Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 29 Fév 2024, 12:38

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 28 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Senso (Luchino Visconti, 1954)
MessagePosté: 23 Mai 2008, 17:52 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Fév 2008, 23:10
Messages: 3921
Localisation: bah un cimetière, tiens...
Un film intense, magnifique, bouleversant. Je ne dirais pas que"si on peut découvrir en toile de fond le chaos de la guerre d'indépendance entre les Vénitiens et les Autrichiens, c'est ici pour mieux nourrir l'histoire d'amour entre les deux protagonistes", mais qu'au contraire, les liens entre les personnages sont tu à fait représentatifs de cette Vénétie des années 1860, et ainsi, qu'ils incarnent le déroulement de cette guerre (ce qui me semble plus proche du propos de Visconti selon lequel la comtesse est une "représentante"). Le mélo est une illustration des liens entre les membres de cette classe s'auto-détruisant, il montre aussi comment c'est là même qui survit à la destruction de l'Autriche "un pays fini", que tout reste comme avant, comme le montrera aussi le guépard.


Il en ressort une magnifique illustration à plusieurs échelles (événementielle, individuelle, nationale), de manière incarnée d'une révolution ratée, d'un combat futile entre de l'ancien qui se laisse mourir (Franz) au profit d'un nouveau qui le remplace tout en restant le même, l'autodestruction d'une classe en vue de son propre maintien et ses conséquences sur les membres de celle-ci. Au final on retrouve le lieu où se situe la comédie, le faux enjeu et ses ravages réels. Un regard lucide et original sur la création de l'Italie.
Le tout filmé avec la maestria qui caractérise Visconti.


6/6

_________________
Image

"Tirer la chasse, c'est comme le ping-pong. Plus on y pense, moins on ressemble à sa mère".

Espace branleurs


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 23 Mai 2008, 18:05 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Aoû 2007, 19:25
Messages: 2028
un film absolument magnifique, avec un sens du grandiose, de la tragédie jamais égalé depuis.

on pourrait chipoter en pointant les quelques séquences de guerre qui déséquilibrent légèrement la construction par ailleurs parfaite de ce drame lyrique mais ce serait obscène tant la beauté et la maestria sont incommensurables par ailleurs.

_________________
L'ennui est le mal suprême, le péché originel, l'avant-goût du néant déja sur les lèvres et dans les tripes.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 23 Mai 2008, 18:07 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Aoû 2007, 19:25
Messages: 2028
On ne note pas Senso !
votre cuistrerie est donc sans limite ma parole.

et pourquoi pas noter La passion selon St Mathieu !

_________________
L'ennui est le mal suprême, le péché originel, l'avant-goût du néant déja sur les lèvres et dans les tripes.


Dernière édition par skip mccoy le 23 Mai 2008, 18:08, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 23 Mai 2008, 18:08 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Fév 2008, 23:10
Messages: 3921
Localisation: bah un cimetière, tiens...
skip mccoy a écrit:
On ne note pas Senso !
et pourquoi pas noter La Joconde !



Appartement à Vendre (Kazimir Malevitch) :lol:


Mince, t'avais édité!

_________________
Image

"Tirer la chasse, c'est comme le ping-pong. Plus on y pense, moins on ressemble à sa mère".

Espace branleurs


Dernière édition par Bub le 23 Mai 2008, 18:09, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 23 Mai 2008, 18:08 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Aoû 2007, 19:25
Messages: 2028
Karl le mort-vivant a écrit:
skip mccoy a écrit:
On ne note pas Senso !
et pourquoi pas noter La Joconde !



Appartement à Vendre (Kazimir Malevitch) :lol:


pas compris

_________________
L'ennui est le mal suprême, le péché originel, l'avant-goût du néant déja sur les lèvres et dans les tripes.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 23 Mai 2008, 18:11 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Fév 2008, 23:10
Messages: 3921
Localisation: bah un cimetière, tiens...
skip mccoy a écrit:
Karl le mort-vivant a écrit:
skip mccoy a écrit:
On ne note pas Senso !
et pourquoi pas noter La Joconde !



Appartement à Vendre (Kazimir Malevitch) :lol:


pas compris


Rien, c'est une composition de Malevitch période futiriste, avec un papier journal sur lequel figure une représetation de la joconde, en dessous duquel il est écrit "Appartement à vendre". Rien de plus.


(J'aurais pus dire LHOOQ, mais Duchamp me vient après Malévitch, en général)

_________________
Image

"Tirer la chasse, c'est comme le ping-pong. Plus on y pense, moins on ressemble à sa mère".

Espace branleurs


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 23 Mai 2008, 18:23 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Déc 2007, 09:47
Messages: 1950
Localisation: Why are there people like Frank?
Citation:
et pourquoi pas noter La passion selon St Mathieu !


Tu parles plutot de l'evangile selon st mathieu de pasolini non?
car la passion c'est bach.

_________________
Why there is so much trouble in this world?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 23 Mai 2008, 18:26 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Aoû 2007, 19:25
Messages: 2028
Legounette a écrit:
Citation:
et pourquoi pas noter La passion selon St Mathieu !


Tu parles plutot de l'evangile selon st mathieu de pasolini non?
car la passion c'est bach.


oui je parlais de Bach.
le film de Pasolini est bon mais plus...relatif (j'espere etre clair ?).

_________________
L'ennui est le mal suprême, le péché originel, l'avant-goût du néant déja sur les lèvres et dans les tripes.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 23 Mai 2008, 18:31 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Déc 2007, 09:47
Messages: 1950
Localisation: Why are there people like Frank?
pas tellement je vois en quoi l'evangile est relatif?

en même temps je ne connais que très peu la passion.

_________________
Why there is so much trouble in this world?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 23 Mai 2008, 18:35 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Aoû 2007, 19:25
Messages: 2028
Legounette a écrit:
pas tellement je vois en quoi l'evangile est relatif?

en même temps je ne connais que très peu la passion.


la passion selon St Mathieu = un chef d'oeuvre absolu de l'histoire de la musique.

je ne saurais en dire autant du film de Pasolini.
en revanche, le fait que je compare implicitement Senso a La passion montre la considération extraordinaire que je porte au film de Visconti, un des plus beaux de l'histoire du cinema. au debut, j'avais ecrit La joconde a la place de La passion, avant de me raviser, mon amour pour l'oeuvre de Bach etant plus intense que mon rapport "muséal" a celle de De Vinci. J'aurais du ne pas editer, ca m'aurait évité des malentendus...

_________________
L'ennui est le mal suprême, le péché originel, l'avant-goût du néant déja sur les lèvres et dans les tripes.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 23 Mai 2008, 20:44 
Hors ligne
Expert

Inscription: 01 Sep 2005, 12:59
Messages: 919
L'oeuvre de Bach n'a plus d'effet sur moi. Je trouve la musique compassée et fermée.
Le film de Pasolini me bouleverse, me touche et me raconte d'avantage.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 29 Oct 2008, 03:59 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2008, 19:19
Messages: 9577
Localisation: Ile-de-France
[Info modo : les quatre messages suivants ont été déplacés d'un autre topic]


putain il est relou avec son Visconti

En 1866 a Venise occuppee par l'armee autrichienne, la comtesse Serpieri (Allida Valli) tombe sous le charme d'un officier autrichien (Farley Granger). Son amour se transforme en passion devorante qui, grandissant, balaiera sa fidelite a la cause du Risiorgimientto italien et bafouera son honneur apres que l'etre aime se revelera etre un profiteur.

Je ne sais pas comment Visconti s'y prend dans tout son oeuvre pour creer cet equilibre si difficile a atteindre entre melodrame, etude de moeurs et reconstitution d'epoque. Senso est la plus stupefiante des confirmations, et ce d'autant plus que pour une part le film me paraissait d'abord un peu trop "melo".
J'ai meme cru au depart, n'ayant pas lu le synopsis, a une simple histoire d'amour entre deux etres separes par la guerre. Il n'en est rien, il s'avere en fait que Senso est une des histoires les plus ameres jamais vues au cinema, tant la dignite et la classe de la comtesse est completement enterree et ridiculisee par la passion. Les deux protagonistes principaux semblent du reste tous les deux coupables et victimes tout a la fois: l'officier Mahler est un seducteur de la pire espece, un lache et un profiteur; mais la comtesse n'est pas en reste, aveuglee par l'amour, apparaissant bien stupide et naive tout au long du film, pour finir par perpetrer un meurtre.

Avec un autre realisateur, ce film aurait pu tourner mal, seul Visconti pouvait tirer de cette histoire l'alchimie incroyable que cela donne au final. Le lyrisme constant n'apparait jamais comme une boursouflure, on est tout du long sous le charme. Et comme d'habitude chez Visconti, les images magnifiques se succedent au son d'une musique d'une puissante melancolie. Senso est donc une grande reussite.

Cela dit, il n'est que l'ebauche des futurs chefs d'oeuvres de Visconti que sont Mort a Venise et Le guepard parce qu'on ressent pendant le film quelques longueurs, quelques cliches du couple amoureux, qui font que certains spectateurs passeront leur chemin avant que le film ne se termine. Ce qui est plutot dommage, car les trente dernieres minutes sont celles qui donnent sens a tout le film. C'est d'ailleurs peut etre la ou le bat blesse, attendre la fin, ou en tout cas la moitie du film, pour vraiment voir ou on va. Vous me direz, c'est ce qu'on appelle le suspense! D'accord, mais ce n'est pas ce que je recherche chez Visconti. Je pense donc qu'une seconde vision fera un jour un bien fou a ce film.

5/6


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 29 Oct 2008, 08:28 
Hors ligne
Successful superfucker
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2006, 21:20
Messages: 8711
T'es surtout relou de pas avoir recherché le topic qui existe déjà.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 29 Oct 2008, 19:33 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2008, 19:19
Messages: 9577
Localisation: Ile-de-France
je cherche toujours d'habitude et pour une fois je me suis dit que sur Senso ca m'etonnerai qu'il y en ait un... mal m'en a pris, desole.
En tout cas c'est la premiere fois que tu me parles sur ce forum et c'est pour me dire ca..?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 29 Oct 2008, 20:09 
Hors ligne
Successful superfucker
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2006, 21:20
Messages: 8711
Baptiste a écrit:
je cherche toujours d'habitude et pour une fois je me suis dit que sur Senso ca m'etonnerai qu'il y en ait un... mal m'en a pris, desole.
En tout cas c'est la premiere fois que tu me parles sur ce forum et c'est pour me dire ca..?


Ouais parce qu'il faut bien montrer l'exemple. Sinon Senso je ne le trouve ni en divx ni en dvd c'est là mon drame.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 28 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. L'Innocent (Luchino Visconti, 1976)

skip mccoy

1

1670

21 Aoû 2008, 20:24

Bub Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Sandra (Luchino Visconti, 1965)

skip mccoy

0

1765

26 Déc 2007, 17:29

skip mccoy Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les Damnés (Luchino Visconti, 1969)

ZDC

5

1910

01 Juin 2010, 18:20

Arnotte Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. L'Étranger (Luchino Visconti, 1967)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Tetsuo

23

3816

14 Nov 2009, 17:20

Gerry Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Guépard (Luchino Visconti, 1963)

Cosmo

6

2019

22 Nov 2017, 12:50

Jerónimo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les Nuits blanches (Luchino Visconti, 1957)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Jericho Cane

24

3531

03 Fév 2019, 15:44

Vieux-Gontrand Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Rocco et ses frères (Luchino Visconti, 1960)

Walt

13

2346

09 Aoû 2015, 20:15

Walt Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Terre tremble (Luchino Visconti - 1948)

Tom

1

1658

26 Sep 2013, 00:19

Tom Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Mort à Venise (Luchino Visconti - 1971)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Zad

20

3543

20 Nov 2020, 11:45

Billy Budd Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Violence et Passion (Luchino Visconti, 1974)

Tiny Tears

2

1477

12 Mai 2013, 10:53

Cosmo Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web