Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 19 Déc 2018, 04:00

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 44 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3
Auteur Message
MessagePosté: 02 Aoû 2014, 13:37 
Hors ligne
Schtroumpf sodomite
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 22:43
Messages: 23780
Localisation: Arkham Asylum
C'est vrai pour les Batman de Nolan mais pour le coup, autant je trouve le cinéma anglais théâtrale autant, curieusement, je le trouve pas du tout shakespearien.

_________________
Mon testament


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Aoû 2014, 13:57 
Hors ligne
Teacher

Inscription: 13 Mai 2010, 11:50
Messages: 11830
Peut-être (attention, grosse schématisation) parce que ce qu'a continué le cinéma (classique, tout du moins), c'est d'abord le XIXème siècle, davantage qu'une tradition séculaire : les genres littéraires du XIXème sont recyclés en genres cinématographiques, la musique romantique du XIXème recyclée en musique de film, etc. On peut voir ça chez nous, où on a un cinéma français qui hérite du naturalisme et du vaudeville, deux genres littéraires/théâtraux du XIXème.

Peut-être n'est-ce pas étonnant, du coup, que le cinéma anglais hérite davantage de l'ironie d'une Jane Austen ou de la noirceur grinçante d'un Dickens, plutôt que de la fibre tragique et lyrique d'un Shakespeare.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Aoû 2014, 16:25 
Hors ligne
Schtroumpf sodomite
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 22:43
Messages: 23780
Localisation: Arkham Asylum
En même temps, je trouve que le cinéma américain est traversé par Shakespeare. Le cinéma japonais aussi.

_________________
Mon testament


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Aoû 2014, 16:57 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20816
Je ne connais que trop peu l'oeuvre de Shakespeare pour me prononcer mais le Japon a ses propres références littérales - le théâtre No et Kabuki notamment, après Kurosawa en a adapté oui, mais je sais pas s'il a vraiment imprégné l'archipel nippon, étant donné que la domination anglo-saxonne culturelle sur l'ïle date d'après 45.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Aoû 2014, 17:23 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20816
A lire sur la question

http://shakespeare.revues.org/1513

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Aoû 2014, 17:45 
Hors ligne
Teacher

Inscription: 13 Mai 2010, 11:50
Messages: 11830
J'ai juste survolé, mais j'aurais jamais pensé à rapprocher ces deux théâtres (que je connais évidemment très mal), c'est intriguant. Par contre, pour le reste, elle fait commencer la chose à Kurosawa (donc tard, et notamment après l'occupation américaine...). (c'est génial au passage les sites openedition)

Les Américains, je ne sais pas. Berthomieu fait souvent référence à Shakespeare dans son grand bouquin. De plusieurs façons. En tant qu'une des figures d'autorités convoquées pour rendre le cinéma "sérieux" dès les années 10. En parlant de la gamme des genres caractéristiques de la période élizabéthaine qui donne les principales voies du cinéma spectaculaire. Ou en passant (et c'est plus discutable) par Le Songe d'une nuit d'été de Dietierle comme l'un des films-clés de la synthèse des diverses influences ayant mené au grand style hollywoodien, au détour du parlant (notamment dans le choix que fait le film d'utiliser l'apport de Reinhardt comme image, matérialisation, de ces influences littéraires). Ça fait un peu ramassage de miettes, mais y a des passages intéressants :

Citation:
L'architecture du théâtre du Globe, où se répondent la scène et le cosmos [hérite] d'une dimension sacrée et rituelle du théâtre antique, le Globe se présentant comme un théâtre du monde, un theatrum mundi, dont les spectacles proposent exemplarité et universalité. (...) La machinerie [de Reinhardt] duplique un monde complet, pourvu de sens, et qui convoque la transcendance. L'exhibition et le soulignement de l'artifice [y] résonne à la fois comme un pacte passé avec le public et comme une interrogation métaphysique (la vie comme spectacle, l'homme comme acteur, la signification de la représentation/de la vie).
Au XVIè siècle, pourtant, la scène du Globe est vide. Ni décor ni masse de figurants (...), ce qui l'oppose à la machinerie du théâtre victorien et à l'esthétique hollywoodienne. Le songe d'une nuit d'été montre comment l'inspiration foisonnante du romantisme vient constituer le style classique en remplissant plastiquement le concept de theatrum mundi.

En gros à chaque fois qu'il parle de Shakespeare dans son bouquin, c'est dans sa dimension "cosmogonique", y compris dans le goût du chaos que ça implique. Comme toujours très brouillon chez Berthomieu, mais cette continuation paradoxale entre Shakespeare et Reinhardt est intéressante.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Aoû 2014, 21:55 
Hors ligne
Schtroumpf sodomite
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 22:43
Messages: 23780
Localisation: Arkham Asylum
Karloff a écrit:
Je ne connais que trop peu l'oeuvre de Shakespeare pour me prononcer mais le Japon a ses propres références littérales - le théâtre No et Kabuki notamment, après Kurosawa en a adapté oui, mais je sais pas s'il a vraiment imprégné l'archipel nippon, étant donné que la domination anglo-saxonne culturelle sur l'ïle date d'après 45.


Pas dans le cinéma en tout cas. Le cinéma japonais d'avant-guerre et totalement sous influence hollywoodienne (influence du burlesque, du film d'aventure et du mélodrame - notamment parce que le cinéma japonais était un peu en retard par rapport aux autres), ce n'est qu'après la présence américaine qu'il se replie esthétiquement dans sa propre culture.

Mais, sinon je ne parle pas proprement d'adaptations de Shakespeare comme les films de Kurosawa, mais plutôt du dilemme shakespearien au sens large qu'on retrouve beaucoup dans le cinéma japonais, comme l'incompatibilité entre l'honneur, le devoir et les sentiments, ce genre de choses.

_________________
Mon testament


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Aoû 2014, 22:28 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20816
Je ne sais pas si tu as lu le lien que j'ai donné, mais justement il évoque cela, comme le théâtre No et Elizabethain sont liés pour des choses inhérentes à l'histoire des pays et aux rôles et à la place des acteurs au sens large.

Sinon pour le repli sur sa propre culture, au Japon, je ne connais pas du tout la période avant la Seconde guerre mondiale, mais après celle-ci, ils ont quand même énormément repris les codes occidentaux. Après le cinéma japonais que l'on connait est aussi le plus "typique", cela n'aurait pas d'intérêt de nous faire subir du sous-Hollywood.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Aoû 2014, 23:04 
Hors ligne
Schtroumpf sodomite
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 22:43
Messages: 23780
Localisation: Arkham Asylum
Karloff a écrit:
Je ne sais pas si tu as lu le lien que j'ai donné, mais justement il évoque cela, comme le théâtre No et Elizabethain sont liés pour des choses inhérentes à l'histoire des pays et aux rôles et à la place des acteurs au sens large.


J'ai parcouru rapidement, mais ce sont des questions qui ne m'intéressent pas beaucoup.

Citation:
Sinon pour le repli sur sa propre culture, au Japon, je ne connais pas du tout la période avant la Seconde guerre mondiale, mais après celle-ci, ils ont quand même énormément repris les codes occidentaux. Après le cinéma japonais que l'on connait est aussi le plus "typique", cela n'aurait pas d'intérêt de nous faire subir du sous-Hollywood.


Mais ça vient du muet justement, qui repompait allégrement les codes de narration du cinéma occidental avant d'en faire leur chose (comme Ozu).


*mecs qui n'ont rien à foutre pendant que les autres font la teuf*

_________________
Mon testament


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Aoû 2014, 16:21 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72712
Localisation: Fortress of Writing
Tom a écrit:
Comment ça ? Sous sa forme cinématographique, ça apparaît aux USA bien avant il me semble.

Oui mais c'est hérité d'une tradition littéraire britannique...non?

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Aoû 2014, 17:58 
Hors ligne
Teacher

Inscription: 13 Mai 2010, 11:50
Messages: 11830
Ah ok ! Ça je ne sais pas.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Aoû 2014, 18:48 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Oct 2005, 10:23
Messages: 8095
Tom a écrit:
Mr Chow a écrit:
Et encore en australie il y a un cinéma aborigène très confidentiel mais qui existe.

Ça donne quoi ?



Je ne sais pas, les DVD de moyens métrages de ma médiathèque ne sont pas assez sexy!

Sinon les questions des CDV font un peu titre des émissions France Inter de Thoret :)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Aoû 2014, 19:26 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 19:55
Messages: 5526
Film Freak a écrit:
Oui mais c'est hérité d'une tradition littéraire britannique...non?

Pas vraiment. La fresque n'est pas un genre littéraire, et si on le prend dans un sens large (représentation d'ensemble d'une époque, d'une société...), ca n'apparaît pas comme une spécialité britannique.

_________________
Nothing and no one can save you! Abandon hope now! Here's what you can do :
1. Admit you are a semi-evolved ape-thing mercifully ignorant of the sanity-blasting truths of the greater cosmos.
2. Die.
3. Rot.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Aoû 2014, 21:08 
Hors ligne
Teacher

Inscription: 13 Mai 2010, 11:50
Messages: 11830
Mr Chow a écrit:
Je ne sais pas, les DVD de moyens métrages de ma médiathèque ne sont pas assez sexy!

Je suis pas d'humeur aventureuse ces temps-ci, je te laisse te coltiner ça.

Mr Chow a écrit:
Sinon les questions des CDV font un peu titre des émissions France Inter de Thoret :)

Mais carrément ! Et comme eux, on répond à tout sauf à la question \o/


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 44 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les 20 choses qui n'arrivent que dans les films américains

ForgetMeNot

11

697

12 Nov 2006, 16:28

Mon Colonel Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. On a eu la peau de Vos pseudos sont-ils des films ?

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Chlochette

32

2253

30 Aoû 2006, 16:17

SwingKid Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les films qui sont sûrs de faire un carton...

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

ForgetMeNot

23

1219

16 Oct 2006, 23:37

Mon Colonel Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les films qui sont le seul film célèbre d'un réalisateur

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 10, 11, 12 ]

Qui-Gon Jinn

173

2895

16 Juil 2018, 13:51

Tetsuo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. CDV #12 - Le cinéma New-Yorkais, est-ce autre chose que des américains qui se rêvent européens ?

Tom

12

918

27 Aoû 2014, 23:37

Tom Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Cherche titres de films faisant référence/hommage à des répliques d'autres films

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

_ZaZaZa_

15

915

19 Oct 2016, 17:39

Xavierovitch Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. CDV #09 - Qui sont les grands scénaristes ?

Tom

14

1217

19 Aoû 2014, 14:42

David Swinton Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. CDV #05 - Où sont les documentaires de droite ?

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 4, 5, 6 ]

Tom

78

3554

24 Aoû 2014, 18:01

Ilouchechka Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. 405, George Lucas in Love, Troops... que sont-ils devenus ?

Qui-Gon Jinn

1

541

28 Déc 2005, 10:07

Mon Colonel Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Quels sont les revues qui posent leurs archives en lignes

Le Pingouin

6

895

13 Sep 2005, 12:34

Delirium Tremens Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web