Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 20 Oct 2018, 19:07

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 275 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 19  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 23 Mai 2007, 08:42 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 16:48
Messages: 11777
Localisation: in the forest of the Iroquois
Quentin, qu'est ce que c'est que cette merde?

Je me suis battu pour être avec toi dans cette "première mondiale". Même Goldie Hawn était là...

Immense déception pour moi. Quentin livre un film d'un rare ennui, en diluant ses scènes de dialogue au maximum: on pense souvent à Reservoir Dogs mais jamais on atteint la verve des discussions de son premier film, jamais on sourit en voyant ces discussions de tarés. Là on s'emmerde simplement devant ces nanas qui parlent cul. Alors c'est virtuose et tout mais là, ça suffit plus. C'est souvent horrible à écouter... Et puis Quentin, t'as pas encore assez de background pour faire des autoréférences! Si ce n'était que le Big Kahuna Burger, ça irait! Mais quand on parle de "foot massage", quand ta sonnerie de portable, c'est le sifflement de Kill Bill, quand les persos des filcs, ce sont ceux de Kill Bill, bah ça passe plus du tout.

Je comprends l'aspect "délire" du film. Mais c'est tellement inégal comme délire et c'est surtout tellement LONG que ça en devient fatigant. Je trouve les persos totalement ratés (sauf évidemment Stuntman Mike, génialement interprété par Kurt Russell) et le découpage en deux parties tellement disproportionnées laisse apparaitre les limites de ce remontage tardif. Je veux voir la version courte qui doit tellement mieux passer... Parceque la fin, ça le fait. On retrouve le Tarantino qui sait gérer du rythme, qui sait envoyer du gros quand il le faut. Y'a une poursuite à couper le souffle.

Le film a pas plu du tout hier soir en projo officielle et ça me parait logique.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 23 Mai 2007, 09:03 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Juil 2005, 11:52
Messages: 5402
Localisation: in Baltimore with Mcnulty
Noony a écrit:
Quentin, qu'est ce que c'est que cette merde?

Je me suis battu pour être avec toi dans cette "première mondiale". Même Goldie Hawn était là...

Immense déception pour moi. Quentin livre un film d'un rare ennui, en diluant ses scènes de dialogue au maximum: on pense souvent à Reservoir Dogs mais jamais on atteint la verve des discussions de son premier film, jamais on sourit en voyant ces discussions de tarés. Là on s'emmerde simplement devant ces nanas qui parlent cul. Alors c'est virtuose et tout mais là, ça suffit plus. C'est souvent horrible à écouter... Et puis Quentin, t'as pas encore assez de background pour faire des autoréférences! Si ce n'était que le Big Kahuna Burger, ça irait! Mais quand on parle de "foot massage", quand ta sonnerie de portable, c'est le sifflement de Kill Bill, quand les persos des filcs, ce sont ceux de Kill Bill, bah ça passe plus du tout.

Je comprends l'aspect "délire" du film. Mais c'est tellement inégal comme délire et c'est surtout tellement LONG que ça en devient fatigant. Je trouve les persos totalement ratés (sauf évidemment Stuntman Mike, génialement interprété par Kurt Russell) et le découpage en deux parties tellement disproportionnées laisse apparaitre les limites de ce remontage tardif. Je veux voir la version courte qui doit tellement mieux passer... Parceque la fin, ça le fait. On retrouve le Tarantino qui sait gérer du rythme, qui sait envoyer du gros quand il le faut. Y'a une poursuite à couper le souffle.

Le film a pas plu du tout hier soir en projo officielle et ça me parait logique.


Citation:
Death proof version longue de 2h, c'est le pied ! 6/6


Quel décalage 8)

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 23 Mai 2007, 12:48 
Hors ligne
Departed
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2006, 12:37
Messages: 3897
Localisation: Hotel Yorba
L'avis de Romain Le Vern, le rigolo de DVDrama: "génial, sans plus".
On applaudit.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 23 Mai 2007, 15:42 
Noony est fatigué. Très fatigué.

Faut le comprendre, y a une canicule de dingue ici.


Haut
  
 
MessagePosté: 23 Mai 2007, 15:52 
Hors ligne
Expert

Inscription: 04 Juil 2005, 15:04
Messages: 10289
Localisation: Montréal
Noony a écrit:
le découpage en deux parties tellement disproportionnées laisse apparaitre les limites de ce remontage tardif. Je veux voir la version courte qui doit tellement mieux passer...


heu non pas trop... putain 20 min en plus j'imagine pas le calvaire. On sait ce qui a été ajouté ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 23 Mai 2007, 17:29 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 16:48
Messages: 11777
Localisation: in the forest of the Iroquois
Bah il semble que la scène de Lap dance soit retirée du film "court". Sinon je sais pas, les discussions sont peut être plus longues et plus nombreuses...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 23 Mai 2007, 17:36 
Hors ligne
Expert

Inscription: 04 Juil 2005, 15:04
Messages: 10289
Localisation: Montréal
Noony a écrit:
Bah il semble que la scène de Lap dance soit retirée du film "court".


quoi il ont ajouté le scène de Lap Dance ??? Mais c'est complètement débile dans le cadre du double feature "Grindhouse" ... enfin bon d'un autre coté quitter à séparer les films autant les remonter complètement.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 27 Mai 2007, 16:17 
Hors ligne
Matou miteux
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Juil 2005, 13:48
Messages: 12991
Localisation: From a little shell, at the bottom of the sea
Image

Je trouve le film trop bavard (enfin essentiellement dans la première partie) mais sinon c'est un joli pied de mon côté, une récréation pop colorée à générosité B de drive-in, exercice de style à l'image grattée et qui y va à fond les ballons dans le fétichisme sexy d'orteils de p'tites pépées et de grosses cylindrées vrombissantes, offrant quelques scènes assez dantesques. Et "assez" est de trop si je veux parler du crescendo final explosif, poursuite jouissive et casse-cou de son super-nerf d'action jusqu'au gag girl power final. J'en reveux.

Et bizarre, l'accueil du matin a été lui chaud bouillant.

5/6

_________________
Doll, it's a heartbreaking affair


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 27 Mai 2007, 16:23 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20776
PAS UN ZEST

Commençons d'abord cette critique par un véritable coup de gueule. La distribution internationale de Grindhouse, le double programme conçu par Robert Rodriguez et Quentin Tarantino comme un hommage aux séries Z des années 60 et 70, est une honte. Plutôt que de prendre le risque commercial d'une seule diffusion, comme aux Etats-Unis, TFM a choisi de sortir les films séparément, brisant la cohérence du projet. Comment comprendre la rupture de ton qu'impose Le Boulevard de la mort, amputé de son saisissant contraste Planète terreur? Comment apprécier à sa juste valeur le changement génial de tempo.

Au heavy métal mariachi de Robert Rodriguez, Quentin Tarantino oppose la soul, ralentit l'action, dilue le plaisir en de longs plans séquences dialogués quand son compère mexicain multipliait les punchlines et les faux raccords de montage. Amputé de son miroir déformant et d’une partie de l’intérêt de Grindhouse, déclaration d’amour à un genre négligé, Le Boulevard de la mort a pourtant eu les honneurs d’une sélection au sein de la compétition officielle du 60e Festival de Cannes. Une initiative un peu hypocrite tant les films de genre ont longtemps été les parents pauvres de la Croisette. Jusqu’à un certain Pulp Fiction justement…


GIRL POWER

Peu de cinéastes peuvent se vanter d'avoir un style immédiatement reconnaissable. Dès le générique, Quentin Tarantino impose son univers et une façon unique de mettre en scène et en musique des dialogues d'une banalité pourtant abyssale. Son talent n'est pas seulement l'expression d'une cinéphilie immense. Si encore une fois Le Boulevard de la mort glorifie les films libres et fauchés des seventies, le réalisateur de Reservoir Dogs sublime le genre, en saisit la substantifique moelle pour faire office de passeur entre les générations et les chapelles de goût.

Bien sûr, il exerce toujours un puissant droit à la citation et certaines références sont évidentes, de Duel de Steven Spielberg aux longs métrages à poitrine opulente de Russ Meyer auquel le film aurait pu être dédié. Le casting est une nouvelle fois primordial. Kurt Russell -et sa gueule de vieux lion fatigué- incarne à lui tout seul le cinéma poussiéreux des années 70. Dans la première partie, il se frotte en chair et en tôle à des bimbos de son temps, qui se passent du vernis à ongles, choisissent des tubes sur un vieux juke-box.

Mais les filles du second épisode - beaucoup plus cyniques et modernes - vont lui résister plus que prévu... Quentin Tarantino prend toujours autant de plaisir à filmer et cette joie presque enfantine est communicative. Il signe deux séquences d'une virtuosité assez insensée: un accident de voiture décomposé en quatre séquences terrifiantes et une longue et géniale course-poursuite finale. Son amour pour le septième art suinte tellement à travers l'écran et la pellicule qu'il finit par convaincre les plus sceptiques. Gageons que le jury cannois sache récompenser ce passionnel exercice de style.

5/6

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 27 Mai 2007, 16:37 
Hors ligne
Matou miteux
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Juil 2005, 13:48
Messages: 12991
Localisation: From a little shell, at the bottom of the sea
Ah et le générique de fin sur Laisse tomber les filles ( :shock: ) est génial.

_________________
Doll, it's a heartbreaking affair


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 27 Mai 2007, 21:41 
Hors ligne
Poupée qui fait non
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Juil 2005, 14:10
Messages: 9726
Localisation: Montréal
Blissfully a écrit:
Ah et le générique de fin sur Laisse tomber les filles ( :shock: ) est génial.


ah ça, je m'en lasse pas depuis (enfin, de Chick habit hein, pas la vf)

_________________
Janet


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 27 Mai 2007, 21:51 
J'adore le regard de Vanessa Ferlito et son lap-dance... J'adore le sourire coquin de Zoe Bell et sa folie insensée... J'adore les insultes de Tracie Thoms pendant la course-poursuite finale... J'adore les longs dialogues entre filles, etirés à l'extrême, et qui sont justement très "bis".... Et puis Kurt Russell, quoi. Vraiment, c'est le pied !

6/6


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 29 Mai 2007, 16:14 
Tarantino s'explique enfin sur tout, sur la coupure en deux, sur le titre français :

http://festivaldecannes2007.blogs.alloc ... epond_.htm


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 29 Mai 2007, 16:24 
edit


Dernière édition par Jericho Cane le 29 Mai 2007, 23:27, édité 1 fois.

Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 29 Mai 2007, 23:00 
Le fameux test de la seconde vision ce soir, et ça tient parfaitement le coup !

On peut d'ores et déjà l'affirmer : c'est déjà un classique...


Haut
  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 275 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 19  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Grindhouse (Robert Rodriguez et Quentin Tarantino, 2007)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Janet

39

2449

22 Mai 2007, 15:21

Arnotte Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Hateful Eight (Quentin Tarantino, 2015)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 7, 8, 9 ]

Film Freak

120

10034

04 Jan 2017, 21:49

swiffer49 Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Inglourious Basterds (Quentin Tarantino - 2009)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 33, 34, 35 ]

Karloff

521

20501

23 Juin 2011, 14:24

karateced Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Django Unchained (Quentin Tarantino, 2012)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 10, 11, 12 ]

Film Freak

176

9689

05 Nov 2013, 20:59

deudtens Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Steak (Quentin Dupieux - 2007)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4, 5 ]

Zad

62

4825

10 Oct 2010, 14:01

Mickey Willis Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Until Death (Simon Fellows, 2007)

Cosmo

1

514

28 Juil 2008, 20:02

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Death at a Funeral (Frank Oz - 2007)

Jericho Cane

11

842

04 Oct 2008, 20:40

Zaphod Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Death Sentence (James Wan - 2007)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Zad

19

1478

24 Fév 2013, 13:03

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Preuve Irréfutable (Proof, John Madden, 2005)

Marie Duval

2

438

09 Nov 2008, 15:52

Le Pingouin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Rubber (Quentin Dupieux 2010)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Karloff

30

2443

09 Aoû 2011, 22:46

Gerry Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 9 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web