Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 13 Avr 2024, 00:05

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: The Game (David Fincher, 1997)
MessagePosté: 10 Déc 2011, 22:20 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 85237
Localisation: Fortress of Précarité
La première chose qui m'a frappé en le revoyant là c'est à quel point la mise en scène était plus démonstrative que dans les deux précédents, et quelque part ça amorce aussi un nouveau tournant chez Fincher (la forme de Fight Club et Panic Room est aussi délibérément très voyante, mais en plus intéressant).
J'adore le film hein, mais je trouve les effets de mise en scène un poil plus...faciles...dans le portrait du protagoniste (je pense notamment à tout ce qui touche aux flashbacks, le 8mm, etc.). En fait, il y a quelque chose dans la forme qui, tout en servant parfaitement le propos et le genre, reste moins ambitieux que Seven, dont la mise en scène parvenait à transcender le genre, faisant d'un buddy movie/serial thriller une oeuvre autrement plus..."grande", si je puis dire.

Je doute pas que c'est exactement ce que cherchait Fincher, qui semble vouloir plutôt s'amuser ici, avec un film qui restera donc une série B, aussi classieuse soit-elle.
Et c'est très exactement dans son côté ludique que je kiffe ce film, dans sa manière de parler de cinéma tout le long, presque frontalement, avec cette histoire de jeu et de mise en scène qui gouvernent tout le récit (le jeu dans le film est décrit comme "des vacances qui viennent à vous"). Les films de Fincher ont presque tous quelque chose du jeu de pistes (les enquêtes et les indices de Seven et Zodiac évidemment, les labyrinthes du décor d'Alien 3 ou Panic Room) mais aucun n'assume aussi ouvertement cette nature que The Game (à part peut-être Fight Club, qui revisite à bien des niveaux celui-ci, et où l'intégralité du film en soi est un jeu de pistes, surtout la 2e fois, quand on cherche tous les indices qui pointent du doigt vers le twist).

"Game" le jeu mais "game" le gibier aussi car le film est avant tout l'histoire d'un homme à la Scrooge, peut-être le premier des protagonistes fincherien, toujours seuls, à vraiment se définir par son côté un peu autiste/renfermé à tendance cynique (Somerset l'est un peu, le Narrateur l'est, Meg Altman à un moindre degré, Graysmith dans Zodiac, et évidemment Zuckerberg).
A l'instar de Nolan, Fincher est de ces réalisateurs enfants de Ridley Scott chez qui le décor adopte une importance particulière, reflétant l'esprit du protagoniste...la planète prison pour Ripley, la ville déliquescente pour Somerset, et ici il y a cet espace, tantôt vide (le manoir où vit Van Orton), tantôt architecturalement tortueux (les rues de San Francisco) où évolue Van Orton, pris entre la solitude et projeté ensuite dans le jeu.
Et comme pour Ripley et Somerset, lui aussi connaîtra un Enfer adapté à sa personne (le cimetière mexicain, filmé dans les mêmes teintes que le désert final de Seven).

Lorsqu'on retrouve Van Orton dans ce cimetière, il se réveille dans un cercueil, et vit alors son Enfer : la pauvreté.
Mais tout le but du film est de rappeler le personnage à sa mortalité pour lui permettre de renaître.
Y a de ça dans les deux suivants aussi (Fight Club et Panic Room) et si les fins de chacun de ces films sont mi-figue mi-raisin (parce qu'elles passent tout de même apr des événements des plus traumatiques), le cinéma de Fincher amorce clairement avec The Game une voie un poil plus optimiste, qui voit ses protagonistes sur la voie de la guérison.
Pour Van Orton, ça passe surtout par l'émancipation du personnage du destin de son père, suicidé à 48 ans, et dont il doit reproduire le geste pour exorciser ce passé.

Une fois de plus, on est dans un canevas de série B mais thématiquement, c'est super riche.

5/6

_________________
UBERLINKS toujours dispo sur OCS et MyCanal!
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Déc 2011, 02:33 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Oct 2007, 11:11
Messages: 7750
ça spoile un peu.

La première fois que j'ai eu connaissance de The Game c'est en écoutant ma soeur parler d'un film complètement incroyable, avec un scénario fou, des retournements dans tous les sens et un twist final fabuleux. C'est en tout cas comme ça que ça avait sonné à mes oreilles et ça m'avait beaucoup marqué. Quand plus tard j'ai découvert ce film, entrainé par ma cinéphilie naissante et par le désir de jeter mes premiers pas dans le cinéma d'un certain David Fincher qui avait aussi fait Seven, j'ai pu voir le puzzle se reformer devant mes yeux et la scène finale arriver sans que les spoilers involontaires dont j'avais été la victime quelques années auparavant n'altèrent ma stupéfaction et mon enthousiasme devant le déroulement de l'intrigue.

Aujourd'hui c'est toujours avec le même plaisir que je redécouvre ce film, car The Game ne se limite pas à son scénario ou son concept mais ça reste un exemple de classe niveau mise en scène ou performance des acteurs, un peu à la manière de The Usual Suspects. J'aime aussi le fait que le film ne perde pas de temps à se justifier ou expliquer chaque scène par rapport à son final, et compte sur le spectateur pour faire lui-même l'effort d'accepter les règles du jeu.

5/6


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Déc 2011, 13:14 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2008, 19:19
Messages: 9632
Localisation: Ile-de-France
J'aime bien aussi, je crois que ça tient au sujet moins clinquant et fourre-tout que Fight Club ou même Seven.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Juin 2013, 09:03 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 27814
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Tiens c'est marrant je l'ai revu il y a pas une semaine. Film qui se bonifie avec chaque vision. J'adore la spirale de la folie et de la paranoïa qui se met en place.
J'ai été déçu par la fin cependant. Je gardais en mémoire une fin ouverte et mystérieuse alors qu'en réalité la fin est très clair et c'est vraiment dommage. J'aurais beaucoup plus apprécié l'idée que le personnage
vive à présent en permanence sans savoir si le jeu continue
.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 31 Mar 2019, 19:59 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 14120
J'aime beaucoup Fincher et c'est le seul que je n'ai pas vu donc rattrapage ce soir. Je suis assez d'accord avec Art core pour dire que la fin est ratée et je vais passer sur les invraisemblances du scénario qui en est rempli mais j'ai trouvé ça un peu loupé. J'adore l'idée et je comprends ce qui a séduit dedans Fincher : les multiples scènes paranoïaques étant l'occasion de mettre en scène une atmosphère oppressante mais au bout des deux tiers je trouve vraiment la mécanique paranoïaque ultra répétitive et je décroche. Bref ça ne me passionne plus et cette spirale de la folie me lasse. A force de trop vouloir en faire, je trouve que Fincher gâche son sujet. Pas aidé en plus par un Michael Douglas au jeu ultra monolithique (Pose sourire d'angoisse) et franchement la psychologie de son personnage un peu basique fait que j'ai du mal à m'identifier et à avoir de la compassion pour le connard qu'il campe à l'écran. Il y a des bons trucs et j'adore le concept mais un peu déçu sur le coup par Fincher.

3/6


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 10 Sep 2022, 11:00 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Mai 2008, 10:03
Messages: 5847
Localisation: Poitiers
Revu hier avec toujours autant de plaisir.

J'avais oublié que Fincher, par l'intermédiaire d'un de ses personnages en face caméra, nous remerciait d'être venu jouer avec lui.

https://imgur.com/a/fOp8cae

_________________
You are a ghost driving a meat covered skeleton made from stardust riding a rock floating through space.
FEAR NOTHING


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 12 Déc 2022, 19:34 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Fév 2016, 20:06
Messages: 8299
Revu hier avec un certain plaisir, c'est sans doute un petit Fincher mais je le préfère largement à Panic Room par exemple.
Marrant de voir le parallèle avec Inception, cette psychanalyse (jusque là c'est un sujet somme toute bateau) servant de métaphore sur le cinéma (wait for it), avec surtout
ce kick final qui renvoie le personnage dans le niveau de réalité initial


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Déc 2022, 18:07 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Aoû 2012, 12:19
Messages: 1663
The Game > Inception


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Déc 2022, 18:18 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 85237
Localisation: Fortress of Précarité
Lel, nope.

_________________
UBERLINKS toujours dispo sur OCS et MyCanal!
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Déc 2022, 18:21 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 35773
Localisation: Paris
flatclem a écrit:
The Game > Inception
lol, get out

_________________
Liam Engle: réalisateur et scénariste
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Déc 2022, 18:30 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Aoû 2012, 12:19
Messages: 1663
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Avr 2023, 21:56 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2008, 00:06
Messages: 5514
Très bon plaisir de revoir ce film dont j'avais quasiment tout oublié. Superbe mise en scène et écriture tirée au cordeau. On voit le gros travail d'ingéniosité, le tout est super fluide, ludique et sans fioritures.
L'aspect film dans le film réserve de très bonnes surprises, avec notamment les coups d'avance du scénario (la poignée de porte de voiture, c'est génial). On regarde l'histoire avancer sans jamais comprendre de quoi il s'agit, mais on est toujours à l'affut de ce qui s'y trame (c'est d'ailleurs explicité par un dialogue de flic : "il n'y a aucun mobile dans votre histoire et en plus vous avez payé pour la vivre").
Il y a malheureusement un ventre mou qui se traine un peu, ça part un poil dans le thriller "basique" et la machine tourne parfois un peu à vide mais l'ensemble reste solide, carré, efficace, du cinéma exigeant et divertissant.

Citation:
Fincher est de ces réalisateurs enfants de Ridley Scott

Oui, j'ai notamment pensé à Blade Runner par moments : l'architecture bien sûr, mais aussi un dialogue, au bureau de James Rebhorn - qui rappelle celui chez le chef de Ford - ou encore l'utilisation d'une grosse reverb "Hall" sur les dialogues, dans la première partie surtout.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Se7en (David Fincher - 1995)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 6, 7, 8 ]

Z

110

9159

23 Oct 2023, 09:30

deudtens Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Mank (David Fincher, 2020)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 4, 5, 6 ]

Film Freak

80

6041

31 Mar 2024, 14:03

Mickey Willis Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Zodiac (David Fincher - 2007)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 19, 20, 21 ]

Janet

305

26441

29 Fév 2024, 10:14

Paprika Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Gone Girl (David Fincher - 2014)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 20, 21, 22 ]

Karloff

327

25526

05 Mar 2024, 11:07

Mickey Willis Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Killer (David Fincher, 2023)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 6, 7, 8 ]

Film Freak

111

4103

28 Déc 2023, 10:00

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Panic Room (David Fincher, 2002)

Film Freak

12

2276

27 Déc 2023, 09:49

Mickey Willis Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Social Network (David Fincher - 2010)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 18, 19, 20 ]

Qui-Gon Jinn

298

27854

24 Jan 2024, 19:56

Mickey Willis Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Fight Club (David Fincher, 1999)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4, 5 ]

Baptiste

69

8377

04 Déc 2023, 13:45

KillMunster Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Girl with the Dragon Tattoo (David Fincher, 2011)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 8, 9, 10 ]

Film Freak

140

11532

02 Déc 2013, 19:29

Mayouta Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Curious Case of Benjamin Button (David Fincher, 2008)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 25, 26, 27 ]

Baptiste

398

33966

06 Mar 2022, 21:48

Arnotte Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web