Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 19 Jan 2018, 16:38

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 69 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Filmo Hong Sang-Soo
MessagePosté: 21 Mar 2011, 23:45 
Hors ligne
Serial Modo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 17:02
Messages: 16834
Localisation: en cours...
En pleine rétrospective à la Cinémathèque, un top de saison, que je remettrai à jour au fur et à mesure :

2010 Ok-hui-ui yeonghwa (Oki's movie) : Pas encore vu, mais y'a l'avant-première dans quelques jours !

2010 Hahaha : Désarmant de simplicité, l'épure de HSS poussée à son maximum, une science incroyable du découpage dans le plan-séquence, souvenir ébloui de ce plan redécoupé par le zoom, avec les personnages allongés le long de la table, où tous les états d'âme des personnages passent par le cadre, c'est magnifique.

2009 Visitors (segment "Lost in the Mountains") : PV mais bientôt à la Cinémathèque !

2009 Les femmes de mes amis : le titre français est complètement con, mais le film m'a fait tant pleurer que j'aurais cru jurer qu'il était fait pour moi

2008 Night and Day : PeV (Pas encore Vu)

2006 Woman on the beach : j'avais en tête que c'était le plus beau des HSS que j'avais pu voir, mais à la revoyure, est-ce parce que j'en ai vu d'autres depuis, je suis resté sur ma faim. Il y a un faux rythme qui fait que tu sens un peu plus le temps passer que d'ordinaire, certains moments font du surplace sans trop de raison. Reste un film assez sublime tout de même, d'un grand romantisme, avec quelques scènes incroyables. Le raccord entre le moment où elle confie au cinéaste qu'elle le choisirait lui plutôt que l'autre, et ce moment où ils sont à table, englobés tous deux dans le même plan, et soudain le plan s'élargit pour rappeler que l'autre était bel et bien là, on se dit que c'est juste un effet comique, et puis non, le plan dure, et le cadrage varie plus d'une fois, et jamais ne veut dire la même chose, la fameuse précision millimétrée de HSS dans toute sa splendeur, il y a une leçon de mise en scène concentrée dans cette scène, c'est assez incroyable... Et puis toujours cette façon tellement belle, tellement simple de filmer le sexe. Je ne crois pas connaître d'autre réalisateur contemporain qui sache si bien filmer ça, si simplement, avec de tels accents de vérité. Il y a une émotion du corps chez HSS, dans tout ce qu'il est, qu'il soit beau ou maladroit, élégant ou bouffi d'alcool, classe ou sapé comme un sac, habillé ou nu... Le fait qu'un corps habite le cadre est l'émotion première chez HSS, le personnage peut être haïssable, tout est toujours rattrapé par le simple fait qu'il ait un corps et qu'on veuille le voir évoluer, que le voir être émeut.

2005 Conte de cinéma : Peut-être le plus beau mais aussi sans doute le plus sombre des HSS, complètement hanté par la mort, film qui sans cesse se demande s'il doit mourir et se rattache sans cesse aux corps, au sexe, à la nourriture, à l'alcool, pour, une dernière fois peut-être, se rappeler ce qui vaut d'être vécu. Pas de pulsion de mort, qu'on se comprenne bien : ce n'est pas ce truc très occidental de l'auto-destruction par l'excès des corps, au contraire : le film se demande plutôt comment faire pour se savoir par définition mourant quand il y a tant de choses à jouir? Sublime.

2004 La femme est l'avenir de l'homme : Pour l'instant le seul qui ne m'ait pas franchement plu. On retrouve l'élégance de HSS, mais elle tourne un peu à vide. Le récit est décousu, les personnages globalement antipathiques, le sexe un peu triste... Longuet et déprimant.

2002 Turning Gate : assez formidable celui-ci, incroyablement charnel et érotique, le récit semble extensible à l'infini sans jamais lasser, toujours il se renouvelle, l'humour si particulier de HSS est complètement là, il y a des séquences quasi-slapstick, c'est en somme le plus proche de Ha ha ha, mais sans les zooms, avec une caméra plus mobile, un montage plus découpé... c'était assez étonnant à découvrir pour moi après tous les autres, j'avais d'ailleurs peur d'être déçu car je savais qu'il avait beaucoup évolué depuis. Et finalement non, c'est un vrai HSS et un très bon. Je comprends qu'il ait été remarqué en France avec celui-ci...

2000 La vierge mise à nue par ses prétendants : PeV

1998 Le pouvoir de la province de Kangwon : PeV

1996 Le jour où le cochon est tombé dans le puits : PeV

_________________

*


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Filmo Hong Sang-Soo
MessagePosté: 22 Mar 2011, 01:06 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Oct 2005, 10:23
Messages: 8047
2010 Ok-hui-ui yeonghwa (Oki's movie) 4/6 très direct dans ses émotions avec des scènes vraiment magnifiques, et la construction en forme de film à sketch est radicale. Après, certains thèmes et certaines situations commencent à faire très rabattus, et la dernière réplique explicative laisse un peu surpris. Pas d'avis définitif.

2010 Hahaha : 4/6 je lui trouve une sorte de gimmick qui me gène un peu dans la construction avec son "truc" des photos, c'est le seul de ses film où je vois ça. J'accroche moins à l'humour. Au delà, une sensation légère de vacance très agréable, et une appropriation de l'espace qui est un régal

2009 Visitors (segment "Lost in the Mountains") : 5/6 Les mêmes acteurs que dans Oki's Movie dont ça pourrait être le cinquième segment. Un personnage féminin assez étonnant dans sa filmo, et ce n'est pas surprenant qu'il continue à développer ça dans Oki.

2009 Les femmes de mes amis : 5/6 Une espèce de film somme débridé et très libre, effectivement son plus drôle.

2008 Night and Day : 5/6 très envie de le revoir pour son dernier segment onirique en particulier.

2006 Woman on the beach : 6/6 C'est un peu un film clé pour sa filmo, entre ses schémas, son immeuble en légo, ses traces de roues dans le sable... un vrai régal de mise à plat encore une fois, la comédie en plus. Actrice géniale, final qui fout la pèche.

2005 Conte de cinéma : 6/6 Il y a presque un défouloir du négatif dans ce film qui n'est pas facile à aimer mais fascinant. On a le sentiment de voir HSS capter des réseaux de relation totalement invisibles et qui seraient hors de notre portée... C'est tout à fait logique que ce soit le film où le zoom apparaît pour la première fois.

2004 La femme est l'avenir de l'homme : 4/6 Presque conventionnel, le plus carte de visite aussi...

2002 Turning Gate : 6/6 une aisance de mise en scène assez terrassante, il y a une cruauté et une crudité vraiment incroyable là dedans, d'autant plus que tout y es mis à plat. Sans affect, j'y vois facilement son plus aboutis, l'essence de son art.

2000 La vierge mise à nue par ses prétendants : 6/6 Son film le plus ouvertement esthétique, avec un supposé dispositif, et pourtant ça reste profondément ouvert ... C'est presque du cinéma qui "sert" dans sa vie, ce film a le pouvoir d'arrêter littéralement les choses, de se permettre de faire le point si on adopte son fonctionnement.

1998 Le pouvoir de la province de Kangwon : 6/6 Les plans fixes et la langueur de ce film sont magiques. Beau film de deuil amoureux, où ces paysages identiques font crânement ressortir la rupture des vécus.

1996 Le jour où le cochon est tombé dans le puits : 4/6 Un premier film qui fait figure d'exercice de style quand on le découvre, un côté rashomon encore dont il ne s'est pas détaché pour parler des différentes perceptions de la réalité. Son film le plus fabriqué aussi. Du côté de l'histoire du cinéma coréen par contre ce fut à l'évidence une date...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Filmo Hong Sang-Soo
MessagePosté: 22 Mar 2011, 01:16 
Hors ligne
Serial Modo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 17:02
Messages: 16834
Localisation: en cours...
Hâte de voir tout ça ! :D

_________________

*


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Filmo Hong Sang-Soo
MessagePosté: 22 Mar 2011, 01:19 
En ligne
Schtroumpf sodomite
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 22:43
Messages: 22888
Localisation: Arkham Asylum
2010 Ok-hui-ui yeonghwa (Oki's movie) PV

2010 Hahaha PV (mais ça ne saurait tarder)

2009 Visitors (segment "Lost in the Mountains") PV

2009 Les femmes de mes amis 5/6 film qui paraît mineur après les deux précédents

2008 Night and Day 6/6

2006 Woman on the beach 6/6

2005 Conte de cinéma 5/6

2004 La femme est l'avenir de l'homme 6/6 (faites pas vos chieurs là)

2002 Turning Gate 6/6 (bien qu'assez peu de souvenirs finalement)

2000 La vierge mise à nue par ses prétendants : 4/6, On sent que Hong est encore très ancré dans ce formalisme et cette noirceure cher au cinéma coréen, du coup j'ai trouvé ce film-ci un peu plus artificiel que les autres, même s'il recèle quelques fulgurances.

1998 Le pouvoir de la province de Kangwon PV

1996 Le jour où le cochon est tombé dans le puits PV

Pour moi, le seul cinéaste qui aura émergé au cours des années 2000 et le seul réalisateur coréen digne d'intérêt (de ce que j'en connais, mais j'en connais déjà pas mal...).

_________________
Minecraft mon amour


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Filmo Hong Sang-Soo
MessagePosté: 22 Mar 2011, 09:29 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 14:47
Messages: 3553
Découvert avec enthousiasme à la sortie de Turning Gate...après la femme est l'avenir de l'homme je ne l'ai plus trop suivi. Vu entre temps "la vierge mis..." (passé à côté je pense) et "le jour où le cochon..." (plaisant). Ses films restant peut de temps en salle, j'espère avoir le temps profiter de la rétro.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Filmo Hong Sang-Soo
MessagePosté: 22 Mar 2011, 10:45 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Oct 2005, 10:23
Messages: 8047
Petit compte-rendu du débat à la cinémathèque


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Filmo Hong Sang-Soo
MessagePosté: 22 Mar 2011, 15:35 
Hors ligne
Teacher

Inscription: 13 Mai 2010, 11:50
Messages: 11830
Tetsuo a écrit:
Pour moi, le seul cinéaste qui aura émergé au cours des années 2000

Le mec pas extrême :D
Sinon ca donne bien envie tout ça, je vais m'y mettre sous peu.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Filmo Hong Sang-Soo
MessagePosté: 22 Mar 2011, 18:27 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20620
2010 Ok-hui-ui yeonghwa (Oki's movie) : Pas vu

2010 Hahaha : L'un des meilleurs souvenirs de Cannes 2010. Un film plus burlesque que ces précédents, totalement hilarants par moment, et tellement bien captés. 5/6
2009 Visitors (segment "Lost in the Mountains") : PV

2009 Les femmes de mes amis : 4/6 Moins accroché, surtout dans sa première partie qui m'avait un peu ennuyé.

2008 Night and Day : 5/6 C'est long, oui, mais c'est bouleversant surtout dans son dernier tiers. La fin est sublime.

2006 Woman on the beach :4/6 Moins accroché, mais faudrait que je le revoie.


2005 Conte de cinéma : 6/6 Le joyau noir de sa filmographie, hyper dépressif mais qui fait du bien.

2004 La femme est l'avenir de l'homme : 4/6 J'en garde un souvenir mitigé mais assez fort.

2002 Turning Gate : 6/6 mon préféré, l'un de mes films préférés.

2000 La vierge mise à nue par ses prétendants : 5/6 Moins de souvenir et j'ai l'impression de confondre avec

1998 Le pouvoir de la province de Kangwon : absolument sublime dans sa seconde partie

1996 Le jour où le cochon est tombé dans le puits : 3/6 Pas terrible.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Filmo Hong Sang-Soo
MessagePosté: 27 Mar 2011, 21:12 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Oct 2005, 10:23
Messages: 8047
Mr Chow a écrit:
2010 Ok-hui-ui yeonghwa (Oki's movie) 4/6 très direct dans ses émotions avec des scènes vraiment magnifiques, et la construction en forme de film à sketch est radicale. Après, certains thèmes et certaines situations commencent à faire très rabattus, et la dernière réplique explicative laisse un peu surpris. Pas d'avis définitif.



Hop je vais le réevaluer à 5/6 :mrgreen: ... je crois que j'ai inutilement compliqué son approche la première fois, trompé par la construction du film. Là je l'ai trouve beaucoup plus limpide en me focalisant sur chaque sketch qu'en essayant de raccorder une structure d'ensemble. Et il y a des moments dans les plus justes de son cinéma, l'actrice qui joue Oki est vraiment très bien aussi.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Filmo Hong Sang-Soo
MessagePosté: 27 Mar 2011, 22:00 
En ligne
Schtroumpf sodomite
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 22:43
Messages: 22888
Localisation: Arkham Asylum
Tetsuo a écrit:
2010 Hahaha PV (mais ça ne saurait tarder)


5/6 Très bien, mais il y a des faiblesses, les personnages féminins notamment, et la structure du récit que je trouve un peu artificielle. Mais certaines scènes sont absolument sublimes.

_________________
Minecraft mon amour


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Filmo Hong Sang-Soo
MessagePosté: 27 Mar 2011, 23:10 
Hors ligne
Serial Modo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 17:02
Messages: 16834
Localisation: en cours...
Zad a écrit:
2010 Ok-hui-ui yeonghwa (Oki's movie) : Pas encore vu, mais y'a l'avant-première dans quelques jours !


J'en reviens, très beau film encore une fois, très étonnant aussi, dans sa structure bizarre à multi-génériques, un faux film omnibus, en voilà une drôle d'idée...
A mon avis, c'est le film le plus ouvertement fauché d'HSS. Première fois aussi, à ma connaissance, qu'il tourne en numérique, et ça se ressent un peu, c'est moins verrouillé plastiquement, les zooms se font parfois avec un léger à-coup, on n'a pas ce velouté formidable de l'argentique propre à HSS, cette combinaison de mouvement d'appareil hyper-verrouillé et de fluidité... HSS s'en sort, décide d'utiliser les défauts du numérique, une lumière qui scintille dans la bouche dans le contre-jour cramé des fenêtres, un générique ultra-compressé-percontien improbable, un dialogue explicitant ouvertement la fin des financements pour l'art et essai... Le film a des allures de bilan, la conclusion est d'ailleurs directement une réfléxion sur l'autofiction, sur ce pourquoi un réalisateur peut vouloir aller chercher des acteurs pour revivre un événement affectivement important...
J'espère qu'il ne faut pas trop prendre le film à la lettre, d'ailleurs, car le héros-réalisateur prend acte de cette difficulté de plus en plus grande à faire son travail et annonce qu'il arrête son métier... :(

Citation:
2008 Night and Day : PeV (Pas encore Vu)

Sidération totale, le plus beau des HSS, le plus émouvant, le plus drôle, extrêmement bien écrit, c'est le plus long de ses films et il passe comme un souffle, et puis je n'ai jamais vu Paris si justement filmé...

_________________

*


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Filmo Hong Sang-Soo
MessagePosté: 27 Mar 2011, 23:23 
En ligne
Schtroumpf sodomite
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 22:43
Messages: 22888
Localisation: Arkham Asylum
Oui, Night and day est peut-être celui que je préfère.

_________________
Minecraft mon amour


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Filmo Hong Sang-Soo
MessagePosté: 27 Mar 2011, 23:33 
En ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Aoû 2005, 23:40
Messages: 16139
Localisation: Lyon
Moi aussi, Tom Cruise y est impérial.

_________________
Hashtag Chaton
Dragon Boules


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Filmo Hong Sang-Soo
MessagePosté: 27 Mar 2011, 23:38 
En ligne
Schtroumpf sodomite
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 22:43
Messages: 22888
Localisation: Arkham Asylum
J'ai un pote blaireau qui a fait la même vanne sur Facebook.

_________________
Minecraft mon amour


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Filmo Hong Sang-Soo
MessagePosté: 27 Mar 2011, 23:41 
En ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Aoû 2005, 23:40
Messages: 16139
Localisation: Lyon
Un bon gars.

_________________
Hashtag Chaton
Dragon Boules


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 69 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Filmo Oscar

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4, 5 ]

Film Freak

64

3593

04 Juil 2007, 10:31

Bakerboy Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Mel Gibson, la filmo

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Le Pingouin

18

1836

01 Nov 2008, 22:57

Arnotte Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Filmo TOM CRUISE

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Le Pingouin

16

1202

26 Sep 2008, 16:55

Baptiste Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Filmo Palme d'or

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 5, 6, 7 ]

Zad

93

4254

04 Mar 2014, 09:30

Stark Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Filmo Cannes: Wong Kar-Waï

Karloff

7

939

14 Jan 2017, 18:25

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Filmo Louis Malle

Zad

8

646

19 Nov 2008, 13:25

michalet Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web