Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 23 Juil 2024, 13:10

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 30 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2
Auteur Message
MessagePosté: 18 Juin 2023, 09:09 
Hors ligne
Expert

Inscription: 09 Nov 2011, 16:07
Messages: 407
Merci pour les infos sur la suite de la trilogie. Que ça s'arrête deux ou trois semaines, voire un mois, au moment du Nouvel An lunaire ça ne m'étonne pas, mais que ça coupe tout un trimestre ça me paraît bcp, mais bon peut-être. Du coup là ça correspond vraiment au printemps ou c'est juste une métaphore par rapport aux amours naissants de certains ouvriers ?

Oui, on voit travailler les ouvriers, j'exagère, mais c'est toujours entrecoupé par des moments d'"amusement" ou de négos sur les tarifs, du coup on se rend mal compte de ce que c'est qu'une journée de boulot en continu qui ressemble probablement plus à une journée type "15 Hours" qu'à ce qu'on voit dans ce film qui coud ensemble des morceaux épars de boulot et de pause filmés différents jours, c'est ce qui me gêne.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Jan 2024, 11:19 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 28106
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
scienezma a écrit:
Merci pour les infos sur la suite de la trilogie. Que ça s'arrête deux ou trois semaines, voire un mois, au moment du Nouvel An lunaire ça ne m'étonne pas, mais que ça coupe tout un trimestre ça me paraît bcp, mais bon peut-être. Du coup là ça correspond vraiment au printemps ou c'est juste une métaphore par rapport aux amours naissants de certains ouvriers ?


C'est juste une métaphore, le film a été tourné entre 2014 et 2019 donc il doit y avoir toutes les saisons mélangées.

C'est vraiment pour ce genre de film que je vénère la salle de cinéma. Sincèrement c'est un film je pense très difficile à voir chez soi, on peut très vite être distrait, vérifier un truc sur son téléphone ou faire une pause pour différentes raisons (ce qui explique d'ailleurs pourquoi je n'ai toujours pas vu les deux dernières parties d'A l'ouest des rails). Alors qu'au cinéma tu es plongé dans l'écran, dans l'expérience de la durée et pour peu que tu te laisses porter il y a un effet hypnotique très stimulant qui fonctionne à fond. Je n'ai pas vu les 3h30 passer, je ne me suis pas ennuyé une seconde et le film aurait pu durer une heure de plus que ça ne m'aurait pas surpris ou dérangé. Alors soyons clair c'est loin d'être son meilleur film, je préfère d'assez loin Les 3 soeurs du Yunan, ce que j'ai vu d'A l'ouest des rails, A la folie bien sûr ou encore l'incroyable (et quasiment invisible) L'homme sans nom. Ce n'est pas dû à la qualité du travail de Wang Bing mais finalement plus simplement à l'univers qu'il filme, moins immédiatement marquant et, d'une certaine manière, impressionnant.

Mais pour le reste c'est du pur Wang Bing, ce travail profond de témoignage d'une réalité de son pays à un instant T, dans laquelle il plonge totalement se mettant au niveau de ses personnages, étant avec eux sans cesse, au plus près sans distance, sans plan. Quand tu penses qu'en France on demande des dossiers hyper construits pour les commissions documentaires avec des scénarios écrits, un développement total du projet alors que chez Wang Bing tu vois bien que c'est impossible, que le mec n'a pas de "plan", que la seule chose c'est qu'il est là et qu'il va emmagasiner un maximum de matériel. On pourrait même dire que le film se fait au montage mais même pas tellement tant il semble parfois presque volontairement décéptif à ce niveau-là, nous amorçant des embryons d'intrigues entre personnages (ici une histoire d'avortement, là un garçon transi amoureux essaie de convaincre une fille de se marier [peut-être le plus beau moment du film, ce plan où ils discutent, cachés par un drap qui sèche], les nombreuses scènes de négociation etc...) mais ne suivant rien, bifurquant ailleurs, changeant de personnages et de décors (atelier) aléatoirement. Ce n'est pas grave, ce n'est pas le sujet et quelque part cela renforce cette impression de bouillonnement, incessant, d'une masse de personnages qui sont là et qui tentent de vivre malgré cette impression que leur vie est justement entre parenthèse.

Pareillement Wang Bing n'est pas du tout pédagogue, on comprend les choses petit à petit par déduction (ah donc ils sont payés à la pièce, ah ils ont chacun un petit carnet où ils notent le nombre de pièces faites il descendent leur ballot pour faire valider par le chef etc...). La plongée est immédiate et brutale, sans préambule, sans chronologie (on aurait pu imaginer commencer par le matin pour décrire une journée de travail mais pas du tout). D'où cette impression de chaos un peu permanent dans une vie conditionnée par ces espaces perméables entre celui du travail et celui des dortoirs. Surtout que c'est un peu là que l'on retrouve "l'univers Wang Bing", ces espaces chinois miné par la pauvreté et la vetusté. Ces longs couloirs remplis de détritus, ces dortoirs aux murs nus sales et décâtis sans placard, sans table, juste des lits en métal posés tel quel dans une pièce froide. Cette manière d'être dans un inconfort permanent (les ouvriers semblent tous dormir habillés). C'est ça qui donne au film son caractère révulsant, pas tant les conditions de travail (qui semblent horrible entendons-nous) mais bien plus ce que ce travail implique de manière sous-jacente, cette manière de n'avoir plus d'autres vies que celle de son lieu de travail où aucun avenir personnel n'est réellement possible.

Alors que reste-t-il ? La jeunesse. C'est là que le film devient bouleversant en ce qu'il saisit cette espèce d'énergie vitale de la jeunesse qui veut vivre, qui veut partager, qui veut rire, s'amuser mais aussi aimer. Et toutes ces scènes où les personnages se taquinent entre deux machines ou se font des sous-entendus amoureux par dessus les brouhaha de l'atelier c'est merveilleux. Toutes ces scènes de dortoir où malgré l'omniprésence des écrans qui isole les personnages ils sont ensemble, collés les uns aux autres (un plan vers la fin où trois garçons sont sur un lit), tout le film n'est que ça, que la captation des rapports des uns aux autres, de leur jeunesse qui déborde ce commerce absurde. Jusqu'à cette scène finale assez glaçante où, enfin on quitte l'enfer des ateliers pour un moment de paix à la campagne mais il y a comme un malaise, une espèce de vide terrible dans cette maison kitchissime qui tranche trop avec le reste. Et les personnages ne savent plus comment être (cette fille hyper mal à l'aise chez le garçon). Soudain pour la première fois du film il y a un truc qui bloque un peu dans leur manière d'être ensemble. C'est d'une très grande tristesse.

Bref, j'ai adoré et je suis très curieux de voir les deux suites.

5/6

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Jan 2024, 12:05 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 28106
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Par contre j'ai essayé de convertir les sommes en euro et ça colle pas trop.
Les ouvriers disent gagner entre 10 000 et 40 000 (pour la plus rapide). Si on fait la conversion depuis le Yuan chinois, 10 000 ça fait quasiment 1300€ et 40 000 ça fait carrément plus de 5000€ :shock:. Donc je doute que ce soit ça. Mais du coup du mal à comprendre de quel type de somme on parle.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Jan 2024, 12:54 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 23767
Je ne trouverai pas ça déconnant... mais il faut le mettre en perspective avec le cout de la vie en chine (notamment le logement, délirant).

Sinon on retrouvera les persos dans les deux suites. Hâte.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Jan 2024, 12:56 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 28106
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Ca me parait délirant. Surtout que je regardais sur Google, le salaire moyen chinois pour un ouvrier est de 200€ donc je pense pas que ce soit ça.

Image

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Jan 2024, 18:32 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 23767
Peut-être une erreur de traduction ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Jan 2024, 19:01 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Oct 2009, 11:34
Messages: 595
Art Core a écrit:
Par contre j'ai essayé de convertir les sommes en euro et ça colle pas trop.
Les ouvriers disent gagner entre 10 000 et 40 000 (pour la plus rapide). Si on fait la conversion depuis le Yuan chinois, 10 000 ça fait quasiment 1300€ et 40 000 ça fait carrément plus de 5000€ :shock:. Donc je doute que ce soit ça. Mais du coup du mal à comprendre de quel type de somme on parle.
J'ai lu ça:

Wang BingIn terms of general mood, they are all very similar. These are private firms; the working hours are extremely long, from 8 am to 11 pm, with two breaks of an hour each for lunch and dinner. Otherwise, it’s just long hours of work. Workers’ wages are computed on a piece-rate basis, and paid out every six months. The problem is you start making a particular item of clothing without knowing how much each item is going to be paid, that’s something you only find out at the end. In other words, there’s no way of knowing what you’ll get at the end of the season.

https://bcaf.org.cn/Wang-Bing-s-Youth-Group-Portraits-of-Youth-in-a-Garment-Town


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Jan 2024, 11:05 
Hors ligne
Expert

Inscription: 09 Nov 2011, 16:07
Messages: 407
Art Core a écrit:
Par contre j'ai essayé de convertir les sommes en euro et ça colle pas trop.
Les ouvriers disent gagner entre 10 000 et 40 000 (pour la plus rapide). Si on fait la conversion depuis le Yuan chinois, 10 000 ça fait quasiment 1300€ et 40 000 ça fait carrément plus de 5000€ :shock:. Donc je doute que ce soit ça. Mais du coup du mal à comprendre de quel type de somme on parle.


Il me semble l'avoir aussi signalé dans un message précédent, ce n'est pas clair du tout dans le film et c'est pourtant très important me semble-t-il. Cela pose un problème.

Citation:
Quand tu penses qu'en France on demande des dossiers hyper construits pour les commissions documentaires avec des scénarios écrits, un développement total du projet alors que chez Wang Bing tu vois bien que c'est impossible, que le mec n'a pas de "plan", que la seule chose c'est qu'il est là et qu'il va emmagasiner un maximum de matériel.


Il me semble qu'il est produit en France, non ?

Citation:
(on aurait pu imaginer commencer par le matin pour décrire une journée de travail mais pas du tout)


Il l'a fait dans ce même cadre et ça s'appelle "15 Hours", et c'est, j'insiste, à mon avis bien plus percutant que "Jeunesse", moins scénarisé via le montage...

Citation:
mais il faut le mettre en perspective avec le cout de la vie en chine (notamment le logement, délirant).


Non, là tu parles de quelques grandes villes type Shanghai mais ces travailleurs ne vivent pas dans ce type de ville, comme le montre le film... Même si les salaires des ouvriers ont augmenté en Chine ces dernières années en particulier ds le textile, les sommes discutées ne me paraissent pas pouvoir correspondre à des salaires mensuels, quelque soit le nombre de pièces qu'ils aient achevé dans cette période.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Jan 2024, 11:11 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 28106
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Oui bizarre cette question du salaire, peut-être une erreur de traduction ou de sous-titres, je sais pas. Je pense pas qu'ils parlent de salaire tous les 6 mois. Tu les vois aller régulièrement chercher leur argent.

Et oui Wang Bing est coproduit par la France mais il ne passe pas par les commissions habituelles. Il est suffisamment "un nom" du doc pour pouvoir j'imagine proposer des dossiers bien plus légers.

Sinon oui je serai curieux de voir "15 hours", j'aime beaucoup l'idée du temps réel. Mais 15 heures putain... Un film de musée.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Jan 2024, 11:12 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Sep 2007, 09:31
Messages: 4707
Un salaire total de 5000 euros pour 6 mois de travail à 15h/jour même au fin fond de la Chine ne parait pas totalement délirant. J'imagine qu'ils sont aussi là justement parce que c'est mieux qu'un salaire d'ouvrier moyen.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Jan 2024, 11:15 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 28106
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Oui c'est peut-être ça. Un moment ils parlent de l'iPhone qui coûte 5000 yuan, donc 650 € environ, ce qui est cohérent et qui discrédite finalement l'idée d'une erreur de trad ou de sous titres.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Jan 2024, 11:32 
Hors ligne
Expert

Inscription: 09 Nov 2011, 16:07
Messages: 407
oeil-de-lynx a écrit:
Un salaire total de 5000 euros pour 6 mois de travail à 15h/jour même au fin fond de la Chine ne parait pas totalement délirant. J'imagine qu'ils sont aussi là justement parce que c'est mieux qu'un salaire d'ouvrier moyen.


5000e/6 mois c'est possible, même si dans ce cas on doit quand même être dans la fourchette haute de ce qui se pratique comme prix dans ces ateliers. Ceci dit le plus important est sans doute de voir que ces salaires sont âprement négociés (la première raison pour laquelle on comprend pas bien de quoi il est question exactement, je pense) et que l'évolution des salaires passe comme partout par des coups de pression des travailleurs sur les chefs d'atelier...


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Jan 2024, 12:58 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 22455
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
scienezma a écrit:
5000e/6 mois c'est possible

5000 0/6 par mois c'est possible aussi.

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 18 Jan 2024, 02:00 
Hors ligne
Expert

Inscription: 09 Nov 2011, 16:07
Messages: 407
Arnotte a écrit:
scienezma a écrit:
5000e/6 mois c'est possible

5000 0/6 par mois c'est possible aussi.

En tout cas c'est pas demain la veille que je mettrai un 0 à un film de Wang Bing ! :)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 18 Jan 2024, 12:33 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Déc 2018, 20:03
Messages: 1633
Ce qui m'a le plus marqué, c'est le décor délabré qui contraste avec la jeunesse donc des protagonistes. L'aspect insalubre et l'empilement des déchets qui s'accumulent et qu'on balance par les étages à même la rue. La longueur et le rythme font qu'on s'habitue progressivement à cette laideur environnante et on en vient à se demander s'il n'y a pas une normalité à tout ceci, un enchaînement logique qui mène ce que l'humanité à force de consommer en vienne à se réduire consciemment en esclavage. On bosse, on a une paie, on la claque dans la bouffe ou le divertissement (voir les appareils derniers cris type écouteurs qui contrastent aussi avec les machines flinguées sur lesquelles ils travaillent) et on recommence (la séquence où on voit qu'un des jeunes a clairement la dalle et quasi rien pour se payer à bouffer mais va passer la nuit à cloper dans un cybercafé). L'impulsion étant la nécessité de bâtir un couple, fonder une famille, pour ne pas être seul.
Même quand on s'en échappe à la fin pour retourner dans un cadre plus bucolique, on retrouve les traces de cette gangrène esthétique, morale et corruptrice (le store mural déroulant avec des persos improbables genre Mickey mixé avec on-ne-sait-quoi).

Prévoir quand même le paquet de mouchoirs pour les adhérents du MEDEF et les derniers admirateurs macronistes qui ne resteront pas insensibles devant ces employés qui dorment sur place et bossent pour des clopinettes dans la bonne humeur forcée sans même l'espoir de régler leurs dettes ou de réussir à faire plier leur patron.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 30 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Ta'ang (Wang Bing, 2016)

Art Core

7

1353

06 Nov 2016, 15:05

Gontrand Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le fossé (Wang Bing - 2010)

DPSR

8

1730

13 Fév 2013, 18:17

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. A la folie (Wang Bing - 2013)

DPSR

13

1731

23 Nov 2020, 15:05

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Three Sisters (Wang Bing 2012)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Karloff

27

3109

28 Jan 2015, 09:27

Mr Chow Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. A l'ouest des rails (Wang Bing - 2003)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Tom

27

2870

02 Mai 2014, 16:12

Fire walk with me Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Printemps, été, automne, hiver et printemps(Kim Ki-duk,2003)

_ZaZaZa_

8

1572

19 Avr 2008, 10:52

Tetsuo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Une jeunesse chinoise (Lou Ye - 2006)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4 ]

Blissfully

49

4526

08 Mai 2007, 23:04

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Un amour de jeunesse (Mia Hansen-Love - 2011)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

DPSR

21

3202

27 Nov 2014, 23:09

Mr Chow Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Contes cruels de la jeunesse (Nagisa Ōshima - 1960)

Blissfully

0

1179

02 Sep 2007, 19:46

Blissfully Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Trois souvenirs de ma jeunesse (Arnaud Desplechin - 2015)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4, 5 ]

Baldanders

62

6758

23 Juin 2015, 13:46

Baldanders Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web