Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 19 Aoû 2018, 14:52

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: 29 Déc 2017, 01:39 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72065
Localisation: Fortress of Writing
J'avais été agréablement surpris par le relativement hypé Tangerine et sa folle énergie transcendant l'anecdote du "film tourné à l'iPhone" pour une proposition plutôt originale avec pour protagonistes deux transexuelles.

L'accueil critique de celui-ci était encore plus dithyrambiques et j'ai du mal à saisir ce qui justifie l'engouement pour ce qui débute comme une chronique assez mignonne, parce que souvent vue du point de vue de garnements attachants, mais overstays son welcome de ouf et s'avère au bout du compte un film indépendant sur les galères de pauvres white trash comme j'ai l'impression d'en avoir déjà vu mille.

La toute fin est jolie mais l'ensemble m'a paru être une régression très conventionnelle après Tangerine.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 29 Déc 2017, 09:43 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2008, 02:29
Messages: 4639
Film Freak a écrit:
La toute fin est jolie mais l'ensemble m'a paru être une régression très conventionnelle après Tangerine.

Pourtant, dans le genre "comment bien appuyer la métaphore faute de pouvoir conclure", ça se pose là.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 29 Déc 2017, 09:45 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 24646
Localisation: Paris
L’avis de Freak confirme mes craintes. En plus je sens une tentative de cultification de la gamine en mode "une nouvelle Hushpuppy" (au passage: Benh Zeitlin, le réalisateur oublié).

_________________
Ma série télé sur la rivalité Jacques Chirac/Edouard Balladur !
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 29 Déc 2017, 18:19 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Mar 2007, 08:23
Messages: 897
J'ai surtout regretté certaines longueurs, mais les acteurs sont très bons (même les gamins, ce qui est quand même rare) et le réal parvient à ne pas juger ses personnages sans non plus botter en touche sur leurs travers. C'est typiquement le genre de film qui peut laisser froid ou saisir dès le départ par sa violence sous-jacente (et parfois bien réelle). Willen Dafoe est top. En fait je ne sais pas trop comment faire mieux avec un scénario comme celui-ci, après il est permis de penser que le scénario ne vaut pas un film. Sur la toute fin,
j'aurais préféré qu'il s'arrête sur le plan de la gamine qui chiale pour la première fois, comme une gamine qu'elle est, ce qu'on avait un peu oublié. Sa pote qui l'embarque chez Mickey, ça stabilote un peu le bouzin de manière pas très utile.

4.5/6


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Déc 2017, 15:14 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Déc 2015, 16:00
Messages: 1170
boultan a écrit:
C'est typiquement le genre de film qui peut laisser froid ou saisir dès le départ par sa violence sous-jacente (et parfois bien réelle)
Je n'ai pas vu son film précédent, la bande annonce de celui-ci ne m'avait pas spécialement accrochée, et j'ai bien cru que j'allais détester The Florida Project après une intro repoussoir où je n'avais qu'une envie, baffer ces sales gosses. Mais j'ai trouvé le film très malin, comme tu le dis il ne juge jamais, ne s'apitoie pas pas plus qu'il ne dédouane quiconque de ses responsabilités. Il joue aussi très bien du contraste entre le soleil floridien, cet hôtel à la périphérie de Disneyland tout en couleur éclatante, sa piscine où on peut aller plonger en pleine nuit, et le quotidien de ces paumés dont les gosses sont laissés en liberté à accumuler les conneries. Par ailleurs je ne vois aucune faute de goûts dans ce que Baker met en scène (hormis une peut-être, la seule scène que je n'aime pas avec le vieux pédophile), ne serait-ce que les séquences de passes de sa mère ce sont des scènes très intelligemment filmées, tout en retenue, ça n'a l'air de rien mais ce sont des idées vraiment géniales qu'ils distillent comme cela sur toute la longueur du film. Et j'abonde également sur la performance de Dafoe, l'air de rien il tient son motel comme il tient son rôle, sans faire de vague, tout en intériorité, il est vraiment excellent.

boultan a écrit:
Sur la toute fin,
j'aurais préféré qu'il s'arrête sur le plan de la gamine qui chiale pour la première fois, comme une gamine qu'elle est, ce qu'on avait un peu oublié. Sa pote qui l'embarque chez Mickey, ça stabilote un peu le bouzin de manière pas très utile.
Ça ne serait pas la même fin. Finir sur le fait de la voir pleurer (scène par ailleurs nécessaire afin de voir cette gamine être enfin une enfant, même si les scènes dans la baignoire tiennent également de cela) signifierait un renoncement. Avec cette course vers Disneyland elle refuse justement de renoncer à ce que sa mère lui a inculqué (en mal ou en bien), un doigt d'honneur à sa manière.

4.5/6


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Jan 2018, 10:09 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18490
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Plutôt déçu. J'aime pourtant les chroniques enfantines je trouve même que ça peut donner de grands chefs d'oeuvre (Cria Cuervos), cependant là ça n'a pas totalement pris tout simplement parce que le film manque de vision globale. On enchaîne les séquences un peu en mode random avec des trucs réussis, une vraie fraîcheur, une sensibilité qui fait mouche, une énergie émouvante (cette nouvelle amie) mais d'autres moments relous ou un peu hors-sujet dont on se demande l'utilité (le truc avec le pédo, Willem Dafoe qui déplace des meubles avec son fils). Le basculement de l'insouciance estivale vers la cruauté de la misère est pas mal (ces scènes dans le bain dont on comprend plus tard le hors-champ) mais ça reste trop dilué rythmiquement pour vraiment bouleverser ou interpeller. Quant à la toute fin si j'aime l'idée j'ai détesté sa mise en scène
cette rupture super moche dans le montage avec le changement de format de tournage (tourné à l'iPhone comme son précédent non ?) et surtout la musique horrible j'ai pas compris.
Un peu l'impression d'avoir assisté à un American Honey soft et beaucoup moins fort. Et pas trop aimé le rôle fadasse de Dafoe dont on a le sentiment à un moment qu'il va s'épaissir (on devine des problèmes de famille de son côté) et finalement non. Mec overcasté pou rien.
Finalement je me suis dit que j'aimerais bien voir un documentaire sur ces motels en bordure de Disneyland où on vivote en attendant mieux. Bref le buzz immérité de cette fin d'année (et ça marche en salles hier séance complète au Cinéma des Cinéastes, j'ai du me rabattre sur le Louxor lui aussi quasiment complet).

3/6

_________________
CroqAnimement votre


Dernière édition par Art Core le 02 Jan 2018, 10:17, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Jan 2018, 10:15 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Déc 2015, 16:00
Messages: 1170
Art Core a écrit:
cette rupture super moche dans le montage avec le changement de format de tournage (tourné à l'iPhone comme son précédent non ?
Avec une gopro et sans autorisation


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Jan 2018, 10:18 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18490
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Oui c'est ce que je me suis dit.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Jan 2018, 10:25 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Déc 2015, 16:00
Messages: 1170
Art Core a écrit:
(et ça marche en salles hier séance complète au Cinéma des Cinéastes, j'ai du me rabattre sur le Louxor lui aussi quasiment complet)
J'avais pas vu ce détail, ça m'étonne que tu privilégies le premier (salles vétustes) au 2nd (où j'essaie d'aller le plus souvent possible, belles salles rarement pleine)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Jan 2018, 10:30 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18490
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
J'aime beaucoup le Cinéma des Cinéastes et je crois que les salles ont été refaites récemment (en tout cas la grande salle est excellente). Le Louxor c'est un beau ciné mais la grande salle a un écran de merde et la petite est pas terrible. Mais je vais plus au premier simplement parce qu'il est à 15mn de chez moi.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Jan 2018, 10:33 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Déc 2015, 16:00
Messages: 1170
Art Core a écrit:
J'aime beaucoup le Cinéma des Cinéastes et je crois que les salles ont été refaites récemment (en tout cas la grande salle est excellente).
Faudrait que je lui redonne sa chance alors, les dernières fois où j'y suis allé c'était dans les salles 2 ou 3 et elles étaient bien pourries.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 31 Jan 2018, 15:16 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 18444
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Je rejoins Art core.
Un peu déçu aussi, pas vraiment par rapport à l'OVNI assez dingue qu'était Tangerine, mais par rapport à la hype et les dithyrambes de la presse..
J'ai moi aussi beaucoup pensé à American Honey, en moins emballant, en moins touchant, en moins gracieux, bref en moins fort. Pourtant le film est pas dégueu, sa mise en scène naturaliste est assez réussie, les acteurs sont assez irréprochables (même si Moonee est non stop dans le même registre), d'ailleurs Dafoe reste un acteur passionnant à regarder, il est juste parfait. Le hic c'est que, malgré quelques belles idées de mise en scène ou de narration/montage, je n'ai jamais vraiment été transporté.. Ca met un peu trois plombes à décoller, c'est limite boring par moments, et quand dans la dernière demi-heure les arcs narratifs sont au bord du climax, j'ai eu le sentiment de ne pas m'être assez attaché aux personnages et d'avoir raté le train émotionnel, notamment sur ce fameux plan à la fin
de la fille qui craque enfin
, plan qui d'habitude devrait ouvrir les vannes chez moi
#Eté 93
. Pas non plus fan de l'ultime séquence, moins par sa rupture esthétique que par son gros surlignage de ce qu'on a compris en long et en large durant tout le film..

Bref. Je suis content de l'avoir vu et j'y vois vraiment des qualités, mais ça me semble quand même surcoté, en tout cas pas aussi abouti qu'il aurait pu être.

3,5/6

EDIT: j'ai du mal à piger le titre, on dirait un titre de travail du scénario v1...

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 04 Juin 2018, 22:23 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20731
J'avais beaucoup aimé Tangerine, surtout dans le contexte du Festival de Deauville où les célèbres mamies normandes manquaient de s'évanouir à chaque passe... On retrouve ici le même regard bienveillant de Sean Baker pour les marginaux, même si le film est peut-être un moins "libre". Je trouve la première partie bien meilleure, quand il filme juste la vie des enfants et cette communauté qui survit à l'ombre du rêve américain. La suite est plus appuyée. Sinon le (presque) dernier plan m'a grave rappelé Capharnaüm de Nadine Labaki.

4/6

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Tangerine (Sean Baker, 2015)

Film Freak

8

539

01 Fév 2016, 22:54

Jerónimo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Panic sur Florida Beach (Joe Dante, 1993)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Mr Chow

21

1000

09 Avr 2015, 12:48

Nada Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Project Almanac (Dean Israelite, 2014)

Film Freak

5

580

21 Mai 2015, 23:27

Kost Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. My Movie Project (Farrelly, Ratner, Gunn, etc. 2013)

Film Freak

1

729

25 Mai 2013, 15:10

Mathilde Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Malédiction finale (Graham Baker - 1981)

Blissfully

1

526

11 Nov 2006, 18:34

mannhunter Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Légende des 7 Vampires d'Or (Roy Ward Baker, 1974)

Neville

2

527

29 Déc 2007, 17:44

rotary [Bot] Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Jack L'éventreur (Robert S. Baker & Monty Berman, 19

Cosmo

0

482

23 Avr 2007, 14:55

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Following Sean (Ralph Arlyck - 2005)

Blissfully

7

627

09 Nov 2005, 16:58

juLILO Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Vendredi 13 (Sean S. Cunningham - 1980)

Blissfully

14

925

27 Oct 2006, 21:38

Tomak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Cashback (Sean Ellis - 2007)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4 ]

Agent X

51

1603

24 Fév 2007, 15:25

Jericho Cane Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web