Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 21 Fév 2024, 18:30

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 26 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2
Auteur Message
MessagePosté: 23 Mai 2009, 22:45 
Hors ligne
Successful superfucker
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2006, 21:20
Messages: 8711
Le film de trop, entre commande bâclée at auto-caricature désolante. Casta (là pour les scènes à poil) reprend le flambeau de l'asia-karaoké avec l'aisance playback de Massimo Gargia, Nathalie Baye vient boire un verre quarante secondes, Amalric roule des pelles dans les buissons au double de Tsai, Jean-Pierrot le fou attend sa piquouze, seule Ardant n'est pas trop ridicule. Oh un renne. WHAT. THE. FUCK.
2/6


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 24 Mai 2009, 09:38 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2007, 12:27
Messages: 12731
Localisation: Actresses
Je le sens de mieux en mieux !

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 24 Mai 2009, 13:42 
the black addiction a écrit:
Je le sens de mieux en mieux !

On rira bien quand tu pleureras à ton tour.


Haut
  
 
MessagePosté: 07 Nov 2009, 18:49 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Déc 2008, 01:24
Messages: 3431
Alors là je ne m’y attendais pas !
J’avais beaucoup aimé La Saveur de la Pastèque, mais je m’étais fait chier royalement devant "Et là-bas qu’elle heure est-il?", et vu les avis défavorables d’un peu partout je m’attendais à pencher vers la seconde possibilité. Que Nenni !

En fait nous tenons là un chef-d’œuvre, c’est simple Tsai Ming-Liang a tout compris au cinéma. Puisque le film parle de ça et qu’il s’y incarne dans toute sa splendeur, il est évident que Tsai Ming-Liang revient à ce qui est l’origine du cinéma, sa racine son noyau dur. Ainsi le film est souvent muet (mais pas sans son), et constitué presque exclusivement de plans fixes. Et le pire c’est qu’il prouve à chaque plan qu’il a raison, le cinéma c’est le mouvement dans le cadre, c’est la perturbation à l’intérieur, c’est la toile qui se peint, c’est la feuille qui s'écrit.
Ah ! C’est tout l’art en somme que Tsai érige devant nos yeux ébahis (si,si).

Mais ne nous égarons pas. Restons au cinéma, d’ailleurs le film pourrait s’appeler comme ça « Cinéma », car c’est juste ça. Oubliez les caméras sur rails d'Eisenstein, oubliez la Steadycam, adieu la caméra portée , tout ça c’est du flan ! Ah ! Hum… Donc mouvement, perturbation etc… dans le temps évidemment! Et ça Tsai (je vais continuer à l’appeler comme ça) il le prend et il a raison. Il faut faire durer les plans (quitte à faire fuir les moins courageux !) pour que de l’espace se créé pour l’imprévu, pour le changement, pour que Laeticia Casta colle du ruban sur la fenêtre, pour que le cerf s’immisce dans le cadre, pour que Nathalie Baye apparaisse, pour que l'eau s'écoule. La surprise, l’insertion, la pollution tout ce qui pourrait altérer le plan, le transformer, et par là faire naître l’émotion, la plus pure, la plus réelle.
Et donc on rit (souvent, le film est très drôle), on s'angoisse (quand Laeticia Casta fait sa Salomé), on s'émeut (lorsque la défunte mère fait ses bagages).

Revenons-y et extrapolons, le cinéma c’est aussi le tournage (ça tombe bien y en a un dans le film), et c’est aussi ça, un cadre de personnes, des perturbations, de l’imprévu, pour que naissent sur la pellicule du vrai, du beau. Allons plus loin, c’est carrément la vie (ouais!), la surprise, le malheur, le bonheur, les gens qui se croisent etc…
Visage c’est le cinéma, le cinéma c’est la vie, c’est aussi simple que ça. Car le film est, contrairement à ce qu’on pourrait penser, d’une limpidité exemplaire, d’une simplicité désarmante !...


Jean-Pierre Léaud sort enfin des entrailles du Louvre et atterri dans les galeries au milieu des tableaux, l’ultime insertion du film dans l’histoire de l’art (snif!)

Allez hop c’est Noël, un 6/6 au pied du cinéma. Car s’il a plusieurs visages (ah ! j’ai enfin trouvé une utilité au titre !) il n’a qu’un seul pied.
L’arbre fait de beaux fruits en ce moment, et le Visage de Tsai Ming-liang vient de tomber.
Vous n'avez plus qu'à le ramasser!

Donc eu...6/6.

_________________
VADE RETRO - Une histoire du cinéma d'horreur


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 08 Nov 2009, 03:06 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2007, 12:27
Messages: 12731
Localisation: Actresses
Ah ! Enfin un avis digne de ce nom. Lundi ! :)

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 08 Nov 2009, 03:13 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Déc 2008, 01:24
Messages: 3431
Héhé! J'espère sincèrement que tu vas aimer parce que je me sens un peu seul sur ce coup là.
Le film mériterai un soutien bien plus important que l'indifférence générale qu'il a l'air de provoquer.

_________________
VADE RETRO - Une histoire du cinéma d'horreur


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 08 Nov 2009, 12:01 
Hors ligne
Schtroumpf sodomite
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 22:43
Messages: 24601
Localisation: Arkham Asylum
the black addiction a écrit:
Ah ! Enfin un avis digne de ce nom. Lundi ! :)


T'avais aimé la pastèque là ?

_________________
N'écoutez pas Film Freak


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 08 Nov 2009, 12:11 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 23542
C'est sublime la pastèque... bon, Visage, euh, comment dire ? Si c'est ça le cinéma, et bien je prévois un nouveau stock de Tamiflu (et je n'ai pas détesté)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 08 Nov 2009, 12:17 
Hors ligne
Schtroumpf sodomite
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 22:43
Messages: 24601
Localisation: Arkham Asylum
Karloff a écrit:
C'est sublime la pastèque...


Ah ? On doit pas avoir la même définition du mot sublime alors...

_________________
N'écoutez pas Film Freak


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 08 Nov 2009, 13:00 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2007, 12:27
Messages: 12731
Localisation: Actresses
Tetsuo a écrit:
the black addiction a écrit:
Ah ! Enfin un avis digne de ce nom. Lundi ! :)


T'avais aimé la pastèque là ?


Oui beaucoup.
Citation:
On doit pas avoir la même définition du mot sublime alors...


Surement, c'est pas une surprise. :)

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 08 Nov 2009, 15:42 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Déc 2008, 01:24
Messages: 3431
Karloff a écrit:
C'est sublime la pastèque... bon, Visage, euh, comment dire ? Si c'est ça le cinéma, et bien je prévois un nouveau stock de Tamiflu (et je n'ai pas détesté)

C'est l'impression que le film m'a donné en tout cas.

_________________
VADE RETRO - Une histoire du cinéma d'horreur


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 26 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Hole (Tsai Ming-Liang - 1998)

Blissfully

4

1680

24 Mai 2021, 10:36

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Vive l'amour (Tsai Ming Liang, 1994)

Mickey Willis

2

1118

17 Mar 2014, 12:18

Mickey Willis Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Saveur de la pastèque (Tsai Ming-Liang - 2005)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 4, 5, 6 ]

Yuddi

76

7021

14 Jan 2009, 02:30

Dark Mireille Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Stray dogs (Tsai Ming-Liang - 2013)

DPSR

14

2029

10 Mar 2014, 19:48

Mr Chow Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Je ne veux pas dormir seul (Tsai Ming Liang, 2006)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

DPSR

19

2655

06 Aoû 2016, 16:11

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Visage (Ingmar Bergman - 1958)

Tom

8

1770

12 Avr 2011, 02:54

David Swinton Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Visage d'un autre (Hiroshi Teshigahara - 1966)

Blissfully

4

1383

18 Déc 2007, 19:30

Blissfully Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. L'homme sans visage (Mel Gibson, 1993)

Cosmo

3

1181

23 Aoû 2007, 20:37

rotary [Bot] Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Visage du plaisir (Jose Quintero - 1962)

Blissfully

0

1511

09 Juil 2007, 00:07

Blissfully Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Assassin sans visage (Richard Fleisher, 1949)

the black addiction

0

1295

23 Oct 2008, 09:17

the black addiction Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web