Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 11 Déc 2018, 14:03

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 31 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Rubber (Quentin Dupieux 2010)
MessagePosté: 26 Oct 2010, 14:42 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20810
J'ai pas trouvé de topic...

Voilà donc le film à hype du dernier festival cannois... J'avais bien aimé Steak et le début donne plus envie, avec ce pneu tueur et cette ambiance Zabriskie Point gore... Passé la grosse demi-heure, ça tourne sérieusement à vide et au répétitif. ça tient quand même un peu de la fumisterie tout ça, alors que le mec a du talent - j'aurais préféré un slasher premier degré.

2/6

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Nov 2010, 19:12 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juil 2009, 21:22
Messages: 7685
Je me souviens bien de la sortie de "Steak". J'étais allé le voir le premier ou le deuxième jour, et ce malgré la présence d'Eric et Ramzy qui laissait augurer un énième navet. Or j'avais été enthousiasmé par la vitalité de ce premier film français qui marchait sur les traces de la nouvelle comédie américaine, qui proposait une ambiance originale et qui surtout semblait être réfléchi formellement parlant. Bref, j'avais eu le sentiment d'avoir assisté à un film OVNI et je m'étais mis en tête de défendre le film sur chacun des forums que je fréquentais alors, tentant de convaincre les plus sceptiques des cinéphiles, et ce jusqu'à la sortie du dvd, quand les grands médias s'étaient (enfin) emparés du phénomène pour l'ériger au rang de film-culte.

Dès la sortie du premier film de Dupieux, je me suis donc mis à attendre le second. Le pitch de "Rubber" m'avait d'abord violemment excité, mais cette attente avait ensuite peu à peu été tempérée par les interviews imbuvables du réalisateur où celui-ci semblait fier de son tempérament puant.

Et le souci, c'est que son nouveau film est absolument comme lui : puant. Je fais partie de ceux qui trouvent qu'un film ne peut être accusé d'être prétentieux. La prétention n'est gênante que lorsqu'il n'y a rien d'ailleurs, lorsqu'elle est le moteur d'un film qui tourne à vide et qui échoue systématiquement. C'est le cas ici. Dupieux n'a rien à raconter, le slasher, premier ou second degré (qu'importe) entrevu est ici étouffé par un dispositif théorique non seulement exécrable mais aussi terriblement ennuyeux. Dupieux n'a pas la verve d'un Lars Von Trier, capable de faire avaler l'idée douteuse d'absence de décors dans "Dogville" par une maîtrise inouïe de la narration, et par ses grands talents de conteur. L'aspect réflexif du film n'est dans "Rubber" que la preuve de la couardise de Dupieux, qui jamais ne croit à son idée de pneu tueur, qui se sent incapable de faire un slasher capable d'inquiéter (ou de faire rire) le spectateur, et qui décide donc de jouer au petit malin, à l'intello franchouillard de service, pour faire passer la pilule. La mise en scène tourne à vide, les plans étant des caricatures de plans de grand ouest américain (la chaise de jardin à l'avant-plan, les montagnes au fond, et voilà, c'est le Vide), tout l'effort ayant été mis sur les déplacements du pneu. Le montage, maladroit, tenait alors de l'opération de la dernière chance.
"Rubber" est un film lâche, une grande blague de la part d'un réalisateur autiste et déconnecté qui semble n'avoir aucun respect pour ses spectateurs.
C'est le pire film que j'ai vu cette année, à égalité avec un film avec qui il partage bon nombre de points communs : "Enter the void".
Et je sais par avance que ce film sera défendu de la même façon : c'est un film original, il faut avoir l'esprit ouvert pour apprécier. Ben oui, c'est tellement simple le cinéma ... Surtout celui des ados attardés du genre Dupieux et Noé, en fait.

0,5/6


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Nov 2010, 20:17 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18946
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Ah ben tiens je rentre vénère du ciné prêt à écrire un message incendiaire et voilà que Marlo l'a déjà écrit pour moi. Je suis en tout point d'accord avec toi (même "amour" de Steak etc...).
Absolument insupportable ce film, de bout en bout en plus d'être chiant à mourir. C'est sans idées, c'est sans humour, c'est sans rien du tout. Moi aussi clairement un des pires films vus cette année.

J'ai adoré les pouffements de rire du public aux premières explosions de tête et puis petit à petit le silence s'est installé et j'ai senti une espèce de léthargie terrible dans toute la salle et à la fin un mec à commencé à applaudir, personne ne l'a suivit. J'ai eu honte pour Dupieux.

0.5/6 (parce que le 5D fait quand même de bien jolies images).

_________________
CroqAnimement votre


Dernière édition par Art Core le 11 Nov 2010, 20:24, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Nov 2010, 20:22 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juil 2009, 21:22
Messages: 7685
Art Core a écrit:
et à la fin un mec à commencé à applaudir, personne ne la suivit. J'ai eu honte pour Dupieux.


Tu veux dire que c'était Dupieux, le mec qui a applaudi ? :mrgreen:

Ca me fait plaisir que tu pense comme moi en tout cas, je comprends pas les critiques positives de ce machin, j'ai le sentiment d'avoir été sali.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Nov 2010, 20:25 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18946
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Le pire c'est que je crois que le mec a applaudi ironiquement...

_________________
CroqAnimement votre


Dernière édition par Art Core le 11 Nov 2010, 20:36, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Nov 2010, 20:28 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juil 2009, 21:22
Messages: 7685
Eh bien, ça ne m'étonnerait pas, vu que l'applaudissement naît d'un enthousiasme sincère à la base, or comment être enthousiaste devant un générique de fin honteux qui reprend pour une raison inconnue toute une scène du début du film, mais avec d'autres plans (ce n'est pas un spoiler, vu que ça ne rentre pas dans le cadre de l'histoire - ou alors peut-être pour Dupieux, mais il est bien le seul dans ce cas) ? C'était la première fois que je voyais un truc pareil, c'est un caprice d'un réalisateur paumé à l'ego surdimensionné, c'est un crachat à la gueule du spectateur. A vomir.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Nov 2010, 22:00 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2008, 02:29
Messages: 4936
Art Core a écrit:
J'ai adoré les pouffements de rire du public aux premières explosions de tête et puis petit à petit le silence s'est installé et j'ai senti une espèce de léthargie terrible dans toute la salle et à la fin un mec à commencé à applaudir, personne ne l'a suivit.

J'ai dû aller à la même séance que toi, La Bastille à 18h00.
Marlo a écrit:
Eh bien, ça ne m'étonnerait pas, vu que l'applaudissement naît d'un enthousiasme sincère à la base, or comment être enthousiaste devant un générique de fin honteux qui reprend pour une raison inconnue toute une scène du début du film, mais avec d'autres plans (ce n'est pas un spoiler, vu que ça ne rentre pas dans le cadre de l'histoire - ou alors peut-être pour Dupieux, mais il est bien le seul dans ce cas) ? C'était la première fois que je voyais un truc pareil, c'est un caprice d'un réalisateur paumé à l'ego surdimensionné, c'est un crachat à la gueule du spectateur. A vomir.

C'est d'autant plus regrettable que ce discours sur la suspension d'incrédulité est bien vu, et qu'il aurait dû s'en tenir à l'introduction. Passée la parodie du MacGuffin, il y avait de quoi relever simplement le défi du film sur un pneu, au lieu de faire le malin en donnant de la confiture à des cochons. Personnellement je ne l'ai pas mal pris (faut-il seulement le prendre au sérieux ?), je regrette simplement qu'il n'y ait pas cru (there shouldn't have been any reason).

Sa conclusion des Oiseaux est symptomatique : passée une bonne coupe franche sur la horde de pneus suivant le tricycle en amorce, il en rajoute avec Hollywood, ce qui fait qu'on ne peut pas s'empêcher de rire nerveusement, tout en se demandant s'il y a un fond de vérité.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 12 Nov 2010, 11:17 
Hors ligne
Expert

Inscription: 04 Juin 2010, 12:55
Messages: 4394
Marlo a écrit:
Ca me fait plaisir que tu pense comme moi en tout cas, je comprends pas les critiques positives de ce machin, j'ai le sentiment d'avoir été sali.

J'avais déjà prévenu sur enculture que c'était tout naze.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 12 Nov 2010, 12:42 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juil 2009, 21:22
Messages: 7685
Prout Man a écrit:
Marlo a écrit:
Ca me fait plaisir que tu pense comme moi en tout cas, je comprends pas les critiques positives de ce machin, j'ai le sentiment d'avoir été sali.

J'avais déjà prévenu sur enculture que c'était tout naze.


Connais pas.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 12 Nov 2010, 12:45 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72644
Localisation: Fortress of Writing
Lol.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 17 Nov 2010, 00:41 
Hors ligne
Serial Modo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 17:02
Messages: 16843
Localisation: en cours...
Le film dont l'intérêt se dégonfle à mesure qu'il se déroule, mais qui parallèlement se gonfle comme une grenouille , jusqu'à finir autant par se foutre de la gueule du spectateur.
Une grosse blague de court métrage avec une mise en scène super-classe, mais tellement consciente de l'être qu'on a bien envie de la gifler.
C'est pas donné à tout le monde de faire du post-moderne qui tient le coup, et Dupieux n'est pas Tarantino.

_________________

*


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 17 Nov 2010, 00:43 
Hors ligne
Expert

Inscription: 04 Juin 2010, 12:55
Messages: 4394
Zad a écrit:
Une grosse blague de court métrage avec une mise en scène super-classe, mais tellement consciente de l'être qu'on a bien envie de la gifler.

Oui, exactement !
Comme je l'écrivais en juillet, "un film tellement satisfait de sa propre absurdité qu'il en devient antipathique."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 17 Nov 2010, 00:51 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juil 2009, 21:22
Messages: 7685
Zad a écrit:
Une grosse blague de court métrage avec une mise en scène super-classe, mais tellement consciente de l'être qu'on a bien envie de la gifler.


En quoi c'est classe ? La mie en scène n'exprime rien, n'amène pas d'émotions, pas de réflexion non plus, c'est une caricature de plans de grand cinéma américain, par moments je me suis dit, "tiens, Dupieux aurait pu faire des clips publicitaires pour La prisonnière du désert". Soudain le vide.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 17 Nov 2010, 00:51 
Hors ligne
Serial Modo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 17:02
Messages: 16843
Localisation: en cours...
Je trouve que la "grammaire" fonctionne parfaitement avec globalement rien et que c'est très élégant.

_________________

*


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 17 Nov 2010, 00:57 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juil 2009, 21:22
Messages: 7685
Élégant, oui, comme cette pub pour le Canon EOS 550D : http://www.youtube.com/watch?v=3f7l-Z4NF70
On retrouve le plan de la piscine.
Oui je sais, c'est un 5D Mark II qu'il a utilisé, mais tout de même, ils doivent être heureux les gens de chez Canon, qu'il ait respecté leur grammaire !

Non vraiment je trouve ça mignon, joli à la limite, mais sans souffle. "Steak" c'était autre chose je trouve.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 31 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Steak (Quentin Dupieux - 2007)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4, 5 ]

Zad

62

4971

10 Oct 2010, 14:01

Mickey Willis Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Wrong (Quentin Dupieux - 2012)

romain

10

1202

04 Déc 2013, 00:06

Slacker Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Réalité (Quentin Dupieux, 2014)

Film Freak

8

1305

08 Mar 2016, 21:21

Caribou Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Au poste! (Quentin Dupieux, 2018)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Film Freak

42

1706

23 Juil 2018, 00:05

Gontrand Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Wrong cops (Quentin Dupieux - 2013)

Cooper

12

961

26 Jan 2015, 18:41

Arnotte Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Hateful Eight (Quentin Tarantino, 2015)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 7, 8, 9 ]

Film Freak

120

10277

04 Jan 2017, 21:49

swiffer49 Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Death proof (Quentin Tarantino - 2007)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 17, 18, 19 ]

Noony

274

15583

04 Mar 2015, 22:36

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Inglourious Basterds (Quentin Tarantino - 2009)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 33, 34, 35 ]

Karloff

521

21442

23 Juin 2011, 14:24

karateced Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Django Unchained (Quentin Tarantino, 2012)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 10, 11, 12 ]

Film Freak

176

10088

05 Nov 2013, 20:59

deudtens Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Grindhouse (Robert Rodriguez et Quentin Tarantino, 2007)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Janet

39

2550

22 Mai 2007, 15:21

Arnotte Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 14 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web