Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 15 Nov 2018, 05:32

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 56 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 22 Nov 2007, 09:43 
Hors ligne
Successful superfucker
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2006, 21:20
Messages: 8810
L'histoire vraie d'un pilote de l'armée américaine, germano-américain, capturé au Laos durant la Guerre du Vietnam et qui organise une fuite.

Image

Bon j'y allais un peu à reculons, je trouvais la ba trop carrée et je me disais qu'il devait bien y avoir une bonne raison pour que le film ne trouve pas acquéreur sur le sol français, alors qu'ici il est distribué par Pathé. Au final c'est totalement AHURISSANT que ce film ne soit pas encore daté, tant il annonce le grand retour de Herzog à son plus haut niveau. D'ailleurs dans le mag ciné Filmink, je le cite: "I bet Australians will like this movie. Australian people survive on a brutal terrain and fight against the elements all the time. It's not like when I try to sell this to the French - no, I think the Australians will get it".

Epoustouflant film d'instinct de survie mogariesque, d'une richesse thématique inépuisable, d'une imprévisibilité Aguirresque dans la manière de filmer la captivité au beau milieu de la jungle et d'éléments déchaînés, qui refuse le spectaculaire préfabriqué facile et clinquant (ça commence avec des images d'archives de bombardement embarqué depuis un avion et putain ça en jette), particulièrement bien accompagné musicalement, Rescue dawn ne serait rien sans la performance du meilleur acteur physique de sa génération, Christian Bale, accompagné de Steve Zahn, qui donne le meilleur de lui dans la maigreur, la fatigue, l'épuisement, la folie et la délivrance.

Si j'avais un reproche et un seul à faire au niveau de la production, ce serait de bassiner dès le départ avec son panneau basé sur des faits réels qui t'indique cash qu'il faut bien y avoir eu quelqu'un pour raconter cette histoire à un moment ou à un autre. Autrement, mesdames et messieurs, ceci est un grand film.

6/6


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 22 Nov 2007, 10:07 
Du pur Herzog, quoi.

C'est sorti en DVD?


Haut
  
 
MessagePosté: 22 Nov 2007, 10:17 
Hors ligne
Successful superfucker
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2006, 21:20
Messages: 8810
Jericho Cane a écrit:
Du pur Herzog, quoi.

C'est sorti en DVD?


A mon avis pas de zone 1 avant début 2008


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 22 Nov 2007, 10:23 
Pour info, il y a un coffret 6 dvd comportant tous ses documentaires et courts métrages qui devrait bientôt sortir :
http://www.wernerherzog.com/main/index.htm

Bonne occasion de compléter sa filmo après les deux indispensables coffrets Opening.


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 22 Nov 2007, 10:24 
Hors ligne
Successful superfucker
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2006, 21:20
Messages: 8810
Sinon je serai bien curieux de savoir si la scène où Bale a le corps recouvert de sangsues est truquée. Je parie que non.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 22 Nov 2007, 10:33 
DPSR a écrit:
Sinon je serai bien curieux de savoir si la scène où Bale a le corps recouvert de sangsues est truquée. Je parie que non.

Je sais pas, mais il y a ça :

- Steve Zahn lost 40 pounds for his role.
- Jeremy Davies lost 33 pounds for his role.
- Christian Bale lost 55 pounds for his role.
- Stuntman Chris Carnel burnt his face in a scene depicting Dengler's plane crash.
- According to Steve Zahn, there were no trailers for the cast and crew on set.


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 22 Nov 2007, 10:54 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 18550
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Je prie pour qu'il sorte ici. Ton avis fait plaisir DPSR.

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 22 Nov 2007, 11:39 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Aoû 2005, 22:00
Messages: 977
Jericho Cane a écrit:
C'est sorti en DVD?


En Zone 1,selon le dernier Mad Movies.

Le film passera sur Canal + bientôt,dans le cadre de leurs "avant-premières"... :roll:

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 22 Nov 2007, 11:48 
Hors ligne
Successful superfucker
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2006, 21:20
Messages: 8810
Citation:
En Zone 1,selon le dernier Mad Movies.


Ah bah oui tiens, c est sorti avant hier.

Citation:
Le film passera sur Canal + bientôt,dans le cadre de leurs "avant-premières"... :roll:


et ca passera le premier semestre 2008. Merci Canal.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 24 Nov 2007, 16:00 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Aoû 2005, 23:40
Messages: 16675
Localisation: Lyon
Superbe film.

Le seul regret, c'est d'avoir lu le pitch avant la vision : comme ca a déjà été dit pour le carton au début du film, ca spoilerise a fond sur qui va s'en sortir et qui va y rester.

Ce qui m'a le plus surpris, c'est la façon dont c'est filmé : c'est quasi documentaire dans le style, il n'y a aucun effet d'esbrouffe, pas de tremblement volontaire de la camera, l'action est très claire, on se repère très bien dans l'espace. Ne connaissant pas les précédentes oeuvres du realisateur, je m'attendais a de la caméra à l'épaule bateau "qui fait vrai mais en fait non", et puis au final, ça n'a rien à voir, le tout est très fluide, il y a meme des plans de grue, et pourtant, on est toujours à fond dedans, on s'y croit. Et tout celà est renforcé par le fait que l'on suit le film selon vraiment qu'un seul point de vue, celui de Bale.

Ca implique des scènes ou des sous intrigues qui finissent en queue de poisson. Que deviennent les autres évadés ? et Jumbo ? On en a aucune foutue idée et c'est ça qui est bon. D'accord, c'est une qualité surement provoquée "involontairement" par le fait que de toute façon, le seul témoin encore vivant de cette histoire n'en sait pas plus, mais quand meme !


Ca fait plaisir de voir un film devant lequel on ressent vraiment la peur et l'excitation des personnages.

Je me souviens en particulier de Bale tout foufou quand il s'apprete à sortir de sa cabane pour l'évasion, et de Zahn qui dégueule au moment critique.


A part ça, c'est clair que les images d'archive de l'intro sont impressionantes. Un petit bémol cependant pour une scène à effets numériques au début qui sont vraiments pas top. On sent le petit budget. Ca n'enleve absolument rien à la qualité du film, mais ça nous en sort pendant quelques secondes. Et puis ça plus le style de mise en scène, je suis sur que c'est le genre de raisons à la con pour lesquelles ça n'a pas été encore prévu en France.

_________________
Hashtag Chaton
Dragon Boules


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 16 Déc 2007, 13:16 
Hors ligne
Memorabilia
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Sep 2005, 14:15
Messages: 3378
Localisation: OUTATIME
je confirme les avis susdéposés.
très beau film, sorte d'antithèse de rambo 2 où le héros préfère jeter ses flingues plutôt que de s'en servir. où herzog préfère ne pas se servir d'effets "modernes" de mise en scène, comme souligné par deudtens.
la scène des sensues (passage obligé) a l'air très vraie en tout cas.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 07 Jan 2008, 12:23 
Hors ligne
Serial Modo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 17:02
Messages: 16843
Localisation: en cours...
Film très intéressant, je trouve, même si je suis pas aussi à fond que vous.
Intéressant dans ce que l'écriture semble devoir aux séries US (centrage sur les personnages, ellipses rondement menées, relance régulière des objectifs : storytelling très appliqué, donc -- ça aurait d'ailleurs fait une série d'enfer), et un peu la réa aussi (efficace et un peu anonyme, au détail près de ce choix étonnant -- assez télé aussi en fait -- mais intéressant d'une photo très lumineuse).

Bon, disons que cette efficacité me plaît et m'accroche, mais me fait pas non plus hurler au génie. C'est quand même du très classique, du très balisé. Je ressens un peu la même chose que sur Seul au monde, en fait : un début un peu poussif
(je veux dire : après les images d'archives... les scènes à la abse craignent un peu et je trouve le crash complètement cheap)
, un coeur vraiment accrocheur (décidément, le cinéma est le médium idéal pour mettre en scène les thématiques de survie)... et hélas une fin assez pourrie...
Non que le happy end de l'aventure dans la jungle me gêne, d'autant qu'il est tout relatif (la mort de Zahn, c'est quelque chose). C'est l'épilogue complètement con qui m'emmerde vraiment. Heureusement, il est très bref.

Bon, et puis quelques petites choses pas toujours subtiles (les Laotiens sont vraiment des sauvages, fous et sanguinaires... sauf les enfants et les nains... hum...) et un dernier truc : la manière dont on bazarde les personnages une fois que la troupe s'est séparée. Déjà, j'ai pas très bien pigé pourquoi ils se séparent. Ensuite, ça rend certains personnages secondaires complètement utilitaires (là aussi on en revient à une écriture très série TV, où chaque perso aura son utilité spécifique) -- e tpuisqu'on est surtout dans du pur storytelling, c'est un peu frustrant de ne pas avoir le classique carton nous informant de la destinée des types (bon, c'est vraiment du détail de mouche, mais voilà...).

_________________

*


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 07 Jan 2008, 13:38 
Hors ligne
Successful superfucker
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2006, 21:20
Messages: 8810
Moi je pense qu'il ne faut pas avoir honte du classicisme s'il n'est pas oeuvre de fainéantise. Et quand tu vois les parties dans la jungle, tu ne peux pas parler d'académique. C'est un peu comme Apocalypto ce sont des passages que t'as l'impression d'avoir déjà vu ailleurs (sauf peut-être la scène très réaliste des sangsues) et qui sont compilées, mais avec une vraie gestion du rythme et de la mise en scène derrière (ce que je trouve pas forcément chez Gibson)

En ce qui concerne la fin
Il ne faut pas avoir honte de la happy end quand elle est bien faite. Moi j'avais les larmes aux yeux parce que les retrouvailles avec son armada ne sont pas fortuites, tu as quand même une scène au début qui montre le lien fort de Bale avec son équipe quand il se balance des vannes lors de la présentation de l'objectif


Il ne faut pas faire du plombant pour être plombant.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 07 Jan 2008, 13:58 
Hors ligne
Serial Modo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 17:02
Messages: 16843
Localisation: en cours...
ah c'est pas la question du plombant :
j'ai rien contre le "happy end" (relatif), comme je te l'ai dit, j'avais même très envie qu'il s'en sorte, j'étais content -- mais je le trouve tout pourri, moi cet épilogue, avec le pauvre stratagème du chariot, etc. Pas du tout ému pour ma part, un peu embarrassé en fait...


Mais effectivement, la partie centrale est chouette. Voire très chouette. De là à grimper à 6/6 je trouve ça abusé, mais c'est que mon avis (tiens j'ai pas mis de note depuis longtemps... disons 4)

_________________

*


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 07 Jan 2008, 14:00 
Hors ligne
Successful superfucker
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2006, 21:20
Messages: 8810
Et bien dans la vie il faut abuser et tu ne feras pas sombrer ce topic dans la déception douce-amère relative je ne te le permettrai pas. Tiens-le toi pour dit!


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 56 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. My son, my son, what have ye done? (Werner Herzog - 2009)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

DPSR

15

1487

21 Jan 2015, 10:28

Mickey Willis Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Grizzly man (Werner Herzog, 2005)

Blissfully

9

1219

08 Nov 2008, 23:00

deudtens Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Into the abyss (Werner Herzog - 2011)

DPSR

1

762

08 Nov 2012, 22:22

Tom Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Woyzeck (Werner Herzog - 1979)

Slacker

1

349

13 Avr 2016, 03:31

Mickey Willis Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Death for five voices (Werner Herzog - 1995)

oncletom

4

607

11 Fév 2008, 23:37

DPSR Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Lektionen inf Finsternis (Werner Herzog - 1992)

oncletom

7

684

29 Juin 2011, 21:20

Tom Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Encounters at the End of the World (Werner Herzog - 2007)

Qui-Gon Jinn

11

898

24 Fév 2009, 23:02

jiko Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Queen of the Desert (Werner Herzog - 2014)

Karloff

1

398

14 Fév 2015, 15:59

Caribou Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Salt & Fire (Werner Herzog, 2016)

Art Core

8

512

30 Nov 2016, 09:19

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Aguirre, la colère de Dieu (Werner Herzog - 1972)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 6, 7, 8 ]

Blissfully

118

5163

28 Juin 2011, 16:02

Mickey Willis Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web