Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 21 Fév 2024, 20:24

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: 23 Oct 2006, 14:59 
Hors ligne
Connaisseur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Oct 2006, 22:15
Messages: 118
Localisation: Dans la backroom de l'UGC Orient Express
En 2001, le succès du petit In the Bedroom de Todd Field surprend l’industrie avec son cast impeccable, son méga succès critique, un profit juteux au box office (le film rapporte vingt fois sa mise) et son atterrissage en beauté aux Oscars. Parallèlement, le gang Weinstein se dit que relancer la carrière assoupie de Gwyneth Paltrow, pas bankable pour un sou, mais icône glamour à rentabiliser, serait de bon aloi après sa statuette honteuse et critiquée de Shakespeare in Love. Les deux frangins s’emparent des droits d’une pièce à succès de Broadway-l’éternelle-vache-à-lait, Proof, écrite par David Auburn. Même principe, soit un trauma familial, même plan de bataille. Dès l’annonce du projet, les columnists s’enflamment et prédisent que Preuve Irréfutable (sic) sera l’un des poids lourds aux Oscars. John Madden, soit Mr. Larbin, est réengagé pour réaliser le film avec un budget de 20 millions $. Autour de Paltrow qui sera mise en orbite comme cela est bien précisé dans son contrat, sont réunis Anthony Hopkins, Jake Gyllenhaal et Hope Davis, tout ça pour faire joli et sérieux à la fois. Sorti au départ sur 8 écrans en septembre 2005 et considéré comme le starter officiel de la saison des prix, Proof se viande méchamment avec des critiques mi-figue mi-raisin et un public qui s’en tape complètement. La nomination de Gwyneth Paltrow aux Globes fait rejaillir un ferme espoir chez Bob et Harvey qui cachent leur gêne tant bien que mal. La campagne promo est relancée en pagaille, mais les projos destinées aux académiciens à aguicher ne sont intéressantes que pour les buffets servis a près le film. Péniblement, le film termine à 7,5 millions $ dans l’indifférence générale et passe inaperçu aux Oscars, Gwyneth est dégoûtée.


Y’a ptêt une raison à ça, il faut dire que Proof est un gros navet. Le postulat fonctionne certainement très bien sur une scène de la 42ème rue, mais les tunnels hystériques sur grand écran, quand on a l’impression que le réalisateur est plus souvent à côté de la machine à expresso que derrière sa caméra, ça le fait moyen. La scène d’ouverture, longuissime au possible, est l’équivalent filmique d’un trajet, au hasard, Dunkerque/Metz en train Corail avec des gamins braillards. De temps en temps, Madden se permet quelques contre-champs qui demeurent inutiles pour faire oublier la théâtralité inexorable du dispositif narratif. Et la suite ne tend pas vers l’extase, bien au contraire. Aucune idée de mise en scène ne vient éveiller un intérêt quelconque chez le spectateur qui pourra pour se divertir, regarder le film en allemand sous-titré espagnol. Car tout ici est prévisible, ennuyeux, désabusé. Les acteurs, qui faisaient sur le papier tout le potentiel de l’œuvre, achèvent de reléguer Proof dans une étable de vaches molles. Jake Gyllenhaal, perdu dans un personnage sans substance aucune et vague faire-valoir masculin, semble regretter tout du long d’avoir signé pour un tel naufrage, quand Anthony Hopkins plus décati que jamais s’ennuie à mourir sans même oser cabotiner. Hope Davis est la seule à tirer son épingle de la meule à mélasse, mais c’est parce qu’elle paraît jouer dans un autre film. Quant à la blondasse dépressive, elle se tue à la tâche en criant méticuleusement le plus souvent possible, avec en filigrane, « je veux un … de deuxième Oscar sur ma ch’minée » à chaque réplique. Sauf que Gwyneth qui crie, c’est faux, c’est risible, c’est assez proche du couinement de petite fille riche qu’elle est parce que la costumière n’a pas inclus de twin-set Calvin Klein dans la garde-robe. Coté performance mémorable, c’est donc la déroute, cela justifie surtout que cette épine dans le pied Weinstein soit facilement dispensable. Ce coup-là, les Athéniens ne s’atteignirent pas.

_________________
Marie-couche-moi là.
je disais UIIIIII bien avant UGC, bande de Tipiaks !!

Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 24 Oct 2006, 00:52 
Hors ligne
Matou miteux
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Juil 2005, 13:48
Messages: 12933
Localisation: From a little shell, at the bottom of the sea
Et bien je signe sur tout le deuxième paragraphe...je n'ai pas vu la pièce hein mais en l'état, le travail d'adaptation sonne très plat, Madden se contentant de filmer paresseusement ses personnages bavasser dans un salon, ou assis devant la maison, l'impression que l'adaptation cinématographique se limite à faire dire le texte aux comédiens en les faisant marcher, par exemple, dans un magasin, et ça y est c'est du cinéma qui bouge. C'est over-bavard et d'un ennui épais (après je trouve l'enjeu déjà mortellement chiant). Et c'est vrai que l'indécrottable aspect Oscar Material rend le tout extrêmement balisé et étouffant dans ses conventions de filmage, de musique, de jeu...

Ca pourrait faire un beau véhicule d'acteurs...Hope Davis est bien. Gyllenhaal a un rôle trop inintéressant (mais une aura culculte d'or comme dans peu d'autres de ses films). Paltrow est pas totalement nullissime mais elle est surtout trop fade et pas crédible pour un tel rôle (la nomination aux Globes est une bonne blague). Elle est trop froide pour un personnage aussi à fleur de peau, cette froideur, Wes Anderson l'utilise bien par exemple, là c'est complètement à côté de la plaque. C'est surtout Hopkins qui fait de la peine, il a l'air totalement......mort. Et c'est pas un bel enterrement ça.

1/6

_________________
Doll, it's a heartbreaking affair


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 09 Nov 2008, 15:52 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 17:56
Messages: 8544
Localisation: Caché avec Charlie
C'est clair que c'est mou et chiant.

Le sujet est supra pas intéressant, ça tue le film d'entrée. L'habillage est américain banal sans idée. Ça aurait pu mieux rendre avec un montage plus animé, avec une vision plus généreuse, plus forte. Gwyneth est pas trop affreuse, mieux que le reste du cast. dont on se fout assez vite.

2/6


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Ruse (John Madden - 2021)

Qui-Gon Jinn

4

558

28 Avr 2022, 09:54

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Miss Sloane (John Madden, 2016)

Film Freak

1

1301

31 Mar 2017, 16:38

boultan Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. L'Affaire Rachel Singer (John Madden, 2010)

Film Freak

1

1415

21 Juin 2011, 06:45

Ozymandias Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Best Exotic Marigold Hotel (John Madden, 2012)

Arnotte

2

1164

02 Mai 2012, 16:49

Arnotte Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Death proof (Quentin Tarantino - 2007)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 17, 18, 19 ]

Noony

274

24607

04 Mar 2015, 22:36

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Jacket (John Maybury - 2005)

darkangel

13

1931

16 Juin 2006, 19:57

juLILO Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Dark (John Fawcett - 2005)

Blissfully

0

1120

08 Juin 2006, 09:36

Blissfully Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Proposition (John Hillcoat - 2005)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Janet

18

3364

30 Juin 2010, 22:47

deudtens Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Romance and Cigarettes (John Turturro, 2005)

Le Pingouin

0

1134

08 Fév 2009, 18:51

Le Pingouin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Quatre frères (John Singleton - 2005)

viandox

2

1519

30 Oct 2007, 22:20

Film Freak Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web