Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 29 Sep 2020, 16:13

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 60 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Le bac cinéma
MessagePosté: 07 Nov 2012, 14:48 
Hors ligne
Teacher

Inscription: 13 Mai 2010, 11:50
Messages: 11665
Art Core a écrit:
Non mais t'es marrant toi. J'ai fais une fac de cinéma. Pendant 5 ans le nombre de fois où j'ai eu droit à des films de genre ou de série B doit se compter sur les doigts d'une seule main alors au lycée...

C'est pas faux (quoiqu'il y a des évolutions, à Paris 8 malgré la nullité des cours j'avais eu quelques trucs, du Kyoshi Kurosawa par exemple ; Paris 7 à une époque était aussi réputé pour étudier la série B). C'est un peu le problème de cette option ciné, elle reste très inféodée aux évolutions de la fac, qui est elle-même une machine hyper lente à assimiler les nouvelles théories et cinéphilies (comme disait Assayas, la fac accepte pas de nouveaux réals tant qu'elle a pas réussi à les momifier...)

Art Core a écrit:
C'est normal de toute manière, ce sont des jeunes qui ont pour la plupart une connaissance du cinéma très contemporaine. Si c'est pas au lycée qu'on leur montre du Kiarostami, du Murnau ou même du Hitchcock c'est nul part.

Ah mais je suis d'accord. Cela dit, pas certain qu'ils connaissent Tourneur, Fisher ou Bava, qui sont tout autant analysables et riches que les classiques choisis.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le bac cinéma
MessagePosté: 07 Nov 2012, 14:49 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Mar 2012, 13:20
Messages: 5767
C'est un cours et alors? Le but est de faire croire que le cinéma n'a pas survécu aux années 70.

En cours de français, on se fardait des auteurs classiques que même moi qui suis un très gros lecteur m'ennuyaient le plus souvent. La littérature était morte en 1920. Elle était essentiellement française et snobée toute la littérature de genre.

Moralité des générations entières déjà peu attirées par la lecture ont été dégouté à vie de tout ce qui rapproche d'un roman. Leur conception de la littérature sera l' Equipe, Marc Levy ou 100 nuances de Gray. L'horreur?

Parle avec un jeune actuellement. Il a une culture du passé presque nulle. Ma nièce ne savait même pas que Noah était un joueur de Tennis avant d'être chanteur. Tu leur montres un Indiana Jones. Ils trouvent cela vieillot. Les films en noir et blanc sont bons pour les musées.

Il faut éduquer les gens en douceur même si il est vrai que ceux qui choisissent cette option sont peut être moins à la masse


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le bac cinéma
MessagePosté: 07 Nov 2012, 14:54 
Hors ligne
Teacher

Inscription: 13 Mai 2010, 11:50
Messages: 11665
Je suis pas sûr. Je suis arrivé en option cinéma hyper motivé, mais pour moi on allait clairement étudier des blockbusters, et éventuellement aller jusqu'à nous montrer des "classiques genre Scorsese", dont je connaissais vaguement le nom. Pas plus.

Bon bah on m'a jeté devant Mizoguchi et Paul Leni dès le premier mois. Au début tu paniques, et puis très rapidement tu t'adaptes. Si tu aimes vraiment le ciné, tu as aucun mal à t'intéresser. Et puis avec le temps, les profs qui essayaient de passer par des détours (genre nous montrer un passage du Cinquième Element plutôt que de Métropolis pour nous parler de la vision expressionniste de la ville, histoire de pas nous malmener), j'ai très vite trouvé ça assez détestable, j'avais l'impression d'être pris pour un attardé.

Alors certes, encore une fois, on pourrait avoir un programme avec des réals plus récents (note que j'ai pas dit "des réals plus connus des jeunes", parce que là pour le coup ça n'a aucun sens). C'est un peu le cas ces dernières années, avec Wong Kar Waï (même si pour le coup je trouve ça un peu prématuré).


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le bac cinéma
MessagePosté: 07 Nov 2012, 14:55 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 22167
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Non mais voilà, ce sont des lycéens qui choisissent cette option parce que ça les intéresse à la base.
Après effectivement s'ils sont fans de Peter Jackson et Christopher Nolan, Kiarostami ça fait un choc. Mais bon à mon sens c'est indispensable.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le bac cinéma
MessagePosté: 07 Nov 2012, 15:08 
Hors ligne
Vaut mieux l'avoir en journal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:21
Messages: 18578
Localisation: Paris
Mr Degryse a écrit:
En cours de français, on se fardait des auteurs classiques que même moi qui suis un très gros lecteur m'ennuyaient le plus souvent. La littérature était morte en 1920.


Un prof nous avait aussi expliqué qu'il fallait que les profs aient un matériau sur lequel s'appuyer vu qu'une partie d'entre eux étaient nazes. En gros, tu leurs fous deux ou trois classiques pour lesquels il pourront pomper leur cours dans un anabac, les meilleurs profs apportant (via des extraits ou des films complets) un peu de personnalité au programme. C'est triste, mais ça ne me surprendrait pas que ce soit vrai. Un peu comme un prof, au moment du concours Science-Po, qui nous avait expliqué qu'il n'y avait aucune chance qu'on tombe sur la Russie étant donné que personne n'y pigeait plus rien.


Citation:
Moralité des générations entières déjà peu attirées par la lecture ont été dégouté à vie de tout ce qui rapproche d'un roman.


C'est pas forcément grave si tout le monde n'est pas branché littérature. Mais il est vrai que même les classiques sont mal enseignés. Qu'on s'en tienne au XIXè, par exemple, ne me dérange pas. Mais il faudrait que ce soit justement pour en faire éclater aux yeux des élèves la modernité, leur montrer qu'en termes de structure, de rythme, de personnages, tout est déjà là. Zola est devenu à 20 ans mon auteur préféré alors que j'avais détesté en 3è. Ca pourrait être intéressant, mais ça l'est effectivement rarement.

ca me rappelle deux profs de philo que j'ai eu : le premier se bornait aux auteurs connus. Le second expliquait les auteur connu (ou les illustrait) via des exemples actuels. Ca donnait des cours où on discutait de Star Wars ou de Michel Sardou (pour lui, c'était surtout pour s'en moquer).

_________________
La Vie brève de Jan Palach
(192 pages, 16.50€)
Le Dilettante | Place des librairies | Fnac | Amazon


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le bac cinéma
MessagePosté: 07 Nov 2012, 15:15 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Mar 2012, 13:20
Messages: 5767
j'ai rien contre Zola ou autres mais c'est vrai que souvent les propos développés par les profs sont nuls.

J'ai eu 20 à l'oral du bac français alors que j'avais pas lu le livre en entier. Non seulement le prof ne devait pas l'avoir lu non plus mais j'ai eu cette note car 2 fois je lui ai dit des trucs auquels ils avaient pas pensé. Sur Candide. Effarant.

C'est comme cette fois ou je galérais à lire Notre Dame de Paris. Je butais sur ces saloperies de descriptions des 100 premières pages. Elle me dit nonchalante. Parce que tu les lis. Fais comme tout le monde sautes les! C'est cela le niveau. Un livre est un classqiue mais on doit en lire que des passages. Beurk


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le bac cinéma
MessagePosté: 07 Nov 2012, 15:24 
Hors ligne
Ap'héros
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Juin 2007, 16:19
Messages: 14955
Localisation: Lille
Tout dépend du prof. Ma prof de français en 1ere, elle nous a fait lire Le Meilleur des Mondes et quelques bouquins modernes. Sur la partie théâtre, on a lu des extraits de En attendant Godot.
Le truc dont je me souviendrai toujours avec elle, c'est la fois où est rentré dans le débat "les dissertes ça sert à rien, l'auteur n'a jamais pensé à ça en l'écrivant blablabla". Elle nous a répondu "contentez vous d'expliquer ce qui vous a plu dans le texte. Ce que vous y trouvez de beau".
Mine de rien ça m'a vachement marqué, plutôt que de se prendre la tête sur des figures de style pour la figure de style, je cherchais ce en quoi je trouvais le texte bien fait (ou pas). C'est carrément plus ludique.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le bac cinéma
MessagePosté: 07 Nov 2012, 15:32 
Hors ligne
Teacher

Inscription: 13 Mai 2010, 11:50
Messages: 11665
Cosmo a écrit:
Un prof nous avait aussi expliqué qu'il fallait que les profs aient un matériau sur lequel s'appuyer vu qu'une partie d'entre eux étaient nazes.

Mais ça, même pour les bons profs c'est vrai. Tu as beau être très bon, s'il y a quatre scènes du film sur lesquelles tu butes, et que ce sont ces scènes que ton élève se coltine à l'oral du bac ? Il faut un minimum de recherche sur lesquelles s'appuyer, et des recherches diversifiées, contradictoires. J'aurais pas aimé être prof de ciné et avoir Yeleen à faire étudier aux élèves cette année par exemple. Le travail de recherche surlequel s'appuyer est beaucoup trop limité.

Après de toute façon effectivement, en cinéma comme en littérature, l'enseignant fait tout. Je suis convaincu en plus que mon prof de lettres était compétent, qu'il avait une grande connaissance de l’œuvre, mais il ne savait pas nous faire voir en quoi c'était génial, il y avait un mur. Ils n'osent pas malmener les élèves, or c'est comme ça qu'on avance.

Une amie à moi avait eu un excellent prof de littérature qui leur avait fait étudier Perceval le gallois, je crois. Donc forcément Chrétien de Troyes, le contexte, le roman courtois... Puis il leur fait un devoir sur table, dissertation : "Etudiez la lumière dans Perceval le Gallois". BAM. Les élèves étaient tous ahuris, puis parcequ'ils n'avaient que deux heures ils se sont pris par les couilles, ont réfléchi, et on redécouvert le roman en différé en faisant leur devoir. Certains sont évidemment restés sur le carreau et se sont tapés une tuile, mais après ça la plupart dans la classe trouvaient le livre bon. Un bouquin du XIIè siècle...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le bac cinéma
MessagePosté: 07 Nov 2012, 17:33 
Hors ligne
Schtroumpf sodomite
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 22:43
Messages: 24426
Localisation: Arkham Asylum
Je savais même pas que ça existait le bac ciné, ou alors j'avais oublié. De manière générale je suis pas pour aborder la littérature et le cinéma par des trucs hardcore. En lettre on devait étudier La Règle du jeu, j'étais le seul à l'avoir apprécié mais c'est certainement pas ça qui m'a ouvert au cinoche. Et ce n'est que bien récemment que j'ai saisi toute son ampleur (et sa beauté). Moi je préconiserais plutôt comme première approche des trucs comme Chaplin, Guitry, Kurosawa, Leone ou Cronenberg. Vouloir analyser Kiarostami, c'est vouloir le tuer.

_________________
Mon testament


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le bac cinéma
MessagePosté: 07 Nov 2012, 17:36 
Hors ligne
Teacher

Inscription: 13 Mai 2010, 11:50
Messages: 11665
Franchement pas forcément. Tous mes camarades de Lycée en option sont pas devenus cinéphiles au final, mais même s'ils n'aimaient pas, après une année à étudier Kiarostami on était tous convaincus que c'est riche. Moi-même je suis un peu dégoûté des trois films que j'ai eu au bac, mais même à l'époque où j'étais loin d'être réceptif à ce cinéma, j'étais certain que c'était pas juste du vent. Tu passe juste trop de temps dessus pour ne pas en voir le potentiel.

De manière générale, en sortant de Terminale, on était pas forcément aptes à découvrir des vieux films tous seuls, mais on aimait sincèrement la vingtaine/trentaine qu'on avait analysé en cours.

Après, que ça éveille le goût au cinéma ou pas, j'en sais rien, je pense quand même qu'au forcing sur trois ans ça marche. Les options ciné restent relativement rares, la plupart des jeunes qui y arrivent son motivés.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le bac cinéma
MessagePosté: 07 Nov 2012, 17:42 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 22167
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
C'est clair je voulais faire option ciné mais comme il y en avait pas dans mon coin, j'ai fait option théâtre (je regrette pas du tout, le lycée était mes trois années d'études les plus folles).

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le bac cinéma
MessagePosté: 07 Nov 2012, 22:17 
Hors ligne
Expatrié en tongs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juil 2005, 17:40
Messages: 14147
Localisation: The Far Side of the World
Dans un sens, c'est pas faux, j'ai etudie Madame Bovary au college et ca m'a fait chier comme pas possible. On te fait etudier des oeuvres parceque ce sont des classiques plus que parcequ;elles sont apropriees a son public. Comment veux-tu etre interesse a 14 ans par les attermoiments et l'ennui d'une femme de medecin de province au XIXeme? Au meme moment je lisais Salambo du meme auteur et j'ai toujours trouve ca dommage de pas etudier une oeuvre bien plus adaptee, mais probablement consideree comme moins serieuse en raison de son histoire plus teintee d'aventure et d'un peu de fantastique...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le bac cinéma
MessagePosté: 07 Nov 2012, 22:20 
En ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 75879
Localisation: Fortress of Writing
Tom a écrit:
Franchement pas forcément. Tous mes camarades de Lycée en option sont pas devenus cinéphiles au final, mais même s'ils n'aimaient pas, après une année à étudier Kiarostami on était tous convaincus que c'est riche. Moi-même je suis un peu dégoûté des trois films que j'ai eu au bac, mais même à l'époque où j'étais loin d'être réceptif à ce cinéma, j'étais certain que c'était pas juste du vent. Tu passe juste trop de temps dessus pour ne pas en voir le potentiel.

Je confirme.

Citation:
De manière générale, en sortant de Terminale, on était pas forcément aptes à découvrir des vieux films tous seuls, mais on aimait sincèrement la vingtaine/trentaine qu'on avait analysé en cours.

Ca par contre, non. Je trouve Pialat, Fellini et Mizoguchi intéressants mais ça m'a pas fait aimer leurs films.

Citation:
Après, que ça éveille le goût au cinéma ou pas, j'en sais rien, je pense quand même qu'au forcing sur trois ans ça marche. Les options ciné restent relativement rares, la plupart des jeunes qui y arrivent son motivés.

Voilà, je pense aussi.

Les films plus accessibles, c'est à eux de faire l'effort de leur côté...perso, j'aurai jamais maté un Mizoguchi si je n'y avais pas été forcé. Donc je regrette pas que l'option m'y ait forcé.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le bac cinéma
MessagePosté: 07 Nov 2012, 23:14 
Hors ligne
Schtroumpf sodomite
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 22:43
Messages: 24426
Localisation: Arkham Asylum
Mufti a écrit:
Dans un sens, c'est pas faux, j'ai etudie Madame Bovary au college et ca m'a fait chier comme pas possible. On te fait etudier des oeuvres parceque ce sont des classiques plus que parcequ;elles sont apropriees a son public. Comment veux-tu etre interesse a 14 ans par les attermoiments et l'ennui d'une femme de medecin de province au XIXeme? Au meme moment je lisais Salambo du meme auteur et j'ai toujours trouve ca dommage de pas etudier une oeuvre bien plus adaptee, mais probablement consideree comme moins serieuse en raison de son histoire plus teintee d'aventure et d'un peu de fantastique...


Voilà. Certaines oeuvres demandent une certaine maturité, une certaine ouverture d'esprit et une certaine expérience de la vie qu'on a que très rarement à 18 ans. Même en me l'analysant dans tous les sens, j'aurais été incapable de comprendre ce qu'il y a de fondamentalement beaux chez Mizoguchi à cet âge. Je suis bien content de l'avoir découvert plus tard, loin de tout contexte scolaire. Les études doivent fournir des clés pour appréhender le cinéma, pas faire le forcing avec les grands classiques. Tu veux introduire des jeunes au cinéma japonais, tu leur montres Yojimbo ou Baby Cart, pas Mizo et Ozu, ça n'a aucun sens ni intérêt.

_________________
Mon testament


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le bac cinéma
MessagePosté: 08 Nov 2012, 00:15 
Hors ligne
Teacher

Inscription: 13 Mai 2010, 11:50
Messages: 11665
Bah écoute c'est pas du tout mon ressenti dans l'expérience (plutôt variée) que j'ai eu de l'enseignement du cinéma. Les profs étaient pas bêtes, il sentaient très bien quand un truc nous était un peu opaque : qu'importe, il nous ont donné les bases pour que ça germe tout en douceur avec les années si on souhaitait poursuivre notre exploration, et on avait au moins la conscience que ces films étaient importants (pas juste parce qu'ils étaient "connus" et institutionnalisés, mais qu'ils proposaient quelque chose de fondamental, et qu'il ne fallait pas les balayer d'un revers de main sous prétexte qu'on n'en saisissait pas la beauté).

Encore une fois, j'aurais trouvé détestable qu'on décide pour moi ce que j'étais capable de voir ou pas. Je préfère de loin un enseignement qui mette tout à plat (ce qui implique aussi de ne pas exclure de l'enseignement les cinémas plus populaires, ce en quoi le Lycée et la fac ont effectivement en partie échoué).


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 60 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. 5ème « International AfterWork Cinéma et Cinéma d’animation»

CroqAnime

2

1189

01 Juil 2011, 13:17

CroqAnime Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. cinéma 2.0

Agent X

1

1990

26 Oct 2006, 07:21

Homerlan Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Cinéma bis

Jericho Cane

2

1225

18 Nov 2006, 16:49

Jericho Cane Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. cinema

bigdaddy

3

1182

28 Juin 2007, 16:48

Z Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Cha cha cha au cinéma

rod125

13

1345

18 Avr 2008, 11:40

Bub Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Paris cinéma

Jack Griffin

4

1234

08 Juil 2005, 17:35

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Cahiers du cinéma n° 603

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Zad

22

2955

14 Juil 2005, 17:25

Le Pingouin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. De la morale au cinéma

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4, 5 ]

Karloff

70

7046

02 Mar 2014, 12:40

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Salon du cinéma!

marie-antoinette44

7

998

18 Oct 2006, 18:40

juLILO Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. salon du cinéma

peter stuart

4

764

13 Jan 2007, 22:56

The Xcapist Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web