Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 29 Jan 2023, 07:22

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 141 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 10  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 15 Déc 2011, 14:36 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 81632
Localisation: Fortress of Writing
J'ai ni lu le livre, ni vu la précédente adaptation, elles ne m'attiraient pas et quand il fut annoncé que Fincher réaliserait une nouvelle version, j'ai préféré lui laisser la primeur de ma découverte, même si, comme beaucoup d'autres, j'étais circonspect face à ce choix de la part du réalisateur. Une réadaptation d'un best-seller récemment adapté? Surtout qu'il ne semblait pas parti pour le remodeler comme, par exemple, Scorsese avec Infernal Affairs.

Quand on sait que Fincher lui-même décrit The Social Network comme un film de commande, on imagine sans peine à quel point celui-ci en est un aussi. J'ai l'impression qu'après ses 5 ans de hiatus, après Panic Room, et après avoir enquillé les deux gros morceaux que sont Zodiac et Benjamin Button, Fincher aime à se greffer pour le moment sur des scénarios écrits par des pros, qui ne nécessitent pas d'être retouchés, et qu'il peut alors tourner très vite, maintenant qu'il a une équipe de fidèles collaborateurs comme un Spielberg, un Soderbergh ou un Allen.

Est-ce qu'il s'amuse? Est-ce qu'il a quelque chose à raconter? Agit-il en pur mercenaire? Faut dire qu'il nous a habitué à s'impliquer tellement dans ses films, même ceux "de commande" (cf. le dernier donc), que j'en venais à me demander e quoi il retournait ici. D'autant plus que j'ai rarement été aussi virtuellement ignorant du contenu d'un film (je connaissais vite fait le genre, le nom des héros, une scène-clé et un ou deux thèmes...mais vraiment quedalle). Du coup, je flippais un peu du manque d'ambition.

A la vue du film , je dois avouer une légère déception.
Non pas que je m'attendais à un 6/6 de la part du cinéaste qui vient, pour ma part, d'en enchaîner trois, à vrai dire, je m'attendais à ce que ce soit une série B, et à l'exception de Seven, je trouve que ses films qui s'inscrivent le plus dans le cinéma de genre pur sont pas ceux qui m'excitent le plus (Alien 3, The Game, Panic Room). Quelque part, celui-ci est dans cette lignée, sans doute plus mainstream/entertainment, même si ça reste du faux mainstream/entertainment, c'est ça mais à la sauce Fincher, à savoir super noir. The Feel-Bad Movie of Christmas quoi.

Il y a de très nombreuses choses que j'aime dans le film, notamment dans tout ce qu'on retrouve des récurrences thématiques de l'auteur, qui traite une fois de plus de meurtres en série, d'une société pourrie au fond, de la rébellion contre cet establishment, du poids de la famille, de la figure du père comme dangereusement contagieuse, etu du rôle de la femme dans tout ça.
Par bien des aspects, le protagoniste de cette trilogie en devenir, Lisbeth Salander, m'a fait penser à un mix de Ripley et Mark Zuckerberg. Fincher choisit à nouveau un personnage à la limite de l'autisme, renfermé sur loi, terriblement seule, une héroïne qu'il déféminise tout en lui condérant un énorme pouvoir sexué.
Et qui se fait violer. Comme Ripley.


C'est sans doute l'aspect le plus intéressant du film, ce personnage, son parcours.
J'aime beaucoup le titre original du roman (Les Hommes qui n'aimaient pas les femmes) et si on l'unit au titre anglais, on tient le vrai thème du film. C'est son histoire à elle avant tout. La corruption de son innocence, son abandon par la société, son incapacité à communiquer avec autrui, le sexe comme son seul recours pour créer un lien avec quelqu'un, son amour, etc.
Quand on sait que Fincher a spécifiquement demandé à Trent Reznor de reprendre "Is your love strong enough?" de Bryan Ferry pour le film, ça en dit long sur ce qui intéresse le metteur en scène ici.

C'est pourquoi je trouve plutôt dommage qu'en fin de compte, l'enquête prenne une trop grande place dans le film par rapport à ça.
Je dis pas qu'elle est sans intérêt, même si elle demeure très classique, dans la mesure où c'est de cette enquête et de ses révélations qu'émanent les principaux thèmes évoqués plus haut, mais la structure du récit est un mal fichue.
On commence avec Blomkvist (Daniel Craig), et pendant un moment, le rythme est super speed, j'ai presque l'impression que Fincher est encore chez Sorkin, puis on voit un peu de Lisbeth, et pendant une grosse partie du premier acte, l'alternance des deux intrigues est malaisée, tant la trame Blomkvist ralentit et la trame Lisbeth est déconnectée du reste. Et pourtant elle est évidemment nécessaire, capitale, dans le portrait du personnage, dans sa compréhension.
C'est juste que je trouve l'articulation entre les deux un peu boîteuse quoi. Et le rythme et l'ambiance en pâtissent un peu. Ce qui est risqué dans un film qui épouse finalement à donf la cadence des polars nordiques (c'est plus proche d'Insomnia que de Seven en gros). Dès lors que les deux trames s'unissent, le film s'en porte mieux.

Niveau ambiance, je trouve donc ça un peu inégal même si à vrai dire, je ne me suis jamais fait chier. Le jeu de pistes comme les affectionne Fincher reste rondement mené, opposant la supériorité technologique de Salander à l'aspect figé de l'île de la famille Vanger, coincé au loin, dans la neige.
Il est également intéressant de voir Fincher s'éloigner quelque peu de son obsession de l'obscurité pour un blanc/gris froid et surtout éblouissant, faux-semblant de pureté virginale sous laquelle se cache l'horrible passé, filmé dans des teintes plus chaudes mais surtout plus sales. On retrouve le brun-jaune de certains passages poisseux de Zodiac.
Il faudra admettre tout de même que Fincher semble encore plus assagi sur celui-ci que sur le précédent. C'est du travail d'expert, une fois de plus, mais comme le reste, c'est déroutant.

A vrai dire, je me rends compte que malgré tout, je ne savais pas à quoi m'attendre et c'est sans doute ce qui m'a pas mal déconcerté. Ce rythme atypique, lié à l'atmosphère désirée mais également à la volonté de condenser 700 pages en 2h40 et ce sans concessions. C'est un peu une adaptation à la Harry Potter, comme si on réduisant une saison de série TV en un long métrage ciné, qui se permet de prendre du temps sur les persos et le décor et de speeder l'investigation à proprement parler.
J'admire cette ambition de raconter le roman de gare dans son intégralité, d'assumer le côté "pulp" à 100%, comme en témoigne cet absolument extraordinaire générique, sorte de version trash et électrifiante d'un générique de James Bond, avec une autre reprise, celle d'"Immigrant Song", déjà entendue dans le teaser...mais un teaser mensonger donc, qui ne reflète pas vraiment la nature du film, moins nerveuse, plus enneigée.

En bon vendu, je ne doute pas qu'une deuxième vision, moins fatigué et plus préparé à quoi m'attendre, sera bénéfique.
Mais en l'état, c'est sûrement le Fincher que j'aime le moins.

4,5/6

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Déc 2011, 14:48 
Hors ligne
L'impertinent pertinent
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Juil 2005, 01:55
Messages: 11135
Localisation: Previously on Premiere
Comme ça, à la lecture de ton avis (rythme boiteux, Lisbeth qui se détache, l'enquête qui ronronne), on dirait trait pour trait le téléfilm suédois (qui a vraiment de grosses qualités - 4,5/6).
On verra.

_________________
I think we're gonna need a helmet.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Déc 2011, 14:50 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 81632
Localisation: Fortress of Writing
Apparemment, c'est tout aussi fidèle. Les problèmes viennent du livre, I guess.
Ils auraient pu trancher, ou plutôt reconfigurer, histoire de rythmer un peu le tout, parce que l'exhaustivité est relativement indispensable je pense.

Par contre, rien qu'au niveau du cast de Lisbeth, je pense - à l'aveugle - que Mara démonte Rapace (moche et vieille, je comprends là).

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Déc 2011, 14:55 
Hors ligne
L'impertinent pertinent
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Juil 2005, 01:55
Messages: 11135
Localisation: Previously on Premiere
Film Freak a écrit:
Apparemment, c'est tout aussi fidèle. Les problèmes viennent du livre, I guess.
Ils auraient pu trancher, ou plutôt reconfigurer, histoire de rythmer un peu le tout, parce que l'exhaustivité est relativement indispensable je pense.


Ouais, y avait des trucs en trop, longuets, à couper déjà dans le suédois. Je pensais que Fincher, en vissant sa mise en scène, visserait avec le scénario.
Bon, mais ça se trouve je vais davantage kiffer.

Citation:
Par contre, rien qu'au niveau du cast de Lisbeth, je pense - à l'aveugle - que Mara démonte Rapace (moche et vieille, je comprends là).


Elle aura beaucoup de mal à la détrôner chez moi, parce qu'elle est formidable, Rapace. C'était la claque du film (son personnage + son interprétation).
Laisse une chance au film suédois maintenant (enfin, après la 2ème vision du Fincher). Je VEUX ton avis comparatif.

_________________
I think we're gonna need a helmet.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Déc 2011, 15:09 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 81632
Localisation: Fortress of Writing
Je pourrais le voir mais je pense que ça lui sera - malgré moi - forcément défavorable.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Déc 2011, 15:15 
Hors ligne
L'impertinent pertinent
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Juil 2005, 01:55
Messages: 11135
Localisation: Previously on Premiere
Film Freak a écrit:
Je pourrais le voir mais je pense que ça lui sera - malgré moi - forcément défavorable.


C'est quand même plus intéressant à faire qu'une étude comparée du Scorsese et du Lau.
Tu veux combien, bitch ?

_________________
I think we're gonna need a helmet.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Déc 2011, 15:16 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 22763
J'étais plus mitigé en sortant du film - qui dure quand même 2h40. Je suis surtout dubitatif de l'adaptation, et
de cette fin Lady Gaga
plutôt artificiel - je me contrefiche que ce soit déjà dans le bouquin. Je ne trouve pas Daniel Craig extraordinaire comme acteur.

Mais Rooney Mara déchire, il y a une ambiance noire en pays nordique qui se glisse en toi comme un vrai poison lent et la zik déchire.


Je regrette surtout que Fincher fasse ce film plutôt que Fertig ou Vingt mille lieux sous les mers

enfin bon, ça reste quand même du bel ouvrage
4-5/6


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Déc 2011, 15:18 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 81632
Localisation: Fortress of Writing
Karloff a écrit:
J'étais plus mitigé en sortant du film

Chez moi aussi, il vieillit déjà bien.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Déc 2011, 15:20 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 25992
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Oui enfin vous confirmez juste que c'est un choix de carrière assez suprenant de la part de Fincher qui a pourtant les mains libres pour faire d'autres projets certainement plus personnels.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Déc 2011, 15:20 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 81632
Localisation: Fortress of Writing
Z a écrit:
C'est quand même plus intéressant à faire qu'une étude comparée du Scorsese et du Lau.

A vrai dire, c'est pas le genre d'exercice qui m'intéresse...

Citation:
Tu veux combien, bitch ?

Je suis pas un tamoul, je ne veux pas de ton aide, tamouleur.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Déc 2011, 15:23 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 81632
Localisation: Fortress of Writing
Art Core a écrit:
Oui enfin vous confirmez juste que c'est un choix de carrière assez suprenant de la part de Fincher qui a pourtant les mains libres pour faire d'autres projets certainement plus personnels.

Bah il les développe : 20 000 lieues sous les mers en est à son 3e scénariste, ça fait un moment qu'il est dessus, je suis sûr qu'il a jamais totalement abandonné Rama ou Fertig...il attend que les scénarios soient "parfaits" à ses yeux j'imagine.

Là je pense qu'il a rien de prêt et prend ce qu'on lui propose et qui l'intéresse un peu parce qu'il a envie de tourner.
Pourquoi Spielberg fait-il Le Terminal? C'est pareil.

Maintenant qu'il enchaîne les films comme un Spielberg, Soderbergh ou Allen ou Coen, il peut se permettre ce genre de film moins "ouf".

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Déc 2011, 15:26 
Hors ligne
L'impertinent pertinent
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Juil 2005, 01:55
Messages: 11135
Localisation: Previously on Premiere
Film Freak a écrit:
Je suis pas un tamoul, je ne veux pas de ton aide, tamouleur.


lol

Ah ça vous a plu que je me donne en spectacle, hein ?

_________________
I think we're gonna need a helmet.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Déc 2011, 15:27 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 81632
Localisation: Fortress of Writing
Lu en méga diagonale...je vois ce que vous voyez quand je m'obstine à répondre dans le vent.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Déc 2011, 15:28 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 25992
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Film Freak a écrit:
Bah il les développe : 20 000 lieues sous les mers en est à son 3e scénariste, ça fait un moment qu'il est dessus, je suis sûr qu'il a jamais totalement abandonné Rama ou Fertig...il attend que les scénarios soient "parfaits" à ses yeux j'imagine.

Là je pense qu'il a rien de prêt et prend ce qu'on lui propose et qui l'intéresse un peu parce qu'il a envie de tourner.
Pourquoi Spielberg fait-il Le Terminal? C'est pareil.

Maintenant qu'il enchaîne les films comme un Spielberg, Soderbergh ou Allen ou Coen, il peut se permettre ce genre de film moins "ouf".


Oui mais le truc c'est qu'à l'annonce du projet, tout le monde s'est dit que Fincher allait imposer sa patte, aller apporter une vraie valeur ajoutée au film et même au roman d'origine. Mais visiblement c'est pas le cas (ce qui ne veut pas dire que ça en fait un mauvais film). J'ai quand même hâte de le voir.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Déc 2011, 15:29 
Hors ligne
L'impertinent pertinent
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Juil 2005, 01:55
Messages: 11135
Localisation: Previously on Premiere
Film Freak a écrit:
je vois ce que vous voyez quand je m'obstine à répondre dans le vent.


loooooool

Mais j'ai réussi à le faire taire sans le bannir, moi.

_________________
I think we're gonna need a helmet.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 141 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 10  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Gone Girl (David Fincher - 2014)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 20, 21, 22 ]

Karloff

325

23005

15 Mai 2016, 04:23

Mr.Orange Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Peter et Elliott le dragon (David Lowery, 2016)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Art Core

17

2207

26 Nov 2016, 10:02

Mr Degryse Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Zodiac (David Fincher - 2007)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 19, 20, 21 ]

Janet

301

24318

09 Juin 2012, 15:40

Z Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Se7en (David Fincher - 1995)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4 ]

Z

59

5901

10 Déc 2011, 14:40

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Game (David Fincher, 1997)

Film Freak

10

2476

13 Déc 2022, 18:30

flatclem Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Mank (David Fincher, 2020)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4, 5 ]

Film Freak

73

4850

05 Avr 2021, 01:19

Abyssin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Fight Club (David Fincher, 1999)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4, 5 ]

Baptiste

68

7639

10 Déc 2011, 23:09

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Social Network (David Fincher - 2010)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 18, 19, 20 ]

Qui-Gon Jinn

297

26088

26 Juin 2013, 06:29

Mufti Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Panic Room (David Fincher, 2002)

Film Freak

11

2008

28 Jan 2015, 17:55

Puck Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Girl in the Café (David Yates, 2005)

Le Pingouin

0

1422

23 Mar 2009, 14:14

Le Pingouin Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 9 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web