui, mais je m'attendais à un polar - le oui n'étant pas forcément un assentiment.

_________________
There is no such thing in life as normal


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Avr 2015, 14:30 
Hors ligne
Le quoteur fou
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2005, 17:40
Messages: 11786
Localisation: Hill Valley
A mon avis, ils font preuve de tact.

_________________
Image Tennis de Table Bordeaux


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 04 Avr 2015, 08:40 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 12:23
Messages: 7410
Si je m'en réfère à ton avis sur le film .... revois le.

_________________
There is no such thing in life as normal


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 04 Avr 2015, 19:52 
Hors ligne
Le quoteur fou
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2005, 17:40
Messages: 11786
Localisation: Hill Valley
Un jour. J'attendrai de l'avoir oublié.

_________________
Image Tennis de Table Bordeaux


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Mai 2016, 03:32 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Déc 2008, 01:24
Messages: 3431
Enfin vu.

J'aime quand Fincher trouve un écho dans les scénars qu'il choisit à sa maîtrise formelle parfois un peu étouffante.
J'ai retrouvé la fascination de la construction que j'avais eu devant Zodiac sauf qu'elle atteint ici son point de non retour en s'affichant clairement, par la satire, par les énormes twists, comme une grosse mascarade dans laquelle succombe le moindre élan de vie de ses personnages, tout entier absorbé dans le visage de Rosamund Pike (exceptionnelle araignée de cette toile morbide).
Il me manque un peu de vertige sur la fin, quelque chose qui formalise l'espèce de désert existentiel dans lequel le film voudrait nous faire plonger (ce qu'Eyes Wide Shut faisait en un mot) mais ça reste fascinant.

5/6

_________________
VADE RETRO - Une histoire du cinéma d'horreur


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Mai 2016, 02:43 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Aoû 2012, 12:19
Messages: 1663
Mr.Orange a écrit:
Enfin vu.

J'aime quand Fincher trouve un écho dans les scénars qu'il choisit à sa maîtrise formelle parfois un peu étouffante.
J'ai retrouvé la fascination de la construction que j'avais eu devant Zodiac sauf qu'elle atteint ici son point de non retour en s'affichant clairement, par la satire, par les énormes twists, comme une grosse mascarade dans laquelle succombe le moindre élan de vie de ses personnages, tout entier absorbé dans le visage de Rosamund Pike (exceptionnelle araignée de cette toile morbide).
Il me manque un peu de vertige sur la fin, quelque chose qui formalise l'espèce de désert existentiel dans lequel le film voudrait nous faire plonger (ce qu'Eyes Wide Shut faisait en un mot) mais ça reste fascinant.

5/6


Ah justement je trouve que cette fin assez violente et elle ouvre une porte existentielle assez inattendue (mais logique?). D'ailleurs en ce qui me concerne, ça fait deux films de suite (avec The Girl with the Dragon Tattoo) que Fincher me serre le coeur avec ses fins (déprimante avec Gone Girl, noire mais optimiste avec le précédant).
Bien vu la comparaison avec EWS.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Mai 2016, 04:23 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Déc 2008, 01:24
Messages: 3431
flatclem a écrit:
Mr.Orange a écrit:
Enfin vu.

J'aime quand Fincher trouve un écho dans les scénars qu'il choisit à sa maîtrise formelle parfois un peu étouffante.
J'ai retrouvé la fascination de la construction que j'avais eu devant Zodiac sauf qu'elle atteint ici son point de non retour en s'affichant clairement, par la satire, par les énormes twists, comme une grosse mascarade dans laquelle succombe le moindre élan de vie de ses personnages, tout entier absorbé dans le visage de Rosamund Pike (exceptionnelle araignée de cette toile morbide).
Il me manque un peu de vertige sur la fin, quelque chose qui formalise l'espèce de désert existentiel dans lequel le film voudrait nous faire plonger (ce qu'Eyes Wide Shut faisait en un mot) mais ça reste fascinant.

5/6


Ah justement je trouve que cette fin assez violente et elle ouvre une porte existentielle assez inattendue (mais logique?).

Pour moi ça reste un peu à l'état d'intention et le film ne trouve pas vraiment le moyen de la faire ressentir.

_________________
VADE RETRO - Une histoire du cinéma d'horreur


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 23 Oct 2023, 08:42 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 85714
Localisation: Fortress of Précarité
Quel incroyable film. Quel putain de chef-d’œuvre.

Comme c'est un des Fincher les plus récents, ça reste par défaut un de ceux que j'ai pas encore poncé, que je ne connais pas encore complètement par cœur et devant lequel je me suis donc encore une fois surpris à rire régulièrement et à apprécier la façon dont le cinéaste utilise une fois de plus le registre du thriller, avec tous ses codes, pour raconter ce que Kubrick ou Anderson font via des drames comme Eyes Wide Shut ou Phantom Thread sur le mystère féminin et la toxicité au sein du couple.

Image

Ce film ne cesse de me hanter avec cette fin d'une vérité triggerante sur l'impossibilité de savoir...et dont j'avais jamais réalisé qu'elle était dans la lignée de celle de Zodiac.

Image

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Mar 2024, 11:07 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Oct 2007, 11:11
Messages: 7875
Mickey Willis a écrit:
Bon je vais être un peu seul (même si pour le coup je remarque que vous êtes plus indécis sur votre appréciation du film à la lecture du topic que sur le tableau de notes du site de Captain) mais personnellement j'ai suivi tout ça avec beaucoup de distance, sans avoir quoique ce soit auquel réellement me rattraper.

Je mets ça un peu sur le ton employé par Fincher pour son film, qui est très humoristique (et je cache pas que je me suis marré à plusieurs reprises) et qui donne l'impression qu'il regarde son film de loin en ayant l'air de dire: "évitez de prendre tout ça au sérieux, ça reste une grande farce". Seulement moi ça me gène parce que je n'ai pas cessé de trouver le film absolument irréel (sur tout, l'intrigue, les personnages, leurs choix, leurs réactions) alors qu'il m'a quand même semblé que Fincher s'efforce à inscrire son film dans un contexte réaliste en représentant à l'écran sa propre perception de la société américaine, qui apparaît ici complètement névrosée.

Alors comme évoqué ici il y'a la satire bien sur qui justifie l'emploi de ce ton, mais là encore je trouve ça trop gros: trop névrosé justement, trop d'archétypes (le flic désinvolte, la voisine débile et hystérique, la présentatrice télé...) et puis je pense qu'on a déjà été servi sur la délation d'une société américaine prisonnière de ses effets de masse et de ses écrans, même avant l'apparition des smartphones et des réseaux sociaux, - et même si ici le traitement est original avec l'intrigue ludique des jeux de piste notamment (que je trouve pas suffisamment exploité d'ailleurs, je crois que c'est ce qui se prêtait le mieux au ton du film justement).

Je suis du coup pas tellement convaincu lorsque l'on justifie la supercherie de la mise en scène (mensonge assumé à l'écran avec ces "faux" flash backs) comme étant grosso modo l'application du traitement médiatique américain, je trouve ça un peu facile et en tous les cas ce genre de voix off ça a tendance à me sortir complètement du film, surtout si ça se retourne en twist anti-spectaculaire et pas très crédible, d'autant que j'ai eu énormément de mal avec cette séquence où Amy narre directement en voix-off son plan machiavélique totalement ahurissant et improbable et qu'on nous montre en plans interposés que tout fonctionne sur des roulettes.

En fait c'est simple, tout dans ce film me semble tellement irréel et invraisemblable que je m'éttone que le saut de foi nécessaire pour croire au film soit si facilement admis, de manière générale. Et je n'ai pas senti que la puissance satirique du film soit suffisamment forte pour le justifier.

Alors lorsqu'à la fin Amy revient au domicile conjugale, que les personnes proches de l'enquete (que l'on retrouve ensemble à table dans l'une des dernières séquences) devinent immédiatement la supercherie et qu'en réaction l'avocat balance une vanne, le mari accepte de jouer la mascarade, et que sa propre soeur ainsi que la policière en charge de l'enquête baissent les bras sans étude appronfondie, je crois que ça m'a achevé. J'ai très justement lu dans le topic qu'il s'agissait d'une guerre qui se jouait essentiellement dans les médias et dans l'image, que cette force prenait le pas sur l'enquête, mais je trouve encore une fois que c'est poussé trop loin.


1/6


Marrant, en revoyant le film je trouvais que j'étais un peu sévère à l'époque car objectivement je n'ai pas trouvé le film vraiment mauvais dans le sens où j'ai pris du plaisir à le regarder, mais plus j'y pense et plus je me dis que le MW de l'époque avait raison, comme quoi peut-être qu'on change pas tant que ça.

L'histoire et les personnages surtout sont totalement invraisemblables mais c'est le principe du film et il faut l'accepter. OK, mais sur quel ressort le film fonctionne-t-il dans ce cas pour accepter ce saut de foi ?

La comédie/satire ? Bof, je le fais pour Inglorious Bastards sans problème car le film m'invite à se prendre au jeu, ici je m'amuse pas assez.

Une vision acide de la société américaine et du traitement des médias ? Ok mais déjà vu des centaines de fois. Fatigue.

Une mise en lumière sur le couple, le mariage etc. ? Franchement non, en tous cas le film ne m'a pas touché à ce niveau là.

Attention, spoilers.

Il reste pour moi un thriller à base de personnages complètement névrosés où je me détache peu à peu du récit car à peu près tout et n'importe quoi peut se passer (sûrement un des problèmes majeurs qui fait que le film ne peut pas vraiment fonctionner sur moi c'est que je crois absolument pas au fait que Amy veuille retourner vivre avec son mari en le voyant deux minutes à la télé, je trouve ça méga expédié). D'ailleurs à ce niveau là l'arrivée de l'avocat fait beaucoup de bien au film car on joue de nouveau avec certaines règles (qui vont malgré tout être transgressées), il est possible de reprendre le contrôle sur le déroulement des faits.

Après je suis globalement bien rentré dans le film, le jeu de piste est prenant mais pas non plus à la hauteur d'un The Game ou d'un Zodiac et le "twist" du milieu ne m'a absolument pas surpris (bon après c'était une revision mais il ne me restait plus grand chose d'un film vu il y'a 10 ans et qui ne m'avait pas intéressé.

Je le réhabilite un peu donc, mais on est sur du 2-3/6.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 328 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 18, 19, 20, 21, 22

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Girl with the Dragon Tattoo (David Fincher, 2011)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 8, 9, 10 ]

Film Freak

140

11681

02 Déc 2013, 19:29

Mayouta Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Se7en (David Fincher - 1995)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 6, 7, 8 ]

Z

110

9283

23 Oct 2023, 09:30

deudtens Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Mank (David Fincher, 2020)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 4, 5, 6 ]

Film Freak

80

6161

31 Mar 2024, 14:03

Mickey Willis Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Killer (David Fincher, 2023)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 6, 7, 8 ]

Film Freak

111

4256

28 Déc 2023, 10:00

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Zodiac (David Fincher - 2007)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 19, 20, 21 ]

Janet

305

26738

29 Fév 2024, 10:14

Paprika Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Game (David Fincher, 1997)

Film Freak

11

2862

03 Avr 2023, 21:56

Tonton Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Fight Club (David Fincher, 1999)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4, 5 ]

Baptiste

69

8501

04 Déc 2023, 13:45

KillMunster Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Panic Room (David Fincher, 2002)

Film Freak

12

2304

27 Déc 2023, 09:49

Mickey Willis Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Social Network (David Fincher - 2010)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 18, 19, 20 ]

Qui-Gon Jinn

298

28121

24 Jan 2024, 19:56

Mickey Willis Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Curious Case of Benjamin Button (David Fincher, 2008)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 25, 26, 27 ]

Baptiste

398

34229

06 Mar 2022, 21:48

Arnotte Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web