Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 04 Déc 2021, 05:25

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2725 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 175, 176, 177, 178, 179, 180, 181, 182  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 03 Fév 2021, 12:19 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 23984
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Une anecdote assez drôle sur ce livre c'est son côté totalement spontané : « mon premier livre a été Au château d'Argol ; une heure avant de le commencer, je n'y songeais pas »

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 03 Fév 2021, 12:39 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 27 Déc 2018, 23:08
Messages: 3615
Art Core a écrit:
Vieux-Gontrand a écrit:
Il parlait plus longuement et moeux des rivières urbaines que des êtres humains


C'est toute sa littérature ça. Dans Les eaux étroites il ne parle que de ça, des rivières, des bords des rivières, des chemins etc... Il faut pas oublier que c'est un géographe.



Il poussait même le vice (avec un certain humour un peu snob) à expliquer que la Loire est surfaite et à l'expédier en quelques lignes, mais que lea plus discrète Erdre est une vraie rivière comme il les aime.

Dans son œuvre ce qui m'attire le plus c'est "Un Balcon en forêt" avec la défaite de 40 dans les Ardennes et la Meuse. Je connais un peu la région où cela reste un souvenir présent (même encore chez des gens de 40 ans), et suis assez dans cela en ce moment, avec Aragon et Drieu qui sont eux-aussi obsédés par ce moment de la guerre (surtout le premier en fait, le second a vu sa lucidité politique et son vouloir-vivre anéanti à Verdun, il ne survivait que comme écrivain). Gracq a d'ailleurs été communiste au début des années 50, au moment où Aragon terminait son cycle du Monde Réel, et a rompu en 39 (un peu comme Nizan finalement).

_________________
...car la pollution est une forme d'humour à l'envers

Mary Douglas


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 03 Fév 2021, 13:49 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2008, 19:19
Messages: 8467
Localisation: Ile-de-France
Le Cow-boy a écrit:
Ah mais je me souviens le prendre comme ça aussi... C'est juste l'art de magnifier la langue, à ce niveau-là c'est de la musique en fait. De toute façon je n'aime guère l'analyse, et effectivement juste la beauté des phrases de ce bouquin est ahurissante, ce n'est pas tant le sens qui me "complexe" comme tu le dis, mais plus le génie naturel du mec qui t'écrase (sans prétention d'ailleurs, parce que sinon ça m'aurait soulé).
Envie de me le refaire tiens.


Lis Le Rivage des Syrtes, c'est encore mieux.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 03 Fév 2021, 13:52 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2008, 19:19
Messages: 8467
Localisation: Ile-de-France
"Un balcon en forêt" est probablement le prochain sur ma liste, et oui cette étrange défaite de 40 est passionnante. Ne pas oublier "La Route des Flandres" de Claude Simon, chroniqué ici même, exemple parfait d'une forme d'art qui fait comprendre une période ou un moment d'histoire mieux que toute leçon d'histoire.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 03 Fév 2021, 14:27 
Hors ligne
Sir Flashball
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Déc 2013, 01:02
Messages: 20016
En parlant de défaite militaire, je conseille mille fois (et je crois déjà en avoir parlé ici), La débâcle de Zola, qui est un roman d'une extraordinaire densité documentaire sur la défaite de 1870. Grand bouquin.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 03 Fév 2021, 16:24 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Déc 2008, 01:24
Messages: 3210
Je me suis remis à la lecture ces deux dernières semaines après des années de vaches maigres, j'ai pris le parti de prendre la petite porte des nouvelles et des romans courts pour ne pas me décourager :

-Le Cauchemar d'Innsmouth de HP Lovecraft: Première incursion chez Lovecraft, et on sent direct son racisme à peine latent qui devient paradoxalement très fructueux fantasmatiquement, avec cette espèce de fascination dégoûtée pour la dégénérescence, le mélange du sang, dérangeante et inconfortable mais qui nourrit parfaitement son imaginaire horrifique
Un peu moins convaincu par Les Montagnes hallucinées, lu à la suite et qui tourne sacrément autour du pot avec son langage de géologue épuisant, pour enfin dérouler sa mythologie vertigineuse et passionnante.

-Chroniques martiennes de Ray Bradbury: Gros coup de coeur pour cette vision de la SF qui est le contraire de tout ce qui peut me rebuter a priori dans ce genre littéraire (le côté froid et descriptif entièrement tourné vers la cohérence de son univers). Bradbury n'en a rien à foutre de la cohérence, ne se limitant aucune envolée poétique pour rejouer à travers Mars, toutes les facettes de l'Amérique avec une grande mélancolie. Ca s'épuise un peu sur la fin, alors que le début et sensationnel, mais ça reste une belle claque.

-L'Etrange cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde de Robert Louis Stevenson: Un peu la même déception qu'avec la plupart de mes lectures des grands mythes fantastiques tant leurs richesses psychanalytiques et symboliques semblent avoir été épuisées par toutes leurs adaptations. Ce qui m'a surpris c'est à quel le livre décrit un monde de vieux garçons dont la seule volupté et de s'épanouir chastement dans l'amitié masculine et où seul Hyde laisse échapper ses pulsions (plus que l'auteur qui reste assez chaste vis à vis de ses emportements d'ailleurs).

-Le Loup des steppes de Hermann Hesse: Superbe court roman qui plonge très loin dans les abîmes de l'âme de son personnage en jouant toutes les facettes de sa complexité par des soubresauts successifs, comme des plongeons d'une réalité à l'autre d'une personnalité, stimulés par une grande variété de registres, jusqu'à virer dans l'onirisme total.

-La Mort à Venise de Thomas Mann: Incroyable comme le film de Visconti semble la forme absolue de ce récit langoureux, dont on sent la dégradation progressive et l'abandon de toutes les résistances à une volupté mortifère. Il n'y a presque pas une ligne où je n'ai pas ressenti les images de Visconti, tant l'imaginaire du texte s'y déploie totalement.

_________________
VADE RETRO - Une histoire du cinéma d'horreur


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 03 Fév 2021, 16:45 
Hors ligne
Expert

Inscription: 30 Sep 2016, 19:39
Messages: 3389
court et intense, je te conseille Faim de Knut Hamsun.

Mr.Orange a écrit:
-L'Etrange cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde de Robert Louis Stevenson: Un peu la même déception qu'avec la plupart de mes lectures des grands mythes fantastiques tant leurs richesses psychanalytiques et symboliques semblent avoir été épuisées par toutes leurs adaptations. Ce qui m'a surpris c'est à quel le livre décrit un monde de vieux garçons dont la seule volupté et de s'épanouir chastement dans l'amitié masculine et où seul Hyde laisse échapper ses pulsions (plus que l'auteur qui reste assez chaste vis à vis de ses emportements d'ailleurs).


Livre victime de l'autocensure, je crois, d'après la petite histoire, sous l'influence de la femme de l'auteur. Je me souviens de "bouffées de violence" comme on dit marquantes. Sinon le chef d'oeuvre de Stevenson, c'est la première partie du Maître de Ballantrae qui joue sur une dualité (bien/mal absolu) similaire.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 03 Fév 2021, 17:19 
Hors ligne
Expert

Inscription: 07 Oct 2012, 15:32
Messages: 218
Puisqu’on parle de Stevenson, lu récemment celui-ci :

Image

Michel Le Bris, mort il y a quelques jours, grand spécialiste de Stevenson, parle dans la préface de ce livre d’un « roman foisonnant, kaléidoscopique, rêvant d’embrasser en un même mouvement – et quel mouvement ! - toutes les formes de la fiction ».

Effectivement c’est assez vertigineux, roman d’apprentissage, policier et d’aventure à la fois, on y voyage autant dans les genres que dans l’espace, sur mer comme sur terre, jusqu’à un dénouement qui glace le sang.

J’avais déjà lu des Stevenson, notamment Le creux de la vague, beaucoup aimé, mais rien de comparable à celui-ci, d’un souffle et d’une puissance d’évocation impressionnants.

Pas lu Dr Jekyll and Mister Hyde, ni le Maitre de Ballantrae.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 03 Fév 2021, 17:33 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 23984
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Je plussoie dur Faim de Knut Hamsun, grand petit livre.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 03 Fév 2021, 17:46 
Hors ligne
Sir Flashball
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Déc 2013, 01:02
Messages: 20016
Et je plussoie pour Ballantrae, qui est vraiment le plus grand libre de Stevenson, et à vrai dire, l'un des plus grands livres de la période tout court.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 03 Fév 2021, 18:48 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 27 Déc 2018, 23:08
Messages: 3615
Baptiste a écrit:
"Un balcon en forêt" est probablement le prochain sur ma liste, et oui cette étrange défaite de 40 est passionnante. Ne pas oublier "La Route des Flandres" de Claude Simon, chroniqué ici même, exemple parfait d'une forme d'art qui fait comprendre une période ou un moment d'histoire mieux que toute leçon d'histoire.


Oui chez Simon cela se retrouve aussi dans les Géorgiques et sans doute ailleurs.
On sort du roman (quoi que) mais là dessus l'Etrange defaite de Marc Bloch et 33 Jours de Léon Werth voire son journal sont incontournables et passionnants.

Une partie des Chemins de la Vérité de Sartre est aussi centrée là dessus bien que les 50 pages finales d'Aurélien sont meilleures et bizarrement (ou pas vue la position compliquée du PC à l'époque) moins simplistes politiquement.

_________________
...car la pollution est une forme d'humour à l'envers

Mary Douglas


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 04 Fév 2021, 19:11 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 27 Déc 2018, 23:08
Messages: 3615
En train de lire, un peu du fait du hasard,La Condition postmoderne de Lyotard. Frappant de voir que l'environnement et le statut de la nature sont encore plus négligés que dans les visions sociales et philosophiques modernes, héritées des Lumières (dont le marxisme qui est pivot à la limite du moderne pour lui) que le texte présente comme périmées. Forcément, la seule extériorité sur la société est le langage selon Lyotard (au contraire il traite son point de départ, la technologie informatique, comme un quasi-environnement socuan, ce qu'elle n'est pas tout à fait). On est finalement dans le post-post modernisme avec la crise écologique voire le COVID, l'idée que la nature est plus en crise que le le capital. Du mal avec l'idée que les classes sociales (et la lutte entre elles) serait annulées par le fait que le desir n'est jamais totalement aliéné, que cette aliénation est finalement alors un objet de croyance (même Nietzsche echappe à ce travers par son prophétisme et son individualisme : la relativité historique de la vérité ou même sa fausseté ne la réduisent pas au statut de représentation). Ceci dit sur l'impact politique de l'informatique le livre n'est pas mauvais et prémonitoire. Les réseaux sociaux sont des projets typiquement post modernes typiques dans un monde qui ne l'est plus. Le post modernisme implique qu'une crise n'excède jamais la représentation de ses effets d'une certaine façon. Il y a aussi une certaine opposition entre désir et fonction symbolique et donc une valorisation indirecte d'un ordre social : un consensus social est possible autour de l'idée que seul ce qui a été dénoté au préalable est désirable - finalement le registre performatif oû Lyotard voit une issue politique possible pour la collectivité.

_________________
...car la pollution est une forme d'humour à l'envers

Mary Douglas


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 16 Mar 2021, 17:28 
Hors ligne
Sir Flashball
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Déc 2013, 01:02
Messages: 20016
Philip Roth, Laisser courir (Letting Go)

Image

Je découvre Roth avec son premier roman, qui est aussi son plus long (700 pages en VO), une oeuvre de jeunesse très étrange, traversée par de grosses ambitions littéraires un peu poseuses (beaucoup de name-dropping pas très utile et discussions littéraires lourdingues faisant office de caractérisation des personnages), mais qui parvient à vivre tant elle est viscérale, tant elle exprime à l'os des désirs, l'incapacité de communiquer, et surtout, une terrible frustration sexuelle masculine née d'une incompréhension totale des femmes (Roth est souvent accusé d'être misogyne, et je comprends pourquoi à la lecture de ce roman : les femmes, pour son narrateur, ne sont que des objets lointains incompréhensibles et irrationnels, et c'est assez fascinant, du coup, de lire une telle mise à nu du désir masculin dans ce qu'il a de plus vulgaire).
C'est aussi un très beau roman sur la culpabilité : celle d'un homme acculé par son propre désir pour une femme mariée, qui va se muer en une sorte d'ange gardien pour elle et son couple au point de se perdre, obsédé par des choses qu'il ne peut pas avoir et qu'il rejetait du temps où elles lui étaient accessibles. Il y aussi tout en sous-texte lié au judaïsme et à sa prégnance bien qu'on en rejette la dimension religieuse.

C'est excessivement masculin, très froid et sec, c'est 700 pages de personnages qui s'engueulent sans se comprendre, c'est absolument pas dans l'air du temps, mais ça se lit tout seul. Je recommande.
Bref, un auteur que je vais clairement creuser, mais à petites doses.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 17 Mar 2021, 09:51 
Hors ligne
Expert

Inscription: 23 Nov 2020, 14:16
Messages: 354
Je me suis un peu lassé de Roth, que j'ai lu pas mal à une époque, mais de cette description on sent que ce premier roman anticipe toute l'oeuvre à venir, au final c'est vraiment son coté obsédé sexuel que j'ai préféré, dans Le théatre de sabbath ou La leçon d'anatomie, y a une énergie vitale terrible là-dedans.
Il a aussi un penchant pour l'auto-apitoiement et le sentiment de décadence de la société qui est au final plus faible je trouve.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 17 Mar 2021, 21:34 
Hors ligne
Sir Flashball
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Déc 2013, 01:02
Messages: 20016
Oui, c'est un peu ce côté "moi et la médiocrité des autres", mais je trouve que ça passe bien quand même, parce qu'il a conscience malgré tout de sa propre médiocrité au milieu de tout ça.

Mais ce que je retiens vraiment de ce roman, c'est effectivement le côté obsédé sexuel, cette espèce de psychanalyse extrêmement crue d'un refoulement mal vécu. Je pense que le prochain que je lirai, ce sera The Breast, un court roman d'un mec à qui il pousse des seins. Tu l'as lu ?


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2725 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 175, 176, 177, 178, 179, 180, 181, 182  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Lectures de juillet

darkangel

0

1760

03 Aoû 2005, 17:28

darkangel Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Top Lectures 2015

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Castorp

25

3070

09 Juin 2016, 10:59

Xavierovitch Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Top lectures 2017

Baptiste

10

1223

02 Jan 2018, 22:04

Gontrand Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web