Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 20 Nov 2018, 09:35

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 884 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 55, 56, 57, 58, 59
Auteur Message
MessagePosté: 28 Fév 2014, 16:20 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18833
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Oui surtout que je doute que De Generes ou ses stagiaires aient vu du Godard. C'est plutôt de la parodie de parodie de parodie de cinéma français. Un genre d'image d'épinal que l'on trimballe depuis 40 ans. C'est d'ailleurs pour ça que ça n'a plus aucun sens ni aucun contenu comique.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Fév 2014, 16:24 
Hors ligne
Teacher

Inscription: 13 Mai 2010, 11:50
Messages: 11830
Tetsuo a écrit:
Tom a écrit:
La fantaisie colorée et inventaire façon Une femme est une femme, par exemple.


Heu... bof hein. Ca m'évoque plus, à la grande rigueur, ses trucs de montage vidéo des années 90. Et je suis sympa.

Non mais Tetsuo on est tous d'accord pour dire que ça singe ce genre de films n'importe comment, mais je vois pas trop à quoi d'autre de "français" ils pourraient faire référence là-dedans. L'idée est pas de dire qu'ils ont une profonde compréhension du cinéma de Godard, mais qu'ils ont une image clichée d'un cinéma "intellectuel" issu de la Nouvelle vague...

Art Core a écrit:
Oui surtout que je doute que De Generes ou ses stagiaires aient vu du Godard. C'est plutôt de la parodie de parodie de parodie de cinéma français. Un genre d'image d'épinal que l'on trimballe depuis 40 ans. C'est d'ailleurs pour ça que ça n'a plus aucun sens ni aucun contenu comique.

Voilà.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Fév 2014, 16:29 
Hors ligne
Schtroumpf sodomite
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 22:43
Messages: 23708
Localisation: Arkham Asylum
Tom a écrit:
Tetsuo a écrit:
Tom a écrit:
La fantaisie colorée et inventaire façon Une femme est une femme, par exemple.


Heu... bof hein. Ca m'évoque plus, à la grande rigueur, ses trucs de montage vidéo des années 90. Et je suis sympa.

Non mais Tetsuo on est tous d'accord pour dire que ça singe ce genre de films n'importe comment, mais je vois pas trop à quoi d'autre de "français" ils pourraient faire référence là-dedans. L'idée est pas de dire qu'ils ont une profonde compréhension du cinéma de Godard, mais qu'ils ont une image clichée d'un cinéma "intellectuel" issu de la Nouvelle vague...


Le truc c'est que j'ai du mal à voir comment l'image de la NV a pu dériver à ça. Que ça tente de parodier des trucs de Godard vite fait, je conçois légèrement. Mais c'est tout quoi...

_________________
Ce que ce critique de cinéma dit de ce film va vous bouleverser...


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Fév 2014, 16:31 
Hors ligne
Schtroumpf sodomite
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 22:43
Messages: 23708
Localisation: Arkham Asylum
Léo a écrit:
Art Core a écrit:
Oui surtout que je doute que De Generes ou ses stagiaires aient vu du Godard. C'est plutôt de la parodie de parodie de parodie de cinéma français.

Ahhhh c'est ça la Théorie du Generes ?


ohhhhh !!!

_________________
Ce que ce critique de cinéma dit de ce film va vous bouleverser...


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Fév 2014, 16:34 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18833
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Non c'est la théorie des dégénérés.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Mar 2014, 16:25 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18833
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Oui j'ai vu ça :D. Apparemment il prépare un film sur Marylin Chambers et se documente sur le sujet du porno (enfin ça doit pas l'empêcher d'en profiter un petit peu).
Mais je préférerais qu'il fasse son film moyenâgeux.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Mar 2014, 16:48 
En ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Oct 2007, 11:11
Messages: 6006
:shock:

J'ai une image de Kechiche tellement différente maintenant, par rapport à y'a un an


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 09 Déc 2015, 18:25 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Mai 2014, 10:12
Messages: 1697
Citation:
Article 1er : L'intervention de Mme G...est admise.
Article 2 : Le jugement du Tribunal administratif de Paris du 17 septembre 2014 et le visa d'exploitation délivré par la ministre de la culture et de la communication le 26 juillet 2013 au film " La vie d'Adèle : Chapitres 1 et 2 " sont annulés.
Article 3 : Il est enjoint à la ministre de la culture et de la communication de procéder au réexamen de la demande de visa d'exploitation sollicité pour le film " La vie d'Adèle : Chapitres 1 et 2 ", dans un délai de deux mois à compter de la notification du présent arrêt.
Article 4 : L'Etat versera à l'association Promouvoir, à Mme E...et à M. et MmeB..., pris ensemble, la somme de 2 000 euros sur le fondement de l'article L. 761-1 du code de justice administrative.
Article 5 : Le surplus des conclusions de la requête est rejeté.
Article 6 : Le présent arrêt sera notifié à l'association Promouvoir, à MmeE..., à M. et MmeB..., à la ministre de la culture et de la communication et à MmeG.... Copie en sera adressée au Centre national du cinéma et de l'image animée et à la société " Wild Bunch distribution ".
Délibéré après l'audience du 10 novembre 2015, à laquelle siégeaient :


Annulation du visa d'exploitation et nos impôts versent donc 2000 euros à Promouvoir...

http://arianeinternet.conseil-etat.fr/a ... DCA&item=2


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 09 Déc 2015, 18:54 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72496
Localisation: Fortress of Writing
Ah le FN est déjà au pouvoir en fait...

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 09 Déc 2015, 19:08 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 12:23
Messages: 4947
Je le trouve plutôt bien motivé cet arrêt.

_________________
There is no such thing in life as normal


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 10 Déc 2015, 22:55 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20797
Kechiche a déclaré qu'il aurait donné moins de 16 ans...

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Déc 2015, 00:08 
Hors ligne
Putain, sérieux mec
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Juin 2009, 12:09
Messages: 5184
Moins de 16 ans oui, parce que y a plus de cul que dans d'autres films interdits aux moins de 16 ans.

Le souci pour moi reste que c'est un film qui s'adresse aux gens de moins de 16 ans dans son propos et son récit initiatique et que c'est à cet âge là qu'il doit le mieux fonctionner sur ses thématiques et son traitement.

Je comprends le déchirement.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 08 Juin 2016, 21:31 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Déc 2015, 16:00
Messages: 1203
59 pages avec pas plus de 2 pages de critiques de l’œuvre, good job!

J'avais vaguement entendu parler de La Vie d'Adèle il y a deux ans, le côté polémique uniquement, à une époque (pour l'instant révolue) où je ne m'intéressais plus du tout au cinéma. Je n'ai donc découvert Kechiche qu'il n'y a que quelques mois avec La Graine et le mulet, film qui ne m'avait pas enthousiasmé outre mesure (non pas que le film m'ait déplu, il m'avait plutôt laissé indifférent). C'est donc relativement vierge et pas forcément convaincu que je me suis calé dans mon canapé hier soir pour me lancer dans sa palme de 2013... Je ne dirais pas comme Art Core que le film m'est apparu comme une évidence dès le début, ce côté hyper naturaliste n'étant pas ce à quoi j'adhère le plus au cinéma, je ne rentre jamais trop rapidement dans ce type de film. Mais insidieusement la mécanique de Kéchiche a fini par vraiment me transporter (de mémoire à partir de la scène du bus), pour ne plus me lâcher au bout de ces quasi 3 heures, la gorge serré, me disant toutes les 10 minutes "putain ce mec est un génie"...

Pour revenir sur les critiques qui ont pu être faites, j'ai bien apprécié la franchise de FF qui reconnaît la qualité du film tout en admettant que ce n'est pas sa came, ce que je conçois tout à fait, et ce type d'honnêteté intellectuel ne semble pas si commune. Par contre
Zad a écrit:
Putain mais tous les plans sont laids et anonymes, c'est dingue.

Faudra m'expliquer en quoi les plans sont plus laids que ceux de Homeland, dont j'estime la qualité de la réalisation à un même niveau que celle du film de mariage d'un quelconque beau-frère en Bulgarie en 1983. Passons.

Finalement, celle dans laquelle je me suis le plus retrouvé c'est celle de
Mickey Willis a écrit:
Je crois pas qu'il y ait nécessairement besoin (et je pense pas non plus que c'est ce que tu dis) de grandes séquences oniriques ou de forcer une sorte de "dépassement formel" pour saluer la mise en image de ce film. Personnellement je suis assez admiratif devant la puissance des cadres, cette attention aux corps pour chercher dans chaque détail de la peau ce qui peut traduire la beauté des personnages, cette façon de les enfermer dans le cadre pour les forcer à se battre pour lui, à parvenir à arracher une place à l'intérieur, d'y affirmer son existence. De ce point de vue là j'aime particulièrement la scène de rencontre dans le bar lesbien. Avec Emma qui vient à la rencontre d'Adèle, s'immisçant progressivement dans le cadre, représentant le jeu de séduction à mesure que les visages, les lèvres se rapproche, et où apparait tout à coup l'irruption brutale de sa copine entre les deux visages qui vient casser le cadre en même temps que la dynamique de séduction.

Et puis je sais pas, y'a un rythme dans la façon de mettre en scène, dans le montage qui pour moi emporte tout sur son passage et font passer ces trois heures à une vitesse folle.

Maintenant tu me diras sûrement qu'il a rien inventé, qu'on retrouve ces processus chez d'autres cinéastes et que ça en fait pas film révolutionnaire. Mais est-ce que c'est si important ? Je peux en dire pareil sur le propos, l'objectif pour moi est plus de représenter et transposer les affects de ses personnages, pas nécessairement d'apporter un regard révolutionnaire sur le sujet. Est-ce qu'on peut vraiment attaquer un film sur ce terrain-là ? Je pense pas qu'il ait apporté particulièrement de promesse à ce niveau, ou alors c'est plutôt la presse qui s'en est chargé.

Il ne me semble pas avoir relevé ça quelque part dans ces 59 pages, mais Adèle est totalement dans la pulsion de la première à la dernière minute (cf. l'emblématique remarque sur les lectures qu'elle dit moins apprécier lorsque son prof dissert trop sur une œuvre). L'intelligence de Kechiche (je n'ai pas le souvenir de plan si rapproché et de manière si répété dans La Graine et le mulet) est justement d'être au plus prêt de cette pulsion, de vivre au plus près chaque soubresaut du corps et du cœur d'Adèle, chaque épanchement de fluide, chaque désir. On imagine que le tournage n'a pas du être des plus aisé pour en arriver là, mais à la vision du film (au moins au point de vue de l'effort qui a été demandé aux acteurs), le jeu en valait vraiment la chandelle. Je n'ai finalement pas vraiment d'autre référence cinématographique d'un film qui colle autant à son actrice principale, faisant de la caméra une quasi excroissance de son personnage. La justesse du montage contribue également fortement à ressentir cette proximité, il est extrêmement nerveux (Kechiche doit pas être loin de monter au rythme des pulsations cardiaques), piochant allégrement dans la quantité pharaonique de rush qu'il a dû tourné (et je pense que le ressenti aurait été tout autre avec un film moins monté/plans séquences plus long).

Je ne vais pas rejouer le film, mais au delà de cette symbiose Adèle/caméra, il y a un nombre incalculable de scènes qui sont d'une justesse inouïe, et c'est avant tout pour cet aspect là que j'étais totalement scotché. C'est une chose rare que de filmer ainsi avec une véracité quasi totale, réussir avec une œuvre de fiction (par essence donc mensongère, qui ne fait que grimer le reél) à retranscrire aussi crument la vie telle qu'elle est. Bref, je suis totalement fasciné par cette œuvre, dans le même temps je ne vois pas comment Kechiche pourra faire quelques chose d'aussi fort, l'impression d'un instant de grâce (le créateur et sa muse) qui ne peut naturellement pas se reproduire si aisément.

Dans ma courte critique de La Graine et le mulet, j'avais fait référence (au détriment de Kechiche) à Pialat. Devant la Vie D'Adèle, je me suis assez rapidement convaincu que l'élève avait rattrapé le maître, qu'Exarchopoulos était la plus belle révélation du français cinéma depuis Bonnaire dans A nos amours.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 08 Juin 2016, 23:20 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 8939
La plus belle palme d'or depuis 15 ans pour ma part (enfin depuis Eléphant)

EDIT : Et quand je revois le palmarès de cette année, il n'y a rien à dire le jury de Spielberg est sans doute celui qui a fait le meilleur palmarès de ces dernières années. A l'opposé de celui de Georges Miller.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 884 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 55, 56, 57, 58, 59

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. L'esquive (Abdellatif Kechiche, 2005)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 7, 8, 9 ]

Jericho Cane

132

5449

18 Sep 2007, 14:49

Z Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Graine et le mulet (Abdellatif Kechiche, 2007)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 23, 24, 25 ]

the black addiction

369

13685

03 Jan 2016, 01:10

Lohmann Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Vénus noire (Abdellatif Kechiche - 2010)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4 ]

DPSR

59

3470

24 Juin 2015, 12:48

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Faute à Voltaire (Abdellatif Kechiche - 2000)

Qui-Gon Jinn

14

823

28 Mai 2013, 15:24

Mickey Willis Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Mektoub My Love : Canto Uno (Abdellatif Kéchiche, 2017)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Karloff

42

3334

13 Mai 2018, 13:41

Gontrand Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les Aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-Sec (Luc Besson - 2010)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4, 5 ]

Qui-Gon Jinn

63

4181

03 Jan 2011, 10:50

Marlo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. G. I. Joe : Conspiration (Jon M. Chu - 2013)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

MrHobbes

43

2499

02 Avr 2013, 19:24

deudtens Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. We Are What We Are (Jim Mickle, 2013)

Film Freak

0

591

08 Sep 2013, 23:12

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Old Boy (Spike Lee - 2013)

Karloff

14

1010

10 Déc 2013, 23:38

Billy Budd Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Max (Stéphanie Murat, 2013)

Karloff

3

732

26 Jan 2013, 00:56

Abyssin Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web