Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 28 Sep 2020, 02:37

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2610 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 170, 171, 172, 173, 174  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 08 Mai 2020, 23:39 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 27 Déc 2018, 23:08
Messages: 1992
Je crois que le traducteur n' a pas vu le paradoxe de "la tension qui apaise" et pensé à une imprécision ou coquille de la part de Kafka

_________________
Nous avons appris que même le néant est une tendre fleur.
John le Carré


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 18 Mai 2020, 18:59 
Hors ligne
Expert

Inscription: 30 Sep 2016, 19:39
Messages: 2578
Est morte récemment Maj Sjowall, surtout connue pour le duo qu'elle formait avec Per Wahlöö à une époque où le polar nordique n'était pas le phénomène qu'il est actuellement. Je n'en ai lu qu'un seul d'eux, pris chez un libraire pour un euro dans les rayons exposés dans la rue au milieu de livres pour la jeunesse et autre serials destinés aux poubelles de l'histoire, et ça me donne d'en lire d'autres.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 19 Mai 2020, 14:39 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Mai 2014, 10:12
Messages: 2389
Oui c’est excellent. Il faut les lire dans l’ordre, rivages les avait ressorti y’a quelques années


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 20 Mai 2020, 01:14 
Hors ligne
Expert

Inscription: 30 Sep 2016, 19:39
Messages: 2578
Je vois d'ailleurs qu'Un flic sur le toit qui avait déchaîné les compliments de la critique lors d'une ressortie récente est une adaptation d'un de leurs romans. Je l'ai téléchargé plusieurs fois à cause d'un disque dur défectueux, d'abord sur kg, puis sur yts (désolé Gontrand) : visuellement, ça a l'air d'une singulière laideur, faisant venir à l'esprit cet adjectif fantasmatique - je n'ai jamais vu plus de quelques secondes d'un épisode - "derrickien" pour qualifier une tenue formelle particulièrement dégueue. Cela me rend plus curieux encore de le voir pour voir quels sont les redeeming features.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 20 Mai 2020, 08:13 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Mai 2014, 10:12
Messages: 2389
Ah oui de Bo Widerberg quand même. J'aime bien ce que je vois des images, très proche de l'atmosphère des romans d'ailleurs. Elvira Madigan ou Adalen 31 sont d'une autre teneur visuelle (et c'est un très bon cinéaste si je m'en tiens à ces deux films donc curieux de voir ce flic sur le toit)
Sinon pour les romans il faut commencer par le premier Roseanna. Il m'avait marqué par sa sécheresse, sa froideur, sa noirceur


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 20 Mai 2020, 09:08 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Mar 2012, 13:20
Messages: 5767
Petit florilège de mes lectures de confinement. Que des polars ! Merci la maison de la presse du coin de la rue !

1) Entre deux mondes d'Olivier Norek

Image


La découverte d'un auteur dont j'ai dévoré les autres livres par la suite. C'est à mon sens son meilleur. Si vous ne devez lire qu'un livre de ce romancier, c'est celui là

Un polar d'un très grande noirceur dont on ressort pas indemne. Un contexte originale : la jungle de Calais et toutes les horreurs qui vont avec. La description de l'enfer des migrants mais aussi du désarroi de la police locale.

Pour un nordiste comme moi qui va régulièrement au cap blanc nez et qui passe sur la rocade de Calais ( avec les migrants coupant la 4 voies etc), le livre est un choc.

2) Surface d'Olivier Norek

Image


ci, personne ne veut plus de cette capitaine de police.Là-bas, personne ne veut de son enquête.
Une enquêtrice parisienne défigurée est mutée à campagne pour se reconstruire.


Encore un excellent polar dans un cadre rupestre cette fois ci. Très bonne analyse des rapports humains. J'aime l'écriture de Norek. Sèche. Sans fioriture inutile. On sent aussi le vécu de l’ancien flic.

3)code 93 d'Olivier Norek

Image


Un cadavre, émasculé, qui rouvre les yeux sur la table d'autopsie. Un portable qui se met à sonner dans le corps d'un jeune toxico, mort de brûlures inexplicables. Malgré quinze ans de terrain en Seine-Saint-Denis, Victor Coste, capitaine de police, se prépare au pire.Et que penser de ces lettres anonymes qui dessinent une première piste : celle d'un mystérieux dossier, le " Code 93 " ?
Une piste qui, des cercles huppés parisiens aux quartiers déshérités, fera franchir à Coste les limites du périphérique, et de la raison...


Le premier livre d'Olivier Norek et l'introduction du personnage récuurect sur 3 livres : Victor Coste Cette série digne des meilleurs séries policières télé ne cessera de progresser en qualité durant les 3 tomes que formes cette série qui semble très juste sur l'univers de la police en seine saint Denis. On pense beaucoup à la série Engrenages

4)Territoires d'Olivier Norek

Image


Les exécutions sommaires de trois jeunes caïds de Malceny, "plaque tournante de la came pour l'Île-de-France", mettent la SDPJ sur les dents. Mais le capitaine Coste n'a pas peur de mettre le feu aux poudres...À Malceny, dans le 93, on est habitués aux règlements de comptes. Mais un nouveau prédateur est arrivé en ville et, en quelques jours, les trois plus gros caïds du territoire sont exécutés. Le capitaine Coste et son équipe vont devoir agir vite, car leur nouvel ennemi s'implante comme un virus dans cette ville laissée à l'abandon, qui n'attend qu'un gramme de poudre pour exploser. Une ville où chacun a dû s'adapter pour survivre : des milices occultes surentraînées, des petits retraités dont on devrait se méfier, d'inquiétants criminels de 12 ans, des politiciens aveugles mais consentants, des braqueurs audacieux, des émeutiers que l'État contrôle à distance de drone. Et pendant ce temps, doucement, brûle la ville.

La série progresse en qualités. Il y a aussi une influence de The Wire pour décrire la cité, ses relations avec les politiques etc.

5)Surtensions d'Olivier Norek

Image


Cette sœur acceptera-t-elle le marché risqué qu'on lui propose pour faire évader son frère de prison ? De quoi ce père sera-t-il capable pour sauver sa famille des quatre prédateurs qui se sont installés dans sa maison ? Comment cinq criminels – un pédophile, un assassin, un ancien légionnaire serbe, un kidnappeur et un braqueur – se retrouvent-ils dans une même histoire et pourquoi Coste fonce-t-il dans ce nid de vipères, mettant en danger ceux qui comptent le plus pour lui ?
Des âmes perdues, des meurtres par amour, des flics en anges déchus : la rédemption passe parfois par la vengeance...


6) journal de ma disparition de Camilla Grebe

Image


ll y a huit ans, la jeune Malin, alors adolescente, a découvert une fillette enterrée dans la forêt de Ormberg, une ville suédoise isolée. On n’a jamais pu identifier la petite victime.Devenue une jeune flic ambitieuse, Malin est affectée auprès de Hanne, la célèbre profileuse, et de l’inspecteur Peter Lindgren, qui reprennent l’affaire. Mais Peter disparaît du jour aunlendemain, et Hanne est retrouvée blessée et hagarde dans la forêt.
Le seul témoin est un adolescent qui aime errer dans les bois enneigés, la nuit. Sans le dire à personne, il récupère le journal que Hanne a laissé tomber et se met à le lire, fasciné…Désormais seule dans son enquête, Malin est appelée sur les lieux du tout premier crime : une nouvelle victime a été découverte. Et si tous ces faits étaient tragiquement liés ?


7) l'ombre de la baleine de Camilla Grebe
Image


Quand des cadavres de jeunes hommes échouent sur les côtes de l’archipel de Stockholm, la jeune flic Malin et son supérieur, Manfred, sont missionnés pour résoudre ce sombre mystère. Hélas, chacun est plus vulnérable que d’habitude : Malin est très enceinte, et Manfred meurtri par le terrible accident qui a plongé sa petite fille dans le coma.
En parallèle, nous rencontrons Samuel, adolescent rebelle, dealer à mi-temps, élevé par une mère célibataire aussi stricte que dévote. Sa vie bascule quand celle-ci jette à la poubelle des échantillons de cocaïne que le baron de la drogue de Stockholm lui a confiés.


Lu ces 2 livres qui normalement se suivent à des périodes différentes du confinement et j'ai commencé par l'ombre de la baleine qui normalement suit le journal de ma disparition. Dans les faits, cela ne gène pas trop la lecture. J'ai préféré l'ombre de la baleine au journal de ma disparition mais je pense que cela vient de mon ordre de découverte des livres. En effet, l'auteur utilise dans les 2 livres le même procédé de découpes de l'intrigue ( des cours chapitres suivant à tour de rôles des protagonistes de l'intrigue). Ce qui m'avait bien plu la première fois a fait figure imposé ensuite.

Ce sont des romans par désagréables mais dont on devine assez facilement l'intrigue.

8 ) Toutes blessent, la dernière tue de Karine Giebel

Image


Maman disait de moi que j'étais un ange.
Un ange tombé du ciel.
Mais les anges qui tombent ne se relèvent jamais..

Tama est une esclave. Elle n'a quasiment connu que la servitude. Prisonnière de bourreaux qui ignorent la pitié, elle sait pourtant rêver, aimer, espérer. Une rencontre va peut-être changer son destin...

Gabriel est un homme qui vit à l'écart du monde, avec pour seule compagnie ses démons et ses profondes meurtrissures.
Un homme dangereux.
Un matin, il découvre une inconnue qui a trouvé refuge chez lui. Une jeune femme blessée et amnésique.
Qui est-elle ? D'où vient-elle ?


Ressenti particulier sur ce livre. J'ai en même temps terminé les 750 pages du roman ce qui démontre un certain savoir faire de l'auteur mais en même temps j'ai trouvé l'intrigue glauquissime et se complaisant dans un pathos bien appuyé. La surenchère de merde , de sévices que subit la pauvre Tama choque mais finit aussi par blaser. Trop c'est trop


9) La fille de Carnegie de Stephane Michaka

Image


Robert Tourneur, lieutenant à la brigade des homicides de Manhattan Nord, cherche tous les prétextes pour ne pas rentrer chez lui. Cette nuit-là, il a une bonne raison de faire des heures supplémentaires : depuis 22h16, la confusion règne au Metropolitan Opera. Un homme est tombé d'une loge en pleine représentation de La flûte enchantée. Sur sa poitrine, trois trous laissés par des balles de 9 mm. Nul ne sait ce qu'il faisait dans cette loge réservée à la riche héritière Sondra Carnegie, l'une des critiques d'opéra les plus en vue du milieu. Sondra semble s'être volatilisée. En revanche, on appréhende un suspect hirsute nommé Lagana. Quand ce dernier arrive devant Tourneur pour être interrogé, le lieutenant le reconnaît aussitôt : c'est un ancien collègue qu'il a mille raisons de détester

Livre offert par le libraire. Bon polar qui a le défaut d' avoir un auteur qui se regarde un peu écrire. C'est assez verbeux et il faut se forcer pour entrer dans l'intrigue. J'ai cru abandonné au bout de 100 pages puis finalement j'ai terminé accrochant enfin.

10) La chaine de Adrian Mc Kinty
Image


Le téléphone sonne. Un inconnu a kidnappé votre enfant.
Pour qu’il soit libéré, vous devez enlever l’enfant de quelqu’un d’autre.
Votre enfant sera relâché quand les parents de votre victime auront à leur tour enlevé un enfant.
Si un chaînon manque : votre enfant sera tué.


Une bonne idée ne fait pas forcément un bon livre. Un sujet de départ glaçant pour tout parent. Malgré ça, c'est à mon sens le livre le moins intéressant lu durant cette période. Que ce soit d'un point de vue écriture mais aussi développement de l'intrigue. Pas mauvais. juste moyen.

11) Octobre de Soren Sveistrup

Image


Début octobre, dans la banlieue de Copenhague, la police découvre le cadavre d'une femme amputée d'une main. À côté du corps, un petit bonhomme fabriqué à partir de marrons et d'allumettes. Chargés de l'enquête, la jeune inspectrice Naia Thulin et l'inspecteur Mark Hess découvrent vite que cette figurine est porteuse de mystérieuses empreintes : celles de la fille de Rosa Hartung, ministre des Affaires Sociales, enlevée un an plus tôt et présumée morte.Thulin et Hess explorent toutes les pistes qui leur révèleraient un lien entre la disparition de la fille de la ministre et la victime à la main coupée. Lorsqu'une autre femme est tuée, selon le même mode opératoire, ils comprennent que le cauchemar ne fait que commencer...

Un très bon polar de la scénariste de série télé The Killing. C'est très bien mené et addictif dans le genre polar tueur en série. Comme souvent dans un polar, l'enquête est plus intéressante que la conclusion.

12) J'irai tuer pour vous de Henri Loevenbruck

Image


1985, Paris est frappé par des attentats comme le pays en a rarement connu. Dans ce contexte, Marc Masson, un déserteur parti à l'aventure en Amérique du Sud, est soudain rattrapé par la France. Recruté par la DGSE, il est officiellement agent externe mais, officieusement, il va devenir assassin pour le compte de l'État. Alors que tous les Services sont mobilisés sur le dossier libanais, les avancées les plus sensibles sont parfois entre les mains d'une seule personne... Jusqu'à quel point ces serviteurs, qui endossent seuls la face obscure de la raison d'État, sont-ils prêts à se dévouer ? Et jusqu'à quel point la République est-elle prête à les défendre ? . Pour écrire ce livre,Henry Loevenbruck a conduit de longs entretiens avec « Marc Masson » et recueilli le récit de sa vie hors norme.

Derrière ce titre assez racoleur et cette couverture passe-partout se cache à la fois un excellent roman d'espionnage et d'histoire. Un roman "vrai" se basant sur le témoignage d'un ancien de la DGSE ainsi qu'un témoignage et rappel de ce qui a précédé et ce qui s'est passé après les terribles événements du septembre noir en France. Il est bon de se rappeler qu'il y a maintenant déjà plus de 30 ans la France subissait de terribles attentats, des prises d'otages de journalistes au Liban, du rôle de 'l'Iran dans cette histoire, des bassesses et embrouilles politiques pour avoir le beau rôle ( cohabitation Chirac, Mitterrand, rôle trouble de Pasqua et son équipe etc). Et surtout c'est le portrait d'un personnage , Marc Masson, homme de l'ombre, chargé des basses œuvres de l'état ( des opérations homicides notamment)

800 pages instructives haletantes et addictives. Un roman qui ferait un superbe film ou série.

13) tu tueras le père de Sandrone Dazieri

Image


Non loin de Rome, un homme affolé tente d'arrêter les voitures. Son fils de huit ans a disparu et le corps de sa femme gît, décapité, au fond d'une clairière. Le commissaire Colomba Caselli ne croit pas à l'hypothèse du drame familial et fait appel à un expert en disparitions de personnes : Dante Torre. Kidnappé enfant, il a grandi enfermé dans un silo à grains avant de parvenir à s'échapper. Pendant des années, son seul contact avec l'extérieur a été son mystérieux geôlier, qu'il appelle "le Père". Colomba va confronter Dante à son pire cauchemar : dans cette affaire, il reconnaît la signature de ce Père jamais identifié, jamais arrêté...

L’intérêt principal du livre vient du personnage de Dante Torre, héros traumatisé par son passé avec des séquelles psychologiques mais aussi physiques lourdes. La résolution bien qu'allant vers un axe non prévisible est aussi plus décevante que la marche de l'enquête.

Il est prévu une trilogie sur le personnage de Dante Torre. Ce livre peut se suffire à lui même. Bien qu’ayant assez accroché au personnage, je ne pense pas lire la suite. pour moi, l'histoire est bouclée. du moins, ce qui m'intéressait.


14) Reflex de Maud Mayeras
Image


Photographe de l'identité judiciaire, Iris Baudry est discrète, obsessionnelle, déterminée. Disponible nuit et jour, elle shoote en rafales des cadavres pour oublier celui de son fils, sauvagement assassiné onze ans auparavant.
Mais une nouvelle affaire va la ramener au cœur de son cauchemar : dans la ville maudite où son enfant a disparu, un tueur en série s'est mis à sévir. Et sa façon d'écorcher ses victimes en rappelle une autre...


Noir c'est noir. Ne pas lire ce livre si on a des tendances dépressives. Il n' y aucun espoir. Pour personne. Pour une fois, le final m'a surpris.


Dernière édition par Mr Degryse le 20 Mai 2020, 10:20, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 20 Mai 2020, 09:20 
Hors ligne
Vaut mieux l'avoir en journal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:21
Messages: 18574
Localisation: Paris
J'aime bien les trois premiers de ta liste. J'ai découvert Norek et c'est vraiment pas mal du tout.

_________________
La Vie brève de Jan Palach
(192 pages, 16.50€)
Le Dilettante | Place des librairies | Fnac | Amazon


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 20 Mai 2020, 09:23 
Hors ligne
Sir Flashball
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Déc 2013, 01:02
Messages: 15970
Tu peux quand même écrire quelques lignes, parce que c'est pas qu'on s'en bat les couilles de ta liste de courses avec couvertures, mais presque.

En fait si, on s'en bat les couilles.

_________________
Gontrand, ta gueule.


Dernière édition par Castorp le 20 Mai 2020, 09:28, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 20 Mai 2020, 09:25 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Mar 2012, 13:20
Messages: 5767
Cela va venir. je fais cela entre 2 patients ( durant le temps d' aération obligatoire entre chaque patient). Je rajoute cela progrsssivement


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 20 Mai 2020, 09:26 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Mar 2012, 13:20
Messages: 5767
Oui Norek c'est une excellente découverte. Et il progresse. Sa première série avec un héros récurrent ( de code 93 à surtensions) était très bien mais classique ( pas surprenant qu'il soit le scénariste d'une saison de las érie télé d'engrenages).

Son meilleur reste entre deux mondes grâce à se description de la jungle de Calais.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 20 Mai 2020, 09:28 
Hors ligne
Sir Flashball
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Déc 2013, 01:02
Messages: 15970
Mr Degryse a écrit:
Cela va venir. je fais cela entre 2 patients ( durant le temps d' aération obligatoire entre chaque patient). Je rajoute cela progrsssivement


Cool !

_________________
Gontrand, ta gueule.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 27 Juin 2020, 18:43 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 27 Déc 2018, 23:08
Messages: 1992
Dans le fond le sens du fait que le meurtre primitif du père soit à la fois fictif et, du point de vue du bénéfice sexuel, vain dans le dernier article de Totem et Tabou est : l'aliénation et la loi sont forcément défauts défaits séparément, tant que la jouissance relève d'un projet politique.

Prochaine étape Bouvard et Pecuchet, peut être pas dans rapport avec Freud (conte positiviste de la totalité, mais le positivisme est ici l'empreinte d'un lieu où le père n'a jamais existé), plusieurs fois abandonné (mais c'est un plaisir de relire ce premier chapitre extraordinaire). Tiens Bouvard et Pécuchet sont à la fois presque frère et prequ'amant, Erik y a une histoire où le père de donné pour l'oncle (qui permet quelque part d'escamoter en partie la sexualité, de la diluer dans la communauté qu'elle fonde. Un ordre dont seuls les effets sont visibles, et que les deux amis tiennent pour eux-mêmes codés).

_________________
Nous avons appris que même le néant est une tendre fleur.
John le Carré


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 30 Juin 2020, 09:58 
Hors ligne
Expert

Inscription: 30 Sep 2016, 19:39
Messages: 2578
Dans la traduction de Sous le filet de Iris Murdoch par Clara Malraux, la femme de André, on lit en première page :

"Le fortifiant abattement de la vraie contemplation est quelque chose à quoi un homme de mon tempérament n'atteint que lorsqu'il n'a pas, en outre, à se préoccuper de trains, dans une ville anglaise à laquelle il n'est pas habitué."

qui contient un gros contresens par rapport au texte original :

"The invigorating objectivity of true contemplation is something which a man of my temperament cannot achieve in unfamiliar towns in England, even when he has not also to be worrying about trains."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re:
MessagePosté: 30 Juil 2020, 08:27 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 22155
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Blissfully a écrit:
Blissfully a écrit:
Le premier livre depuis 2 ans et demi que je ne termine pas (ou alors j'en oublie).


Image

Dans une paisible villégiature styrienne, trois morts reviennent tourmenter les vivants : Edgar Gstranz, ancien skieur de l'équipe olympique autrichienne, mort dans un accident de voiture après une soirée bien arrosée, Gudrun Bichler, jeune thésarde citadine, suicidée dans sa baignoire, et Karin Frenzel, veuve racornie, entièrement assujettie à une mère tyrannique.

Bon ben coup double avec la récente lauréate du Prix Nobel de Littérature, pour allergie totale à l'écriture et donc abandon (mais au moins, là, c'est un vrai livre, c'est juste moi qui n'aime pas). Ca se trouve je loupe un truc hénaurme.

Quelqu'un aurait lu d'autres bouquins de Jelinek mais dans une veine plus digérable?


Lu 30 pages, ça faisait longtemps que j'avais pas lu quelque chose d'aussi indigeste (depuis Le Tunnel de William Gass ?) , l'ecriture est tout bonnement incompréhensible, ça part dans tous les sens dans des phrases qui semblent se suivre sans aucune logique et une langue qui semble manquer de cohérence dans le registre utilisé. Peut être aussi un soucis de traduction ? Impression que le narrateur est une espèce d'observateur omniscient totalement fou. Illisible. Après 30 pages je suis toujours bien incapable de dire de quoi ça parle. Bien déçu vu la réputation du bouquin.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vos dernières lectures
MessagePosté: 30 Juil 2020, 22:51 
Hors ligne
Garçon-veau
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Juil 2005, 15:48
Messages: 18266
Localisation: FrontierLand
On dirait une description des posts de Gontrand.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2610 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 170, 171, 172, 173, 174  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Lectures de juillet

darkangel

0

1474

03 Aoû 2005, 17:28

darkangel Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Top Lectures 2015

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Castorp

25

2461

09 Juin 2016, 10:59

Xavierovitch Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Top lectures 2017

Baptiste

10

894

02 Jan 2018, 22:04

Gontrand Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web