Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 12 Déc 2018, 07:15

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2487 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 160, 161, 162, 163, 164, 165, 166  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 26 Juil 2018, 08:13 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Jan 2014, 16:24
Messages: 1943
L'Homme Approximatif de Tristan Tzara

Dense, inégal, avec quabd-mêmes des passages superbes, pas si éloigné des Confessions de Saint Augustin ou Zarazoustra de Nietzsche. Ce n'est en fait ni Dada ni surréaliste, mais de la poésie populiste et morale (clairement pas la même langue que Paul Celan, qui questionne l'ontologie à partir de l'histoire et du réel, Tzara fait l'inverse, et a une langue plus priche de celle du quotidien, plus adolescente aussi) écrite au moment ou Tzara va se réconcilier avec Breton et rapprocher lentement du PCF. Dans le fond c'est un peu la même inquiétude que celle de Paul Nizan. L'homme est ici trois choses en même temps : Tzara lui-même, toi l'autre (mais avant tout comme sujet éthique, il y a peu d'images et le sexe est étonnement peu présent dand le poème), et le peuple (visé et innocenté par l'inconscient du rêve, coppe parallèlement la nature).

Sur la page Wikipédia anglophone on trouve des choses intéressantes sur le parcours politique de Tzara, que la page francophone, tout comme la biographie du receuil Gallimard, ne disent pas, peut-être par l'effet d'une censure politique. Tzara, initialement plus réticent que Breton sur l'engagement communiste ("cela va créer une nouvelle bourgeoisie"), a rejoint le PCF au moment de la Guerre d'Espagne, quand les surréalistes faisaient plutôt le trajet inverse. Actif dans la résistance et menacé par l'antisémitisme nazi, c'est devenu après-guerre une sorte d'intellectuel organique, choyé mais réduit au silence et mis sur le côté pour avoir critiqué la répression de Budapest. L'Homme Approximatif contient déjà les enjeux de cette histoire.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 28 Aoû 2018, 08:27 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2008, 19:19
Messages: 6456
Localisation: Ile-de-France
Pour rebondir sur ce que disait Art Core en shoutbox sur La Montagne magique ("je suis à fond, j'ai lu les premières pages super vite"):

Méfie-toi, j'étais parti très fort aussi, mais l'écriture de Mann et le sujet (il se passe des trucs, mais surtout dans la tête du protagoniste) impliquent un certain état d'esprit du lecteur. Je vois comme on peut facilement s'adapter mais à l'époque avec mon boulot pas du tout en phase avec ce rythme j'ai crashé à la moitié du bouquin. J'hésite à reprendre de là où j'avais arrêté, car j'avais fait une bonne moitié du chemin. Mais c'était il y a quand même quatre ans.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 28 Aoû 2018, 09:03 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Déc 2013, 01:02
Messages: 10776
Baptiste a écrit:
J'hésite à reprendre de là où j'avais arrêté, car j'avais fait une bonne moitié du chemin. Mais c'était il y a quand même quatre ans.


Ouais, non, tu recommences.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 28 Aoû 2018, 09:06 
Hors ligne
Expert

Inscription: 30 Sep 2016, 19:39
Messages: 702
Gontrand a écrit:
L'Homme Approximatif de Tristan Tzara

Titre auquel fait écho le livre de Bénedicte Martin tout juste paru, L'Homme nécessaire. Alors pour quelle autre raison j'en parle et alors que les extraits que j'ai pu lire ont l'air proprement ridicule ? Il s'agit d'une évocation de l'histoire d'amour de l'auteure avec Sylvain Tesson. Mon penchant voyeuriste s'en réjouit d'une certaine façon car la prétention de Sylvain Tesson commençait à me courir sur le système.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 28 Aoû 2018, 09:09 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Déc 2013, 01:02
Messages: 10776
bmntmp a écrit:
Mon penchant voyeuriste s'en réjouit d'une certaine façon car la prétention de Sylvain Tesson commençait à me courir sur le système.


Ou comment s'énerver d'un truc dont tout le monde se bat les couilles.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 28 Aoû 2018, 09:16 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18948
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Baptiste a écrit:
Pour rebondir sur ce que disait Art Core en shoutbox sur La Montagne magique ("je suis à fond, j'ai lu les premières pages super vite"):

Méfie-toi, j'étais parti très fort aussi, mais l'écriture de Mann et le sujet (il se passe des trucs, mais surtout dans la tête du protagoniste) impliquent un certain état d'esprit du lecteur. Je vois comme on peut facilement s'adapter mais à l'époque avec mon boulot pas du tout en phase avec ce rythme j'ai crashé à la moitié du bouquin. J'hésite à reprendre de là où j'avais arrêté, car j'avais fait une bonne moitié du chemin. Mais c'était il y a quand même quatre ans.


Mec qui motive :|.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 28 Aoû 2018, 09:38 
Hors ligne
Expert

Inscription: 30 Sep 2016, 19:39
Messages: 702
Castorp a écrit:
bmntmp a écrit:
Mon penchant voyeuriste s'en réjouit d'une certaine façon car la prétention de Sylvain Tesson commençait à me courir sur le système.


Ou comment s'énerver d'un truc dont tout le monde se bat les couilles.


Dont tout le monde se bat les couilles ? C'est comme si tu disais que tout le monde se bat les couilles de Houellebecq. L'omniprésence médiatique de Tesson, dont il profite pour étaler un pessimisme à la Elisabeth Levy, couplé à son image de faux ermite le rendent énervant aux yeux de certains, ne t'en déplaise. Pour ta gouverne, tu devrais sans doute moins t'énerver pour une chose aussi insignifiante que moi, ainsi qu'en témoigne nombre de tes messages, mais ça réclamerait un peu de lucidité de ta part.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 28 Aoû 2018, 11:48 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2008, 19:19
Messages: 6456
Localisation: Ile-de-France
Art Core a écrit:
Baptiste a écrit:
Pour rebondir sur ce que disait Art Core en shoutbox sur La Montagne magique ("je suis à fond, j'ai lu les premières pages super vite"):

Méfie-toi, j'étais parti très fort aussi, mais l'écriture de Mann et le sujet (il se passe des trucs, mais surtout dans la tête du protagoniste) impliquent un certain état d'esprit du lecteur. Je vois comme on peut facilement s'adapter mais à l'époque avec mon boulot pas du tout en phase avec ce rythme j'ai crashé à la moitié du bouquin. J'hésite à reprendre de là où j'avais arrêté, car j'avais fait une bonne moitié du chemin. Mais c'était il y a quand même quatre ans.


Mec qui motive :|.


Ahah, nan mais je t'avertis pour que tu passes le cap. Visiblement tu es un lecteur régulier donc ça devrait aider, ça n'était pas mon cas à l'époque.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 28 Aoû 2018, 12:01 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Déc 2013, 01:02
Messages: 10776
bmntmp a écrit:
Dont tout le monde se bat les couilles ? C'est comme si tu disais que tout le monde se bat les couilles de Houellebecq. L'omniprésence médiatique de Tesson, dont il profite pour étaler un pessimisme à la Elisabeth Levy, couplé à son image de faux ermite le rendent énervant aux yeux de certains, ne t'en déplaise.


Cool. Je m'en bats encore plus les couilles de tes salons parisiens.

bmntmp a écrit:
Pour ta gouverne, tu devrais sans doute moins t'énerver pour une chose aussi insignifiante que moi, ainsi qu'en témoigne nombre de tes messages, mais ça réclamerait un peu de lucidité de ta part.


Mais tu ne m'énerves pas.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 28 Aoû 2018, 12:44 
Hors ligne
Expert

Inscription: 30 Sep 2016, 19:39
Messages: 702
Ne sois pas vulgaire alors, tu seras plus crédible.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 28 Aoû 2018, 12:57 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Déc 2013, 01:02
Messages: 10776
Qu'est-ce qu'il faut pas lire...

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 28 Aoû 2018, 13:29 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18948
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Baptiste a écrit:
Ahah, nan mais je t'avertis pour que tu passes le cap. Visiblement tu es un lecteur régulier donc ça devrait aider, ça n'était pas mon cas à l'époque.


Lecteur régulier peut-être mais j'ai quand même quelques échecs notoires, notamment Inifinte Jest pas arrivé à la moitié ou encore Ulysse de Joyce (mais j'avais fait l'erreur de le tenter en VO) où j'ai lâché après 10 ou 15 pages tellement je comprenais rien :mrgreen: . Et bizarrement plus je vieillis moins j'ai de patience donc je croise les doigts pour aller au bout.

Tiens sinon j'en avais pas parlé mais j'ai terminé Le hussard sur le toit de Giono. Petite anecdote marrante à ce sujet, j'avais pas du tout prévu de le lire mais un matin avant de partir au taf je cherche un bouquin de Genet que je suis persuadé d'avoir acheté mais il est introuvable. Je tombe sur le Giono dont j'ignore totalement la provenance et ma femme aussi (elle s'est souvenue plus tard que c'était le cadeau "à l'aveugle" d'un collègue) et pressé par le temps je me dis que je vais le tenter.

Bien m'en a pris parce que je me suis pris une belle claque. J'ai adoré de bout en bout. Roman d'aventures d'une noirceur terrible et dont l'écriture hyper riche de Giono (dans les descriptions notamment) me donnait sans cesse l'impression d'être face à un roman post-apocalyptique se déroulant sur une autre planète. C'est hyper réjouissant, très riche, très émouvant, rempli d'images inoubliables (le "petit français" notamment) et d'un romantisme gothique magnifique. Il vient de prendre une très bonne place sur le podium des romans que j'adorerais adapter. J'ai vu le Rappeneau et j'en avais un souvenir très diffus, je suis retourné voir la bande-annonce et que c'est cheap. Là en l'état il y aurait moyen de faire une fresque de survival épique entre Assasin's Creed (l'épisode des toits évidemment) et Bloodborne pour l'ambiance de mort permanente. Très grand roman et Giono n'est plus du tout pour moi l'image du gentil romancier populaire provençal que pourtant j'avais de lui.

Commencé aussi Une vieille histoire de Jonathan Littell mais arrêté après une centaine de pages tant le roman m'est tombé des mains. Je tiens Les bienveillantes pour un chef-d'oeuvre absolu mais là j'ai juste pas compris. C'est une espèce de trip lynchien où un mec se retrouve embarqué dans une succession de scènes n'ayant aucun lien entre elles et qui sont pour la plupart des scènes de cul bien hétérobeauf quand ce n'est pas des scènes de violence gratos. Pas du tout compris ce qu'il a voulu faire, le personnage principal est détestable et le roman très antipathique. Il y a un moment où il se passe un truc (le mec se retrouve dans une espèce de guerre civile) mais juste après on repart sur une scène de cul interminable et sans intérêt comme volontairement très superficiel dans un truc qui fait de loin penser à du Brett Easton Ellis mais sans le génie. Très grosse déception.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 28 Aoû 2018, 14:11 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Mai 2014, 10:12
Messages: 1715
Art Core a écrit:
Baptiste a écrit:
Pour rebondir sur ce que disait Art Core en shoutbox sur La Montagne magique ("je suis à fond, j'ai lu les premières pages super vite"):

Méfie-toi, j'étais parti très fort aussi, mais l'écriture de Mann et le sujet (il se passe des trucs, mais surtout dans la tête du protagoniste) impliquent un certain état d'esprit du lecteur. Je vois comme on peut facilement s'adapter mais à l'époque avec mon boulot pas du tout en phase avec ce rythme j'ai crashé à la moitié du bouquin. J'hésite à reprendre de là où j'avais arrêté, car j'avais fait une bonne moitié du chemin. Mais c'était il y a quand même quatre ans.


Mec qui motive :|.



Perso j'avais mis un an pour le terminer...Ce qui m'avait aidé pour être en phase avec le perso.
Le pire dans le genre étant "l'homme sans qualité" que je n'ai jamais terminé.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 28 Aoû 2018, 14:39 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Déc 2013, 01:02
Messages: 10776
Cantal a écrit:
Le pire dans le genre étant "l'homme sans qualité" que je n'ai jamais terminé.


Dans le genre chefs-d'oeuvre ?

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 28 Aoû 2018, 19:36 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Jan 2014, 16:24
Messages: 1943
bmntmp a écrit:
Gontrand a écrit:
L'Homme Approximatif de Tristan Tzara

Titre auquel fait écho le livre de Bénedicte Martin tout juste paru, L'Homme nécessaire.


Cela doit être complètement accidentel et involontaire. "L'homme" pour Tzara n'est pas celui des atermoiement et exhibitions affectifs d'adulescents gâtés et établis, c'est finalement le Dasein de la philodophie existentielle de l'époque (c'est la même période qu'Etre et Temps) mais Tzara est à la fois plus direct (car la poésie lui permet de parler depuis un point de vue moral implicite mais fort ) et moins fasciné par Heidegger pour exprimer ce qui dans l'histoire et la montée du fascisme est en train d'épuiser l'homme (les derniers chants du poème, où il remplace progressivement le mot "homme" par celui de "désert" et, par ailleurs, revendique avec un "je" ses visions sont magnifiques. On sent aussi que ce poème (finalement assez classique, loin de Dada, loin de Celan aussi avec lequel Tzara, comme Isou ou Fondane, partage pourtant quelque-chose) est la clôture d'une possibilité d'écrire et d'une sensibilité. A la fois un aboutissement et une impuissance (et un doute : l'homme à laquelle le communisme s'adresse est-il la bien même chose que ce foutu Dasein. Comment le savoir ?). A la limite Tzara c'est l'inverse et en même temps une forme de solidarité avec Adorno : "plus de poésie avant Auschwitz".
Mais tout le monde s'en bat les couilles


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2487 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 160, 161, 162, 163, 164, 165, 166  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Lectures de juillet

darkangel

0

1171

03 Aoû 2005, 17:28

darkangel Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Top Lectures 2015

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Castorp

25

1752

09 Juin 2016, 10:59

Xavierovitch Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Top lectures 2017

Baptiste

10

467

02 Jan 2018, 22:04

Gontrand Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web