Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 25 Juil 2024, 08:45

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: 30 Juin 2009, 22:21 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Avr 2008, 12:52
Messages: 1650
Image

Le docteur Germain, qui travaille dans une petite ville de province, reçoit des lettres anonymes signées Le Corbeau l'accusant de plusieurs méfaits. Cependant il n'est pas le seul à en recevoir. Toute la ville est bientôt menacée, la suspicion règne. Le docteur Germain décide de mener une enquête.


D'Henri-Georges Clouzot, je ne connaissais que le célèbre "Salaire de la peur" (excellent film au passage). Une diffusion sur TV5 Monde a été pour moi l'occasion de découvrir cette œuvre "de jeunesse" du réalisateur (37 ans à l'époque), mais déjà presque un coup de maître.

"Le Corbeau" peut s'apparenter à un huis-clos où la tension monte graduellement. Ce huis-clos, c'est un microcosme bien particulier, un petit village de la France rurale, avec son église, son école républicaine... et son fragile équilibre social. Un étranger -le docteur Germain- est introduit dans ce milieu, et il sera l'observateur et l'acteur quasi-impuissant d'un tourbillon général de suspicions, de rancœurs ensevelies, puis de haine déversée, dont l'élément déclencheur seront de simples lettres anonymes.

C'est grand.
La galerie des personnages contribue beaucoup à "contextualiser" psychologiquement l'histoire. Il y a l'épouse vertueuse mais rêvant d'adultère, la garce, la bonne sœur psychorigide, l'adolescente envieuse, le psychiatre philosophe à ses heures, le maire dépassé, un ambitieux substitut, le médecin rival jaloux, etc. Les apparences sont ce qu'elles doivent être dans ce milieu traditionnel, mais certains ont leur jardin secret, jalousement caché et entretenu. Même le personnage principal, de prime abord droit dans ses bottes et ses principes, finira par perdre ses repères, et révéler les lourds remords qui le rongent.
Mais, de toutes ces personnalités dont on perce peu à peu les noirs mystères, une seule est le coupable, une seule est le "Corbeau"... Le petit jeu auquel le spectateur est convié (façon "dix petits nègres" d'Agatha Christie) ne trouvera son dénouement qu'à la toute fin.

En outre, Clouzot met sa maîtrise dans la réalisation au service d'une mécanique bien huilée, vouée à l'efficacité du récit. Ça s'enchaîne bien, c'est sec et sans fioriture. Mais même si le film est globalement classique dans la forme, quelques scènes sont éblouissantes de rythme et d'esthétisme quasi expressionniste: l'enterrement (superbe contre-plongée), la poursuite de la bonne sœur poursuivie par les cris de la foule, et la fameuse scène de l'ampoule brinquebalante qui distille un subtil clair-obscur, illustrant un discours mémorable sur le bien et le mal. Sans oublier de gros plans parfois saisissants.
Par ailleurs, les dialogues sont certes datés (prononciation rapide et "nasale"), paraissent parfois artificiels -comme dans pas mal de films de l'époque-, mais sont d'une remarquable crédibilité, et parfois teintés d'humour (involontaire? "l'œil américain" et "la bobine de crevard" m'ont bien fait rire).

Film en partie sociologique, film sur l'impact dévastateur des soupçons et de la délation, il trouve une résonance particulière dans la France occupée. Le réalisateur en profite aussi pour présenter aussi sa vision de l'âme humaine, qui est sombre et tortueuse -même chez les enfants-, et ce malgré les conventions.
Mais "Le Corbeau", c'est aussi et avant tout un méli-mélo bien dénoué, illustrant à merveille le célèbre adage de Clouzot: «Pour faire un film, premièrement, une bonne histoire, deuxièmement, une bonne histoire, troisièmement, une bonne histoire».

5,5/6


Dernière édition par Nijal le 30 Juin 2009, 22:29, édité 4 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Juin 2009, 22:27 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Oct 2007, 11:11
Messages: 7940
J'avais beaucoup aimé quand je l'avais vu, aujourd'hui j'en garde malheureusement pas trop de souvenirs. Tout le rapport subtil avec la délation et l'occupation m'avait effectivement beaucoup plu.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Juin 2009, 22:30 
Hors ligne
Schtroumpf sodomite
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 22:43
Messages: 24601
Localisation: Arkham Asylum
Encore un effort Nijal, et je voterai plus pour toi en moins cinéphile.

_________________
N'écoutez pas Film Freak


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Juin 2009, 22:37 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Oct 2008, 13:04
Messages: 1556
C'est un excellent film et tout ça me donne envie de le revoir... Je jette à nouveau un oeil dessus et je poste un petit commentaire...

Nijal, si tu peux (si tu veux), jette un oeil à La main du diable ; c'est de Maurice Tourneur et on y retrouve Pierre Fresnay. Avec Le Corbeau, c'est, à mon avis, un des films les plus intéressant réalisé en France pendant la Seconde Guerre mondiale.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Juin 2009, 22:45 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2007, 12:27
Messages: 12731
Localisation: Actresses
Tetsuo a écrit:
Encore un effort Nijal, et je voterai plus pour toi en moins cinéphile.


Oui il manque plus qu'il parle de cinéma maintenant... Come on Nijal !

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Juil 2009, 07:20 
Hors ligne
Le quoteur fou
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2005, 17:40
Messages: 11786
Localisation: Hill Valley
Ca donne envie de voir le film.

_________________
Image Tennis de Table Bordeaux


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Juil 2009, 07:31 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2007, 12:27
Messages: 12731
Localisation: Actresses
Oui il décrit bien ce qu'il s'y passe.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Juil 2009, 15:07 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Avr 2008, 12:52
Messages: 1650
Azuma a écrit:

jette un oeil à La main du diable ; c'est de Maurice Tourneur et on y retrouve Pierre Fresnay.


J'essaierai de me le procurer.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Mar 2010, 22:28 
Hors ligne
Vaut mieux l'avoir en journal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:21
Messages: 22581
Localisation: Paris
C'est fou à quel point c'est carré comme film. Je gardais le souvenir de quelque chose de vraiment bon, mais c'est même plus que ça : ultra rythmé, ultra carré, il n'y a pas la moindre fioriture, pas le moindre temps mort, Clouzot ne nous lâche pas du début à la fin. Puis comme dans Quai des Orfèvres ou La Vérité, la société française (plus encore ici celle sous l'occupation) en prend pour son grade. C'est jouissif, et parfois fort drôle. Dommage que les chaînes de télévision ne passent systématiquement que les mêmes films de lui.
6/6

_________________
Que lire cet été ?
Bien sûr, nous eûmes des orages, 168 pages, 14.00€ (Commander)
La Vie brève de Jan Palach, 192 pages, 16.50€ (Commander)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Mar 2010, 22:49 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2008, 19:19
Messages: 9704
Localisation: Ile-de-France
Après l'avoir vu, le film m'avait paru tellement évident que je rechignais à lui mettre 6/6. Mais c'est le genre d'oeuvre qui vieillit bien et qui s'impose telle une stèle dans le paysage cinématographique français, justement grâce à cette évidence, cette perfection dans la grandeur.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 27 Mar 2010, 12:43 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 16:48
Messages: 11648
Localisation: in the forest of the Iroquois
Cosmo a écrit:
C'est fou à quel point c'est carré comme film. Je gardais le souvenir de quelque chose de vraiment bon, mais c'est même plus que ça : ultra rythmé, ultra carré, il n'y a pas la moindre fioriture, pas le moindre temps mort, Clouzot ne nous lâche pas du début à la fin. Puis comme dans Quai des Orfèvres ou La Vérité, la société française (plus encore ici celle sous l'occupation) en prend pour son grade. C'est jouissif, et parfois fort drôle. Dommage que les chaînes de télévision ne passent systématiquement que les mêmes films de lui.
6/6


Je suis d'accord avec tout ce que dit Cosmo. C'est super impressionnant dans sa simplicité et son efficacité. Un vrai pur film de genre comme la clouze sait les faire. Et puis y'a un savoir faire extrêmement impressionnant dans l'alternance entre les moments d'une drôlerie absolue et les moments prenants, poisseux, inquiétants. Savoir faire qui semble avoir purement et simplement avoir disparu du cinéma français contemporain.

La grande classe.

Pour la diffusion, j'ai vu perso l'édition DVD Criterion et le son est pas loin d'être catastrophique. Peut être qu'il n'existe tout simplement pas de copie correcte à ce niveau là...


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les Diaboliques (Henri-Georges Clouzot, 1955)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Mickey Willis

29

3786

25 Nov 2009, 09:09

skip mccoy Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La vérité (Henri-Georges Clouzot - 1960)

FingersCrossed

0

161

09 Avr 2024, 23:48

FingersCrossed Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Quai des orfèvres (Henri-Georges Clouzot, 1947)

Cosmo

4

1503

11 Mar 2010, 14:20

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Salaire de la peur (Henri-Georges Clouzot - 1953)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Tom

30

3929

14 Avr 2024, 06:30

Le Cow-boy Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le mystère Picasso (Henri-Georges Clouzot, 1955)

Abyssin

1

988

12 Mai 2019, 12:58

Qui-Gon Jinn Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. L'enfer d'Henri-Georges Clouzot (Bromberg/Medrea - 2009)

DPSR

10

1787

18 Juil 2014, 18:30

Mr Chow Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. L'Enfer d'Henri-Georges Clouzot (Serge Bromberg, 2009)

Jericho Cane

2

1192

26 Mai 2009, 11:33

Jericho Cane Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Lumière d'été (Jean Gremillon - 1943)

Tom

6

1627

05 Sep 2012, 10:41

Le Cow-boy Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Banni (Howard Hughes, 1943)

Mamie Tromblon

0

1577

12 Mai 2006, 13:02

Mamie Tromblon Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Val d'Enfer (Maurice Tourneur - 1943)

Mathilde Tessier

0

1440

10 Mai 2008, 19:25

Mathilde Tessier Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web