Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 02 Mar 2024, 07:59

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: 26 Nov 2008, 10:18 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 23589
Produit par Mathieu Kassovitz et présenté dans la section Un Certain Regard du dernier Festival de Cannes, Johnny Mad Dog, premier film de fiction de Jean-Stéphane Sauvaire a un cachet "auteur". Son point de vue documentaire sur les guerres tribales en Afrique éclaire d'une réalité des plus sordides, de l'embrigadement des jeunes enfants par des mercenaires adultes assoiffés de pouvoir à l'utilisation de la drogue pour doper le moral des troupes, en passant par l'inévitable scène tragico-absurde mettant en scène des soldats de l'ONU impuissants. Dans l'épais dossier de presse, Jean-Stéphane Sauvaire explique son plan de bataille et raconte comment il a trouvé ses acteurs, anciens enfants-soldats désormais rangés des bataillons. Par souci d'authenticité et pour ne pas politiser à l'extrême son discours, il a choisi de ne pas localiser le conflit. C'est peut-être là que le bât blesse. Jean-Stéphane Sauvaire filme la guerre comme dans un jeu vidéo, adoptant-là le point de vue le plus évident, partageant même, en quelque sorte, la fascination des enfants pour l'imagerie hollywoodienne (ils se donnent volontairement des prénoms à consonance anglo-saxonne). Bien sûr, le réalisateur et l'équipe du film ne cautionnent pas les atrocités commises en Afrique, mais comme un reportage du Droit de Savoir, ils "spectacularisent" le réel, pour mieux impressionner le spectateur. Et ce n'est pas la scène finale, évidemment atroce, qui rassure sur les intentions des auteurs, bien conscients du film choc qu'ils sont en train de réaliser. On ne peut nier, cependant, l'insupportable efficacité du film.

3/6

Voilà un film qui a questionné ma morale.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 26 Nov 2008, 12:30 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 27636
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Totalement d'accord avec ça mais bon ce n'est pas le premier non plus. C'était exactement pareil (voir pire) dans la Cité de Dieu. Il y a toujours cette dichotomie permanente entre dénonciation et spectacle et c'est assez difficile de se situer.
Après le film est très brute et très efficace et il y a clairement un côté post-apocalyptique dans cette guerre abstraite avec ces déguisements surréalistes, ce décors à l'abandon et cette violence qui paraît parfois carrément grotesque. Cela donne au film une identité mais également ses sérieuses limites car je ne pense pas que le spectateur fasse beaucoup cas de ses enfants sacrifiés à la fin de la séance. Du moins pas beaucoup plus qu'en y entrant et c'est le plus gros échec du film.

3/6

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 26 Nov 2008, 12:34 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 23589
Dans la Cité de Dieu, il y a une volonté d'accrocher le réel du Brésil et de saisir la "générosité" et la fougue des enfants des favelas... Là c'est plus l'absence de localisation qui renforce le "a quoi bon"...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 26 Nov 2008, 12:57 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 27636
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Oui c'est pas faux, la richesse du scénario donnait plus à voir et à ressentir la vie là bas alors que là c'est la guerre et rien d'autre. Mais je crois que Sauvaire avait envie de faire un film de genre en même temps qu'un film humanitaire et on se rend bien compte que ce sont deux choses incompatibles.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 07 Juin 2009, 03:40 
Hors ligne
Successful superfucker
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2006, 21:20
Messages: 8711
Puissante immersion dans une immédiateté toute documentaire dans un commado d'enfants soldats remarquables de vitalité et de dureté, auquel se greffe l'immanquable question d'une complaisance dans la violence entre victimes et bourreaux. Comme pour Polytechnique, je trouve va au-delà de l'image choc pour questionner la morale du spectateur face à la spirale de l'embrigadement, sans aucun effet de manichéisme. Sinon à quoi bon s'attaquer à un tel sujet?
4-5/6


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Sparrow (Johnny To - 2008)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Karloff

20

2558

07 Oct 2008, 14:54

Zad Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. L'expérience Blocher (Jean-Stéphane Bron - 2013)

DPSR

1

1107

05 Mar 2014, 21:08

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Cleveland contre Wall Street (Jean-Stéphane Bron - 2010)

DPSR

6

1471

30 Aoû 2010, 09:07

Qui-Gon Jinn Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Modern Love (Stéphane Kazandjian, 2008)

oeil-de-lynx

6

1366

22 Mar 2008, 00:36

The Xcapist Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Silence de Lorna (Jean-Pierre et Luc Dardenne - 2008)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Blissfully

44

4446

12 Oct 2008, 16:19

Zaphod Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les Femmes de l'ombre (Jean-Paul Salomé, 2008)

Film Freak

2

1503

08 Oct 2008, 13:02

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Fabrique des sentiments (Jean-Marc Moutout - 2008)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Karloff

16

2902

04 Fév 2013, 08:47

Mr Chow Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Vilaine (Jean-Patrick Benes, Allan Mauduit - 2008)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Blissfully

22

3026

18 Nov 2008, 20:26

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Voyage aux Pyrénées (Arnaud et Jean-Marie Larrieu - 2008)

Blissfully

5

1462

24 Juil 2008, 09:07

Zad Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Sans arme, ni haine, ni violence (Jean-Paul Rouve, 2008)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

jiko

15

2607

09 Avr 2012, 07:51

Tetsuo Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web