Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 29 Fév 2024, 13:06

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: 05 Aoû 2007, 22:51 
Hors ligne
Matou miteux
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Juil 2005, 13:48
Messages: 12933
Localisation: From a little shell, at the bottom of the sea
Image

Le pasteur Thomas Ericsson doute de sa foi. Le suicide d'un de ses fideles va accroitre son desarroi.

Film qui, cynique et désabusé, s'ouvre et se ferme sur l'office appliqué d'un pasteur pourtant en pleine crise de foi et dont les formules découragent jusque ses fidèles devenus suicidaires (salut!). Les Communiants, qui comporte des motifs autobiographiques, témoigne d'un virage personnel chez Bergman sur les questions religieuses parsemant son oeuvre, et le film, habité et tourmenté, en tire beaucoup de sa force austère et glaciale, cette atmosphère d'humanité hivernale et d'abandon de Dieu aux impitoyables détresses (la discussion dans ta gueule avec l'institutrice par exemple). Et, dès qu'il s'agit de venin désespéré, Ingmar il se gave bien. C'est pas la veine de Bergman que je préfère non plus mais j'aime bien l'aspect brut et concis (78 minutes) du résultat.

4/6

_________________
Doll, it's a heartbreaking affair


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Aoû 2020, 09:15 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 27612
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Découvert hier soir et j'ai adoré. J'ai pas arrêté de penser à First Reformed qui lui doit beaucoup, trop même (jusqu'à la terreur face à une menace mondiale et globalisée). C'est d'une noirceur et d'une cruauté hallucinantes. Tout s'effondre et à la fin rien ne reste que le mensonge de la foi et un vide métaphysique total. La fin toute simple (le pasteur rentre dans l'église pour y faire son office) tombe comme un couperet absolument terrible qui laisse sans voix (surtout qu'il rentre dans une église vidée de ses fidèles). Un très grand Bergman vraiment à redécouvrir.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Aoû 2020, 09:53 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Déc 2015, 16:00
Messages: 7744
Déjà que le film de Schrader doit beaucoup à Bresson, si en plus il est également redevable à Bergman, je me demande ce qui peut lui rester d’authentique


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Aoû 2020, 10:00 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 27612
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
J'ai vu le Bresson aussi cette année et je le trouve finalement pas si proche que ça du Schrader (oui il y a l'alccolisme du perso). Là c'est vraiment plus évident et presque trop en effet
on retrouve exactement la même idée du fidèle consumé par une peur de l'avenir du monde qui finit par se suicider.

J'adore le Schrader mais j'avoue qu'il y ait allé un peu fort là.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Aoû 2020, 09:02 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2008, 19:19
Messages: 9577
Localisation: Ile-de-France
Club Mubi represent!

Je l'ai vu aussi mais j'étais un peu fatigué alors j'ai un peu subi le rythme... Effectivement c'est implacable et on retrouve ces fameux dialogues cruels où un personnage s'en prend brutalement à un autre qui l'aime ou recherche sa compréhension. Je trouve qu'il manque un peu de richesse (très peu de personnages, une interrogation unique sur la foi du protagoniste) par rapport aux meilleurs de Bergman que j'adore.

Par contre pour moi à la fin
je l'ai pas compris comme une mascarade, il essaie de se relancer et son attitude déterminée et sévère quand il se retourne pour faire l'office suggère qu'il y arrive et lie désormais sa foi non pas en un unique amour (celui de sa bien aimée disparue, représente de Dieu sur Terre) mais à son devoir de pasteur des brebis égarées. Mais tu as peut-être raison sur le fait que la foi elle-même ne pourra jamais revenir et qu'il fait ça uniquement pour la communauté, la survie. Ca pourrait bien résumer Bergman d'ailleurs.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Aoû 2020, 09:10 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 27612
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Ou et puis surtout ce que je trouve fort c'est qu'il est clairement dit qu'il n'y a personne dans l'église (à part l'institutrice). Ce qui rajoute à l'espèce de déroute totale.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. L'Œil du diable (Ingmar Bergman - 1960)

Blissfully

1

1500

08 Aoû 2007, 22:49

Jericho Cane Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Source (Ingmar Bergman, 1959)

BuzzMeeks

7

2078

10 Oct 2022, 22:58

Baptiste Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Saraband (Ingmar Bergman - 2004)

Art Core

3

1413

15 Fév 2008, 13:44

Tonton Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Persona (Ingmar Bergman, 1966)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4 ]

Mr Chow

47

6107

24 Oct 2021, 21:10

Qui-Gon Jinn Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Honte (Ingmar Bergman - 1968)

Blissfully

2

1722

21 Sep 2006, 00:00

Jack Griffin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Silence (Ingmar Bergman - 1963)

Blissfully

10

2237

14 Aoû 2020, 10:04

Art Core Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Rite (Ingmar Bergman - 1969)

DPSR

3

1710

28 Mai 2009, 10:40

Qui-Gon Jinn Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Visage (Ingmar Bergman - 1958)

Tom

8

1773

12 Avr 2011, 02:54

David Swinton Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Sonate d'automne (Ingmar Bergman - 1978)

Qui-Gon Jinn

10

834

16 Mai 2021, 11:49

Baptiste Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Fanny et Alexandre (Ingmar Bergman - 1982)

Lohmann

3

1589

22 Sep 2021, 16:14

elmergantry Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web