Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 22 Jan 2021, 15:55

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2645 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 173, 174, 175, 176, 177
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 20 Déc 2020, 19:18 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 22675
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Oui des Goncourt récents que j'ai lus le Houellebecq et Les Bienveillantes sont très très largement au dessus du reste. Même Boussole (que j'ai pas fini) m'avaient semblé boursoufflé même si je reconnais le talent d'écriture.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 31 Déc 2020, 13:10 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 27 Déc 2018, 23:08
Messages: 2484
J'ai terminé les nouvelles de La Comédie de Charleroi de Drieu la Rochelle. Il s'agit sans doute, avec Clavel de Léon Werth, du livre le plus fort que j'ai lu sur la première guerre mondiale, tous deux arrivent à en rendre de façon particulièrement précise la monstruosité et les conséquences politiques. Il est intéressant aussi par le fait que Drieu écrit en direct sur ses propres hésitations politiques , que le roman Gilles tranchera en faveur du fascisme : le roman est sur l'engagement quand la nouvelle exprime la raison et le doute, cele rejoint l'idée moderne que la nouvelle est plus à "gauche" que le roman). Le lecteur a moins que chez Céline une impression de rupture complète avec le monde et d'obsession pathologique. Cette dimension est présente mais Drieu se débat . même s'il y a peut-être une part de stratégie , politique mais aussi existentielle : ces hésitations sont un contenu, et une posture romantique qui survit dans la guerre: ce n'est pas un hasard si le seul nom d'écrivain cité est Goethe : le pacte est opposé à l'expérience, l'idéologie est un espoir de recommencement faustéen.
Le livre est terriblement ambigu en ce qui concerne l'antisémitisme : Drieu la Rochelle serait presque philosémite quand il évoque ses camarades de front (mais dont l'intégrité est un motif de jalousie) mais tombe dans un registre particulièrement démagogique quand il parle des femmes (à la fois mères et putains). Les oppositions juif/non juif, femme/homme, démocratie/ individualisme, vie civile/guerre, apparence/vérité se correspondent et sont essentialisées alors qu'elles apparaissent pourtant critiquées (le livre n'a aucune dimension prosélyte, contrairement à Gilles). L'ambivalence du réel est toujours totale, choquantes et incarnée par l'autre. Elle est médiatisée par le regard, quand l'intérêt est le seul objet de la conscience. A l'opposé les descriptions de ce que l'individu ressent au front sont puissantes et marquantes : c'est de la psychologie phénoménologique, dans sa pleine force. Le livre est alors sérieux, sans facilité
Sensible (sans forcément être communiste) au marxisme Drieu aurait peut-être été protégé du fascisme : chez lui il n'y a pas de structures car on est soit cause soit effet : faut choisir entre les deux. De plus, il présente le corps et la sexualité comme les seules choses que Verdun a anéanti (et qui sont pour lui tout action) quand l'âme survit dégradée, la guerre moderne et industrielle réintroduit une mystique platonicienne individuelle. En conséquence de cette notion d'effet pur, pour lui l'artillerie (qu'il relie de manière impressionnante à l'aliénation industrielle) est une conséquence de la démocratie, depuis la Révolution française mais aussi les Grecs. Le peuple devient un principe de dissolution ontologique lorsqu'il est maître de lui-même dont la modernité en est moins la mise en œuvre que la révélation.Il ne comprend pas qu'il n'y a pas moins de peuple dans la dictature que la démocratie, au contraire. Le fascisme restaure finalement à ses yeux une fome de nominalisme, de correspondance entre les mots et les idées que la guerre a compromis, et l'idéologie, abstraite, est paradoxalement la plénitude de cette correspondance. Il ne comprend pas que les idéologies n'appellent pas forcément un choix, que l'usure n'est pas spécifique aux créations de l'homme, de la vie sociale (et peut peut être compensée par une mise hors jeu de tout le social, qui est en fait le contenu qu'il prête au fascisme), qu'il y a du choix et de l'engagement à la fois autant dans ce qui est psychologique, ce qui est ontologique, et ce qui est politique, que l'objet d'un choix n'a pas à être découvert ni Même localisé pour qu'il soit tranché en une seule fois
même si l'horreur de Verdun ou des Dardanelles peut lui avoir laissé croire en l'existence d'une telle localisation, d'une correspondance entre un traumatisme psychologique et une vérité ontologique : sa survie lui prouvant falacieusement qu'il y a une essence de la guerre, quand il n'aurait pu accuser que les hommes et l'ordre social de la mort. Mais c'est ce qui rend le livre dur et marquant : la culpabilité de survivant devient la justification du fascisme. Aragon arrête ce processus dans Aurélien, par la mort de Paul Denis (à propos de la question du racisme anti-noir), en opposant strictement le domaine du politique et celui des images : pour qu'il y ait une vérité politique il faut accepter la relativité des images. Or la guerre a tout transformé en image et en comédie pour Drieu. C'est fort et triste car il y a chez Drieu des pages très belles, lucides et critiques sur les soldats coloniaux, et la manière dont le nationalisme humilié trouve un exutoire dabs l'imperialisme colonial. Mais précisément la guerre transforme elle-même cette critique en imagerie : il n'y aplus de sujet à libérer, celui-ci est un souvenir qui ne parle pas, son image le remplace et ne peut plus qu'être dégradée.

_________________
Nous avons appris que même le néant est une tendre fleur.
John le Carré


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 04 Jan 2021, 15:16 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 27 Déc 2018, 23:08
Messages: 2484
Une causerie de Maurice Godelier
https://youtu.be/3J31Fqkz8cc

Certains passages sont à la limite du stand up.
Comme le livre qu'il présentait, c'est plus articulé au début quand il critique le structuralisme et la notion de modèle familial qu'à la fin quand il parle du wahabbisme (le lien religion idéologie est fondé mais il perd là l'esprit sociologique, qui se confond un peu vite avec l'idée que les idéologies ne oeuvent être que décrites). Mais c'est riche.

Ce documentaire est aussi super émouvant car on voit le visage et entend la voix des Baruya (l'engueulade à 13 minutes... :shock: )
https://videotheque.cnrs.fr/mobile/inde ... id_doc=690

Le lien ne semble accessible que sur Smartphone...

_________________
Nous avons appris que même le néant est une tendre fleur.
John le Carré


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 06 Jan 2021, 18:42 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Oct 2009, 11:34
Messages: 277
ImageImageImageImage

4 livres, 4 chefs d’œuvre; en tout cas, c’est ce que j’ai lu de mieux au rayon essais ces derniers temps.

Dans les 3 premiers, Chamayou s’intéresse à ce qu’il appelle "les technologies d’avilissement", c’est-à-dire l’ensemble des discours et des dispositifs qui décide et justifie que tel individu a de la valeur, et tel autre n’en a pas – à partir de quoi, celui qui est considéré comme sans valeur peut devenir un cobaye pour des médecins (Les corps vils), être pris en chasse par des milices comme du gibier (Les chasses à l’homme) ou bombardé par des drones au lieu d’être affronté d’égal à égal (Théorie du drone).

Son dernier (La société ingouvernable) se situe dans un domaine de recherches différent: on a l’impression que l’auteur a lu toute la littérature managériale du 20e siècle pour y déceler les prémices du libéralisme autoritaire dont on parle aujourd’hui. On n’est pas déçu du voyage, vu la quantité de choses ahurissantes qu’il déterre.

Ceux qui ont lu Foucault ne seront sans doute pas en terre inconnue – mais je ne peux pas dire, je n’ai pas lu Foucault.

Ca lui arrive de parler de films, raison pour laquelle j’en parle ici. Certains très connus, comme "La chasse du comte Zaroff", et d’autres pas du tout, comme "Deadly prey" de David Prior, dans Les chasses à l’homme :



OK. Mais le livre est super.

"Théorie du drone", ça pourra intéresser (et décevoir) ceux qui attendent le prochain "Top Gun": il parle un peu du premier, pour dire qu’en 1986, les aviateurs comme Maverick sont déjà déclassés par ce qui se passe à ce moment-là dans l’armée, avec la mise au point des appareils sans pilotes. Tout ce qu'il explique sur le renversement des anciennes valeurs guerrières qu'implique l'utilisation des drones, c'est passionnant.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 19 Jan 2021, 10:14 
En ligne
Expert

Inscription: 30 Sep 2016, 19:39
Messages: 2908
Sévère de Jauffret sur l'affaire Edouard Stern. Son article qui rendait compte des audiences pour le nouvel obs était pas mal, le livre, qui se lit à toute vitesse, est vraiment nul. Les fantasmes de l'écrivain, qui s'identifie à la meurtrière de Stern, sont pas très intéressants, à l'image de ses comparaisons forcées.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2645 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 173, 174, 175, 176, 177

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Lectures de juillet

darkangel

0

1559

03 Aoû 2005, 17:28

darkangel Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Top Lectures 2015

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Castorp

25

2635

09 Juin 2016, 10:59

Xavierovitch Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Top lectures 2017

Baptiste

10

982

02 Jan 2018, 22:04

Gontrand Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web