Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 01 Déc 2022, 08:59

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 302 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 17, 18, 19, 20, 21  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePosté: 24 Jan 2008, 01:32 
Hors ligne
Sacré trou du cul
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Juin 2005, 22:59
Messages: 11247
Stella a écrit:
Il bouge, il recule même.
Horrible.


Non le score reste désespéremment à 15-9 en continu... alors que celui à droite perd toujours... Ou alors on a pas le même DVD ! Qui-Gon s'est pas offusqué de ça ? Il vieillit...

_________________
Delirium Tremens


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 24 Jan 2008, 19:52 
Hors ligne
Time traveller's wife
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Juil 2005, 12:13
Messages: 1973
Localisation: Retired
Dédead a écrit:
Non le score reste désespéremment à 15-9 en continu... alors que celui à droite perd toujours... Ou alors on a pas le même DVD ! Qui-Gon s'est pas offusqué de ça ? Il vieillit...

En fait dans la version ciné ça passe de 15-9 à 14-9 puis ça revient à 15-9.
Et apparemment ça a été changé sur le DVD.
Ça reste un truc assez bizarre : quelle idée de mettre en arrière-plan quelque chose d'aussi difficile à suivre au tournage (au niveau de la continuité) et d'aussi happant pour le spectateur ? (un truc qui bouge au fond, tu regardes que ça, forcément.....)

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 24 Jan 2008, 20:06 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 80870
Localisation: Fortress of Writing
Et après c'est nous les tarés...

_________________
Projection de THE ISLAND en 35mm Jeudi 8 Décembre à 21h à l'Ecoles Cinéma Club présentée par bibi
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 24 Jan 2008, 22:22 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 21300
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Film Freak a écrit:
Et après c'est nous les tarés...

:lol:

ENVIE de revoir ce film.

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 25 Jan 2008, 01:25 
Hors ligne
Sacré trou du cul
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Juin 2005, 22:59
Messages: 11247
Stella a écrit:
En fait dans la version ciné ça passe de 15-9 à 14-9 puis ça revient à 15-9.
Et apparemment ça a été changé sur le DVD.
Ça reste un truc assez bizarre : quelle idée de mettre en arrière-plan quelque chose d'aussi difficile à suivre au tournage (au niveau de la continuité) et d'aussi happant pour le spectateur ? (un truc qui bouge au fond, tu regardes que ça, forcément.....)


Voilà pareil ! Mais du coup le 15-9 en continu est moins marrant que 15-9, 14-9, 15-9... Mais quelle idée de changer ça sur le DVD, quel est l'intérêt ?

_________________
Delirium Tremens


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 25 Jan 2008, 09:55 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 20:15
Messages: 791
Localisation: Rennes
Dédead a écrit:
Arnotte a écrit:
T'es passé complètement à côté du film. Je dirais du côté gauche.


A droite, j'avais une superbe petite demoiselle tendance blonde... alors peut-être à droite, mais pas à gauche... Mais mis à part ça, je suis CONTRE les films de plus de 2H et ça me le prouve encore une fois... Mais polar avec enquête où le spectateur ne participe pas au niveau des indices, des suspects... ça me gonfle, ça enlève un peu l'intérêt du polar... Et c'est un fan de polars (livres comme films) qui parle...


on suit Graysmith du début à la fin dans son obsession de la vérité (parce que c'est bien ça le sujet du film, en fait), c'est bien lui le héros principal, mais selon toi on n'est pas impliqués... ouais d'accord.

je te conseille pas de lire henning mankell alors, parce que tu vas aussi t'emmerder grave.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 25 Jan 2008, 10:01 
Hors ligne
Sacré trou du cul
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Juin 2005, 22:59
Messages: 11247
Canard_WC a écrit:
on suit Graysmith du début à la fin dans son obsession de la vérité (parce que c'est bien ça le sujet du film, en fait), c'est bien lui le héros principal, mais selon toi on n'est pas impliqués... ouais d'accord.


Pas impliqué dans l'enquête (dans le film c'est différent), on est spectateur et non acteur de l'enquête... Les éléments arrivent mais on a direct le raisonnement de l'enquêteur voire le coupable... C'est ça que j'aime pas, j'aurai aimé participer... Et puis tout semble basé sur la graphologie et la cryptologie, pour au final ne servir à rien, pire sans ça, peut-être que les enquêteurs auraient solutionné avant l'enquête...

_________________
Delirium Tremens


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 09 Fév 2008, 20:57 
Hors ligne
Connaisseur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Jan 2008, 14:57
Messages: 158
Perso, j'étais un peu noyée parmi les noms de tous les acteurs de l'enquête ce qui fait que certaines découvertes apparemment importantes me passaient un peu au-dessus par moment.
À part ça, pour un film de cette durée, je le trouve réussi mais Jake G. (je vous passe les fautes d'orthographe que je ferais sûrement en écrivant son nom) y est pour beaucoup! Robert Downey Jr est pas mal mais pour un film sur l'obsession, on tire vite un trait sur la sienne (qui en est à peine une), dommage.

5/6

_________________
www.unavissurtout.com


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 04 Juil 2010, 00:28 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 80870
Localisation: Fortress of Writing
Je savais qu'un jour je passerai enfin à 6/6.

Il m'aura fallu 3 visions pour apprivoiser pleinement ce film atypique, précieux.

Le Blu-ray est beau à pleurer.

_________________
Projection de THE ISLAND en 35mm Jeudi 8 Décembre à 21h à l'Ecoles Cinéma Club présentée par bibi
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 04 Juil 2010, 19:06 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 17:56
Messages: 8543
Localisation: Caché avec Charlie
Chef d'Oeuvre monumental qui devient à chaque vision plus terrifiant et plus précieux. Le vrai film héritier des conversation secrètes, des Klute, des Hommes du Président...

Il t'en a fallu du temps...

(repense au regard de Dave Toschi dans le café quand il se rend compte que tout se tient...précieux Mark Ruffalo)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 04 Juil 2010, 21:48 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 80870
Localisation: Fortress of Writing
Le Pingouin a écrit:
Chef d'Oeuvre monumental qui devient à chaque vision plus terrifiant et plus précieux. Le vrai film héritier des conversation secrètes, des Klute, des Hommes du Président...

Il t'en a fallu du temps...

J'ai attendu le bon moment...en bon vendu, je savais que ça viendrait.

Citation:
(repense au regard de Dave Toschi dans le café quand il se rend compte que tout se tient...précieux Mark Ruffalo)

Oui les acteurs cartonnent...je sais pas exactement pourquoi mais c'est sur cette 3e vision que j'ai été pris dans l'enquête comme si c'était la première fois que le voyait. Plus encore que lors de la première vision.
Etrange.

Défait des attentes, je me suis davantage laissé prendre sûrement.

Du coup, j'ai enchaîné avec Button aujourd'hui.
Ca kill.

_________________
Projection de THE ISLAND en 35mm Jeudi 8 Décembre à 21h à l'Ecoles Cinéma Club présentée par bibi
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 04 Juil 2010, 22:35 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 17:56
Messages: 8543
Localisation: Caché avec Charlie
Film Freak a écrit:
Du coup, j'ai enchaîné avec Button aujourd'hui.
Ca kill.


ah...Là je suis en mode "laissons du temps aux films". J'ai maté Zodiac et Button trop de fois. Surtout Button, vu 8-9 fois là.

Surtout qu'il enchaîne le gaillard. Il a la carte "fait comme tu veux" partout...


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 12 Déc 2011, 01:37 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 80870
Localisation: Fortress of Writing
J'avais pas remarqué les précédentes fois à quel point Zodiac aussi parlait de cinéma.
Evidemment, il n'en faut pas beaucoup pour capter la lettre d'amour aux films d'investigation des années 70 (du coup, c'est avec Seven celui de ses films le plus "sous influences") mais au-delà de ça, c'est dans le projet même, ou peut-être dans l'exégèse du film plutôt, que la démarche de Fincher témoigne d'une proposition de cinéma.

"They're already making movies about it", dit le flic, celui-là même dont on nous dit qu'il a inspiré Bullitt, des films où le Zodiac est arrêté par la police, ajoutant à la frustration de l'agent, coincé dans les impasses de son enquête (le cinéma est d'ailleurs évoqué tout le long, un suspect est inspiré par Les Chasses du Comte Zaroff, un autre est projectionniste, le Zodiac n'a de cesse de se mettre en scène).
Quand Fincher a approché Toschi lors de la préparation du film, il lui a promis qu'il ne referait pas un Dirty Harry. Et quelque part, c'est un peu comme s'il se promettait de ne pas refaire Seven.
Peu nombreux sont les films de serial killer où le tueur est réaliste. John Doe ne déroge pas à la règle, c'est un pur méchant de cinéma, et non un tueur en série comme les tristement célèbres Gein, Bundy, Dahmer...moins "glamour", moins "sensés". Comme le Zodiac.
Ainsi Zodiac se doit-il de coller aux faits, mû par cette même quête de vérité qui motive ses protagonistes. On est à des kilomètres du film de genre au spectacle morbide qu'est Seven...
Zodiac est un film très sec mais non moins remarquable dans la mise en scène, avec ces choix audacieux comme le funambulisme question point de vue, on montre les meurtres mais uniquement ceux dont il existe un témoignage car il existe un survivant, témoignage adopté à 100% vu que même l'acteur qui joue le tueur change selon les descriptions faites par chaque survivant différent, ou encore ces plans empiriques épousant tantôt la menace omniprésente du tueur, tantôt l'inéluctable passage du temps (l'un + l'autre = La Mort).

Cette quête de la vérité se manifeste par le biais de l'obsession et là aussi, on devine au travers de ce thème le propre de son auteur, incorrigible perfectionniste, aujourd'hui assagi? Non. Mûri, oui. S'inspirant pour la première fois de faits réels, et tout comme The Social Network sert de réponse à Fight Club, Zodiac est la réponse à Seven, montrant à présent que la quête de justice ne passe plus par des mecs qui se rasent le crâne et font péter des immeubles.
Non, dans le monde réel, c'est un dessinateur (encore un semi-autiste) qui s'improvise détective.
Et même s'il trouve sa réponse, la finalité n'est pas nécessairement au rendez-vous et le résultat est peut-être encore plus pessimiste que la fin de Seven. Parce que tristement réel.
J'ai toujours adoré les personnages chez Fincher et ce qu'ils disaient, mais à partir de Zodiac, la véracité et la maturité du traitement les rendent beaucoup plus humains.

6/6

_________________
Projection de THE ISLAND en 35mm Jeudi 8 Décembre à 21h à l'Ecoles Cinéma Club présentée par bibi
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Déc 2011, 00:32 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2008, 19:19
Messages: 9067
Localisation: Ile-de-France
Citation:
J'ai toujours adoré les personnages chez Fincher et ce qu'ils disaient, mais à partir de Zodiac, la véracité et la maturité du traitement les rendent beaucoup plus humains.


Voilà.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Déc 2011, 00:36 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 80870
Localisation: Fortress of Writing
Je comprends amplement que l'on adhère davantage à la 2e partie de la carrière de Fincher, parce qu'il semble s'éloigner de ce qu'on pouvait qualifier un peu péjorativement de cinéma chic et choc, tant dans la forme que le fond, même si je les trouve tout aussi réfléchi que les films post-Panic Room. Je n'ai jamais trouvé ça poseur ou puérile.
C'est juste que jusqu'à Zodiac, aussi fouillés et intéressants qu'ils sont, les personnages chez Fincher incarnent souvent une idée avant tout, alors que par la suite, j'ai davantage l'impression qu'il s'agit d'êtres humains avant tout.

Cela dit, mes deux Fincher préférés restent Fight Club et Seven. :)

_________________
Projection de THE ISLAND en 35mm Jeudi 8 Décembre à 21h à l'Ecoles Cinéma Club présentée par bibi
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 302 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 17, 18, 19, 20, 21  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Se7en (David Fincher - 1995)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4 ]

Z

59

5787

10 Déc 2011, 14:40

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Game (David Fincher, 1997)

Film Freak

5

2218

10 Sep 2022, 11:00

Fire walk with me Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Gone Girl (David Fincher - 2014)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 20, 21, 22 ]

Karloff

325

22580

15 Mai 2016, 04:23

Mr.Orange Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Mank (David Fincher, 2020)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4, 5 ]

Film Freak

73

4678

05 Avr 2021, 01:19

Abyssin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Fight Club (David Fincher, 1999)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4, 5 ]

Baptiste

68

7505

10 Déc 2011, 23:09

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Social Network (David Fincher - 2010)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 18, 19, 20 ]

Qui-Gon Jinn

297

25753

26 Juin 2013, 06:29

Mufti Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Panic Room (David Fincher, 2002)

Film Freak

11

1972

28 Jan 2015, 17:55

Puck Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Girl with the Dragon Tattoo (David Fincher, 2011)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 8, 9, 10 ]

Film Freak

140

10286

02 Déc 2013, 19:29

Mayouta Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Curious Case of Benjamin Button (David Fincher, 2008)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 25, 26, 27 ]

Baptiste

398

31299

06 Mar 2022, 21:48

Arnotte Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Absurda (David Lynch - 2007)

Cosmo

1

1513

02 Juil 2007, 19:52

Zad Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot] et 6 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web