Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 23 Juil 2024, 12:43

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3272 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 210, 211, 212, 213, 214, 215, 216 ... 219  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 20 Nov 2023, 17:57 
Hors ligne
Expert

Inscription: 30 Sep 2016, 19:39
Messages: 5568
La description est tentante. Ça a l'air un peu dans la veine d'A Working Stiff's Manifesto, de Iain Levison, dont je ne sais plus si je l'ai recommandé. Ça existe en français (ses derniers livres ont la particularité de n'exister qu'en traduction - française par exemple - ce qui est fort dommage).


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 20 Nov 2023, 18:23 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 28106
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Ca a l'air bien, trouvé Knockemstiff sur Place des libraires mais peur que ce soit annulé parce que le bouquin est visiblement épuisé et pas réédité.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 25 Nov 2023, 18:21 
En ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2008, 19:19
Messages: 9704
Localisation: Ile-de-France
Quelques lectures récentes:

- Le Coeur des ténèbres de Joseph Conrad (nouvelle traduction du titre)
La longue nouvelle dont est adapté librement Apocalypse now. C'est très puissant, poisseux, d'une grande profondeur sur la civilisation et le besoin d'absolu qui sombre dans la barbarie.

- Notes sur le cinématographe de Robert Bresson
Intéressant mais la structure en petits aphorismes m'a un peu gonflé. On rentre bien dans la tête de Bresson et je comprends mieux son idéal de cinéma désormais. Je souscris à une bonne partie mais il y a des choses qui me laissent perplexe (cet absolu besoin de pureté...)

- L'Adversaire d'Emmanuel Carrère
Intéressant et tout simplement instructif sur une affaire dont j'avais vaguement entendu parler, mais j'ai été un peu déçu par la profondeur toute relative de l'ouvrage, en dehors de la conclusion, sur l'impossibilité de vraiment savoir si la rédemption de Romand est réelle ou une nouvelle manière de se mentir.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 29 Nov 2023, 19:37 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Déc 2015, 16:00
Messages: 7973
Baptiste a écrit:
- Notes sur le cinématographe de Robert Bresson
Intéressant mais la structure en petits aphorismes m'a un peu gonflé. On rentre bien dans la tête de Bresson et je comprends mieux son idéal de cinéma désormais. Je souscris à une bonne partie mais il y a des choses qui me laissent perplexe (cet absolu besoin de pureté...)

Le livre est à l'image de son cinéma. Le fond est le même, mais la forme est nécessairement moins sèche, en complément je recommande le livre d'entretiens compilé par Mylène Bresson.

Image

Sinon depuis j'ai basculé sur Kiarostami, c'est intéressant de voir les ponts entre les deux, et le livre est vraiment très agréable à lire.

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 30 Nov 2023, 15:59 
Hors ligne
Expert

Inscription: 30 Sep 2016, 19:39
Messages: 5568
La Culotte, Jean Anouilh

Une satire du féminisme, écrite à 68 ans par la star du théâtre française du siècle dernier, dont on ne connaît, comme tout le monde, qu’Antigone, lu à l’école, voilà qui rend un peu curieux. On retrouve ce ton qui paraît de prime abord un peu simpliste - ringard, égrenant des situations et des blagues un peu faciles qui feraient se gausser QGJ. En résumé, la révolution vient d’avoir lieu, qui vient d’abolir le patriarcat. C’est là le passage obligé de quasi toute révolution un peu radicale, la purge des éléments réactionnaires : en l’occurrence les phallocrates, qu’incarne un vieil académicien, accusé d’avoir engrossé sa bonne. D’abord mis au pilori, il se défend ensuite lors d’un procès perdu d’avance pour échapper à l’émasculation, le châtiment en vigueur.
Derrière les blagues ringardes et beaufs sur le « troussage de domestiques », peut-être la pièce est plus subtile qu’elle n’en a l’air. Sa critique est d’actualité, sur des sujets mis à jour et débattus depuis le début du vingtième siècle au moins (les luttes intersectionnelles par exemple) le personnage de l’enfant du couple, se défaussant de ses responsabilités sur le patriarcat et son inconscient sordide, est à ce titre assez intéressant, le tout agrémenté de commentaires sur la lutte des classes - qui font du peuple le dernier garant du bon sens (rien d’original là dedans).

C'était avec Jean-Pierre Marielle.

« la ficelle. — Comme vous y allez ! C’est risqué. Cela fait déjà trois balais qu’elle me casse sur le dos. Qu’est-ce que vous voulez, nous sommes tous des cochons, des racistes, des phallocrates et il fallait bien payer un jour ! Avouez que vous y avez été un peu fort, aussi, de faire un enfant à la bonne ! »

«  Seront passibles de l’opération capitale – et tu sais ce qu’elles entendent par là – plus une amende de 2 000 à 6 000 nouveaux francs, tous les individus de sexe mâle ayant abusé soit de leur force physique, soit de leur éloquence et de leurs promesses fallacieuses, soit d’un moment de désarroi chez leur victime pouvant aller jusqu’à donner les apparences du consentement – tu vois le vice ! – pour soumettre à leurs désirs une personne du sexe féminin ayant moins de 25 ans. Si le suborneur est déjà lié par les liens du mariage, l’amende sera portée de 4 000 à 12 000 nouveaux francs. Il en sera de même si la fille était mineure au moment de l’attentat et dans les deux cas si elle était au service du susdit.  »


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 08 Déc 2023, 10:03 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 28106
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Image
L'enfant brûlé - Stig Dagerman

Découvert ce livre et cet auteur à la faveur de ce tweet :



Et pas déçu. En effet tout le début tient du chef-d'œuvre absolu, la description minutieuse d'un enterrement, des gestes des uns et des autres, de la dynamique du groupe, de la tristesse qui plane j'ai vraiment adoré. Il faut s'accrocher par la suite parce que le roman a une intrigue extrêmement minimale sur plus de 300 pages (le père a une nouvelle compagne, le fils la déteste) et certains passages sont un peu ennuyeux dans leur déconstruction de moments qui semblent s'étirer indéfiniment. Mais les dernières 100 pages retournent totalement ce qui précède et deviennent absolument bouleversantes et douloureuses. C'est un roman très cruel, très dur. Sans doute parce que c'est un auteur suédois mais impossible de ne pas penser à Bergman (d'ailleurs plusieurs parties du roman se passent sur un petite île qui rappelle forcément Farö) dans cette étude psychologique d'une incroyable finesse sur les relations familiales et amoureuses (incroyablement écrite par un jeune homme de 25 ans). Il y a des idées que j'aime moins comme ces lettres disseminées entre les chapitres et écrites par le fils, j'ai l'impression qu'elles sont superflues et redondantes par rapport à ce que la narrateur omniscient nous laissait supposer. Et la fin est sublime. Difficile de ne pas exrapoler et y voir en gemes la destinée funeste de l'auteur (qui se suicide à 31 ans après avoir abandonné la littérature 5 ans auparavant). Vraiment une très belle lecture, je conseille fortement.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 08 Déc 2023, 16:41 
Hors ligne
Expert

Inscription: 30 Sep 2016, 19:39
Messages: 5568
Je veux lire ces livres plus courts. La mention de l'enterrement me fait penser à Extinction de Thomas Bernhard - 400 pages où un mec dit qu'il ne se rendra pas à l'enterrement et l'imagine - adapté récemment au théâtre de la ville dans une sorte de pot pourri avec des textes de Schnitzler. Les quelques séances affichaient complet malgré les cinq heures de représentation.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 10 Déc 2023, 10:24 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Aoû 2021, 19:41
Messages: 2011
Thomas Mann. Pour découvrir, plutôt traductions françaises ou anglaises ?

_________________
Looks like meat's back on the menu, boys!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 10 Déc 2023, 11:35 
Hors ligne
Sir Flashball
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Déc 2013, 01:02
Messages: 23721
J'ai la Version française et la version anglaise du Docteur Faustus, et les deux sont très bonnes.
J'ai lu les Buddenbrook et la Montagne magique en français, et rien à redire.

Sinon, j'ai Joseph et ses frères dans la traduction anglais d'Everyman, mais pas encore lu.

Bref, va pour l'édition la plus facile à trouver pour toi, je dirais.

_________________
"Je vois ce que tu veux dire, mais..."
"Je me suis mal exprimé, pardon."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 10 Déc 2023, 21:04 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 27 Déc 2018, 23:08
Messages: 6151
Une partie des traductions françaises de Thomas Mann a été faite par Geneviève Bianquis dont les traductions de Nietzsche sont réputées. Ce qu'elle a écrit sur Nietzsche semble aussi intéressant d'après ce que j'ai lu, plus critique et moins fasciné que la génération de Deleuze, très précis dans ses formulations. Elle était active dans des mouvements antifascistes dans l'avant-guerre, entre SFIO et PC, a priori prisme intéressant pour rendre le parcours intellectuel de Mann lui-même.

Sans doute intéressant de lire ses essais sur la réception du romantisme et de Nietzsche en France tiens, difficiles à se procurer.

_________________
Mais peut-être la nécessité accrue de faire confiance incite-t-elle à la mériter davantage

Erving Goffman


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 10 Déc 2023, 21:47 
Hors ligne
Sir Flashball
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Déc 2013, 01:02
Messages: 23721
Sa traduction des Buddenbrook est d'une grande élégance.

_________________
"Je vois ce que tu veux dire, mais..."
"Je me suis mal exprimé, pardon."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 10 Déc 2023, 22:16 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 27 Déc 2018, 23:08
Messages: 6151
Elle se dressait là, victorieuse dans le bon combat qu'elle avait mené toute sa vie contre les doutes que lui insufflait sa raison d'institutrice, bossue, minuscule et frémissante de conviction, petite prophétesse courroucée et enthousiaste

je spoile la fin

_________________
Mais peut-être la nécessité accrue de faire confiance incite-t-elle à la mériter davantage

Erving Goffman


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 10 Déc 2023, 22:43 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Aoû 2021, 19:41
Messages: 2011
Merci les mecs.

_________________
Looks like meat's back on the menu, boys!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 20 Déc 2023, 10:53 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 27 Déc 2018, 23:08
Messages: 6151
[img]

Sinon lu aussi des parties de cela
Image

Lu 300 pages, et c'est une tuerie. Du niveau du Docteur Faustus de Thomas Mann, au dessus de Schnitzler et Stefan Zweig.
Une partie du roman est démarquée du père Goriot, mais en transposa,t la situation dans les milieux intellectuels de l'Allemagne de Weimar, avec une très forte lucidité quant au climat moral et idéologoque ayant favorisé la fascisme (alors que le livre date de 1923, ce n'est pas une démarche d'expiation ou d'esthétisation "rétro", mais une inquiétude authentique, seulment affaiblie pa rune forme d'ironie).
Du fait de cette hypertextualtié avec Balzac, le livre a un côté post-moderne avant l'heure.


On peut penser à nouveau à un transfert de l'Affaire Dreyfus, mais aussi à Anatomie d'une Chute, dans la diffraction des points de vue, et la pression instituionnelle exercée non sur le coupable, mais son fils. Comme dans le film, le principal suspect est tout à la fois innocent, et en mêem temps ambivalent, équivoque, séduisant et banal, excentrique et conformiste, libre sexuellement et pusillanime. Le procès et l'accusations crime possible apparaissent après le moment où des attitudes de snobisme et de distinction sociales mal dosés, se sont transormées imperceptiblement en motifs d'exclusion et de marginalité. Le crime et l'ordre moral sont des formes d'échec de la norme, la société juge pour ne pas voir une part de doute et une souffrance déjà ancienne, prévisibles et structurelle.

Le livre est intellectuellement très dense et devait plaire aux personnes intéressées Adorno, Kracauer ou par l'atmosphère des Fritz Lang allemand, il y a aussi des éléments qui rappellent aussi beaucoup Musil, à la fois Törless et l'Hommr sans Qualité. Mais il appartient aussi à une veine plus populaire et feuilletonnesque : il est construit autour d'un procès-spectacle et sa révision, avec d'authentique morceaux de bravoure. Comme le Vautrin de Balzac, beaucoup de perssonnage travestissent leur identité, mais avec un glissement par rapport à la Comédie Humaine: un perso,nnnage central, faux intellectuel d'extrême-droite nationaliste et nietzschéen en toc, est un Juif mystique clandestin . La logique de faux semblants qui chez Balzac roule sur les différences de classes et l'ordre économique, que le mensogne permet de traverser, est déplacée des questions nationales et culturelles ; mais la fiction et le gothique sont là-aussi une tentative, épuisante et désespérée, de pouvoir les considérer l'ordre de l'extérieur, de l' exprimer sans s'y laisser réduire, il faut les objectiver pour tenter ensuite de les déjouer - le roman met des perosnnages forts, mais néanmoins vaincus, et voudait épuiser le réel, en toucher le bout, pour les sauver individuellement.

Bizarrement Jakob Wassermann n'est pas très conn, même si Henri Miller a écrit une longue analyse de ce roman, ici en postface

_________________
Mais peut-être la nécessité accrue de faire confiance incite-t-elle à la mériter davantage

Erving Goffman


Dernière édition par Vieux-Gontrand le 16 Jan 2024, 17:16, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 20 Déc 2023, 12:32 
Hors ligne
Expert

Inscription: 30 Sep 2016, 19:39
Messages: 5568
Voilà qui donne envie de le lire. J'aime Desnos à cause d'un poème découvert en cours de français en seconde ("Le Paysage"), parce que j'ai toujorus trouvé ses poèmes meilleurs que ses comparses du surréalisme, à cause de sa lettre magnifique écrite en camp de concentration, reprise par Pedro Costa dans En Avant Jeunesse - mise dans la bouche d'un émigré cap verdien qui a ému mon coeur adolescent et à cause de ce destin tragique, loin du confort d'un Breton coulant ses jours à New York (jugement facile a posteriori), ou autres non-juifs du mouvement.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3272 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 210, 211, 212, 213, 214, 215, 216 ... 219  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Lectures de juillet

darkangel

0

2287

03 Aoû 2005, 17:28

darkangel Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Top lectures 2017

Baptiste

10

1946

02 Jan 2018, 22:04

Gontrand Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Top Lectures 2015

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Castorp

25

4277

09 Juin 2016, 10:59

Xavierovitch Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web