Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 02 Mar 2024, 07:59

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: 12 Mai 2009, 08:58 
Hors ligne
Titilleur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Avr 2009, 15:35
Messages: 73
Localisation: Château de l'araignée
Image

1933. La montée du nazisme inquiète la puissante famille d'industriels von Essenbeck. Le vieux baron Joachim est assassiné. On soupçonne Herbert Thalman, qui doit fuir. Friedrich devient le patron des aciéries. Mais un cousin officier S.S. incite l'industriel à fabriquer de l'armement.

Aujourd'hui donc, une perle signée Visconti, traitée sur Zéro de Conduite:

Des quatorze films que réalisa Visconti au cours de sa carrière, il est couramment accepté que dix d’entre eux sont indispensables. Près de trente-cinq ans au service d’un cinéma toujours intelligent, admirablement filmé et parfaitement maîtrisé. Il m’est très difficile de parler d’un film comme Les damnés car je suis immanquablement sonné lorsque m’est donnée l’occasion de le voir. Il en résulte à chaque fois un sentiment mêlant une grande souffrance à la joie d’avoir vu une œuvre majeure.

Visconti filme la déchéance (la décadence) d’une riche famille dont le destin est lié à celui de l’Allemagne nazie. Les aciéries sur lesquelles règne le patriarche Joachim von Essenbeck sont l’objet de mille convoitises et deviennent rapidement un enjeu majeur lorsque celui-ci vient à être assassiné. Entre Konstantin, le neveu, acoquiné avec les SA et Herbert, le gendre, qui passe pour être un modéré la guerre est ouverte. Surtout quand viennent se mêler à cette sinistre affaire d’héritage un homme poussé par l’arrivisme (Dirk Bogarde), un SS particulièrement manipulateur et un jeune dandy en proie aux vices que sont la pédophilie et l’inceste (remarquable Helmut Berger). La trame historique et la gravité qu’elle impose ne faisant qu’accentuer la force qui émane de ce “crépuscule des dieux”.

Alors qu’à la fin des années 1960 l’Italie connaît une période de violence (voir ici), Visconti apporte un poids significatif aux tenants de la paix en évocant la montée du nazisme et ses dommages collatéraux. Cette fresque familliale, à la fois épique et bouleversante, est un des chefs-d’œuvre du cinéma italien. L’interprétation est tout à fait exceptionnelle et les cent cinquante minutes sont superbement illustrées par une succession de plans rapides tous plus brillants les uns que les autres. Les superlatifs sont vains, Les damnés est un film juste admirable.

_________________
zdc


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 12 Mai 2009, 09:04 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2008, 19:19
Messages: 9579
Localisation: Ile-de-France
Oui, apres ma deuxieme vision il restait a 5/6, mais il s'est hisse jusqu'au 5.5/6 en vieillissant dans la tete (aaah, la tyrannie des notes). La beaute et l'excellence de ce film n'ont d'egal que sa noirceur la plus totale... on en ressort subjugue et brise tout a la fois.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 04 Aoû 2009, 11:49 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Oct 2007, 11:11
Messages: 7663
Réalisation très belle, mais le film est un peu glaçant quand même. Je me rends bien compte des qualités mais je dois avouer que je me suis un peu ennuyé, sur le moment. Y'a malgré tout des scènes très fortes qui me restent en mémoire, et le film se bonifie un peu dans mon esprit.. 3-4/6


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Juin 2010, 13:27 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 22280
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Pareil que Willis... Malgré la noirceur du truc, les belles idées et les moments superbement dérangeants, je me suis fort ennuyé. Et Dieu que c'est long!

Ce fut mon premier Visconti. :?

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Juin 2010, 18:08 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Sep 2009, 13:05
Messages: 239
un visionnage très lourd en effet, j'ai trouvé ça pas mal dans les thèmes mais je suis pas trop fan de sa mise en scène.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Juin 2010, 18:20 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 22280
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Kurtz a écrit:
je suis pas trop fan de sa mise en scène.

Moi non plus. J'ai trouvé son usage des "zooms" (ou sont-ce des travelllings?) assez laids.

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. L'Innocent (Luchino Visconti, 1976)

skip mccoy

1

1670

21 Aoû 2008, 20:24

Bub Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Sandra (Luchino Visconti, 1965)

skip mccoy

0

1766

26 Déc 2007, 17:29

skip mccoy Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Senso (Luchino Visconti, 1954)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Bub

27

3440

10 Juin 2020, 16:46

Art Core Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Guépard (Luchino Visconti, 1963)

Cosmo

6

2020

22 Nov 2017, 12:50

Jerónimo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. L'Étranger (Luchino Visconti, 1967)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Tetsuo

23

3816

14 Nov 2009, 17:20

Gerry Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Rocco et ses frères (Luchino Visconti, 1960)

Walt

13

2346

09 Aoû 2015, 20:15

Walt Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Terre tremble (Luchino Visconti - 1948)

Tom

1

1658

26 Sep 2013, 00:19

Tom Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Violence et Passion (Luchino Visconti, 1974)

Tiny Tears

2

1478

12 Mai 2013, 10:53

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Mort à Venise (Luchino Visconti - 1971)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Zad

20

3546

20 Nov 2020, 11:45

Billy Budd Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les Nuits blanches (Luchino Visconti, 1957)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Jericho Cane

24

3534

03 Fév 2019, 15:44

Vieux-Gontrand Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web