Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 19 Juil 2018, 18:23

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 26 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Battleship (Peter Berg, 2012)
MessagePosté: 08 Avr 2012, 13:05 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 71941
Localisation: Fortress of Writing
J'ai beau avoir manifesté plusieurs fois dans la section News mon incrédulité face à ce projet, avant même l'inclusion superflue d'extra-terrestres dans l'histoire, et jusqu'aux premières bandes-annonces qui semblaient ne rien proposer de neuf, tout le monde sait que je suis parfaitement prêt à kiffer un blockbuster, même con, et j'espérais au moins que le spectacle serait au rendez-vous.

Mais il n'en est (presque) rien.

Je sais pas si c'est l'égide d'Hasbro qui a dicté ce choix, ou si c'est juste la dernière influence en date pour les blockbusters estivaux (cf. The Avengers), mais il est évident que le cinéma de Michael Bay sert ici de modèle principal.
Parce qu'au niveau récup, Battleship ne se contente pas de cloner la franchise Transformers (dont on retrouve les gros vaisseauxs et des aliens en armure à la place des aliens robots), reprenant certains aspects d'Armageddon (le jeune héros chien fou qui veut se faire accepter du père de sa meuf qui est aussi son boss) et Pearl Harbor (les deux frères dans la Marine, le décor).
Et bien entendu, dans la forme aussi, Peter Berg essaie de singer Michael Bay.

Au risque de passer pour un vieux fanboy, jamais Berg et Battleship n'arrivent à la cheville de ce que fait Bay.

Le souci, c'est que Battleship n'a pas grand chose à proposer.
Au niveau du scénario, ça commence comme un film catastrophe, et on serait prêt à passer sur certains raccourcis qui lancent l'intrigue, mais très vite, on switche sur l'histoire du protagoniste qui n'a franchement aucun intérêt. On a souvent répété que le charme de Transformers venait du personnage de Shia LaBeouf ou comment l'équipe d'Armageddon, présentée de manière presque comic book, parvenait à engager. Ici, on est vraiment dans du calibre grossier. Et ce pauvre Taylor Kitsch enchaîne un rôle où il était bon mais miscast (John Carter) avec un rôle où il est bon aussi mais qui est juste inintéressant.

Maintenant, on va pas se leurrer, c'est pas forcément pour le parcours des personnages qu'on va voir un film comme Battleship, mais il faut voir comme le scénario part dans tous les sens, notamment avec cette trame parallèle RIDICULE qui suit la meuf du héros, qui est kiné, et son patient, un gros black blessé de guerre avec des jambes en titane. Vous aurez bien sûr deviné qu'ils auront un rôle à jouer dans l'attaque contre l'invasion des aliens, bardé de facilités scénaristiques et d'arcs risibles à base de reprise de confiance en soi de la part du vieux soldat désabusé.

Cela dit, ça c'est rien comparé à la scène des vétérans, perchés comme des vautours sur le vieux cuirassé, que je ne préfère pas vous spoiler, afin de vous laisser la surprise nanardesque qu'elle compose.

Battleship a également en commun avec le cinéma de Bay son fétichisme de l'armée mais encore une fois, là où c'est du trip de gamin qui joue avec ses soldats chez Bay, ici j'ai parfois l'impression que c'est traité davantage au premier degré.
D'ailleurs, malgré nombre de touches comiques tout le long du film, j'ai du mal à voir une distanciation semblable à celle des films de Bay, qui sont à la fois plus décomplexés et plus jusqu'au-boutistes, et du coup plus audacieux et plus intéressants (à mes yeux, du moins). On y sent la foi de Bay en sa proposition de cinéma.

Berg ne sait pas gérer le too much, l'emphase. Et ça se ressent forcément dans la mise en scène.
J'ai du mal à comprendre ce revirement de la part du réal qui, avec Friday Night Lights, semblait avoir trouvé plus ou moins son style, une sorte de réalisme léché, qu'il avait apporté également sur Le Royaume et surtout Hancock, dont le principal intérêt était de traiter un genre déjà éculé (le film de super-héros) avec une approche plus réaliste, caméra à l'épaule, ne magnifiant pas l'effet spécial.
Or, ici, point de tout ça. A l'exception de quelques recadrages au zoom numérique durant les scènes d'action, on est dans du sous-Bay.

Si Berg parvient fréquemment à conférer une certaine majesté à ses vaisseaux, et parfois même un sens du vertige à quelques plans, il n'a pas le goût de Bay pour le plan inédit. Sur ses trois Transformers, Bay n'a cessé d'essayer de trouver une manière originale de filmer l'action, de proposer une transformation différente, c'est super riche, ça déborde d'idées, il y a une vraie envie d'offrir un spectacle que le public n'a jusqu'alors jamais vu.
Chez Berg, il n'y a presque rien. Le montage arrive même à rendre confus des batailles navales qui se livrent pourtant entre d'énormes navires, filmés en plans larges. C'est dire.

Pourquoi ne pas avoir collé davantage au concept de Touché Coulé avec un blockbuster sérieux et réaliste, pour lequel Berg était adéquat, à la USS Alabama?
Surtout que quand le film décide de faire référence au jeu en reprenant presque directement le gameplay dans une séquence, c'est super bon! Efficace, un peu tendu et tout...
Mais y a trop peu de moments comme ça...

Finalement, le seul truc que le film essaie de présenter comme nouveauté, c'est l'inclusion des aliens, qui aurait pu marcher s'il y avait eu un vrai effort pour leur donner un sens, un but, une personnalité, quelque chose! Mais au final, les motivations sont plus que confuses et il ne reste rien d'autre que du design, pas dégueu certes, même si les armures rappellent Halo et que le déplacement des vaisseaux est, quand on y pense, un peu débile, et que les créatures ont des boucs de punks à chien (Neville ©).

Nan mais le pire, c'est que c'est pas foncièrement désagréable, je casse beaucoup pour un film qui se regarde mais le divertissement parvient à se faire chiant par moments et n'offre rien d'un tant soit peu frais. C'est un peu Independence Day avec 15 ans de retard. Et les mêmes punchlines.

2/6

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 08 Avr 2012, 16:31 
En ligne
Putain, sérieux mec
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Juin 2009, 12:09
Messages: 5143
Personne n'est parfait

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Avr 2012, 22:12 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Aoû 2005, 23:40
Messages: 16480
Localisation: Lyon
Personne veut y aller avec moi ? Je sais que ça sera nul, mais j'ai envie.

_________________
Hashtag Chaton
Dragon Boules


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Avr 2012, 22:45 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20717
orenzo di Bonaventura a de la suite dans les idées. Producteur américain acharné qui a travaillé sur le développement de la saga «Matrix», il est l’homme qui a rapproché le cinéma du géant du jouet Hasbro. Pragmatique, il a d’abord adapté les personnages les plus «cinématographiques», les robots de «Transformers» puis les militaires musclés de «G.I. Joe». Quatre films et un milliard de dollars de recettes plus tard, sur le seul sol nord-américain, notre ami Lorenzo a voulu pousser le concept plus loin dans l’absurde : mettre en scène un film adapté de la bataille navale, célèbre jeu de société qui consiste à deviner où se trouvent les navires de guerre de votre adversaire. Impossible n’est pas Hollywood et l’on assiste au cœur d’un nanar filmé comme un clip pour les Marines à une séquence de «Touché coulé» sur écran de contrôle, avec d’un côté les humains et de l’autre des extraterrestres au profil de batraciens et dont les vaisseaux de guerre sautent d’une case à l’autre.
Dans les abysses du cinéma commercial

Le pire est qu’il s’agit là de la meilleure scène de «Battleship», blockbuster bâclé et cynique qui prend le spectateur pour un porte-monnaie ambulant. Passons sur la mise en scène de Peter Berg qui nous avait plutôt séduit dans le registre de l’action décomplexée avec «Bienvenue dans la jungle» et «Hancock» et sur le jeu souvent approximatif du casting jeune et sexy – Taylor Kitsch, Rihanna, Brooklyn Decker et… Liam Neeson qui devait avoir quelques factures à régler. Ce qui fait couler corps et biens ce produit manufacturé dans les abysses du cinéma commercial est bien son scénario qui aligne les poncifs et pratique les impasses comme un étudiant. A peine pensait-on que le troisième épisode de la saga «Transformers» avait établi un sommet infranchissable dans le genre que déjà «Battleship» le dépasse tant rien ne tient après une once de réflexion. L'argument du pur plaisir ne tient pas devant les poncifs et les grosses ficelles de cette vision d'un cinéma commercial pour dévoreur de pop-corn. Et si vous voulez découvrir un naufrage sur grand écran, préférez la ressortie de «Titanic» en 3D, un vrai film d’amoureux du cinéma qui pratique les cordes narratives et les noeuds marins.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 12 Avr 2012, 21:09 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 8576
Question : c'est ennuyeux ou tellement débile que ça en devient fascinant et plaisant comme Transformers 3 (cela n'engage que moi évidemment)? J'ai bien envie de le tenter.

Karloff, t'écris dans Paris Match?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 12 Avr 2012, 22:22 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20717
Yep, enfin pour le site internet.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 12 Avr 2012, 23:21 
Hors ligne
Garçon-veau
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Juil 2005, 15:48
Messages: 16357
Localisation: FrontierLand
Oui non mais Transformers 3 c'est pas fascinant hein, c'est juste chiant comme la mort.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 12 Avr 2012, 23:34 
Hors ligne
Ap'héros
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Juin 2007, 16:19
Messages: 13904
Localisation: Lille
Le Cow-boy a écrit:
Oui non mais Transformers 3 c'est pas fascinant hein, c'est juste chiant comme la mort.



+1
Mais au moins y'a du talent dans la réa. J'hésite grave à me faire Battleship, déjà que je me suis emmerdé sec devant les Titans...

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Avr 2012, 00:10 
Hors ligne
Il vous dira quoi
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 14:39
Messages: 12398
Localisation: No soup for you!
Mon dieu quel bordel.

Berg et les scénaristes se font fait l'intégrale de Bay et Emmerich avant de faire leur film. C'est une certitude. Des plans sont pompés sur Bay mais c'est juste sidérant. Si Bay avait réalisé ce film, ça aurait tout déchiré, heureusement il ne l'a pas fait. Pourtant y'a de bonnes choses, quelques touches d'humour, de bons sfx....MAIS....les aliens, on ne sait rien, pas un mot, pas une découverte sur leurs motivations, RIEN, le néant. Juste de belles combinaisons et des mains comme des grappins. C'est tout. Puis vient LE MOMENT qui moi m'a totalement fait sortir du peu d'espoir que je plaçais dans un 2/6....
Le truc du bateau musée avec les vieux qui posent comme popeye, là j'étais mort de rire, et pas mal de gens dans la salle aussi. C'est juste aberrant de pondre des trucs pareils. Le bateau musée depuis 10 ans, avec des missiles et le plein fait, prêt au départ, on se croirait dans Battlefield Earth.

Puis l'intro, torchée en deux minutes, qui ensuite nous envoient on ne sait pas quand, mais en tout cas il est dans l'armée,tranquille...sérieux, Taylor, je sais que t'as rien demandé à personne, t'es jeune, mais tu vas souffrir.

Un bon truc, la meuf, blonde, BOOM.

PS: et il faut rester après le générique bien sur.

1/6

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Avr 2012, 11:31 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20717
Je préfère Rihanna mille fois.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Avr 2012, 22:10 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 8576
J'aimerais bien voir Taylor Kitsch dans un film avec une quelconque ambition, pour avoir au moins une idée de ce qu'il vaut. Pareil pour Rihannah qui est loin d'être ridicule. Pour le reste, une vraie bouse, parodie de blockbuster, que des effets spéciaux, beaucoup de bruit, des dialogues débiles et une idéologie "marine" qui coule le tout dans les profondeurs du navet. En plus, c'est long et ennuyeux au possible.

Torché coulé aurait été un beau titre pour ce truc.

0,5/6 pour les acteurs


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Avr 2012, 22:36 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2008, 19:19
Messages: 6400
Oui c'est vraiment mauvais, j'ai raté ma séance et me suis reporté sur ça... Du sous-Transformers, c'est dire... Mention spéciale tout de même à un bon rire collectif de la salle devant l'entrée en scène ri-di-cule des vieux en mode "on est des fous, nous, on est perchés à 15 mètres du sol".

1/6


(y'a quoi après le générique?)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Avr 2012, 22:51 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 8576
Les vieux c'est le seul moment nanar qui fait rire, après c'est quand même un navet terriblement ennuyant. Même Transformers 3 était plus divertissant par son côté nawak. Et puis la séquence touché-coulé, par rapport au reste c'est clairement emballant mais dans n'importe quel autre blockbuster correctement ficelé, on n'en entendrait pas parler. C'est dire la pauvreté du truc.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Avr 2012, 08:42 
Hors ligne
Il vous dira quoi
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 14:39
Messages: 12398
Localisation: No soup for you!
ah le truc des vieux, c'est collector hein.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Avr 2012, 16:07 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 24595
Localisation: Paris
Baptiste a écrit:
Oui c'est vraiment mauvais, j'ai raté ma séance et me suis reporté sur ça... Du sous-Transformers, c'est dire... Mention spéciale tout de même à un bon rire collectif de la salle devant l'entrée en scène ri-di-cule des vieux en mode "on est des fous, nous, on est perchés à 15 mètres du sol".

1/6


(y'a quoi après le générique?)

Des écoliers en Ecosse qui tombent sur un cratère, ils font appel à un mec pour les aider, c'est hyper long, blablabla et finalement une main d'alien qui jaillit du trou.

_________________
Ma série télé sur la rivalité Jacques Chirac/Edouard Balladur !
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 26 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Royaume (Peter Berg - 2007)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Qui-Gon Jinn

42

2625

18 Déc 2011, 13:26

deudtens Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Hancock (Peter Berg - 2008)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 5, 6, 7 ]

Mufti

99

4915

27 Déc 2008, 12:26

Mister Zob Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Deepwater (Peter Berg, 2016)

Art Core

4

520

09 Jan 2017, 09:42

Massinfect Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Du Sang et des Larmes (Peter Berg, 2013)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Art Core

20

1590

17 Jan 2014, 15:48

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Traque à Boston (Peter Berg, 2016)

Film Freak

2

801

31 Juil 2017, 15:16

Massinfect Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les Cinq Légendes (Peter Ramsey, 2012)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4, 5 ]

Film Freak

66

3249

02 Mar 2013, 22:16

Qui-Gon Jinn Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Pirates! Band of Misfits (Peter Lord, 2012)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Arnotte

17

1273

13 Jan 2013, 13:58

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Hobbit - Un voyage inattendu (Peter Jackson - 2012)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 27, 28, 29 ]

Ozymandias

431

14242

28 Juil 2016, 12:41

Déjà-vu Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La cinquième saison (Peter Brosens, Jessica Woodworth- 2012)

DPSR

6

573

08 Oct 2013, 15:55

Kissizarinov Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Battleship Island (Ryoo Seung-wan, 2017)

Film Freak

4

645

26 Mar 2018, 13:00

Art Core Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web