Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 24 Juil 2024, 03:22

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 81 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Mank (David Fincher, 2020)
MessagePosté: 23 Oct 2023, 09:11 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Juin 2021, 13:07
Messages: 1120
attendu tout ce temps parce que je ne voulais pas découvrir un film de david fincher ailleurs qu'au cinéma, et grand bien m'en a pris : non seulement parce que la cinémathèque c'est quand même splendide, mais aussi parce que je supporte mal l'ennui au cinéma - mais alors devant la télévision je me serais arraché la peau avec un stylo bille pour passer le temps.

je n'ai absolument pas compris l’intérêt de cette histoire. dans l'absolu un film sur le making of d'un autre film je m'en fous un peu (pas regardé la série sur le parrain, par exemple), mais alors sur l'écriture du scénario ça pousse le concept. je considère que quand tu fais un film sur une histoire vraie, l'histoire doit au moins pouvoir tenir 10-15 minutes avec des interlocuteurs passionnés si tu la racontes dans un diner entre amis, mais moi on me raconte ça à un diner, je finis par couper au bout de 7 minutes en disant "pardon, mais y a une chute ?". parce que tout au plus c'est 7 phrases dans un petit documentaire dans un bonus dvd : "il avait signé pour ne pas être crédité mais il a changé d'avis ! orson n'était pas content." "il a écrit ça en 60 jours cloué au lit !". et voilà, en gros. j'aurais pu être à la limite intéressé par un vrai truc sur le making of des films à l'époque, le rôle des auteurs, l'usine à films, mais on la distingue à peine, au profit de trucs politiques locaux dont je me fous également (et là c'est très personnel mais je suis toujours saoulé que les américains considèrent comme naturel que les publics du monde entier soient passionnés par les problèmes politiques locaux de californie dans il y a 70 ans, pendant que moi je connais à peine la vie politique local dans le sud de mon pays il y a 40 ans.)

alors c'est évidemment indissociable lui-même de son making of, parce que absolument jamais ce scénario n'aurait été porté à l'écran si ça n'avait pas été écrit par le père de david fincher, et absolument jamais david fincher n'aurait réalisé ce scénario si ça n'avait pas été écrit par son père. alors on sent un scénario de quelqu'un d'érudit qui se perd un peu dans sa passion historique pour des choses très précises, en ne sachant manifestement pas comment articuler les choses pour communiquer son intéret au monde exterieur - ce qui est un peu le boulot d'un écrivain, a minima d'un journaliste et d'un scénariste.

j'ai absolument détesté les "brulures de cigarette" sur l'image, avec cette image totalement numérique (ce noir et blanc sur-étalonné numériquement là j'ai trouvé ça hideux, affreux). prendre le folklore et les oripeaux d'un autre format qui avait sa beauté tout en se débarrassant de ses contraintes (qui en faisaient la beauté aussi...) je déteste la démarche, ça m'a fait penser aux ballades pop où on met artificiellement un petit bruit d'enregistrement analogique avant de déverser de l'autotune. je déteste ça.

et effectivement je serais curieux d'avoir les chiffres, à part le noyau dur de sa fanbase absolue je ne vois pas qui est allé jusqu'au bout sur netflix.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Mank (David Fincher, 2020)
MessagePosté: 23 Oct 2023, 09:18 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 28106
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Il y avait récemment toute une série de top Fincher sur Twitter, il était quasiment toujours dernier avec Alien 3. Mérité.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Mank (David Fincher, 2020)
MessagePosté: 23 Oct 2023, 09:44 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 85948
Localisation: Fortress of Précarité
FingersCrossed a écrit:
je n'ai absolument pas compris l’intérêt de cette histoire. dans l'absolu un film sur le making of d'un autre film je m'en fous un peu (pas regardé la série sur le parrain, par exemple), mais alors sur l'écriture du scénario ça pousse le concept. je considère que quand tu fais un film sur une histoire vraie, l'histoire doit au moins pouvoir tenir 10-15 minutes avec des interlocuteurs passionnés si tu la racontes dans un diner entre amis, mais moi on me raconte ça à un diner, je finis par couper au bout de 7 minutes en disant "pardon, mais y a une chute ?". parce que tout au plus c'est 7 phrases dans un petit documentaire dans un bonus dvd : "il avait signé pour ne pas être crédité mais il a changé d'avis ! orson n'était pas content." "il a écrit ça en 60 jours cloué au lit !". et voilà, en gros. j'aurais pu être à la limite intéressé par un vrai truc sur le making of des films à l'époque, le rôle des auteurs, l'usine à films, mais on la distingue à peine, au profit de trucs politiques locaux dont je me fous également (et là c'est très personnel mais je suis toujours saoulé que les américains considèrent comme naturel que les publics du monde entier soient passionnés par les problèmes politiques locaux de californie dans il y a 70 ans, pendant que moi je connais à peine la vie politique local dans le sud de mon pays il y a 40 ans.)

On se fiche des particularités du problème politique local, pas besoin de connaître la situation pour comprendre que ce qui révolte le protagoniste, c'est l'utilisation de fake news pour manipuler une élection. Ce qui importe dans ces coulisses de l'écriture du scénario de Citizen Kane, ce n'est pas qu'il l'ait écrit en 60 jours cloué au lit mais qu'un mec qui prenait son taf (et le cinéma) comme une sorte de truc un peu débile et honteux (tout juste bon à se faire de la thune sur des pitches de séries B nulles) soit finalement choqué par la perversion de cet art par les patrons et décide de se politiser (comme Upton Sinclair) en utilisant son art contre ceux qui l'ont perverti (et d'où l'envie finalement d'être crédité).

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Mank (David Fincher, 2020)
MessagePosté: 23 Oct 2023, 09:56 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Juin 2021, 13:07
Messages: 1120
claro, pero es atrocement mal raconté (et pas très intéressant à mes yeux).


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Mank (David Fincher, 2020)
MessagePosté: 23 Oct 2023, 10:01 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 85948
Localisation: Fortress of Précarité
Oui, la suite de ton message le laissait entendre mais je tenais à préciser, on sait jamais, vu comme tu rechignes à engage avec le fond des films de Fincher :mrgreen:

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Mank (David Fincher, 2020)
MessagePosté: 31 Mar 2024, 14:03 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Oct 2007, 11:11
Messages: 7935
Je pourrais totalement être de la team "on comprend rien et c'est inintéressant" tant le film est opaque et s'arrête sur des faits assez obscure du contexte à la fois de l'époque et du lieu, sans prendre la peine de vulgariser ça pour le rendre plus accessible.

Cependant, et au contraire de beaucoup, moi ça m'a donné envie d'en (sa)voir plus: de me plonger dans l'époque, voir des films, de "Joe" Mankiewicz, revoir Citizen Kane, et revoir Mank. Car même si j'ai souffert comme d'autres de la confusion (ou plutôt du manque d'exposition suffisamment claire pour un non initié) pour moi le personnage de Mank éclaire vraiment le film et vaut la peine qu'on s'y attache. J'adore ce personnage complexe, bourré de défauts, arrogant, mais qui évoque malgré tout de la tendresse avec son regard désabusé et clairvoyant sur la tournure que le monde prend autour de lui (que ce soit Hollywood, la Californie, ou même le monde entier).

Et ça ça fonctionne car je trouve Oldman parfait justement (marrant qu'on lui reproche son âge, vu son nom) et j'ai pensé tout le film au personnage de Jeff Daniels dans The Newsroom, avec d'ailleurs le sentiment que l'ombre de Sorkin planait sur tout le film.

Globalement, j'ai du mal à être tout le temps impliqué à fond mais je le reverrai un jour en ayant la certitude de l'aimer davantage, comme ce fut le cas pour d'autres films foisonnant tels que The Social Network ou Zodiac que j'adore désormais.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 81 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Zodiac (David Fincher - 2007)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 19, 20, 21 ]

Janet

305

26905

29 Fév 2024, 10:14

Paprika Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Gone Girl (David Fincher - 2014)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 20, 21, 22 ]

Karloff

327

26023

05 Mar 2024, 11:07

Mickey Willis Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Se7en (David Fincher - 1995)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 6, 7, 8 ]

Z

110

9385

23 Oct 2023, 09:30

deudtens Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Game (David Fincher, 1997)

Film Freak

11

2906

03 Avr 2023, 21:56

Tonton Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Killer (David Fincher, 2023)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 6, 7, 8 ]

Film Freak

111

4324

28 Déc 2023, 10:00

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Social Network (David Fincher - 2010)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 18, 19, 20 ]

Qui-Gon Jinn

298

28300

24 Jan 2024, 19:56

Mickey Willis Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Panic Room (David Fincher, 2002)

Film Freak

12

2321

27 Déc 2023, 09:49

Mickey Willis Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Fight Club (David Fincher, 1999)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4, 5 ]

Baptiste

69

8584

04 Déc 2023, 13:45

KillMunster Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Girl with the Dragon Tattoo (David Fincher, 2011)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 8, 9, 10 ]

Film Freak

140

11757

02 Déc 2013, 19:29

Mayouta Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Curious Case of Benjamin Button (David Fincher, 2008)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 25, 26, 27 ]

Baptiste

398

34484

06 Mar 2022, 21:48

Arnotte Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web