Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 21 Fév 2024, 20:09

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: 18 Fév 2014, 00:00 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Oct 2005, 10:23
Messages: 8088
Image

Mark Rutland sait qu'à chaque nouvel emploi Marnie Edgar déleste ses employeurs. Intrigué par son comportement et attiré par sa fascinante beauté, il l'engage tout de même comme secrétaire-comptable dans sa maison d'édition.
Un jour, la jeune femme s'enfuit avec la caisse. Mark s'aperçoit du vol et donne le choix à Marnie entre le mariage ou la dénonciation à la police (Allociné)


Ce film m'a fasciné depuis très jeune et se trouve être encore mon Hitchcock préféré même s'il n'est plus mon film préféré (je ne sais même pas si je mettrais un Hitch dans mon top ten finalement, alors que j'adore le réal... que je connais trop sans doute maintenant malgré de belles découvertes encore récentes comme Lifeboat). Reste que je que je suis un peu plus sensible à la limite de l'obscénité de l'ouvrage, passé une cinéphilie un peu adolescente peut-être (et amplifié par la succession de morceaux de bravoure du film), d'autant plus troublante quand on connait un peu les coulisses (Hitch qui part en live dans la caravane de l'actrice, le réal qui décide de saboter sa carrière...)... Il n'y a plus métaphore du défouloir de la scène finale des Oiseaux pour se cacher...

Image


En même temps au-delà de la traque "amoureuse" à l’œuvre (Connery, difficile aussi de dire qu'il est seulement un connard en faisant juste finalement le 007 des bureaux de banques...), le personnage de Marnie parvient je crois à être vraiment bouleversant en lui-même, c'est peut-être ce qui reste assez formidable au-delà de tout le dispositif mis en œuvre par le réal maboul pour passer cette frigidité (limite plus la sienne que celle de son héroïne) dans sa centrifugeuse cinématographique qui livre ses derniers feux avant une série de film plus "lâches" ou déviants. C'est encore un de ces mystères du cinéma, être capable de tordre sans problème tout un tas d'ambiguïtés à ce point là (ce qu'y mettent les acteurs y est aussi sans doute pour quelque chose, puis le film attrape je crois également quelque chose de l'enfance au passage...). Le final malaisant et cathartique (malgré un Bruce Dern déjà affreux en trois minutes chrono) me retourne toujours autant, en dépit dei tout ce que la psychanalyse peut me laisser un peu de froid maintenant (mais certains films s'en accommodent).

Je passe les débats sur le cheval de bois et Hitch "bacle la moitié du film" :mrgreen: Et pourtant je trouve que le ça gère bien mieux son intrigue boiteuse qu'un Vertigo...

En cherchant sur google, on se rend compte à quel point c'était dur à vendre à l'époque...

ImageImage


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 21 Mar 2016, 02:28 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 84836
Localisation: Fortress of Writing
Alors ici, à l'inverse de Vertigo, j'ai jamais su où le récit me menait.
C'est beaucoup trop long (130 minutes, sérieux Fredo?) mais j'étais plutôt fasciné par cette étrange histoire de James Bond, l'ornithologue et non l'agent secret, qui décide de chopper une prédatrice pour l'étudier et la guérir de sa frigidité. Comment ça vrille complètement du polar hitchcockien typique vers une romance passive-agressive.
J'ai été étonné par la façon dont l'habituel sous-texte sexuel des films de Hitchcock devenait carrément le texte du film (même s'il garde quelques motifs plus "subtils", comme ce premier plan sur la forme vulvaire du sac de Marnie).
J'ai également été surpris par certains détails assez cash comme le viol ou la pédophilie.
J'aime assez les séquences expressionnistes de tempêtes et autres.

Voilà.

_________________
UBERLINKS toujours dispo sur OCS et MyCanal!
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 21 Mar 2016, 02:35 
Hors ligne
Putain, sérieux mec
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Juin 2009, 12:09
Messages: 5562
Un de mes préférés et à mon avis une grosse ébauche pour ce qu'a donné Gone Girl. Une des raisons du coup pour lesquelles j'étais hyper excité par l'idée de voir l'équipe créative du film se lancer sur feu le remake de Strangers on A Train.

Je trouve le film hyper dur, et ça me surprend à chaque fois la tournure que ça prend en milieu de film.

Dinguerie.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 04 Oct 2021, 21:54 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 35666
Localisation: Paris
Étonnant film qui commence un peu comme PSYCHO (la nana en cavale) avant de devenir une sorte de film d'emprise puis une histoire d'amour perverse. Le goût d'Hitchcock pour le détail, le gros plan, la métaphore plus ou moins subtile, se marie parfaitement avec ce récit psychanalytique en diable. Et très bonne utilisation de Connery, qui semble jouer un peu avec son image. Moins fan de la fin qui explicite tout de façon un peu trop lisible et "aplatit" ce qui avait précédé.

D'ailleurs y aurait pas un peu de MARNIE dans TENET ? Mec riche dans un yacht qui retient en "otage" sa femme (blonde hitchcockienne) grâce à un vieux dossier qu'il a sur elle...

_________________
Liam Engle: réalisateur et scénariste
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Oct 2021, 09:06 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 27560
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Découvert il y a deux ans au ciné et j'avais beaucoup aimé, c'est assez tordu et glauque, ça m'avait surpris. Le seul truc c'est que je veux pas faire mon cinéphile woke mais il y a un aspect très sexiste dans le film qui m'avait dérangé. C'est vraiment le syndrome de l'homme qui sauve la pauvre femme hystérique perdue et ça m'avait dérangé.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Oct 2021, 09:33 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2008, 02:29
Messages: 13195
Art Core a écrit:
Le seul truc c'est que je veux pas faire mon cinéphile woke mais il y a un aspect très sexiste dans le film qui m'avait dérangé.

Si si tu peux le dire. Dans le même genre t'as la bonne vieille claque de Grant pour calmer Bergman dans Notorious ("pudeur" du hors-champ).

Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 27 Juil 2023, 12:21 
Hors ligne
Expert

Inscription: 23 Nov 2020, 14:16
Messages: 701
Art Core a écrit:
Découvert il y a deux ans au ciné et j'avais beaucoup aimé, c'est assez tordu et glauque, ça m'avait surpris. Le seul truc c'est que je veux pas faire mon cinéphile woke mais il y a un aspect très sexiste dans le film qui m'avait dérangé. C'est vraiment le syndrome de l'homme qui sauve la pauvre femme hystérique perdue et ça m'avait dérangé.


Tu as quand même compris qu'il la viole sur le bateau? après quoi elle essaye de suicider? C'est pas le sauveur standard... ((après oui je dis pas que le film est pas sexiste mais Marnie reste quand même le personnage principal)

Film Freak a écrit:
J'ai également été surpris par certains détails assez cash comme le viol ou la pédophilie.


De ce que je comprends aussi le marin n'était pas pédophile, il essaie juste de la calmer.. ce qui rend l'histoire encore plus tordue (le marin responsable de son trauma ne voulait rien faire de mal, & le sauveur est aussi violeur...)

Bon j'ai trouvé que c'est un chef d'oeuvre malgré le rythme bancal (et le coté 'grand film malade' inventé pour le décrire), mais je me suis demandé comment c'était possible de faire un tel film en 64, avant de me dire que ce serait encore moins possible en 2023 (disons en ne parlant que du cinéma mainstream) d'ailleurs le film n'a pas eu un gros succès visiblement.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 29 Juil 2023, 10:53 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Mai 2023, 17:54
Messages: 255
Beaucoup aimé celui-ci. Le duo Tippi/Sean rend vraiment bien à l'écran. J'ai cru à cette romance improbable et compati avec Marnie, attendant avec impatience le dénouement de cette spirale infernale. Suivant la trame du récit, les deux personnages dévoilent progressivement leur jeu respectif pour installer ce thriller psychologique de manière inattendue dans le drame avec cette séquence de viol conjugal, qui marque je trouve une grosse rupture dans le récit. Le final clôt la piste du thriller, et ouvre le destin des deux héros à une relation peut-être apaisée, si c'est possible. D'après moi, c'est une drôle de conclusion, Marnie qui se révèle sous ses aspects les plus sombres finalement habitée par une petite fille traumatisée en quête d'une figure paternelle, quand bien même celle-ci peut prendre la forme d'un tyran. Fin presque amorale, pourtant elle confère une certaine force au film, ne cherchant pas finalement une rédemption des deux personnages.

À la question "le film est-il sexiste ?" : clairement il l'est pour moi, c'est encore plus flagrant ici que dans d'autres films. Hitchcock était probablement plus que sexiste misogyne, en atteste certains témoignages dont celui de l'actrice principale de Marnie et pour moi, sa filmographie. La dichotomie entre la mère et la putain est souvent présente. Je n'ai pas non plus de souvenir de rôle de femme forte sans homme à ses côtés pour l'équilibrer. Cela dit, c'est une lecture que j'ai, largement biaisée par les critères de notre époque, et les hommes chez Hitchcock n'en sont pas moins soumis à des critères exigeants et irréalistes toujours selon moi (de moralité, de virilité, de beauté...).

PS : il n'y a pas de top Hitchcock sur le forum ? Ou j'ai mal utilisé la fonction recherche ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 29 Juil 2023, 11:21 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juin 2013, 15:21
Messages: 2518
Localisation: Entertainment 720
Paprika a écrit:
PS : il n'y a pas de top Hitchcock sur le forum ? Ou j'ai mal utilisé la fonction recherche ?


C'est là : top-alfred-hitchcock-t5287.html


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 29 Juil 2023, 11:32 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Mai 2023, 17:54
Messages: 255
Donc je ne sais pas utiliser la fonction recherche :P Merci Walt !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 29 Juil 2023, 13:24 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Déc 2015, 16:00
Messages: 7731
Il ne ressort pas avec le moteur de recherche, probablement parce que celui qui a ouvert le topic à clôturé son compte.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Juil 2023, 11:33 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Mai 2023, 17:54
Messages: 255
Ceci explique cela, merci pour l'explication ! À l'avenir, j'inclurai les résultats dans le corps des messages également.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Blackmail (Alfred Hitchcock, 1929)

JulienLepers

2

240

09 Juil 2023, 13:23

JulienLepers Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Psychose (Alfred Hitchcock, 1960)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Baptiste

23

3404

06 Nov 2023, 13:14

Castorp Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les Enchaînés (Alfred Hitchcock, 1946)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Baptiste

26

4026

12 Juil 2022, 11:36

elmergantry Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Corde (Alfred Hitchcock - 1948)

Tom

9

1940

29 Juil 2011, 21:40

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Rebecca (Alfred Hitchcock - 1940)

Blissfully

13

2648

30 Nov 2020, 16:02

Arnotte Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les Oiseaux (Alfred Hitchcock, 1963)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4 ]

Film Freak

52

3954

09 Juil 2020, 23:30

Tetsuo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Vertigo (Alfred Hitchcock, 1958)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4 ]

Film Freak

45

4311

02 Mai 2020, 07:57

Mickey Willis Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Wrong Man (Alfred Hitchcock, 1956)

Vieux-Gontrand

3

867

05 Nov 2020, 22:16

Vieux-Gontrand Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Lifeboat (Alfred Hitchcock, 1944)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Vieux-Gontrand

18

2054

08 Nov 2019, 13:07

bmntmp Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Lodger (Alfred Hitchcock - 1927)

Qui-Gon Jinn

1

399

18 Mai 2022, 09:13

T.Rex Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Mickey Willis et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web