Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 29 Fév 2024, 13:33

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 06 Déc 2008, 02:58 
[Info modo : post en réponse à un premier message effacé]


Magnifique, c'est clair... Un immense chef-d'oeuvre dont on ne parle pas assez. Je ne l'ai vu qu'une fois y a bien longtemps, j'adorerais le revoir.


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 06 Déc 2008, 05:34 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2008, 19:19
Messages: 9577
Localisation: Ile-de-France
arg tu me fais envie hal5, si seulement je pouvais me procurer le film facilement :(


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 06 Déc 2008, 13:38 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Aoû 2007, 19:25
Messages: 2028
un film superbe, assez à part dans l'oeuvre de Visconti qui se caractérise pourtant par une variété de styles.
rarement l'expression "poésie de studio" aura aussi été pertinente.
c'est très fort de la part de Visconti et ses comédiens d'arriver, au sein de ces magnifiques décors de carton-pâte, à rendre ses personnages aussi vrais, aussi émouvants. Le personnage de Maria Shell est une héroïne digne de Borzage.

_________________
L'ennui est le mal suprême, le péché originel, l'avant-goût du néant déja sur les lèvres et dans les tripes.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Jan 2010, 14:57 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2008, 19:19
Messages: 9577
Localisation: Ile-de-France
Un "petit film" de Visconti, c'est-à-dire une perle méconnue! Les nuits blanches est un film plutôt triste mais procure des intenses moments de joie. Mastroianni se lâche:

Image

Maria Schell est d'une beauté particulière, elle a un tempérament délicieusement enfantin. TBA si tu me lis, je ne prétends pas connaître tes goûts mais j'ose te recommander ce film!

5/6


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re:
MessagePosté: 03 Jan 2010, 14:59 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Aoû 2007, 19:25
Messages: 2028
skip mccoy a écrit:
un film superbe, assez à part dans l'oeuvre de Visconti qui se caractérise pourtant par une variété de styles.
rarement l'expression "poésie de studio" aura aussi été pertinente.
c'est très fort de la part de Visconti et ses comédiens d'arriver, au sein de ces magnifiques décors de carton-pâte, à rendre ses personnages aussi vrais, aussi émouvants. Le personnage de Maria Shell est une héroïne digne de Borzage.

+1

_________________
L'ennui est le mal suprême, le péché originel, l'avant-goût du néant déja sur les lèvres et dans les tripes.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Juin 2011, 01:00 
Hors ligne
Titilleur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Mai 2011, 13:56
Messages: 85
Mon premier post sur ce forum pour parler de ce film que je viens de découvrir en salle à la Cinémathèque de Toulouse:

C'était mon premier Visconti, je l'ai trouvé vraiment superbe, Mastroianni est extraordinaire (la scène de danse !), Maria Shell est magnifique, pleine de fougue, de gaieté, des yeux pleins de malice et un sourire à tomber par terre, son côté enfantin (parfois un peu trop poussé quand même, notamment dans le "flash-back" explicatif) lui donne un charme fou...
Image
Jean Marais et son visage de marbre planent comme un spectre au-dessus du drame (acteur peut-être un peu trop froid pour le rôle, même si le contraste est du coup évident avec le pauvre Mastroianni) Comme le dit skip mccoy, les décors en carton-pâte permettent de faire appartenir la ville au couple, celle-ci n'est là que comme cadre à leur histoire mais qui parvient grâce à une foule de petits détails à paraître extrêmement vivante, Visconti n'hésite pas à faire apparaître dans un coin d'écran des personnages parfaitement secondaires et inutiles, mais qui permettent de rendre les décors plus crédibles, plus riches, on s'amuse même à repérer dans chaque scène le détail incongru ou superfétatoire, qui donne beaucoup de charme à certains plans. Le jeu amoureux entre les deux protagonistes et à la fois sensuel et frustrant, avec des sentiments qui changent du tout au tout d'une minute à l'autre.
Les répliques drôles fusent et on s'attache très vite aux personnages, mais la scène de
l'unique baiser entre nos deux héros :cry:
est déchirante, et la toute fin du film m'a achevé, d'une tristesse folle mais quelle maîtrise ! 5,5/6


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Juin 2011, 01:10 
Hors ligne
Teacher

Inscription: 13 Mai 2010, 11:50
Messages: 11666
Hey, bienvenue !
Et désolé de pas pouvoir rebondir, mais Visconti j'ai rien vu (ça doit faire deux mois que je lorgne la filmo avec méfiance, avec la peur que ce soit gentiment assomant, en me demandant par quel film je vais pouvoir me faire une idée préconçue sur le reste de toute son œuvre...)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Juin 2011, 01:15 
Hors ligne
Titilleur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Mai 2011, 13:56
Messages: 85
C'est une rétrospective Visconti à Toulouse là, je suis dégoûté d'avoir manqué le Guépard et les Damnés vu tout le bien que j'en ai entendu, mais je pense que pour l'idée préconçue ce serait dommage, étant donné que le bonhomme a de ce que j'en ai lu abordé plusieurs styles et fait pas mal d'expérimentations !

Et merci pour l'accueil, ça fait quelques semaines que j'ai découvert ce forum, ça a un peu l'air d'un cercle d'amis qui se connaissent plus ou moins à la longue mais dans tous les cas il y a beaucoup de choses intéressantes :)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Juin 2011, 01:24 
Hors ligne
Teacher

Inscription: 13 Mai 2010, 11:50
Messages: 11666
Le plus dur, c'est les six premiers mois.

Hésites pas à prendre le temps de te présenter dans la section faite pour ça (genre ça a déjà aidé quelqu'un à survivre...), et à poser tes films préférés dans le top forum. Voilà ! Et j'ai Senso dans un coin que je m'infligerai, en ton honneur, façon sacrifice rituel, quelque part dans les soirs à venir...


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Juin 2011, 01:31 
Hors ligne
Titilleur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Mai 2011, 13:56
Messages: 85
Merci pour les conseils ! Pour les films préférés j'ai toujours eu du mal, à chaque fois que j'accroche vraiment (vraiment) à un film je le mets dans mon top 10 en poussant les anciens sans pour autant les dénigrer du coup le top 10 est explosé depuis belle lurette et un top 100 c'est relou, mais je ferai un effort !
Et si t'aimes pas Senso pas la peine de revenir me flageller, cépamafotàmoi, je l'ai pas vu (mais on me dit dans mon oreillette qu'il est plutôt apprécié)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Juin 2011, 05:36 
Hors ligne
Vaut mieux l'avoir en journal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:21
Messages: 22234
Localisation: Paris
Senso est une splendeur.
En fait, tout est à voir : Mort à Venise (malgré ce qu'en dit ce connard de Chabrol), La Terre tremble, Les Damnés, Bellissima (poignant !), Rocco et ses frères, Le Guépard, Violence et passion...
Faut que je vois les 3 ou 4 qui manquent.

_________________
Anthony Sitruk - Bien sûr, nous eûmes des orages
(168 pages, 14.00€)
Commande | Site perso


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Juin 2011, 08:32 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 12:23
Messages: 7376
Aparté sur la version restaurée de Senso en Blu Ray que je viens de voir : la plupart des plans larges sont flous, le dernier plan est même une honte; ils ont axé leur travail sur les gros plans, en particulier ceux sur les visages. Bref, loin d'autres réussites de ce genre, mais j'imagine qu'il est impossible aujourd'hui de revoir le film dans de meilleurs conditions.

_________________
There is no such thing in life as normal


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Juin 2011, 10:04 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2008, 19:19
Messages: 9577
Localisation: Ile-de-France
Le sentiment d'hystérie triste très particulier procuré par le renversement joie/tristesse à la toute fin de Les Nuits blanches, on le retrouve dans Two Lovers de James Gray. Les deux films étant bien sûrs sous l'égide de Dostoïevski.


Et sinon Tom, il y a de bonnes chances pour que tu n'aies pas à te forcer d'aimer Visconti. Senso par contre c'est hard pour commencer, il est magnifique mais très étrange. Dans l'idéal je pense que le mieux pour commencer c'est Rocco et ses frères. Ou Le Guépard. Mort à Venise c'est pour quand tu seras fan. Chef d’œuvre absolu, mais tellement imprimé par la sensibilité de son auteur...


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Juin 2011, 10:23 
Hors ligne
Vaut mieux l'avoir en journal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:21
Messages: 22234
Localisation: Paris
Baptiste a écrit:
Mort à Venise c'est pour quand tu seras fan. Chef d’œuvre absolu, mais tellement imprimé par la sensibilité de son auteur...


J'ai commencé par celui-là, j'avais quinze ans je crois. Choc absolu, mais je pense qu'il s'agissait surtout pour moi, à l'époque, de la découverte d'un genre (que telestar avait nommé "drame psychologique"). J'ai toujours adoré ce film (n°1 ou 2 de mon top, c'est selon), mais lors de sa découverte, j'étais surtout ébloui par les nouvelles possibilités qu'il offrait à mon regard de spectateur de films "jeunes".
Aujourd'hui, je conseillerai de les découvrir dans leur ordre chronologique, en fait.

_________________
Anthony Sitruk - Bien sûr, nous eûmes des orages
(168 pages, 14.00€)
Commande | Site perso


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Juin 2011, 10:29 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2008, 19:19
Messages: 9577
Localisation: Ile-de-France
Citation:
Aujourd'hui, je conseillerai de les découvrir dans leur ordre chronologique, en fait.


Et commencer par Les Amants diaboliques? Mouais bof, il est pas très représentatif du cinéma extraordinaire que produira Visconti par la suite. Et comme Tom est à convaincre...


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les Nuits blanches du Facteur (Andreï Kontchalovski - 2014)

Karloff

2

1314

19 Mar 2021, 08:04

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. L'Innocent (Luchino Visconti, 1976)

skip mccoy

1

1670

21 Aoû 2008, 20:24

Bub Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Guépard (Luchino Visconti, 1963)

Cosmo

6

2019

22 Nov 2017, 12:50

Jerónimo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Sandra (Luchino Visconti, 1965)

skip mccoy

0

1765

26 Déc 2007, 17:29

skip mccoy Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. L'Étranger (Luchino Visconti, 1967)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Tetsuo

23

3816

14 Nov 2009, 17:20

Gerry Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Senso (Luchino Visconti, 1954)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Bub

27

3438

10 Juin 2020, 16:46

Art Core Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les Damnés (Luchino Visconti, 1969)

ZDC

5

1910

01 Juin 2010, 18:20

Arnotte Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Violence et Passion (Luchino Visconti, 1974)

Tiny Tears

2

1477

12 Mai 2013, 10:53

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Mort à Venise (Luchino Visconti - 1971)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Zad

20

3543

20 Nov 2020, 11:45

Billy Budd Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Terre tremble (Luchino Visconti - 1948)

Tom

1

1658

26 Sep 2013, 00:19

Tom Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web