Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 14 Nov 2018, 09:46

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 20 Oct 2018, 21:02 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 8907
Image

Un tueur en série solitaire atteint de TOC, Jack, sévit dans l'état de Washington dans les années 1970 et 1980 pendant les mêmes années que le tueur à gages dit « Ice Man ».


Je suis un grand fan de LVT mais là force de reconnaitre que le film, loin d'être inintéressant, est raté et inégal. Déjà le résultat est terriblement bancal et je ne suis pas sur que le format de film est celui qui convenait le mieux au projet qui aurait pu plus s'épanouir dans un format de série à la The Kingdom. Le dernier LVT raconte 5 segments qui ont marqué la carrière de Jack qui a fait plus de 60 victimes. Plus qu'un film de 2H35 qui s'avère trop compact et rapidement indigeste, 5 à 10 épisodes de 45 minutes auraient été plus adaptées pour décrire la folie de Jack.

Le problème du film est aussi son écriture bâclée, le personnage de Jack évolue et devient intéressant et bien incarné par Matt Dillon dans sa dernière heure et le scénario penche dans trop de simplisme sur 2H35. On se demande entre 2 bâillements où veut en venir LVT avant que son personnage suscite l'intérêt. C'est dans le dernier segment (le délire de la balle blindée) et l'épilogue avec Ganz que s'exprime toute la folie cinématographique de LVT et accouche de moments particulièrement impressionnants.

Le problème c'est qu'avant on se tape des segments un peu chiants et superficiels par moments. Plus que les récits des meurtres, c'est toutes les digressions où LVT se lâche sur ses délires qui emporte l'adhésion : l'architecture nazie, le raisin moisi, Goethe et Auschwitz et cette fameuse "maison" du titre. Là le talent de LVT s'exprime pleinement.

Bref un film pénible et ennuyeux par moment, qui manque totalement de maitrise et disons le raté mais qui est sauvé par les fulgurances du talent hors normes du danois.

3/6 gentil


Dernière édition par Abyssin le 21 Oct 2018, 11:11, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 21 Oct 2018, 01:13 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72485
Localisation: Fortress of Writing
Mec qui inverse deux mots du titre et fait une faute à l'un d'eux...

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 21 Oct 2018, 10:19 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Fév 2012, 18:19
Messages: 406
Image

_________________
The Necks : Body


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 21 Oct 2018, 10:33 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Déc 2013, 01:02
Messages: 10544
Film Freak a écrit:
Mec qui inverse deux mots du titre et fait une faute à l'un d'eux...


Lol

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 21 Oct 2018, 11:12 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 8907
Rectifié. J'étais un peu trop fatigué hier. Le film m'a épuisé ;-)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 21 Oct 2018, 11:16 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Fév 2016, 20:06
Messages: 3074
Localisation: - L Y O N -
Lars von trie again.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 21 Oct 2018, 12:51 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 8907
:wink:

Pour situer celui-ci dans la filmo de LVT, je trouve que c'est son plus mauvais après Antichrist
:arrow: Même Karloff ne lui a pas mis 6


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 21 Oct 2018, 13:21 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Fév 2016, 20:06
Messages: 3074
Localisation: - L Y O N -
LES MAJUSCULES BORDEL :!:


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 21 Oct 2018, 13:38 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2008, 02:29
Messages: 4902
Jerónimo a écrit:
LES MAJUSCULES BORDEL :!:

MERCI


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Nov 2018, 22:13 
En ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Déc 2015, 16:00
Messages: 1195
Abyssin a écrit:
Le problème du film est aussi son écriture bâclée, le personnage de Jack évolue et devient intéressant et bien incarné par Matt Dillon dans sa dernière heure et le scénario penche dans trop de simplisme sur 2H35.

Il y a bien des reproches à lui faire, mais l'accuser de simplisme je dis non. A chaud il me fait immédiatement penser à mother!, autre film dont le personnage principal est le double du réalisateur et dont l'unique but est de décrire l'acte de création. Ça n'est pas étonnant que la critique soit pareillement divisée pour les deux, suivant l'inclination à adhérer ou non à ces personnalités hors norme et à leur tendance mégalomaniaque.

S'il y a un reproche que je ferais à celui-ci, c'est plutôt l'aspect règlement de compte que je trouve assez lourd et qui limite la portée du film. Il revient sur tout ce qui a pu lui être reproché dernièrement (sa misogynie, les paroles qui lui avaient values son "exclusion" de Cannes lors de la présentation de Melancholia), en rajoute une couche (les images des camps de concentration ne relève certainement pas le niveau du film), pour se terminer en un pied de nez un peu risible
La balle qu'il doit tirer pour faire cinq victimes d'un coup c'est The House that Jack built, justement chapitré en 5 parties, chapitres qui par ailleurs représentent autant de jalons dans sa filmographie. C'est son œuvre ultime, qu'il est empêché de terminer par sa brusque descente aux enfers - son exclusion de Cannes. Il décide de passer outre l'interdit et d'escalader le mur pour passer le pont - poursuivre son œuvre. Mais comme d'autres avant lui il se retrouve précipité en enfer - artiste maudit il ne fera plus jamais de film?


Plutôt que de s'amender ou au moins tirer un trait sur l'épisode Melancholia et poursuivre son œuvre en analysant ses angoisses, von Trier préfère se victimiser et ressasser les événements de 2013, je suis sûr qu'il aurait beaucoup mieux à faire. D'autant que The House that Jack built n'est par ailleurs pas dénué de qualités.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Nov 2018, 23:38 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 8907
Lohmann a écrit:
Abyssin a écrit:
Le problème du film est aussi son écriture bâclée, le personnage de Jack évolue et devient intéressant et bien incarné par Matt Dillon dans sa dernière heure et le scénario penche dans trop de simplisme sur 2H35.

Il y a bien des reproches à lui faire, mais l'accuser de simplisme je dis non.

Disons que je trouve que les deux tiers du film, le scénario aboutit à des situations relativement convenues sur le fond - même si elles sont rehaussées par le style de LVT - et que oui je trouve que le personnage de Jack devient intéressant et s'ouvre vraiment à nous dans le dernier tiers. Pour exemple, l'avènement du premier assassinat c'est bof. Ok c'est une occasion pour LVT de faire l'ironie mais c'est tout sauf crédible de devenir serial killer de cette manière du jour au lendemain.


Lohmann a écrit:
S'il y a un reproche que je ferais à celui-ci, c'est plutôt l'aspect règlement de compte que je trouve assez lourd et qui limite la portée du film. Il revient sur tout ce qui a pu lui être reproché dernièrement (sa misogynie, les paroles qui lui avaient values son "exclusion" de Cannes lors de la présentation de Melancholia), en rajoute une couche (les images des camps de concentration ne relève certainement pas le niveau du film), pour se terminer en un pied de nez un peu risible
Je t'avoue que la lecture "double du cinéaste" ou références à sa carrière ne m'intéressent pas du tout et que je n'ai jugé le film qu'en tant que description d'un serial killer et là c'est franchement moyen même si la tentative est fort original. Ah sinon moi 'j'aime bien le moment camps de concentrations. J'avais justement peur que LVT s'adonne à la provocation facile et puérile, alors oui c'est osé mais je trouve que la voix off s'inscrit bien dans le film et le délire psychotique qu'il essaie de véhiculer. C'est justement tous ces moments voix-off que j'ai trouvé le mieux écrit dans le film et qui le rehaussent.


Lohmann a écrit:
La balle qu'il doit tirer pour faire cinq victimes d'un coup c'est The House that Jack built, justement chapitré en 5 parties, chapitres qui par ailleurs représentent autant de jalons dans sa filmographie. C'est son œuvre ultime, qu'il est empêché de terminer par sa brusque descente aux enfers - son exclusion de Cannes. Il décide de passer outre l'interdit et d'escalader le mur pour passer le pont - poursuivre son œuvre. Mais comme d'autres avant lui il se retrouve précipité en enfer - artiste maudit il ne fera plus jamais de film?

J'ai totalement occulté la grille de lecture référence et autocitation LVT et je crois que j'ai bien fait quand je lis ta critique. Bon c'est assez évident quand tu 'écris mais la fatigue aidant, j'ai vraiment regardé avec un oeil innocent et je trouve cette dernière demi-heure sublime. Là LVT lâche la bride à des délires totalement tordus et le passage en enfer est assez hypnotique.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Nov 2018, 10:56 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2008, 02:29
Messages: 4902
Abyssin a écrit:
Pour exemple, l'avènement du premier assassinat c'est bof. Ok c'est une occasion pour LVT de faire l'ironie mais c'est tout sauf crédible de devenir serial killer de cette manière du jour au lendemain.

Jack montre cinq cas, il n’est pas dit que Thurman est sa première victime.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Nov 2018, 11:17 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 8907
Si c’est dit à un moment. Par la voix off je crois. Lohmann des souvenirs ?

D'ailleurs tiens, je viens de lire que le projet était initialement prévu comme une série TV. Mon intuition était bonne sur le sujet.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Nov 2018, 11:56 
En ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Déc 2015, 16:00
Messages: 1195
Pas impossible qu’il l’evoque dans son discours off avec Gans, mais je n’en suis pas sûr. Dans l’optique où l’on suivrait effectivement l’avènement d’un serial killer le chapitre est effectivement peu crédible, mais comme le sujet est tout autre...


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Nov 2018, 11:59 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20797
J'ai trouvé que c'était son film le moins abouti. C'est trop long, assez confus sur le discours (un peu trop narquois et amer aussi).... Mais bon la dernière partie est assez incroyable.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Manderlay (Lars Von Trier - 2005)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Karloff

31

2314

25 Nov 2005, 22:29

Zad Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Direktør (Lars Von Trier - 2007)

Zad

7

835

26 Mar 2007, 14:31

Agent X Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Europa (Lars Von Trier, 1991)

Isidore_Ducasse

7

924

02 Fév 2012, 03:09

Tom Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Dogville (Lars Von Trier, 2003)

BuzzMeeks

14

1534

31 Mai 2009, 05:13

Baptiste Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Antichrist (Lars von Trier - 2009)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 11, 12, 13 ]

Karloff

190

9765

03 Fév 2016, 16:53

Mr Degryse Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Melancholia (Lars von Trier - 2011)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 8, 9, 10 ]

Karloff

141

7301

18 Nov 2014, 00:47

Caribou Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Dancer in the dark (Lars Von Trier, 2000)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Mr Chow

31

1373

28 Juin 2013, 12:25

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Nymphomaniac partie 1 (Lars von Trier 2014)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 4, 5, 6 ]

Karloff

86

5650

12 Juil 2017, 19:40

DPSR Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Nymphomaniac, Volume 2 (Lars Von Trier, 2014)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4 ]

Art Core

58

4270

12 Juil 2017, 16:10

Abyssin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Nouvelle donne (Joachim Trier - 2006)

Anton Chigurh

1

704

20 Nov 2013, 13:54

Cooper Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web