Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 21 Juin 2024, 18:55

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
MessagePosté: 19 Mai 2011, 22:55 
Hors ligne
Teacher

Inscription: 13 Mai 2010, 11:50
Messages: 11667
Pueblerina en VO

Image

À sa sortie de prison, le paysan Aurelio Rodríguez retourne dans son village natal, à la recherche de sa femme. Celle-ci, retirée du monde avec son enfant née d'un viol, repliée et honteuse, refuse de parler à quiconque...


C'est toujours étrange de partir à la découverte d'un classicisme étranger aux USA, de voir ce que ça change, ce que ça a de particulier. Évidemment, un film d'un cinéaste n'est pas forcément représentatif, mais voilà, c'est intriguant.

Le film est plutôt bon : c'est un mélo au récit extrêmement épuré, calme et aéré, d'une grande attention pour ses personnages, maniés comme des objets délicats. Le film leur fait rarement violence (la prison, le viol, tout cela est derrière eux), et c'est la douceur de l'ensemble qui marque avant tout. Ça crée des scènes belles et lumineuses (le retour au pays en charrette, le face à face à la rivière, les croisements en ville), mais aussi un peu d'ennui, tant le scénario maintient un peu artificiellement les conditions du mélo faute d'action : beaucoup de choses liées aux choix arbitraires des personnages, à leur volonté de subir quand ils pourraient réagir, dans une série de renoncements qui leur retire leur intelligence - envie de les secouer tout le temps. L'extrême douceur se fait parfois niaiserie, aussi, quand les dialogues ne savent se départir d'un continuel "je ne te mérite pas " / "au contraire, tu es parfaite", etc.

Mais voilà, malgré ces défauts, le film a un truc, il sait étendre sa chaleur et sa bienveillance (tous les plans sur le gamin, par exemple), dans une approche très légèrement fantastique (ou du moins fantomatique : la femme retirée du monde, la fête vide, l'isolement constant). Le film, dans sa douceur généreuse, a un ton très mélodieux (on chante beaucoup, d'ailleurs, la musique faisant sur certaines scènes la moitié du boulot), et la fin, aussi simple qu'inattendue, vient réveiller un scénario qu'on croyait soumis à un fatalisme plan-plan.

Jolie découverte imparfaite mais prometteuse, qui me donne bien envie d'aller explorer la filmo un peu plus loin.


Et respect à la Cinémathèque pour ses sous-titres magiques traduits par babelfish et ré-orthographiés par une classe de maternelle.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Enamorada (Emilio Fernández - 1946)

Tom

0

1686

23 Juin 2011, 00:13

Tom Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les Toilettes du pape (César Charlone, Enrique Fernández - 2008)

Blissfully

0

1113

21 Mar 2008, 01:32

Blissfully Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Bobby (Emilio Estevez - 2006)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Karloff

40

3781

07 Fév 2007, 21:54

Blissfully Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Cloclo (Florent-Emilio Siri, 2012)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4 ]

Film Freak

45

5715

20 Sep 2014, 20:36

noisette 7 Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. L'Ennemi Intime (Florent-Emilio Siri, 2007)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Film Freak

18

3078

28 Mai 2012, 17:32

Marlo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les Révoltés d'Alvarado (Fred Zinnemann, Emilio Gómez Muriel - 1936)

Tom

0

1472

19 Mai 2012, 15:44

Tom Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Pour toi j'ai tué (Robert Siodmak, 1949)

Qui-Gon Jinn

7

1544

27 Sep 2007, 22:44

Jericho Cane Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. L'Héritière (William Wyler, 1949)

JulienLepers

1

192

30 Nov 2023, 08:48

Déjà-vu Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Printemps tardif (Yasujiro Ozu, 1949)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Bub

17

3316

23 Avr 2011, 00:50

Tetsuo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Héroïne des années 20 (Li Pingqian - 1949)

Tom

8

1630

10 Fév 2023, 19:54

inessss_ Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 54 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web