Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 13 Avr 2024, 01:34

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 32 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 10 Fév 2016, 21:42 
Hors ligne
Sir Flashball
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Déc 2013, 01:02
Messages: 23445
Mouais.
J'apprécie que Franju fasse de son film un exercice d'ambiance, maniant joliment l'ellipse, le hors-champ, et les plans larges (il y en a de fort beaux). Je loue cette très belle fin, brutale et élégamment symbolique, cette libération étrange de la créature, qui entre dans le monde comme dans un conte de fées.
Et puis ce manoir flippant, avec comme seul bruit des aboiements, que parcourt une Edith Scob aux allures de girafe marchant sur du velours.

Mais ça ne gomme pas les défauts de l'ensemble : son écriture grossière, avec des dialogues souvent ridicules ; la balourdise monocorde de Pierre Brasseur et de la plupart du cast ; l'élégance de ses ellipses gâchée par une scène d'opération vulgaire et malvenue ; et des personnages finalement pas très intéressants.

_________________
"Je vois ce que tu veux dire, mais..."
"Je me suis mal exprimé, pardon."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Fév 2016, 04:21 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Aoû 2012, 12:19
Messages: 1663
Castorp a écrit:
Mouais.
J'apprécie que Franju fasse de son film un exercice d'ambiance, maniant joliment l'ellipse, le hors-champ, et les plans larges (il y en a de fort beaux). Je loue cette très belle fin, brutale et élégamment symbolique, cette libération étrange de la créature, qui entre dans le monde comme dans un conte de fées.
Et puis ce manoir flippant, avec comme seul bruit des aboiements, que parcourt une Edith Scob aux allures de girafe marchant sur du velours.

Mais ça ne gomme pas les défauts de l'ensemble : son écriture grossière, avec des dialogues souvent ridicules ; la balourdise monocorde de Pierre Brasseur et de la plupart du cast ; l'élégance de ses ellipses gâchée par une scène d'opération vulgaire et malvenue ; et des personnages finalement pas très intéressants.


D'accord avec les dialogues déclamés pas très naturels mais par contre je trouve le jeu de Brasseur très bon.
Et peux tu expliquer en quoi la scène d’opération serait vulgaire et malvenue? J'aime justement cette rupture de ton qui permet de revenir sur quelque chose de plus lyrique à la fin.

Grand film en ce qui me concerne, dont les tics théâtraux de films français de cette époque (jeux et dialogues) ne gâchent pas le plaisir.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Fév 2016, 11:11 
Hors ligne
Sir Flashball
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Déc 2013, 01:02
Messages: 23445
Parce que le ton du film est dans la suggestion par petites touches de l'horreur, avec plein de chouettes idées pour en faire une affaire de pure ambiance.
Et tout à coup, on a une séquence d'opération de trois minutes, empesée, inutile. J'ai trouvé ça très malvenu.

_________________
"Je vois ce que tu veux dire, mais..."
"Je me suis mal exprimé, pardon."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 23 Nov 2016, 18:06 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Sep 2013, 17:45
Messages: 395
Revu hier et quel film magnifique, comment Georges Franju puise ses motifs, son "intrigue", dans une tradition du film noir et fantastique qui remonte au muet, et comment il en fait des formes juste ce qu'il faut de lyrique et critique, intellectuellement brillantes et formellement expérimentales.

La bande-son est juste dingue, par l'emploi de longs silences à peine teintés de quelques bruits de pas, par l'emploi précautionneux de la musique de Maurice Jarre, et bien sûr par les bruits des animaux (des bêtes), des aboiements des chiens dans la maison, qui reviennent, encore et encore, entêtants, des croassements des corbeaux au cimetière, des battements des ailes des oiseaux.

Vers la fin autre scène au cimetière (
quand ils cachent le cadavre de leur deuxième victime dans le caveau familial
), avec un contrechamp sur un avion à réaction qui passe dans le ciel avec ses lumières clignotantes, puis le visage angoissé,terrifié de la secrétaire avec bruit des réacteurs de l'avion et coups de pioches, scène incroyable.

L'emploi des bagnoles, et globalement la circulation des corps dans les espaces, tâtonnants et paralysés dans la grande maison bourgeoise, empesés par les cadavres ou les personnes évanouies qu'ils trimballent (qu'on retrouve tout autant dans son tout autant merveilleux film Judex) est un motif récurrent à la limite du maladif.

Quant aux dialogues, l'écriture m'en a paru ciselée, même si on peut la trouver datée dans ses modes de déclamation, parfois. Un seul exemple d'une ligne merveilleuse du toubib :
« Avec le premier chien venu, tout est possible.
Ben voilà, faut s'contenter d'cette chiennerie.
»

6/6


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 23 Nov 2016, 19:00 
Hors ligne
Petit joueur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Nov 2016, 17:06
Messages: 39
Un de mes films d'épouvante de chevet. Vu au moins 5 fois.
Je vous trouve vaches avec Brasseur. Pour moi, son non-jeu est parfaitement en phase avec la froideur terrible de son personnage, dont la culpabilité a tué l'âme. L'homme cherche la rédemption, mais ne rencontre que des échecs. Il est dépressif, profondément dépressif. Résigné, il continue pourtant sans envie comme si c'était la seule chose qui le gardait en vie, sans pour autant être vivant. Ce n'est plus de la détermination, c'est de l'abandon. Comment jouer ça autrement que de la manière dont le joue Brasseur, je vous le demande ? Je vous le demande.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 23 Nov 2016, 22:00 
Hors ligne
Garçon-veau
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Juil 2005, 15:48
Messages: 21053
Localisation: FrontierLand
Oh putain jte connais toi. T'es rousse ?

_________________
Netflix les gars, Netflix.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 24 Nov 2016, 09:25 
Hors ligne
Petit joueur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Nov 2016, 17:06
Messages: 39
Je l'ai été oui. T ki lol


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 24 Nov 2016, 23:38 
Hors ligne
Garçon-veau
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Juil 2005, 15:48
Messages: 21053
Localisation: FrontierLand
Tu kiffes le Japon ?

_________________
Netflix les gars, Netflix.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 25 Nov 2016, 00:02 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 85237
Localisation: Fortress of Précarité
L'art de poser 36 questions quand une seule suffit.

_________________
UBERLINKS toujours dispo sur OCS et MyCanal!
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 25 Nov 2016, 01:12 
Hors ligne
Putain, sérieux mec
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Juin 2009, 12:09
Messages: 5571
Image

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 25 Nov 2016, 12:15 
Hors ligne
Petit joueur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Nov 2016, 17:06
Messages: 39
Je kiffe pas spécialement le Japon, je pense que tu confonds avec une autre Daphné, et je pense la connaître aussi d'ailleurs.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 25 Nov 2016, 23:38 
Hors ligne
Garçon-veau
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Juil 2005, 15:48
Messages: 21053
Localisation: FrontierLand
Ah parce que c'est ton vrai nom?

_________________
Netflix les gars, Netflix.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 25 Nov 2016, 23:59 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 85237
Localisation: Fortress of Précarité
CQFD.

_________________
UBERLINKS toujours dispo sur OCS et MyCanal!
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 26 Nov 2016, 23:55 
Hors ligne
Garçon-veau
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Juil 2005, 15:48
Messages: 21053
Localisation: FrontierLand
C´est Qui cette Fausse Daphné.

_________________
Netflix les gars, Netflix.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Sep 2017, 22:49 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Oct 2007, 11:11
Messages: 7750
Un peu déçu pour ma part, j'ai l'impression que le mythe a pris un peu le pas sur le film, ça faisait très longtemps que je voulais le voir et je pensais que j'allais adorer.

Perso j'aime beaucoup Brasseur mais c'est vrai que son jeu monotone pèse sur le film. Cela dit ce n'est pas que lui, c'est l'ambiance globale du film qui veut ça. Tout le monde est inexpressif, en commençant pas Edith Scob et son masque évidemment, l'horreur ne se lie jamais sur les visages, elle jaillit seulement par moment chez les victimes mais autrement Franju cherche volontairement à cacher toute forme d'émotion ou d'empathie

jusqu'à ce que cela éclate à la fin avec cette scène de libération un poil forcée tout de même avec les colombes qui sortent de leur cage... Perso j'ai surtout un gros problème avec le pseudo guet-apens mis en place par la police: ils envoient la fille potentiellement dans la gueule du loup sans rien surveiller, sans prendre de ses nouvelles, sans s'assurer qu'elle est bien rentrée etc. C'est mal foutu et je vois pas bien tout ce que cela apporte au final.


3-4/6


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 32 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Judex (Georges Franju, 1963)

Noony

3

1551

08 Juin 2008, 16:26

geL- Voir le dernier message

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses. Le Sang des bêtes (Georges Franju - 1949)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

DPSR

19

12346

04 Sep 2023, 18:07

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Tête contre les murs (Georges Franju, 1959)

the black addiction

4

1564

20 Nov 2020, 11:26

Art Core Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La vérité (Henri-Georges Clouzot - 1960)

FingersCrossed

0

92

09 Avr 2024, 23:48

FingersCrossed Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Visage (Ingmar Bergman - 1958)

Tom

8

1783

12 Avr 2011, 02:54

David Swinton Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. L'homme sans visage (Mel Gibson, 1993)

Cosmo

3

1193

23 Aoû 2007, 20:37

rotary [Bot] Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Visage d'un autre (Hiroshi Teshigahara - 1966)

Blissfully

4

1400

18 Déc 2007, 19:30

Blissfully Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Visage du plaisir (Jose Quintero - 1962)

Blissfully

0

1523

09 Juil 2007, 00:07

Blissfully Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Visage (Tsai Ming-Liang - 2009)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Blissfully

25

2524

08 Nov 2009, 15:42

Mr.Orange Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Assassin sans visage (Richard Fleisher, 1949)

the black addiction

0

1304

23 Oct 2008, 09:17

the black addiction Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web