Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 11 Déc 2018, 01:59

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 73 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 03 Oct 2018, 01:02 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72644
Localisation: Fortress of Writing
Image

Dès sa scène d'ouverture, littéralement à couper le souffle, Damien Chazelle donne le ton. Marquant encore un renouvellement formel après La La Land dont il troque le Technicolor chatoyant pour du 16mm granuleux, abandonnant les plans-séquences qui dansent avec le spectateur pour une focalisation interne encore plus immersive, First Man fait montre de la force de frappe d'une aventure historique vue à la première personne.

De son propre aveu, Chazelle avait pour programme de montrer à quel point cet accomplissement humain que l'on réduit tous aujourd'hui à une phrase culte était une tâche difficile et effrayante mais son film n'est pas une célébration triomphante du pari remporté. Si le récit adopte une écriture elliptique propre au genre, il révèle surtout une histoire qui choisit d'être rythmée par les échecs. Et les tragédies. Le film m'a davantage fait penser à Benjamin Button qu'à L'Étoffe des héros.

À l'instar de son excellente BO, souvent atypique, First Man troque le biopic conquérant pour un éloge hanté par la mort. Hanté comme semble l'être son protagoniste. À la question "pourquoi aller sur la Lune?" régulièrement posée tout au long du film par les médias, le peuple en colère, les députés, les supérieurs ou la famille, les dialogues avancent évidemment l'argument de l'exploration mais Chazelle souhaite apporter une réponse plus intime. Non pas pourquoi l'Homme y est allé mais pourquoi l'homme y est allé.

Durant cette première séquence, au plan moyen sur Neil Armstrong enfermé dans son cockpit répond son contre-champs en vue subjective qui laisse d'emblée l'impression que le cinéaste s'est posé les bonnes questions sur la meilleure manière de proposer un point de vue original sur un événement aujourd'hui pris pour acquis. Il s'est posé à la bonne place, aussi. Littéralement. À la place d'Armstrong lui-même, de l'humain qui peut se concentrer sur un détail, sur tel verrou, sur tel mécanisme à la base de la rampe de lancement auquel personne ne pense mais qui est aussi crucial que le reste tout en étant une pièce anodine en soi. La minutie de cette praticalité traduit la réalité du processus mais également de l'expérience.

Il est de ces films dont le sound design vous paraît inédit au point d'évoquer instantanément l'authenticité. On se dit "Oui, j'y crois. Je pense que c'est ce qu'Armstrong a entendu à ce moment-là. Ce putain de grincement métallique qu'un autre film aurait étouffé mais que celui-ci amplifie, m'instillant la sensation d'y être et de flipper comme ce pilote hors pair a pu flipper, redevenant un commun mortel comme moi." Lors de la mission Gemini 8, que l'on suit du début à la fin, Chazelle ne quitte jamais le module et ses deux astronautes. Pas même durant toute la phase qui précède le décollage et dont le temps dilaté vient à évoquer ce sentiment d'anticipation emplie d'excitation et surtout de crainte que l'on a tous ressenti dans Space Mountain quand le wagon s'immobilise dans le canon et que tu attends de partir sans savoir quand ça va arriver et quand ça arrive, tu te prends toute la vitesse de l'accélération dans la tronche. Voilà, l'immersion est communicative à ce point.

Et tout aussi vérace sonne la vision, furtive mais non moins sublime, de la Terre vue du ciel, d'un point de vue qui n'est justement pas donné au commun des mortels, à l'Homme, et qui lui fait forcément tout relativiser. En somme, le film suit les efforts d'un homme qui cherche à retourner là-haut. Pur personnage chazellien, Armstrong est caractérisé par son obsession pour le travail et son besoin de solitude. Cette fois, il n'est plus tant question de passion (artistique) comme dans Whiplash et La La Land mais on retrouve cette notion de sacrifice de soi, notamment physique mais également sentimentale, comme prix à payer pour accomplir ce en quoi l'on croit. Néanmoins, Chazelle semble gagner une fois de plus en maturité entre deux films.

À l'obstination adolescente du jeune batteur de Whiplash, prêt à quitter sa copine pour la musique, suivait le regret du couple de La La Land d'avoir cru nécessaire de se séparer pour mener à bien leurs carrières respectives, et First Man paraît tout d'abord revenir en arrière, validant la façon dont l'astronaute néglige sa famille pour une plus grande cause mais l'hallucinant alunissage qui clôt le film en IMAX 70mm (on aura pas de 1.44 en France mais rien que la résolution de l'image tranche avec le fourmillement bouillonnant du reste du film) s'avère cathartique à plus d'un titre, tant pour le personnage que pour le spectateur. Soudain, l'émotion qui semblait manquer aux scènes "à la maison" de l'histoire s'avère avoir été délibérément contenue comme Armstrong la refoule lui-même, explosant de façon magnifique à la fin et donnant tout son sens au film et au parcours du héros, réinscrivant l'humain dans le fait historique.
En un sens, c'est l'histoire d'un mec qui a besoin d'aller jusqu'à la Lune pour être enfin seul et faire son deuil.
Un Rosebud terrassant de beauté bouclant la boucle avec l'introduction.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Oct 2018, 01:40 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Oct 2012, 14:47
Messages: 6222
Localisation: Paris
Pfoulalah je suis CHAUD.

_________________
Quel désordre !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Oct 2018, 04:29 
Hors ligne
Schtroumpf sodomite
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 22:43
Messages: 23765
Localisation: Arkham Asylum
Je m'en tapais complètement, mais du coup je vais essayer maintenant...

_________________
Mon testament


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Oct 2018, 07:50 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 24927
Localisation: Paris
Je l'attend tellement que je lis pas la critique.

paradox

_________________
Ma série télé sur la rivalité Jacques Chirac/Edouard Balladur !
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Oct 2018, 08:06 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Aoû 2005, 23:40
Messages: 16713
Localisation: Lyon
Chaauuuud.

_________________
Hashtag Chaton
Dragon Boules


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Oct 2018, 08:21 
Hors ligne
Ap'héros
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Juin 2007, 16:19
Messages: 14130
Localisation: Lille
Enfin un film de Chazelle que je vais voir.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Oct 2018, 08:28 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18944
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Pas fan de Chazelle mais j'avoue que celui ci me titille pas mal depuis le premier trailer.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Oct 2018, 08:50 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 24927
Localisation: Paris
En tout cas tristesse du "Le premier homme sur la Lune" accolé au titre français...

_________________
Ma série télé sur la rivalité Jacques Chirac/Edouard Balladur !
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Oct 2018, 09:08 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72644
Localisation: Fortress of Writing
Mais grave, la redondance quoi...j'aurais même davantage compris un sous-titre citant le nom du gars.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Oct 2018, 09:59 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 18595
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Qui-Gon Jinn a écrit:
Je l'attend tellement que je lis pas la critique.

paradox

Exactement.
T'façon je sais que je vais kiffer.
J'adore Chazelle et Gosling, j'adore le sujet, j'adore L'Etoffe des Héros... Bref, les astres s'alignent pour Nonotte.

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Oct 2018, 13:05 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72644
Localisation: Fortress of Writing
T'as intérêt à aller au Kinepolis.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Oct 2018, 13:42 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 18595
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Pour l'IMAX c'est obligé! :)

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Oct 2018, 14:40 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Déc 2013, 01:02
Messages: 10774
Qui-Gon Jinn a écrit:
En tout cas tristesse du "Le premier homme sur la Lune" accolé au titre français...


La tristesse de quasiment plus traduire les titres, surtout.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Oct 2018, 15:34 
Hors ligne
Petit joueur

Inscription: 06 Juin 2018, 09:02
Messages: 36
Qui-Gon Jinn a écrit:
En tout cas tristesse du "Le premier homme sur la Lune" accolé au titre français...

Ce weekend au cinéma, j'avais un couple de personnes âgées devant moi. A la fin de la bande annonce de "A Star is Born" (le film avec Lady Gaga), l'homme se tourne vers sa femme : "ça veut dire quoi "Born" déjà ?"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Oct 2018, 21:26 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72644
Localisation: Fortress of Writing
Castorp a écrit:
Qui-Gon Jinn a écrit:
En tout cas tristesse du "Le premier homme sur la Lune" accolé au titre français...


La tristesse de quasiment plus traduire les titres, surtout.

Je lis ça et juste après, en bas du topic Le Poulain, je vois un lien vers Le Sapin a les boules, titre français de Christmas Vacation et...je sais pas si tu as raison ou pas.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 73 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Whiplash (Damien Chazelle, 2014)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4, 5 ]

Film Freak

64

3111

08 Jan 2017, 21:35

Erik Vonk Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La La Land (Damien Chazelle - 2016)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 4, 5, 6 ]

DPSR

87

6305

19 Avr 2017, 22:33

Qui-Gon Jinn Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Passion de Kevin (Damien G - 2006)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4 ]

Cosmo

51

2798

04 Sep 2012, 13:13

Qui-Gon Jinn Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La peur (Damien Odoul - 2015)

DPSR

8

690

14 Aoû 2015, 18:27

Caribou Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le parc (Damien Manivel, 2016)

Art Core

2

323

08 Jan 2017, 12:01

Art Core Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Hérédité (Ari Aster, 2018)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Film Freak

22

1419

30 Sep 2018, 06:32

scienezma Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. 9 doigts (J.F. Ossang, 2018 )

Gontrand

0

424

01 Avr 2018, 23:58

Gontrand Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Looking Glass (Tim Hunter, 2018)

bmntmp

2

714

13 Mar 2018, 17:08

Qui-Gon Jinn Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Mon ket (François Damiens - 2018)

Qui-Gon Jinn

0

369

03 Juin 2018, 14:56

Qui-Gon Jinn Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Solo (Ron Howard - 2018)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 4, 5, 6 ]

Qui-Gon Jinn

88

4085

20 Sep 2018, 06:29

deudtens Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 7 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web