Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 07 Oct 2022, 06:52

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 89 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6
Auteur Message
MessagePosté: 28 Fév 2017, 12:07 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 21124
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Marlo a écrit:
Leur couple battait de l'aile tout de même, ils ne se séparent pas en plein amour ! Au moment de l'audition puis de la séparation, Chazelle les filme plus comme des âmes soeurs aux ambitions proches que comme des amoureux.

Exactly.

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Fév 2017, 12:30 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 80256
Localisation: Fortress of Writing
Art Core a écrit:
Justement non, enfin pas pour moi.
Un couple tu essaies coûte que coûte de le faire marcher. Elle va partir tourner un film en France et so what ? Il y a Skype. Combien de couples survivent en étant séparés momentanément (j'en suis d'ailleurs la preuve avec mon "couple Erasmus" où pendant deux ans on se voyait tous les 3 mois). C'est vraiment cette vision binaire de Chazelle qui me dérange et qui me semble purement factice. On ne choisit pas entre vie professionnelle et vie personnelle, la vie choisit pour nous. J'aurais préféré les voir essayer et échouer (mais oui ça aurait été un autre film). En tout cas c'est vraiment quelque chose que je trouve puérile dans l'écriture et qui me bloque totalement.

Mais justement, la fin réfute cette vision binaire. C'est Gosling qui regrette et qui se dit que ça aurait très bien pu marcher et se l'imagine...

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Fév 2017, 12:42 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 21124
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Ah mais oui, c'est évident que les regrets sont des deux côtés. C'est pas tout de suite clair mais en y repensant, le "fantasme" est en fait un mix des deux, celui de Seb et celui de Mia. Je trouve ça admirablement fait.

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Fév 2017, 12:53 
Hors ligne
Expert

Inscription: 15 Juil 2009, 21:22
Messages: 7329
Art Core a écrit:
Marlo a écrit:
Leur couple battait de l'aile tout de même, ils ne se séparent pas en plein amour ! Au moment de l'audition puis de la séparation, Chazelle les filme plus comme des âmes soeurs aux ambitions proches que comme des amoureux.


Certes mais justement n'aurait-il pas fallu que
leur rupture soit brutale, en pleine engueulade, plutôt qu'assis sur ce banc, dans cette espèce de fausse rationalité (si tu pars, c'est automatiquement fini) ?


Mais pourquoi une engueulade ? Ils sont réconciliés justement, heureux de se savoir tous les deux lancés sur des rails, prêts à accomplir leurs rêves. Ils sont reconnaissants l'un et l'autre, ils sont comme deux vieux amis. Il n'y a plus d'amour sentimental, ils ont dépassé ça. L'engueulade dont tu parles, elle a déjà eu lieu plus tôt, quand ils sont encore en couple, encore amoureux, et que Gosling a fait le choix de la musique au détriment de son couple. C'est à ce moment-là que leur couple, dans sa forme traditionnelle, meurt vraiment, et qu'un autre type de relation nait.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Fév 2017, 14:00 
Hors ligne
Expert

Inscription: 27 Oct 2016, 16:17
Messages: 237
La scène du repas de retrouvaille romantique qui part en vrille après 1 minute, vaguement bergmanienne voire à la Pialat (on parfois a l'impression de voir un Lost Highway, sans énigmes à clé, sans évènements, sans utres réalités qu'un décorum culturel tiré du "Monde 2", mais avec Jean Yanne et Marlène Jobert, transposés directement de "Nous ne Vieillirons pas ensemble", prêts à se taper dessus) , est de très loin la meilleure du film. Le fond de marasme violent et une façon impersonnelle d'avoir les nerfs à vifs, qu'ils ont en commun et qui est au fond de leur goût du spectacle et de la réussite est brièvement mis à nu. Il n'est ensuite plus besoin d'expliquer leurs sentiments.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Fév 2017, 14:19 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 25349
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Film Freak a écrit:
Mais justement, la fin réfute cette vision binaire. C'est Gosling qui regrette et qui se dit que ça aurait très bien pu marcher et se l'imagine...


Oui mais c'est comme dans Whiplash. Le doute final rattrape-t-il cette construction manichéenne ? Pas pour moi.

Marlo a écrit:
Mais pourquoi une engueulade ? Ils sont réconciliés justement, heureux de se savoir tous les deux lancés sur des rails, prêts à accomplir leurs rêves. Ils sont reconnaissants l'un et l'autre, ils sont comme deux vieux amis. Il n'y a plus d'amour sentimental, ils ont dépassé ça. L'engueulade dont tu parles, elle a déjà eu lieu plus tôt, quand ils sont encore en couple, encore amoureux, et que Gosling a fait le choix de la musique au détriment de son couple. C'est à ce moment-là que leur couple, dans sa forme traditionnelle, meurt vraiment, et qu'un autre type de relation nait.


Oui tu as sans doute raison, j'ai (déjà) plus tellement le film en tête.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Mar 2017, 22:27 
Hors ligne
Vaut mieux l'avoir en journal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:21
Messages: 20971
Localisation: Paris
Rajdevaincre a écrit:
Karloff a écrit:
Je crois que Puck s'en branle

sinon La La Land peut battre le record de Titanic des onze Oscars
Film (assuré)
Réalisation (assuré)
Scénario original (Manchester by the sea me paraissait imbattable, mais)
Musique (assuré)
Chanson (assuré)
Acteur (je pense toujours que ce sera Casey Affleck)
Actrice (Emma est favorite)
Son (généralement, c'est un film de guerre, donc Tu ne tueras point ?)
Mixage Son (pas mieux)
Montage (assuré)
Photographie (assuré)
Décor (ça me parait difficile)
Costume (pareil, ça me parait difficile)

De 7 à 10 sans doute...


Je suis seul à penser que La La Land va rafler beaucoup mais n'aura pas l'Oscar du meilleur film ?



Très fort.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Mar 2017, 00:10 
Hors ligne
Expert

Inscription: 19 Avr 2015, 17:38
Messages: 210
Localisation: Jarden, Texas
Cosmo a écrit:
Rajdevaincre a écrit:
Karloff a écrit:
Je crois que Puck s'en branle

sinon La La Land peut battre le record de Titanic des onze Oscars
Film (assuré)
Réalisation (assuré)
Scénario original (Manchester by the sea me paraissait imbattable, mais)
Musique (assuré)
Chanson (assuré)
Acteur (je pense toujours que ce sera Casey Affleck)
Actrice (Emma est favorite)
Son (généralement, c'est un film de guerre, donc Tu ne tueras point ?)
Mixage Son (pas mieux)
Montage (assuré)
Photographie (assuré)
Décor (ça me parait difficile)
Costume (pareil, ça me parait difficile)

De 7 à 10 sans doute...


Je suis seul à penser que La La Land va rafler beaucoup mais n'aura pas l'Oscar du meilleur film ?



Très fort.


:D :D :D


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 04 Mar 2017, 15:06 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2008, 19:19
Messages: 8890
Localisation: Ile-de-France
Marlo a écrit:
Art Core a écrit:
Marlo a écrit:
Leur couple battait de l'aile tout de même, ils ne se séparent pas en plein amour ! Au moment de l'audition puis de la séparation, Chazelle les filme plus comme des âmes soeurs aux ambitions proches que comme des amoureux.


Certes mais justement n'aurait-il pas fallu que
leur rupture soit brutale, en pleine engueulade, plutôt qu'assis sur ce banc, dans cette espèce de fausse rationalité (si tu pars, c'est automatiquement fini) ?


Mais pourquoi une engueulade ? Ils sont réconciliés justement, heureux de se savoir tous les deux lancés sur des rails, prêts à accomplir leurs rêves. Ils sont reconnaissants l'un et l'autre, ils sont comme deux vieux amis. Il n'y a plus d'amour sentimental, ils ont dépassé ça. L'engueulade dont tu parles, elle a déjà eu lieu plus tôt, quand ils sont encore en couple, encore amoureux, et que Gosling a fait le choix de la musique au détriment de son couple. C'est à ce moment-là que leur couple, dans sa forme traditionnelle, meurt vraiment, et qu'un autre type de relation nait.


Ben non, Gosling fait cette carrière à succès pour précisément faire ce qu'il croit être bon pour le couple, gagner de l'argent et ensuite seulement investir dans son rêve. C'est d'ailleurs ce qu'il lui dit, "je l'ai fait parce que tu m'as dit que c'était ce qu'il fallait faire". N'oublions pas ce regard de Gosling vers une tâche crasseuse du plafond symbolisant les ennuis matériels qu'ils connaissent; ça enfonce le clou, et il prend sa décision. Gosling et elle continuent à s'aimer.




Sinon moi j'ai trouvé ça incroyablement surestimé. Le principal problème tient à l'écriture médiocre du scénario, qu'Art Core a très bien pointée, et Arnotte aussi malgré son enthousiasme. Déjà, je me suis profondément ennuyéééé... pendant les 3/4 du film dont le déroulement me semble extrêmement convenu. On a plusieurs longueurs d'avance sur les personnages et ça nous laisse le temps de les juger, ce que je trouve très moyen comme projet cinématographique. Ce manque de surprise n'est pour moi pas du tout contrebalancé par cette fin certes intéressante.

Deuxièmement, on comprend l'idée d'amertume que veut faire passer le film, c'est assez bien vu et réaliste dans les métiers dont on parle, mais c'est mal incarné dans le scénario, mal déroulé, ça va trop vite et à l'instant où ils décident de se séparer on ne comprend pas bien pourquoi Gosling ne peut tout simplement pas s'arrêter avec la thune qu'il a déjà engrangée et passer déjà à l'étape d'investissement dans son club de jazz. Il faudrait que je reprenne point par point les séquences du film mais soit c'est mal monté, soit c'est mal écrit, mais il y a quelque chose dans le déroulement de leur relation qui est survolé. Ca va avec le fait que je n'ai ressenti aucune émotion, ce n'est pas un beau couple, on ne ressent pas d'amour, simplement une complicité amusée. Comme dans Whiplash, la description du milieu artistique est bâclée au profit d'un maelstrom certes pimpant mais très creux quand on s'arrête deux minutes pour résumer ce que raconte le film.

En plus, aucun numéro musical ne décolle vraiment, la caméra n'est pas très alerte ou virtuose, je pensais que Chazelle allait vouloir en mettre plein la vue mais pour moi on reste au seuil constamment. Après je veux bien que cela fasse partie du propos mais c'est trop mal articulé avec le reste pour que cela soit autre chose qu'une intention mal exécutée.

Donner l'Oscar à Emma Stone pour ce rôle et cette performance très superficielle, c'est juste incompréhensible (et pourtant l'actrice a toute ma sympathie). Surtout par rapport à ce qu'a donné Huppert dans Elle, c'est pas le même métier.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 19 Avr 2017, 11:26 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2008, 02:29
Messages: 10695
Image

Liam, tu pensais à ce type de plan avec les bords apparents ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 19 Avr 2017, 15:06 
Hors ligne
Petit joueur

Inscription: 07 Avr 2017, 13:09
Messages: 15
J'ai adoré ce film ! très tendre et assez inattendu mine de rien


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 19 Avr 2017, 22:18 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2008, 02:29
Messages: 10695
Avis un peu quiche


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 19 Avr 2017, 22:33 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 32707
Localisation: Paris
Déjà-vu a écrit:
Liam, tu pensais à ce type de plan avec les bords apparents ?
Je me rappelle plus à quels moments mais oui, c'est un bon exemple. Osé.

_________________
Liam Engle: réalisateur cinéma, série, publicité !
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Juil 2019, 23:24 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 27 Déc 2018, 23:08
Messages: 4728
C'est pompé dans les grandes largeurs sur Coup de Coeur de Coppola en fait (avec Ryan Gosling à la place de Tom Waits et Natassja Kinski)

_________________
...car la pollution est une forme d'humour à l'envers

Mary Douglas


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 89 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. First Man (Damien Chazelle, 2018)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 5, 6, 7 ]

Film Freak

93

7107

26 Juil 2019, 23:06

Déjà-vu Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Whiplash (Damien Chazelle, 2014)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4, 5 ]

Film Freak

64

5483

08 Jan 2017, 21:35

Erik Vonk Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le parc (Damien Manivel, 2016)

Art Core

2

1024

08 Jan 2017, 12:01

Art Core Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. la la land

IRENE

1

1060

25 Jan 2017, 16:21

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Land of the Dead (G. A. Romero - 2004)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4, 5 ]

Zad

68

7112

01 Nov 2009, 11:06

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Promised Land (Gus Van Sant - 2012)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

DPSR

17

2582

06 Aoû 2013, 09:19

Mickey Willis Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Land of the Lost (Brad Silberling, 2009)

Film Freak

5

1185

27 Aoû 2009, 00:15

Jericho Cane Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Waste land (Lucy Walker - 2010)

DPSR

2

1178

19 Mar 2011, 18:21

Déjà-vu Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The land of hope (Sono Sion - 2012)

DPSR

12

1605

13 Mai 2013, 13:09

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Passion de Kevin (Damien G - 2006)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4 ]

Cosmo

51

5074

04 Sep 2012, 13:13

Qui-Gon Jinn Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot] et 11 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web