Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 04 Mar 2024, 18:18

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: 13 Fév 2022, 22:46 
En ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 35690
Localisation: Paris
Tout ce que vous avez lu est vrai.

J'avais raté T.S. SPIVET. Là c'est Jeunet qui a raté BIG BUG.
Franchement je sais même pas par où commencer, surtout que Twitter a déjà tout dit. Mais globalement l'impression d'un truc totalement daté, que ce soit dans son sujet (les robots prennent le pouvoir), son univers visuel (l'éternelle satire de la American Way of Life des 50s... zzzz... Bon y a quand même du soin dans la déco par contre), ses choix esthétiques (éternel grand angle jeunetien qui lasse), et puis sa caractérisation des persos forcée et paresseuse (c'est le genre de film où l'ex-mari s'est mis en couple avec une pouf' nommée "Jennifer"). Les moments de gêne sont nombreux tant le film, pourtant assez resserré dans l'intrigue (un huis-clos), ne parvient jamais à tisser un fil narratif tendu et décroche perpétuellement dans des sous-sketchs embarrassants. Quant à la fin, nanardesque, elle n'en finit plus de finir.

Au final je retiens le travail qui est allé dans la déco et dans certains designs (Méca-Einstein, sympa) mais pour le reste c'est embarrassant.

NETFLIX LES GARS, NETFLIX

_________________
Liam Engle: réalisateur et scénariste
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Fév 2022, 22:50 
En ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 84942
Localisation: Fortress of Writing
Dans la BA, y a certains plans qui paraissent tournés sur fond vert avec un décor faux assumé façon Speed Racer. Dans le film fini aussi? Y a un sens?

_________________
UBERLINKS toujours dispo sur OCS et MyCanal!
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Fév 2022, 23:06 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Aoû 2005, 23:40
Messages: 19399
Localisation: Rebirth Island
C'est tout l’extérieur qui fait faux oui, volontairement, j'imagine.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Fév 2022, 08:35 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Aoû 2005, 23:40
Messages: 19399
Localisation: Rebirth Island
Bon, je vais pas tirer sur l'ambulance, j'ai lancé le film après l'avoir vu se faire démolir, donc je suis passé outre les défauts auxquels je m'attendais : la vulgarité, le propos daté (le film est jonché de répliques de boomer, c'est chaud), le rythme (tous ces fondus au noir, brrrr)...

Au final ce que je trouve incompréhensible c'est qu'on ne voit JAMAIS cette révolution robotique à l'extérieur de la maison. On ne capte pas le danger qui les contraint à rester enfermés. Ya même des gens qui peuvent circuler dehors. A la TV ya juste un embouteillage dont on ne comprend pas les raisons, un débat télévisé abrégé, et les fameuses capsules d'humiliation des humains dont on ne comprend pas le sens. J'imagine qu'il voulait montrer une sorte de bascule dans la dictature en mode réaliste : en douceur, l'air de rien. Mais ça va pas du tout avec l'unité de temps et le reste du film qui ne fait preuve d'aucune délicatesse.
Ca vient même parasiter l'idée que je préfère : les robots gentils (le meilleur truc du film) qui essaient de se rendrent humains et qui ne font que des trucs inappropriés. C'est souvent gênant, mais ya des bons moments comme le robot moche sur roulettes qui vient faire un câlin à Isabelle Nanti. Menfin tout ça est gâché par cette menace invisible à l'extérieur : on en vient à se demander si les robots ne seraient pas des gros mythos, et ça empêche de s'attacher à eux.

En parlant d'attachement, les humains sont tous antipathiques. Énorme problème d'écriture. Ce n'est qu'à la toute fin qu'on capte sans raison qu'il y en a deux qui sont de vraies enflures alors que les autres sont gentils en vrai.

Et puis la fin non-sensique vient achever le tout. Comme QGJ, je sauve les décors et les robots, c'est vraiment top. Et j'aime beaucoup la réa aussi : pour le coup je trouve que les grands angles marchent bien et ils restent assez mesurés, Jeunet a fait bien plus violent que ça. Et puis j'aime bien cette caméra qui se balade entre les protagonistes, le rythme de certaines scènes. Ah et j'adore François Levantal et son look flippant.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Fév 2022, 10:58 
Hors ligne
Vaut mieux l'avoir en journal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:21
Messages: 22242
Localisation: Paris
"Si vous avez aimé les précédents, vous aimerez. Si vous n'avez pas aimé les précédents, vous n'aimerez pas."
J'aime comme Jeunet tente de se rassurer.

_________________
Anthony Sitruk - Bien sûr, nous eûmes des orages
(168 pages, 14.00€)
Commande | Site perso


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Micmacs à tire-larigot (Jean-Pierre Jeunet - 2009)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Mr.Orange

28

3583

14 Nov 2009, 18:10

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Fabuleux destin d'Amélie Poulain (Jean-Pierre Jeunet - 2001)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4, 5 ]

Z

65

6160

07 Jan 2009, 23:25

Le Cow-boy Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Tori et Lokita (Luc et Jean-Pierre Dardenne, 2022)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Baptiste

17

937

10 Oct 2022, 20:35

Abyssin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Ici et Ailleurs (Jean-Pierre Gorin, Jean-Luc Godard, Anne-Marie Miéville - 1976)

Zad

0

1430

02 Sep 2005, 13:27

Zad Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. L'Homme qui rit (Jean-Pierre Améris - 2012)

Tom

6

1356

29 Aoû 2013, 07:20

Tom Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Un Flic (Jean Pierre Melville, 1972)

Le Pingouin

9

2305

12 Fév 2014, 10:45

Tom Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. L'enfant (Jean-Pierre et Luc Dardenne - 2005)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Neil

32

5057

15 Oct 2007, 18:04

Zad Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Doulos (Jean-Pierre Melville, 1962)

juLILO

4

1882

01 Fév 2021, 08:37

bmntmp Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Silence de la mer (Jean-Pierre Melville - 1949)

Tom

6

2037

05 Mai 2011, 15:36

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Bob le flambeur (Jean-Pierre Melville, 1956)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Film Freak

25

3770

12 Juin 2020, 16:48

Vieux-Gontrand Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web