Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 21 Fév 2024, 19:03

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 30 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 29 Mai 2023, 20:59 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Déc 2015, 16:00
Messages: 7731
Image

Zhili, à 150 km de Shanghai. Dans cette cité dédiée à la confection textile, les jeunes affluent de toutes les régions rurales traversées par le fleuve Yangtze. Ils ont 20 ans, partagent les dortoirs, mangent dans les coursives. Ils travaillent sans relâche pour pouvoir un jour élever un enfant, s’acheter une maison ou monter leur propre atelier. Entre eux, les amitiés et les liaisons amoureuses se nouent et se dénouent au gré des saisons, des faillites et des pressions familiales.

Il y a intérêt que tous les films au palmarès de Cannes 2023 soient des chefs d’œuvres (ce qui n'est bien évidemment pas le cas), parce que bel acte manqué que de ne pas avoir récompensé l'un des meilleurs documentaristes de la planète pour sa première dans la compétition officielle, d'autant que ça aurait permis de mettre en valeur un genre autrement mieux qu'avec les téléfilms primés à Berlin et Venise. Parce que non seulement Wang Bing est reconnu et célébré mondialement, mais qu'en plus ce premier opus d'une trilogie à venir n'est pas loin d'être ce que j'ai vu de meilleur de lui (je ne rejoins donc pas ceux qui en font un film mineur du réalisateur chinois).

Reprenant la route des ateliers de confections qui étaient au cœur d'Argent amer, il se concentre ici sur la main d’œuvre essentiellement composé de très jeunes adultes (voir même encore adolescente pour certaine), payée à la pièce et qui débite du mètre de tissu à une vitesse supersonique. Et bien que l'on retrouve un lieu et une activité connue, décrite dans ses moindres détails dans son précédent film, ce qui frappe ici c'est qu'on à l'impression de totalement redécouvrir ce milieu de part son changement de perspective (de mémoire Argent amer était plutôt centré sur les propriétaires de ces petits ateliers, et le film était de toute façon vampirisé par le conflit ouvert entre un couple qui occupait un bon tiers du film). Et au-delà de cet aspect, ce qui frappe plus encore c'est la profonde richesse de Jeunesse, qui ne se contente pas de traiter dans le détail de l'aliénation au travail et des rapports de subordination (interminable négociation salariale qui semble ne jamais se finaliser), mais aussi de la structure sociétale (les mariages impossibles pour raison de classe, l'avortement), des rapports amoureux (qui ne peuvent nécessairement que naître au travail quand on termine à 23h), du couple (où la femme chinoise bataille pour ne pas se laisser dominer) ou de sexualité (pas pratique d'assouvir ses désirs quand on dort dans des chambres pour 4, et comme me l'a justement fait remarquer Déjà-vu on sent comme un léger glissement chez la gent masculine, avec des attouchements entre mâles pour la blague de plus en plus appuyés). 3h30 pleine, où le ne s'ennuie pas une seule seconde (je n'en dirai pas autant de tous ses films) et qui met en appétit pour les deux futures suites qui devraient être bouclées d'ici à la fin de l'année (c'est lui qui nous l'a dit).

Sinon, pour renforcer l'intérêt potentiel que vous pourriez avoir pour ce film, et bien que les sujets n'aient absolument rien de commun, j'ai été frappé par les similarités qu'ils pouvaient y avoir entre celui-ci et A la folie. De part la géographie des lieux, les ouvriers qui trainent sur les paliers (ouverts sur l'extérieur) comme les internés y passaient leur journée, les mêmes chambres de 4 lits aux murs décatis, la séparation entre hommes et femmes, les mêmes sortis hors des murs qui semblent de la même manière n'avoir comme issu que de retourner s'enfermer dans sa cellule, et évidemment une troublante similitude dans le rapport à l'aliénation.

5/6


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Mai 2023, 08:46 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 23542
Tu avais lu ma critique ? Car c'est exactement ce que j'ai écrit sur le lien avec A La folie.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Mai 2023, 08:48 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Déc 2015, 16:00
Messages: 7731
Karloff a écrit:
Tu avais lu ma critique ? Car c'est exactement ce que j'ai écrit sur le lien avec A La folie.

Non :oops:

Comme quoi les grands esprits se rencontrent :D


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Mai 2023, 08:50 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 23542
Je lui ai même posé la question.... MAIS J'AVAIS LE PIRE TRADUCTEUR AU MONDE.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Mai 2023, 08:51 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 23542
sérieusement, si j'avais le courage, je donnerai ma bande à traduire à un autre interprète; Wang Bing répondait 5 minutes, le traducteur qui ne prenait pas de note, me synthétiser le truc en une minute. JE DETESTE.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Mai 2023, 08:53 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Déc 2015, 16:00
Messages: 7731
J’imagine… mais pourquoi ne tweetais tu pas les liens vers tes critiques pendant le festival ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Mai 2023, 10:54 
Hors ligne
Expert

Inscription: 23 Nov 2020, 14:16
Messages: 701
C'est un doc ou de la fiction?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Mai 2023, 10:59 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 27560
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Docu.
Très hâte en tout cas. Deg de l'avoir raté sur place.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Mai 2023, 19:24 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 23542
Lohmann a écrit:
J’imagine… mais pourquoi ne tweetais tu pas les liens vers tes critiques pendant le festival ?



En fait, je le fais rarement mais c'est vrai que je devrais le faire plus souvent. J'utilise plus twitter pour de l'humeur. Là je vais le faire progressivement, lors des sorties des films.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 17 Juin 2023, 07:42 
Hors ligne
Expert

Inscription: 09 Nov 2011, 16:07
Messages: 394
Moins marqué par ce film que par "15 Hours" qui se passe aussi dans les mêmes ateliers, et qui a dû être filmé en même temps. "15 Hours" déroulait une journée de travail lambda sans interruption au sein de l'un de ces ateliers. Il me semble que c'était plus proche des grands Wang Bing en ce que la durée exceptionnelle permettait de saisir le travail réel quotidien éprouvant sur place dans sa durée : la vitesse d'exécution et la répétition des gestes du travail, les coups de pression lors des descentes de la contremaître (qui trouve en plus le moyen de se plaindre de ses problèmes personnels - de façon "stratégique" dirait Olivia Foli - devant les caméras, plus pudique qu'elle WB détourne d'ailleurs joliment sa caméra à ses moments-là pour retourner vers les ouvriers qui font le poing dans leur poche), les rares pauses prises sur le lieu même de travail, le bruit assourdissant des machines... Dans "Jeunesse (Le Printemps)", surtout si on a pas vu ses précédents films sur le sujet, on se rend finalement à peine compte de ce qu'est réellement leur travail, il est plus question de périodes de détente et surtout de négociations sur les salaires répétitives (pour le coup une fois qu'on en a vu une, je suis pas sûr que ça soit très intéressant d'en revoir six pareil après surtout qu'elles sont toutes aussi "obscures") qu'on ne comprend pas toujours bien car il nous manque des éléments du contexte. Donc ce film me paraît complémentaire de "15 Hours" (ds lequel il n'est, par exemple, jamais question des négociations de salaires qui sont quand importantes à connaître), et à voir plutôt après qu'avant.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 17 Juin 2023, 21:30 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Déc 2015, 16:00
Messages: 7731
Parce que le travail en temps que tel n’est pas le sujet de ce nouveau film peut-être? Il en reste deux autres pour juger, mais le titre de celui-ci me semble assez clair, on les voit certes travailler mais aussi (surtout) flirter, c’est d’ailleurs ce qu’il y a de plus intéressant…


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 18 Juin 2023, 04:48 
Hors ligne
Expert

Inscription: 09 Nov 2011, 16:07
Messages: 394
Lohmann a écrit:
Parce que le travail en temps que tel n’est pas le sujet de ce nouveau film peut-être? Il en reste deux autres pour juger, mais le titre de celui-ci me semble assez clair, on les voit certes travailler mais aussi (surtout) flirter, c’est d’ailleurs ce qu’il y a de plus intéressant…


Oui, certainement. Je ne sais rien de ce qui doit peut-être suivre (c'est officiel cette histoire de trilogie ? Vous en savez plus ? Pourquoi 3 et pas 4 puisqu'il s'agit des saisons apparemment ? Est-ce que tous les opus vont se dérouler à Zhili ?). Par contre je me dis que quelqu'un qui n'aurait vu que ce film et pas ceux qu'il a fait avant sur le sujet pourrait presque prendre le lieu où les ouvriers travaillent pour un camp de vacances, ça me gêne un peu même si j'exagère. J'imagine qu'il a voulu s'intéresser aux moments de relâchement et de "contestation" des ouvriers dans ce film-là, mais du coup on ne sait plus trop relâchement par rapport à quoi puisqu'on les voit très peu travailler. De même les salaires discutés (ça revient qd mm bcp) n'ont pas de sens si on ne sait pas sur combien d'heures de travail, de mois ils portent...


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 18 Juin 2023, 07:25 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Déc 2015, 16:00
Messages: 7731
Trilogie oui, le montage des deux suivants sera bouclé dans l’année.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 18 Juin 2023, 08:30 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 23542
Je trouve qu'on les voit énormément travailler, au contraire.

Sinon c'est une trilogie à Zhuli, on retrouve les mêmes personnages (et notamment le couple). Pourquoi trois films ? Car ce sont des saisonniers, payés à la fin de chaque trimestre et qu'il y a un trimestre où il ne travaille pas dans les usines de textile (enfin si le traducteur a bien traduit FDP)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 18 Juin 2023, 08:32 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 23542
Sinon je trouve au contraire qu'il filme longuement les ouvriers au travail. Parfois à une cadence folle.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 30 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Ta'ang (Wang Bing, 2016)

Art Core

7

1303

06 Nov 2016, 15:05

Gontrand Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le fossé (Wang Bing - 2010)

DPSR

8

1697

13 Fév 2013, 18:17

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Three Sisters (Wang Bing 2012)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Karloff

27

3047

28 Jan 2015, 09:27

Mr Chow Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. A la folie (Wang Bing - 2013)

DPSR

13

1692

23 Nov 2020, 15:05

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. A l'ouest des rails (Wang Bing - 2003)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Tom

27

2811

02 Mai 2014, 16:12

Fire walk with me Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Printemps, été, automne, hiver et printemps(Kim Ki-duk,2003)

_ZaZaZa_

8

1522

19 Avr 2008, 10:52

Tetsuo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Une jeunesse chinoise (Lou Ye - 2006)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4 ]

Blissfully

49

4411

08 Mai 2007, 23:04

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Un amour de jeunesse (Mia Hansen-Love - 2011)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

DPSR

21

3119

27 Nov 2014, 23:09

Mr Chow Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Trois souvenirs de ma jeunesse (Arnaud Desplechin - 2015)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4, 5 ]

Baldanders

62

6560

23 Juin 2015, 13:46

Baldanders Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Je ne regrette rien de ma Jeunesse (Akira Kurosawa, 1946)

Vieux-Gontrand

8

732

16 Juil 2023, 11:45

JulienLepers Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Mr Degryse et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web