Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 23 Fév 2024, 20:31

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 24 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2
Auteur Message
MessagePosté: 03 Oct 2022, 23:06 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 35670
Localisation: Paris
Ce qui frappe c'est surtout la maestria de l'ensemble. Le film est un tel catalogue de techniques, de soin, de trouvailles. Il y a un côté fétichiste parfaitement reconstitué (et qui a du sens) mais il y a aussi de vrais et sacrés plans.

Cependant, si j'ai pu être client des films par exemple de Stone qui eux aussi pouvaient mêler les formats de tournage, la couleur et le N&B, conjuguer bizarrement les perspectives, etc., j'y trouvais davantage de sincérité que chez ce Dominik quand même exagérément poseur. Bon, vu le talent du gars et le travail qu'il y met, il peut se le permettre, mais quand même. Y a des petites fioritures de ci de là qui servent pas à grand chose et me sortent régulièrement de ce film pourtant assez envoûtant: au pif le lit qui devient les chutes du Niagara, l'iris sur la mère à l'asile qui cède la place à un zoom dans l'iris (why?). Et puis le mauvais goût de certains moments, genre gerbe sur l'objectif de la caméra...

Cependant, le film a quand même du fond (même si inventé) et de la densité, y a des choses à se mettre sous la dent. Ana de Armas a beau parfaitement incarner Norma/Marilyn dans son côté candide et évanescent, elle existe néanmoins en tant qu'être humain, et ça m'a donné envie d'en savoir plus sur elle.

Bref, assez impressionné même si dubitatif par endroits.

_________________
Liam Engle: réalisateur et scénariste
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Oct 2022, 23:17 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2008, 19:19
Messages: 9561
Localisation: Ile-de-France
Qui-Gon Jinn a écrit:
Et puis le mauvais goût de certains moments, genre gerbe sur l'objectif de la caméra...


C'est marrant, précisément à cet endroit je me suis forcé à essayer de voir au-delà de la vulgarité de ce plan et je me suis rendu compte que ça symbolisait quand même le projet du film: l'image a tellement abîmé la vie intérieure de Marylin qu'il est de bonne guerre que dans un film exposant toutes ces saletés de l'industrie, Marylin abîme à son tour la caméra.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Oct 2022, 23:37 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2008, 02:29
Messages: 13199
Baptiste a écrit:
C'est marrant, précisément à cet endroit je me suis forcé à essayer de voir au-delà de la vulgarité de ce plan et je me suis rendu compte que ça symbolisait quand même le projet du film: l'image a tellement abîmé la vie intérieure de Marylin qu'il est de bonne guerre que dans un film exposant toutes ces saletés de l'industrie, Marylin abîme à son tour la caméra.

C’est marrant parce que moi à ce moment-là je me suis dit « tiens, Dominik nous offre le point de vue de la cuvette des toilettes après celui du vagin de Marilyn », projet du film ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Oct 2022, 09:16 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 27578
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Je partais confiant et j'ai quasiment détesté. Quand même difficile de pas voir le film d'un connard content de lui qui passe trois heures à traîner son personnage dans la boue et à le malmener dans tous les sens. Faire de Marylin une espèce de pantin sans volonté propre, une (et je vais le mettre en majuscule parce que c'est semble-t-il l'unique problématique du film) VICTIME absolue que ce soit de la maladie mentale de sa mère, de l'absence de son père (paye tes daddy issues), des hommes qui violent, qui la veulent comme un vulgaire morceau de viande, qui la droguent etc... Quelle image dégueulasse il renvoie d'elle-même, un petit animal fragile et mentalement instable qui passe trois heures les larmes au bord des paupières. Vraiment il y a des scènes "choc bourgeois" que je trouve totalement hors sujet, ridicules de prétention puérile, notamment cette fameuse fellation de Kennedy (et l'éjaculation avec le Washington Monument à la télé, waouh gros cerveau).

Non vraiment beaucoup de mal avec le projet même du film qui gueule tellement fort qu'il n'est pas un biopic qu'il finit par être souvent inaudible. Après je lui reconnais une vraie proposition esthétique qui tient miraculeusement sur quasiment trois heures, où il n'y a quasiment pas une seule scène posée de dialogues mais juste un enchaînement cauchemardesque d'images en tout format, toutes couleurs, comme le traumatisme d'une icône et donc d'une femme totalement détruite par l'image. Mais Dominik est dans une situation inextricable où il participe de fait à cette destruction. Surtout que comme d'autres je ne comprends pas pourquoi fictionnaliser la vie d'une célébrité, surtout comme ça. Ne peut-on pas la laisser tranquille ? Ne peut-on pas éviter que le grand public pense que tout ce qui se passe à l'écran est véritablement arrivé ? Que Marilyn Monroe n'a pas été qu'une femme mentalement malade qui n'a jamais été heureuse et qui a passé sa vie à chercher son père dans les hommes de sa vie (elle appelle ses amants daddy, psychologie de comptoir...) ?

Alors par moments ça fonctionne, Ana de Armas est tellement fragile, tellement affaiblie que tu ne peux que ressentir une immense empathie (et c'est une sacrée performance même si toujours sur la même note), notamment dans son désir de maternité (même si là encore c'est d'une maladresse...). Par blocs le film est impressionnant je ne peux pas le nier, il m'a emporté parfois comme quand elle fuit la table d'avortement et se retrouve dans sa maison d'enfance enflammée, il y a une ampleur, une folie bouleversante vraiment contagieuse. Mais le projet est trop désagréable dans son ensemble pour que ça le sauve. C'est pas aidé il faut le dire par les interviews catastrophiques de Dominik qui a l'air aussi con que son film.

1/6

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Oct 2022, 09:44 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2008, 19:19
Messages: 9561
Localisation: Ile-de-France
L'angle choisi par le cinéaste suit aussi en bonne partie celui du bouquin (que je n'ai pas lu mais dont ma mère m'a fait un compte-rendu). Que Marylin ait été une victime, c'est justement la thèse, de montrer le système médiatique et industriel dans lequel elle était prise, et combinée à une histoire familiale horrible, ça mène au suicide. Parce que bon, à la fin elle se suicide quand même, on n'est pas vraiment dans la success story. Or c'est celle-ci qui est souvent plus connue par le grand public, qui s'étonne de l'ultime acte de cette vie au regard du reste.

Je comprends qu'on puisse reprocher au film de tout voir selon le prisme du suicide final. Mais au moins on a un discours fort (et à plusieurs reprises, je le répète, servi par des effets pas toujours élégants).


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Oct 2022, 09:53 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 27578
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Oui mais on s'en fiche du bouquin et même du propos à la base, parce qu'au centre, dans chaque plan du film ou presque il y a l'image d'un être humain qui a réellement existé, là où j'ai plutôt vu un pantin pathétique (pas dans le sens péjoratif du mot mais bien qui inspire une pitié constante). Vraiment je pensais pas être de ce côté là de la critique sur le film mais à plusieurs reprises j'ai littéralement eu envie de dire au réalisateur et aux producteurs "putain mais laissez là tranquille quoi. Arrêtez de l'utiliser pour votre petite démonstration un peu démago sur la célébrité et l'exploitation des femmes dans l'industrie du divertissement".

J'ai vu passer l'avis de Paul Schrader ce matin et je suis globalement d'accord avec lui :

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Oct 2022, 10:20 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2008, 19:19
Messages: 9561
Localisation: Ile-de-France
Il dit aussi passage "great film"... Bon je me retrouve à défendre le film mais c'est un 3,5/6 chez moi.

Je comprends pas bien le "laissez-là tranquille", une nouvelle version de "leave Britney alone?". MM a pour elle sa postérité, son immense célébrité, je crois pas que ce soit quelqu'un qu'il faille spécialement "épargner", soixante ans après sa mort.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Oct 2022, 10:26 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 27578
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Parce que la tentative de meurtre de sa mère n'est pas vraie, parce que le viol du producteur n'est pas vrai, parce que la scène avec Kennedy n'est pas vraie etc... Parce que Marylin Monroe était plus que la somme des horreurs qu'elle a vécue. Pour comparer à des biopics récents, Larrain avec Jackie et Spencer réussit totalement ce que rate Dominik. Parler des personnages et de leur environnement sans jamais les mépriser ou les traîner plus bas que terre.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Oct 2022, 12:13 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 84871
Localisation: Fortress of Writing
Baptiste a écrit:
Il dit aussi passage "great film"... Bon je me retrouve à défendre le film mais c'est un 3,5/6 chez moi.

Je comprends pas bien le "laissez-là tranquille", une nouvelle version de "leave Britney alone?". MM a pour elle sa postérité, son immense célébrité, je crois pas que ce soit quelqu'un qu'il faille spécialement "épargner", soixante ans après sa mort.

Oui ça m'échappe complètement aussi.

_________________
UBERLINKS toujours dispo sur OCS et MyCanal!
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 24 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Chopper (Andrew Dominik, 2000)

Le Pingouin

8

1835

31 Mai 2020, 17:12

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. One More time with Feeling (Andrew Dominik - 2016)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Cooper

25

2759

09 Sep 2016, 15:47

Cooper Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Cogan, la Mort en Douce (Andrew Dominik - 2012)

Art Core

13

2202

18 Déc 2012, 23:51

Abyssin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Assassination of Jesse James by the Coward Robert Ford (Andrew Dominik - 2007)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 9, 10, 11 ]

Karloff

157

13356

08 Mai 2010, 22:34

Vintage Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Nuit du 12 (Dominik Moll - 2022)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Qui-Gon Jinn

34

6577

23 Fév 2024, 04:32

CryptoCurrencyTit Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les Amours d'une blonde (Miloš Forman - 1965)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Tom

40

3829

23 Aoû 2021, 07:23

eftcuoly Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Super Blonde (Fred Wolf - 2008)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Blissfully

15

2465

13 Oct 2008, 00:33

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Atomic Blonde (David Leitch, 2017)

Film Freak

4

1755

26 Déc 2019, 23:19

deudtens Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Blonde de Pékin (Nicolas Gessner, 1967)

Mr Chow

3

1578

26 Fév 2013, 10:25

Abyssin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Singularités d'une jeune fille blonde (M. Oliveira - 2009)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Blissfully

34

3927

05 Nov 2009, 19:19

the black addiction Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web