Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 11 Déc 2018, 23:30

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 70 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 08 Déc 2011, 20:29 
En ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72648
Localisation: Fortress of Writing
Ouaiiiiiiis donc.

Comme je le disais dans mes messages récents sur chacun des trois précédents épisodes de la saga, ce que j'adore dans cette franchise c'est comment chaque film est allé chercher un auteur dont la sensibilité est reflétée dans l'oeuvre, tant dans la forme que dans le fond.
De Palma signait un film de suspense froid qui parlait de cinéma, d'intelligence et de trahison, Ethan Hunt y était un enfant.
Woo signait un film d'action chaud qui parlait de bien et de mal, de sensation et de confusion, Ethan Hunt y était un ado.
Abrams signait un film d'action et de suspense nerveux qui parlait de la quête d'une famille, d'humanité et d'innocence perdue.

Mon principal problème avec l'approche de Brad Bird, c'est qu'il ne raconte rien.

Bon, déjà je sais pas si beaucoup de thèmes ressortent de la filmographie encore jeune du réalisateur. Reste toutefois cette notion de travail d'équipe, d'"union qui fait la force", le rapport entre le gamin et le Géant de Fer, comme entre Rémi le rat et le jeune cuistot et évidemment entre les membres de la famille incroyable.
Et cette idée, on la retrouve dans son Mission Impossible...au bout d'1h40 de film.

En effet, ce n'est que dans le dernier acte que Bird et ses scénaristes semblent vouloir enfin raconter quelque chose, mais cette thématique reste incroyablement sous-exploitée, semblablement là juste pour la forme (forme commune à beaucoup de film "d'équipes" après tout).
C'est vraiment dommage parce que le scénario propose quelques pistes intéressantes concernant le protagoniste, notamment dans la continuité que le film essaie d'assurer avec son prédécesseur, mais en jouant sur un faux mystère (autour des persos de Hunt et Brandt, joué par Jeremy Renner) pendant presque tout le récit, l'écriture ne parvient pas à développer de véritables rapports entre ces persos.
Et c'est pas l'intrigue aussi simple que son bad guy est faiblard qui peut compenser.

Si l'on retrouve également la mixture d'humour et d'action dont Bird témoignait dans ses deux derniers films, j'ai du mal à reconnaître une véritable patte dans la mise en scène.
Cela dit - et c'est maintenant que la liste de tout ce que j'aime dans le film peut commencer - les scènes d'action et d'infiltration sont vraiment remarquables.
On est clairement revenu vers du James Bond dans l'imagination des set-pieces, dans la mesure où chaque morceau de bravoure s'articule autour d'un concept, tous aussi séduisants les uns que les autres (l'évasion de la première séquence avec les portes, le tout quasi-muet ; l'illusion pour s'infiltrer au Kremlin est jubilatoire ; la double-rencontre/échange en parallèle dans l'hôtel ; la course-poursuite en pleine tempête de sable ; le combat final dans un parking un peu "spécial", etc.) avec des gadgets toujours plus fou (l'écran, la lentille...).
Bird exploite à 4600% l'aspect ludique du genre. Et l'IMAX (vertigineuse séquence de Dubaï). Et le côté high-tech du tout (photo chromée et contrastée d'Elswit, chef op de There Will Be Blood).

C'est exécuté à la perfection via le découpage de Bird et le montage de Paul Hirsch (Mission : Impossible premier du nom), sachant encore une fois où mettre de la musique et où laisser les images parler (Giacchino s'amuse mille fois plus ici que sur le Abrams).

Donc voilà, c'est vraiment sympa, je ne peux pas bouder mon plaisir face à l'inventivité des séquences-clé, mais je regrette que le film ne soit pas à la hauteur de ce qu'on pouvait attendre d'une série aussi atypique au final., donc c'est une petite déception.
C'est un peu comme Quantum of Solace : moins racé et incarné que son prédécesseur mais diablement efficace pour le reste.

4-4,5/6

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 09 Déc 2011, 00:35 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 09 Fév 2010, 20:38
Messages: 555
Et les méchants font pas trop pitié ? C'était ma grosse crainte en voyant le casting.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 09 Déc 2011, 00:45 
En ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72648
Localisation: Fortress of Writing
Bah si, comme je le dis, le bad guy est faible et son plan vu mille fois.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 09 Déc 2011, 00:53 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 09 Fév 2010, 20:38
Messages: 555
Ah oui merde, j'avais raté la ligne. C'est con de passer de Philip Seymour Hoffman à ça.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Déc 2011, 15:49 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20810
Mission prévisible

Depuis le lancement en production du premier Mission : Impossible - le meilleur, celui réalisé par Brian de Palma -, Ethan Hunt représente l’alternative américaine au So British James Bond. Un héros américain, fonceur et toujours dans l’action, là où l’agent secret de sa Majesté usait de son charme et de son flegme hérité de la Guerre Froide. Si la série a toujours fait appel à de multiples gadgets, dont les fameux masques, elle s’inscrivait dans un environnement «réaliste», avec une vraie approche «rationnelle» de son mode d’intervention. Pour ce quatrième épisode, et alors même que la saga James Bond a fait le pari de revenir à un film d’espionnage plus dur, avec Casino Royale et Quantum of Solace, Mission : Impossible effectue un virage à 180 degrés, en privilégiant le ludique et le divertissement. Le choix de Brad Bird comme réalisateur s’inscrit pleinement dans cette volonté assumée d’offrir du cinéma pop-corn au public. Là-dessus, le film n’est pas une trahison. On reconnait le goût du metteur en scène des Indestructibles pour une action en mode flipper où les héros rebondissent sans cesse sur un décor qui apparait presque trop petit pour un tel débordement d’énergie. Mission : Impossible : Protocole fantôme possède même en son cœur un vrai morceau de bravoure, quand Tom Cruise gravit presque à mains nues le plus grand building du monde, à Dubaï, sous la menace d’une tempête de sable.
Un tour de rollecoaster

Pourquoi alors, un sentiment de déception prédomine après ce tour de rollecoaster qui visite à un rythme effréné les pays nouveaux riches – La Russie, les Emirats et l’Inde ? Le scénario, le scénario, le scénario... Si l’on accepte aisément le principe du whodunit dans un film d’espionnage-action, on regrette amèrement que nos amis aient à ce point négligé l’importance d’un méchant d’anthologie. Non seulement le plan et les motivations de ce dernier nous échappent totalement, mais trop de séquences et d'enchainements narratifs reposent sur un saut de foi total, avec des incohérences troublantes à un tel niveau budgétaire, quand on n’assiste pas à des scènes de dialogues dignes d’…OSS 117. Tout cela prive le film d’un quelconque suspense et déplace la saga sur le territoire de la comédie d’action, comme un vulgaire James Bond période Roger Moore. Il y avait pourtant de belles esquisses dans ce quatrième volet, comme la relation sentimentale naissante entre Ethan Hunt et l'agent Jane Carter ou les liens d’amitié virile qui se tissent entre les différents membres de l’équipe, mais le métrage manque de chair et surtout de sens.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Déc 2011, 15:50 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20810
3/6

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Déc 2011, 16:37 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18948
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Karloff a écrit:
Tout cela prive le film d’un quelconque suspense et déplace la saga sur le territoire de la comédie d’action, comme un vulgaire James Bond période Roger Moore.


Ca, ça fait peur :? ...

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Déc 2011, 16:42 
Hors ligne
Ap'héros
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Juin 2007, 16:19
Messages: 14130
Localisation: Lille
Je pense pas que ça soit aussi "vulgaire".
J'irai pour voir un honnête divertissement d'action (vu qu'il ne faut pas en attendre plus).

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Déc 2011, 22:22 
En ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72648
Localisation: Fortress of Writing
C'est surtout complètement faux, revoyez les Roger Moore.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Déc 2011, 01:21 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Juil 2005, 11:52
Messages: 5402
Localisation: in Baltimore with Mcnulty
Pour moi le meilleur de la série depuis le 1er. Je déteste le 2 et je trouve le 3 sympa mais sans plus trop Alias à mon goût.
J'ai vraiment tout aimé dans cet épisode, les persos, l'humour (simon pegg excellent), l'action (parfaitement mise en scène et lisible) et même l'histoire (basique mais efficace). C'est vraiment le film où je vois une équipe évoluée (même si Cruise garde la part du lion en terme d'action), il y a une réelle interactivité entre les différents personnages. La scène de l'hôtel même si elle est agrémenté d'action maousse est parfaitement dans l'esprit de la série avec son côté manipulation et faux semblant.
On assiste vraiment à LA naissance de l'équipe IMF et c'est pour moi le vrai changement, ça m'a fait l'effet d'une sorte de reboot (on fait table rase du passé) et on repart sur d'autres bases. J'espère vraiment que le prochain film reprendra la même équipe.6/6


PS 1 : J'ai bien aimé les petits clin d'oeil à pixar : la bague anesthésiante du 1er agent et la position de Cruise au début : A113 et la scène de fin dans le parking qui est digne d'un final pixarien comme monster inc ou toy story 2
PS 2 : Paula Patton je t'aime
PS 3 : 2ème vision 6/6 toujours!

_________________
Image


Dernière édition par JeeB le 27 Déc 2011, 22:56, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Déc 2011, 01:24 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Juil 2005, 11:52
Messages: 5402
Localisation: in Baltimore with Mcnulty
Film Freak a écrit:
C'est surtout complètement faux, revoyez les Roger Moore.


Clair que le rapport avec les Bond version moore est totalement fantasmé ou alors on a pas vu le même film.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Déc 2011, 01:29 
En ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72648
Localisation: Fortress of Writing
JeeB a écrit:
Film Freak a écrit:
C'est surtout complètement faux, revoyez les Roger Moore.


Clair que le rapport avec les Bond version moore est totalement fantasmé ou alors on a pas vu le même film.

Quoi, tu veux dire que tu as raté la scène du méchant noir qui gonfle et monte au plafond et explose?

Je le trouve plus proche des Brosnan en fait. Niveau ton/humour/action concept/gadgets/plan du méchant, le plus proche est sans doute Demain ne meurt jamais.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Déc 2011, 01:30 
En ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72648
Localisation: Fortress of Writing
JeeB a écrit:
Pour moi le meilleur de la série depuis le 1er. 6/6

Ah ouais quand même.

Citation:
PS 1 : J'ai bien aimé les petits clin d'oeil à pixar : la position de Cruise au début A113 et la scène de fin dans le parking qui est digne d'un final pixarien comme monster inc ou toy story 2

Pareil, j'ai pensé à Monsters Inc. aussi. Il claque ce climax.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Déc 2011, 08:39 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Juil 2005, 11:52
Messages: 5402
Localisation: in Baltimore with Mcnulty
Film Freak a écrit:
JeeB a écrit:
Pour moi le meilleur de la série depuis le 1er. 6/6

Ah ouais quand même.


Franchement oui j'ai vraiment pris mon pied du début à la fin, une vraie jubilation.
Je ne fais pas partie de ceux qui attendait le film comme le messie (j'aime bcp les indestructibles et le géant de fer mais pas au point d'aimer à l'avance le 1er film live de Bird), les BAs ne m'ont pas bluffées donc je m'attendais vraiment pas à prendre un tel plaisir pendant le film.
Donc c'est un vrai 6/6 du coeur, on verra à la prochaine séance (IMAX peut être) si cette note se maintient (d'ailleurs ça fait très longtemps que j'avais pas reprogrammé une 2ème vision ciné d'un film)

_________________
Image


Dernière édition par JeeB le 14 Déc 2011, 10:04, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Déc 2011, 09:30 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20810
Ah cette scène du missile qui traverse le ciel de Seattle. Zéro suspense, zéro tension.

Ah les blagues de Simon Pegg. Zéro crédibilité, zéro humour
Ah le méchant qui ne connait pas le visage de la tueuse, ah les pistes qui servent à rien, ah l'indien...

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 70 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Géant de Fer (Brad Bird, 1999)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

The Xcapist

26

1783

22 Mai 2013, 09:03

Slacker Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Ratatouille (Brad Bird, 2007)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 8, 9, 10 ]

Arnotte

137

6864

05 Avr 2016, 19:22

deudtens Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Tomorrowland (Brad Bird, 2015)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 6, 7, 8 ]

Film Freak

110

4897

20 Mar 2018, 10:11

Le Cow-boy Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Incredibles 2 (Brad Bird, 2018)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Film Freak

28

1823

04 Aoû 2018, 08:33

Mr Degryse Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Mission: Impossible III (J.J. Abrams - 2006)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 9, 10, 11 ]

Mufti

164

12911

31 Aoû 2015, 23:40

Tetsuo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Mission : Impossible - 2 (John Woo, 2000)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Film Freak

21

1596

15 Aoû 2015, 16:18

rotary [Bot] Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Mission : Impossible (Brian De Palma, 1996)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4, 5 ]

Film Freak

63

3853

06 Juil 2018, 00:22

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Mission : Impossible - Fallout (Christopher McQuarrie, 2018)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 11, 12, 13 ]

Film Freak

184

6314

03 Oct 2018, 23:09

Massinfect Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Mission: impossible - Rogue Nation (Christopher McQuarrie - 2015)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 8, 9, 10 ]

DPSR

148

7160

26 Sep 2015, 22:31

Déjà-vu Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La défense Lincoln (Brad Furman - 2011)

DPSR

4

695

05 Juin 2011, 17:17

boultan Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web