Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 01 Déc 2022, 07:26

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 60 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Se7en (David Fincher - 1995)
MessagePosté: 29 Mai 2011, 16:01 
Hors ligne
L'impertinent pertinent
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Juil 2005, 01:55
Messages: 11133
Localisation: Previously on Premiere
Image

La. Perfection. Du. Film. Noir.

Depuis 15 ans, les nombreuses revisions éloignaient le film de mes préférences. Se7en était progressivement désensibilisé par l'habitude, dévitalisé par la hype, déclassé par le temps. Le Blu Ray lui a redonné naissance. Sans doute l'une des images les plus saisissantes du support. Putain mais quel éclat !!!

Pour commencer, il faut saluer l'extraordinaire scénario de Walker, qui empoigne avec énormément d'ambition plusieurs genres (et sous-genres) entremêlés (le film de serial killer, le buddy movie, le policier, le film noir) en mettant l'accent sur la violence de la société, son apparent foutoir kafkaïen, sa dégénérescence profonde dans un univers urbain vicié et impersonnel. Une thématique brillamment travaillée au travers des crimes de John Doe, mais aussi et surtout des trois personnages, sortes de Le Bon, la Brute et le Truand trempés dans Blade Runner. Somerset, Mills et Doe se définissent presque exclusivement vis-à-vis de cette société. La caractérisation est une mine d'or d'enseignement et s'étire sur la totalité du film, ce qui est tout simplement incroyable ! Leur façon de faire face à la violence sociétale (l'idéalisme/l'inconscience pour Mills, l'empathie/le renoncement pour Somerset, le combat/la purge pour Doe) les unissent dans ce drame incroyablement profond, dont certaines thématiques ne faisaient jusqu'à lors que m'effleurer. Ma scène préférée est d'ailleurs assez étrangement celle où Mills et Somerset confrontent leur vision du monde dans un bar au bout d'1h30 de film, avant le dernier acte et la reddition de Doe, et malgré les nombreux morceaux de bravoure du film.

Et curieusement, c'est la précision de la mise en scène de Fincher - un sans faute absolu (peu de plans, un milliard d'idées) - et la photographie charbonneuse de Darius Gordon Willis Khondji qui concentrent leur faisceau sur ces thématiques essentielles. Le film ne se résume jamais à une mécanique de l'horreur, à un Saw où l'effet primerait sur le sens. Tout participe génialement à glisser vers une fatalité aussi puissante que les meilleurs films de SF et d'anticipation.

Je suis sur le cul. Un des meilleurs films que j'ai vus de ma vie.

6/6

_________________
I think we're gonna need a helmet.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 29 Mai 2011, 19:00 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Jan 2007, 22:02
Messages: 5622
Localisation: Prout !
Y a pas déjà un topic ?

C'est son chef d'oeuvre, c'est clair.
Tellement inventif, chaque plan esthétiquement parfait, un scénario hyper bien ficelé. Finalement y a que Brad Pitt qui est un peu en dessous.
Aucun de ses autres films n'a su se hisser à ce niveau de maestria et de sensibilité.

Un 6/6 évident.

_________________
On a frôlé la fissure anale...

Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 29 Mai 2011, 19:16 
Hors ligne
L'impertinent pertinent
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Juil 2005, 01:55
Messages: 11133
Localisation: Previously on Premiere
Pandor a écrit:
Finalement y a que Brad Pitt qui est un peu en dessous.


Ah ouais ? Je le trouve absolument excellent. Il le joue vraiment de façon originale et fait bien ressortir le caractère impulsif du personnage. Il n'est pas aussi excessif que dans 12 monkeys, et aussi à l'aise qu'il le sera par la suite dans les autres Fincher ou dans le Tarantino. Pour moi, c'est sa meilleure interprétation.

Sinon y avait pas de topic, non. Et c'est dommage, l'essentiel des discussions a l'air d'avoir eu lieu dans la section Top Fincher.

_________________
I think we're gonna need a helmet.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 29 Mai 2011, 19:21 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Jan 2007, 22:02
Messages: 5622
Localisation: Prout !
Z a écrit:
Pandor a écrit:
Finalement y a que Brad Pitt qui est un peu en dessous.


Ah ouais ? Je le trouve absolument excellent. Il le joue vraiment de façon originale et fait bien ressortir le caractère impulsif du personnage. Il n'est pas aussi excessif que dans 12 monkeys, et aussi à l'aise qu'il le sera par la suite dans les autres Fincher ou dans le Tarantino. Pour moi, c'est sa meilleure interprétation.

Quand il est dans l'excès, je le trouve vraiment moins bon. Je trouve certains de ses rictus à côté de la plaque.
Le pire c'est quand il tente l'humour, cf. son apparition dans Friends où il joue extrêmement mal.

Z a écrit:
Pandor a écrit:
Sinon y avait pas de topic, non. Et c'est dommage, l'essentiel des discussions a l'air d'avoir eu lieu dans la section Top Fincher.

C'est juste, je me suis fait avoir !

_________________
On a frôlé la fissure anale...

Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 29 Mai 2011, 19:26 
Hors ligne
L'impertinent pertinent
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Juil 2005, 01:55
Messages: 11133
Localisation: Previously on Premiere
Pandor a écrit:
Quand il est dans l'excès, je le trouve vraiment moins bon. Je trouve certains de ses rictus à côté de la plaque.
Le pire c'est quand il tente l'humour, cf. son apparition dans Friends où il joue extrêmement mal.


Je l'aime particulièrement en jeune chien fou, comme Cassel ici d'ailleurs. Après, l'un comme l'autre peuvent être excessifs, difficilement sobres (mais c'est possible), mais ils ne cessent de s'améliorer. Je me souviens qu'à une période on disait que Pitt jouait toujours de la même façon. Bon, je pense qu'il a prouvé le contraire. Ce qui ne veut pas dire encore qu'il peut tout jouer.

_________________
I think we're gonna need a helmet.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 29 Mai 2011, 20:02 
Hors ligne
Vaut mieux l'avoir en journal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:21
Messages: 21098
Localisation: Paris
Je trouve son jeu essentiellement composé de tics et de grimaces, comme s'ils cherchait un modèle du côté de Jack Nicholson alors qu'il n'en a clairement pas la carrure. Je le trouve absolument insupportable et lamentable dans 12 Monkeys. Dans Se7en (film que j'avais adoré mais peu eu l'occasion de revoir, malheureusement), cela m'a moins géné car il se contenait encore un peu et ses tics n'en étaient pas encore... Il me donne l'impression de toujours vouloir casser son image de beau gosse, alors qu'il était parfait dans Et au milieu coule une rivière. A mes yeux, il revient au top avec Ocean's Eleven.

_________________
Anthony Sitruk - La Vie brève de Jan Palach
(192 pages, 16.50€)
Le Dilettante | Fnac | Amazon


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 29 Mai 2011, 20:32 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 21300
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Ce film est un extraordinaire chef-d'œuvre et je plussoie les avis ci-dessus. Non seulement le film est "parfait" mais également une énorme claque à chaque vision.
Le scénario, la mise en scène, la musique de Shore (ce dernier quart d'heure!), la photo... Morgan Freeman n'aura jamais été aussi bon qu'ici, et Pitt est parfait pour le rôle.

6/6 évident, n°1 de l'année, que je classe perso ex aequo avec Casino et Fargo... (année de malade)

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 29 Mai 2011, 20:59 
Hors ligne
L'impertinent pertinent
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Juil 2005, 01:55
Messages: 11133
Localisation: Previously on Premiere
Cosmo a écrit:
Il me donne l'impression de toujours vouloir casser son image de beau gosse, alors qu'il était parfait dans Et au milieu coule une rivière.


Pour Se7en, il casse volontairement cette image (et tant mieux, parce qu'un flic gravure de mode...). Mais il a pas mal tourné en mode "beau gosse" : Légendes d'Automne, Sept ans au Tibet (a-t-il jamais été plus beau ?), Rencontre avec Joe Black... films et prestations allant de "bof" à "supra bof". Se7en était le seul film à cette époque à démontrer quelque chose. Quelque chose qu'il a seulement poursuivi à partir de Snatch-Fight Club. Ensuite il s'est vraiment trouvé.

Citation:
A mes yeux, il revient au top avec Ocean's Eleven.


Performance relative, il lui a suffi d'être naturel.

_________________
I think we're gonna need a helmet.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 29 Mai 2011, 21:22 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2008, 19:19
Messages: 9067
Localisation: Ile-de-France
Cela fait partie des films qu'il faut que je revoie mais malheureusement, j'ai jamais accroché pour l'instant à ce qui m'a semblé être un film-concept too much dans le glauque, avec des effets trop appuyés et un pitch trop racoleurs pour faire preuve de hauteur de vue. Et je n'aime pas Brad Pitt non plus.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 29 Mai 2011, 21:57 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 80870
Localisation: Fortress of Writing
Z a écrit:
Image

La. Perfection. Du. Film. Noir.

Depuis 15 ans, les nombreuses revisions éloignaient le film de mes préférences. Se7en était progressivement désensibilisé par l'habitude, dévitalisé par la hype, déclassé par le temps. Le Blu Ray lui a redonné naissance. Sans doute l'une des images les plus saisissantes du support. Putain mais quel éclat !!!

Pour commencer, il faut saluer l'extraordinaire scénario de Walker, qui empoigne avec énormément d'ambition plusieurs genres (et sous-genres) entremêlés (le film de serial killer, le buddy movie, le policier, le film noir) en mettant l'accent sur la violence de la société, son apparent foutoir kafkaïen, sa dégénérescence profonde dans un univers urbain vicié et impersonnel. Une thématique brillamment travaillée au travers des crimes de John Doe, mais aussi et surtout des trois personnages, sortes de Le Bon, la Brute et le Truand trempés dans Blade Runner. Somerset, Mills et Doe se définissent presque exclusivement vis-à-vis de cette société. La caractérisation est une mine d'or d'enseignement et s'étire sur la totalité du film, ce qui est tout simplement incroyable ! Leur façon de faire face à la violence sociétale (l'idéalisme/l'inconscience pour Mills, l'empathie/le renoncement pour Somerset, le combat/la purge pour Doe) les unissent dans ce drame incroyablement profond, dont certaines thématiques ne faisaient jusqu'à lors que m'effleurer. Ma scène préférée est d'ailleurs assez étrangement celle où Mills et Somerset confrontent leur vision du monde dans un bar au bout d'1h30 de film, avant le dernier acte et la reddition de Doe, et malgré les nombreux morceaux de bravoure du film.

Et curieusement, c'est la précision de la mise en scène de Fincher - un sans faute absolu (peu de plans, un milliard d'idées) - et la photographie charbonneuse de Darius Gordon Willis Khondji qui concentrent leur faisceau sur ces thématiques essentielles. Le film ne se résume jamais à une mécanique de l'horreur, à un Saw où l'effet primerait sur le sens. Tout participe génialement à glisser vers une fatalité aussi puissante que les meilleurs films de SF et d'anticipation.

Je suis sur le cul. Un des meilleurs films que j'ai vus de ma vie.

6/6

Les grands esprits se rencontrent, ce texte étant à peu de choses près identique à un vieux texte disparu que j'avais écrit jadis sur FDC...j'adore la manière dont le scénario revisite les genres autour d'un trio de persos dont il fait s'entrechoquer les points de vue, conférant un propos à ce qui aurait pu être un banal thriller et l'esthétique de Fincher, quelque part entre Blade Runner et Taxi Driver, vient hisser le tout au rang d'art.

Longtemps mon film préféré.

_________________
Projection de THE ISLAND en 35mm Jeudi 8 Décembre à 21h à l'Ecoles Cinéma Club présentée par bibi
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 29 Mai 2011, 22:00 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Aoû 2005, 23:40
Messages: 19090
Localisation: Rebirth Island
Baptiste a écrit:
Cela fait partie des films qu'il faut que je revoie mais malheureusement, j'ai jamais accroché pour l'instant à ce qui m'a semblé être un film-concept too much dans le glauque, avec des effets trop appuyés et un pitch trop racoleurs pour faire preuve de hauteur de vue. Et je n'aime pas Brad Pitt non plus.


Les grands esprits se rencontrent, ce texte étant à peu de choses près identique à ce que j'aurais pu écrire. Objectivement, je trouve le film ultra bien foutu, mais pour moi ça va vraiment trop loin dans le délire glauque/malsain pour que j'accroche.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 29 Mai 2011, 22:05 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 80870
Localisation: Fortress of Writing
Fags.

_________________
Projection de THE ISLAND en 35mm Jeudi 8 Décembre à 21h à l'Ecoles Cinéma Club présentée par bibi
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 29 Mai 2011, 22:08 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Aoû 2005, 23:40
Messages: 19090
Localisation: Rebirth Island
Image

Vous mêmes.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 29 Mai 2011, 22:13 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 80870
Localisation: Fortress of Writing
Z a écrit:
Le Blu Ray lui a redonné naissance. Sans doute l'une des images les plus saisissantes du support. Putain mais quel éclat !!!

Choppé mais toujours pas maté!!!!

_________________
Projection de THE ISLAND en 35mm Jeudi 8 Décembre à 21h à l'Ecoles Cinéma Club présentée par bibi
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 29 Mai 2011, 22:15 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Aoû 2005, 23:40
Messages: 19090
Localisation: Rebirth Island
Ça change de quand tu matais sans chopper.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 60 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Zodiac (David Fincher - 2007)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 19, 20, 21 ]

Janet

301

23911

09 Juin 2012, 15:40

Z Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Game (David Fincher, 1997)

Film Freak

5

2218

10 Sep 2022, 11:00

Fire walk with me Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Gone Girl (David Fincher - 2014)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 20, 21, 22 ]

Karloff

325

22577

15 Mai 2016, 04:23

Mr.Orange Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Mank (David Fincher, 2020)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4, 5 ]

Film Freak

73

4675

05 Avr 2021, 01:19

Abyssin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Fight Club (David Fincher, 1999)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4, 5 ]

Baptiste

68

7501

10 Déc 2011, 23:09

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Social Network (David Fincher - 2010)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 18, 19, 20 ]

Qui-Gon Jinn

297

25750

26 Juin 2013, 06:29

Mufti Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Panic Room (David Fincher, 2002)

Film Freak

11

1971

28 Jan 2015, 17:55

Puck Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Girl with the Dragon Tattoo (David Fincher, 2011)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 8, 9, 10 ]

Film Freak

140

10284

02 Déc 2013, 19:29

Mayouta Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Curious Case of Benjamin Button (David Fincher, 2008)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 25, 26, 27 ]

Baptiste

398

31297

06 Mar 2022, 21:48

Arnotte Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Quadrilogie Alien (Scott, Cameron, Fincher, Jeunet - 79/97)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Z

34

4630

15 Nov 2022, 20:36

Film Freak Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web