Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 06 Juil 2022, 14:39

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 47 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Hanna (Joe Wright - 2011)
MessagePosté: 01 Juin 2011, 16:15 
Hors ligne
Successful superfucker
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2006, 21:20
Messages: 8712
Image

Hanna est une jeune adolescente de 14 ans de l'Europe de l'Est. Elle a été entraînée pour devenir une machine à tuer de sang froid. Mais Hanna découvre qu'une autre vie est possible lorsqu'elle rentre en contact avec une famille française, et surtout quand elle devient amie avec leur fille. Mais son père essaye de la ramener dans son monde. Elle découvre alors qu'elle a été élevée comme une tueuse dans un camp de prisonnier de la CIA. Hanna finit par lutter pour reconquérir sa liberté et une vie normale.

Délaissant la dramaturgie en costumes, Joe Wright revient après l'étincelant Atonement et la guimauve soloist dans un genre auquel on ne l'attendait pas, quelque part entre le thriller et le film de combat, avec la particularité de prendre une héroïne qui court à toute berzingue sur du Chemical Brothers, reléguant les gros bras de Bana au second plan. Très vite, le film séduit en abandonnant tout souci de crédibilité pour en faire une sorte de conte de fées grotesque entre l'Antarctique, le Maroc et Berlin, où Cate Blanchett sort littéralement de la gueule du loup, où Hanna se fait courser par une sorte de chapelier fou avec l'aide d'une cohorte de skinheads, plus quelques références explicites aux contes de Grimm et à Bambi. Malgré tout, ces courses poursuites où tout le monde se rattrape d'un claquement de doigts finit par pêcher par l'absence de son scénario, mais rattrapées par l'énergie frénétique de son interprète, Saoirse Ronan, qui court dans des tubes, des tuyaux, des couloirs sous-terrains, se planque sous le lit, dans le coffre...
4/6


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Hanna (Joe Wright - 2011)
MessagePosté: 06 Juil 2011, 23:44 
Hors ligne
Departed
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2006, 12:37
Messages: 3866
Localisation: Hotel Yorba
Un abruti a écrit:
Hanna est une jeune adolescente de 14 ans de l'Europe de l'Est. Elle a été entraînée pour devenir une machine à tuer de sang froid. Mais Hanna découvre qu'une autre vie est possible lorsqu'elle rentre en contact avec une famille française, et surtout quand elle devient amie avec leur fille. Mais son père essaye de la ramener dans son monde. Elle découvre alors qu'elle a été élevée comme une tueuse dans un camp de prisonnier de la CIA. Hanna finit par lutter pour reconquérir sa liberté et une vie normale.


Je pense que la personne qui a été payée pour rédiger cette chose parle d'un autre film.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Hanna (Joe Wright - 2011)
MessagePosté: 07 Juil 2011, 17:48 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 79828
Localisation: Fortress of Writing
C'te déception.

Sur les sites US, le film se payait une bonne petite réputation de film d'action d'auteur, ce qui m'avait alléché, mais j'ai du mal à voir ce qu'il y a de foncièrement original - ou même juste réussi - dans ce thriller qui sous-exploite son allégorie "conte de fées" et son potentiel d'actionner épuré.

Le début, tout chelou, reste sans doute ce qu'il y a de plus intéressant...le mystère plane, le tandem père/fille est plutôt badass, mais y a déjà quelqu'un chose d'un peu chelou qui sent la pose et quand ça s'active enfin, on constate d'entrée de jeu que Wright ne sait pas mettre en scène l'action. Alors il opte pour un montage hypercut qui tend à l'expressionnisme, favorisant les effets de style à une véritable chorégraphie/découpage de l'action, ce qui paie parfois mais penche aussi parfois vers l'hystérie ado.

Mais ça c'est rien, là où j'ai vraiment décroché, c'est quand le film change de genre pendant ce qui m'a semblé être un temps interminable pour s'attarder sur "Boucle d'Or découvrant la vie", à base de de 5min de flamenco, parce que la musique c'est beau (Equilibrium est un summum de finesse à côté), de clichés de la famille, de confidences lesbo-BFF sous la couette, et de touches d'humour du style "et là Alice se sent menacé par la tentative de galoche d'un don juan à boucle d'oreille [pitié] et le tabasse" ou encore "j'ai chassé et depecé des écureuils pour le petit déjeûner pour vous, famille adoptive de campeurs".

Quand finalement, le récit se concentre à nouveau sur sa sous-intrigue bournienne, je pouvais difficilement ressentir quoi que ce soit pour cette gamine qui a décidé délibérément de lancer la sorcière à sa poursuite (chose INEXPLIQUEE dans le film) et qui finit à Berlin on ne sait comment vu qu'elle allait de l'Espagne à Lille ("on s'est perdu", justifie Olivia Williams, MAIS OUAIS) et chaque scène d'action s'avère plus décevante que la précédente, entre un travelling circulaire tout mou autour de Bana Vs. des blaireaux (les pires fileurs du monde) ou des corps-à-corps filmés de trop près, jusqu'au climax dans un décor qui a décidé de faire fi de toute subtilité (ouais la bouche du grand méchant loup).

On passera sur la révélation totalement bidon à laquelle nous prépare pourtant tout le film (digne d'un sous-film de SF des années 90), d'autant plus que la dernière scène, le dernier plan et la dernière réplique, prévisibles depuis la première scène du film, achèvent le ridicule d'un film qui se croit atypique parce qu'il fout des morceaux en sourdine des Chemical Brothers sur ses course-poursuite.

Joe, retourne aux mélos.

2/6

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Hanna (Joe Wright - 2011)
MessagePosté: 07 Juil 2011, 17:53 
Hors ligne
Putain, sérieux mec
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Juin 2009, 12:09
Messages: 5379
Si des gens vous parlent de Hanna comme un petit bijou de thriller qui sort des sentiers battus et qui choque tout en offrant de l'émotion, ne les croyez pas, ces gens sont des menteurs.

Partant d'un pitch ultra basique mais sympa, le film réussit à nous faire croire à un truc cool dans ses premières scènes, puis là, tout se casse la gueule, le rythme est nul, les enjeux le deviennent et le gros ventre mou du milieu en mode "Je découvre la vie et la chatte des femmes" est ultra soulant et relou. Je m'attendais que ce soit La Sirène Rouge en bien fait, en fait, c'est presque pire si on excepte comme je l'ai dit quelques scènes du début.

Bon, par contre, big-up à mon pote Eric Bana qui est bien trop rare dans les films.

2,5/6

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Hanna (Joe Wright - 2011)
MessagePosté: 07 Juil 2011, 18:20 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2008, 02:29
Messages: 10393
Film Freak a écrit:
qui finit à Berlin on ne sait comment vu qu'elle allait de l'Espagne à Lille ("on s'est perdu", justifie Olivia Williams, MAIS OUAIS)

Merci Studio Babelsberg.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Hanna (Joe Wright - 2011)
MessagePosté: 07 Juil 2011, 18:36 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 21004
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Argh, j'hésite... D'un côté je lis une bonne presse, de l'autre des avis mitigés... Je suis archi-fan d'Atonement mais Orgueil et Préjugés m'emmerde... La BA me laisse sceptique mais l'affiche m'intrigue.

Je sais pas.

D'abord Cars 2 et Harry Potter. Ouais!

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Hanna (Joe Wright - 2011)
MessagePosté: 07 Juil 2011, 21:24 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2008, 02:29
Messages: 10393
Film Freak a écrit:
de confidences lesbo-BFF sous la couette

Il y a une énorme faute de raccord dans cette scène : les deux filles sont filmées selon le même axe alors qu'elles se font face, tant et si bien qu'on a l'impression que l'une remplace l'autre dans le "contrechamp".


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Hanna (Joe Wright - 2011)
MessagePosté: 07 Juil 2011, 22:08 
Hors ligne
Time traveller's wife
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Juil 2005, 12:13
Messages: 1973
Localisation: Retired
Puck a écrit:
un petit bijou de thriller qui sort des sentiers battus et qui choque tout en offrant de l'émotion,

Non, ça c'était ce qu'on me disait pour Kick-Ass, ce dont Hanna est à peu près l'exact opposé... Je ne vois pas où ça "choque" ni où c'est même dans les intentions.

Effectivement c'est l'histoire d'une adolescente qui a été élevée toute sa vie pour tuer (c'est ça le choquant ? bof), et qui débarque dans le monde sans jamais l'avoir connu. Alors forcément, le contact avec ce monde, ben, ça fait partie du sujet.
Je trouve que c'est avant tout un film d'action, certes avec une nana comme premier rôle, mais quand même, sisi, ça marche. Que le film s'attarde sur les "à-côtés" (sa découverte du monde, donc, du soleil sur sa peau, du vent dans ses cheveux, des sons qui l'entourent) me semble la moindre des choses avec un sujet pareil. Et c'est évidemment en ça que ça se distingue. C'est sûr que si on ne le reçoit que comme "la meuf, là, elle découvre la vie", fatalement, c'est limité.
Quant au rythme du film je le trouve, moi, excellent. Non seulement son rythme interne et global, mais surtout le rythme de chaque scène ; il ne s'agit pas juste de dire "Hey moi j'ai les Chemical Brothers", non, il en fait un truc, de sa BO, il la fond avec tout, image et bruitages, le travail sur le son et la musique est tout simplement brillant, tout en étant discret (ce qui n'était pas forcément le cas sur Atonement, qui était plus "tape à l’œil".)
Le film fourmille de petits détails de jeu super bien vus
(la vieille qui sait qu'elle va se faire buter mais qui prend quand même soin de ramasser des miettes sur son coin de table)
, plein de choses qui sortent du film d'action calibré, plein de choses qui se passent en-dehors du cœur du truc et qui en même temps l'enrichissent.
Après ça ne veut pas dire que la partie action est à la ramasse : même si à un moment ça enchaîne un peu trop les scènes de poursuites, certaines sont vraiment virtuoses (celle sur le port parmi les containers en particulier, grâce au travail sonore et musical aussi).
Et puis, quoi, pas un mot sur ce casting de folie ? La classe de Cate Blanchett, en toutes circonstances, qui arrive à être sexy dans un rôle pareil ? Le passage sympa d'Olivia Williams et de Jason Flemyng (qui eux sont vraiment trop rares) ? Et, bordel, la présence tellement unique de Saoirse Ronan, qui est évidemment l'intérêt premier du film, parce que c'est pas une minette à deux balles, parce qu'elle est bizarre, avec son look d'albinos, mais au moins elle fascine...
Je trouve aussi un peu étrange votre fixation sur le bisou avec la copine (un jour il faudra qu'on vous explique ce que c'est que d'être lesbienne, parce que c'est pas trop ça en fait - je sais que vous dites ça au 2ème degré mais c'est quand même étrange). D'ailleurs dans la scène avec le mec, je ne la perçois par comme "menacée". Elle est d'abord curieuse, dans sa démarche de "découverte tous azimuts", et elle s'apprête à faire ce qu'il "faut", et puis en s'approchant, ben, pas envie, c'est tout. Quant à la réaction qui suit, bon, je ne suis pas fan, je ne trouve pas ça super bien écrit, mais c'est juste une sorte de réaction-réflexe, je crois que ça ne va pas plus loin. C'est sûr que ça fait marrer les débiles de la salle. Et avec la copine, ça me semble pour le coup assez "naturel" (elle n'a pas connu sa mère, n'a quasiment jamais connu de présence féminine, et est à un âge où à peu près toutes les filles se sentent plus proches de leurs congénères que du sexe opposé...)

Le film n'est pas exempt de défauts, attention, (invraisemblances, trous dans l'intrigue...) mais franchement ça vaut mille Orgueils et Préjugés, film merdique s'il en est, avec des pauvres filles qui gloussent comme des connes et Keira LaMoue qui ne sait pas jouer et qui ne dégagera jamais grand-chose, la pauvre.
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Hanna (Joe Wright - 2011)
MessagePosté: 07 Juil 2011, 23:04 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Aoû 2005, 21:23
Messages: 3199
Stella a écrit:
Image

Hey, ça me manquait, ça ! :D


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Hanna (Joe Wright - 2011)
MessagePosté: 07 Juil 2011, 23:58 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2008, 00:06
Messages: 5417
C'est vrai que c'est cool.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Hanna (Joe Wright - 2011)
MessagePosté: 08 Juil 2011, 00:50 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 79828
Localisation: Fortress of Writing
Stella a écrit:
Effectivement c'est l'histoire d'une adolescente qui a été élevée toute sa vie pour tuer (c'est ça le choquant ? bof), et qui débarque dans le monde sans jamais l'avoir connu. Alors forcément, le contact avec ce monde, ben, ça fait partie du sujet.

Le côté niais, ça en fait pas forcément partie par contre...

Citation:
Je trouve que c'est avant tout un film d'action, certes avec une nana comme premier rôle, mais quand même, sisi, ça marche. Que le film s'attarde sur les "à-côtés" (sa découverte du monde, donc, du soleil sur sa peau, du vent dans ses cheveux, des sons qui l'entourent) me semble la moindre des choses avec un sujet pareil. Et c'est évidemment en ça que ça se distingue. C'est sûr que si on ne le reçoit que comme "la meuf, là, elle découvre la vie", fatalement, c'est limité.

C'est le traitement qui est limité. Le moment "j'épie depuis mon carton la famille de Little Miss Sunshine dans son camping car", au secours.

Citation:
Le film fourmille de petits détails de jeu super bien vus
(la vieille qui sait qu'elle va se faire buter mais qui prend quand même soin de ramasser des miettes sur son coin de table)

Scène pourtant totalement balisée, dans les dialogues, dans les faits ("tiens, la vioque se lève pour regarder un portrait de sa fille en faisant dos à une femme avec un flingue, je me demande si le sang va éclabousser la photo").

Citation:
Après ça ne veut pas dire que la partie action est à la ramasse : même si à un moment ça enchaîne un peu trop les scènes de poursuites, certaines sont vraiment virtuoses (celle sur le port parmi les containers en particulier, grâce au travail sonore et musical aussi).

Découpage souvent complètement à l'ouest sur cette scène. Cf. la course sur les containers avec le container qui vient boucher le chemin du poursuivant avec un raccord où il semble manquer un plan.

Citation:
Et puis, quoi, pas un mot sur ce casting de folie ? La classe de Cate Blanchett, en toutes circonstances, qui arrive à être sexy dans un rôle pareil ? Le passage sympa d'Olivia Williams et de Jason Flemyng (qui eux sont vraiment trop rares) ? Et, bordel, la présence tellement unique de Saoirse Ronan, qui est évidemment l'intérêt premier du film, parce que c'est pas une minette à deux balles, parce qu'elle est bizarre, avec son look d'albinos, mais au moins elle fascine...

Je trouve tout le monde en sous-régime, Blanchett et Bana...Ronan, elle, est en sur-régime de chelouïtude à yeux bleus...je trouve ses performances dans Atonement et même Lovely Bones autrement plus nuancées.

Citation:
Je trouve aussi un peu étrange votre fixation sur le bisou avec la copine (un jour il faudra qu'on vous explique ce que c'est que d'être lesbienne, parce que c'est pas trop ça en fait - je sais que vous dites ça au 2ème degré mais c'est quand même étrange).

Mouais tu extrapoles là.
Sinon, y a absolument pas de fixation, je l'évoquais comme ça comme un exemple parmi tant d'autres de cet interlude "cheveu sur la soupe" entre l'évasion et les containers. C'est structuré avec le cul.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Hanna (Joe Wright - 2011)
MessagePosté: 08 Juil 2011, 08:37 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 27 Avr 2011, 14:10
Messages: 1500
Localisation: Salad Fingers Country
Classe, la note Palymobil.

Sinon, merde, c'aurait été le 2eme film visible de la semaine mais du coup je me tâte là.

_________________
I am the constant. You were always a variable.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Hanna (Joe Wright - 2011)
MessagePosté: 14 Juil 2011, 12:03 
En ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 25009
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Mouais j'ai hésité aussi mais des potes m'ont survendu le truc ultra stylisé sympa.

Bon effectivement Joe Wright se lâche sur les décors, sur les costumes, sur les mouvements de caméra (plan-séquence tout mou de Bana qui se fight) et puis la musique bien vénère des Chemical Brothers. Mais le scénario est une merde absolue qui ne choisit jamais vraiment ou ne parvient pas à trouver l'équilibre entre son histoire badass à la Bourne et le récit de cette jeune fille qui découvre le monde. Du coup le rythme est tout bâtard et la fin arrive super vite avec une révélation torchée en deux secondes. Entre ça et des personnages absolument pas écrit (big up au gay en survet qui nous est montré comme un super tueur et qui est juste un gros loser qui se fait buter comme la dernière des merdes) et l'eurotrip bourré de clichés ringards : du flamenco en Espagne, des allemands skinheads et les marocaines qui font la lessive à la source en chantant, c'est vraiment ultra faible de partout.

Après j'aime bien Saoirse Ronan qui a vraiment une singularité dans son jeu, dans son visage et qui est surtout une très bonne actrice, contrairement à vous j'ai trouvé la scène sous les draps avec sa copine une des meilleurs du film. Et puis le film n'est pas désagréable mais bon c'est vraiment inconséquent et je trouve que c'est symptomatique d'un scénario ultra mauvais avec un réalisateur un peu mégalo qui se dit qu'il va en faire un chef-d'oeuvre. Et ben ça marche pas.

3/6 généreux.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Hanna (Joe Wright - 2011)
MessagePosté: 15 Juil 2011, 15:54 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 27 Avr 2011, 14:10
Messages: 1500
Localisation: Salad Fingers Country
En tout cas la BO des Chemical claque (je suis en train de l'écouter, ça passe super bien).

_________________
I am the constant. You were always a variable.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Hanna (Joe Wright - 2011)
MessagePosté: 31 Juil 2011, 02:33 
Hors ligne
Expatrié en tongs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juil 2005, 17:40
Messages: 14147
Localisation: The Far Side of the World
The Xcapist a écrit:
Un abruti a écrit:
Hanna est une jeune adolescente de 14 ans de l'Europe de l'Est. Elle a été entraînée pour devenir une machine à tuer de sang froid. Mais Hanna découvre qu'une autre vie est possible lorsqu'elle rentre en contact avec une famille française, et surtout quand elle devient amie avec leur fille. Mais son père essaye de la ramener dans son monde. Elle découvre alors qu'elle a été élevée comme une tueuse dans un camp de prisonnier de la CIA. Hanna finit par lutter pour reconquérir sa liberté et une vie normale.


Je pense que la personne qui a été payée pour rédiger cette chose parle d'un autre film.


Lol. Que DPSR ait recopié le pitch sans sourciller est bien révélateur aussi...

Sinon j'aime bien aussi. Ca fonctionne surtout dans l'optique du conte bizarre qui traduit la vision du monde déformé et déformant de Hanna. Ca appuie peut-être un peu trop sur ses thèmes par moment par contre [la comparaison au conte est probablement un peu trop frontale]. Mais ça reste classement réalisé, les trois acteurs principaux sont extras [surtout Bana et Ronan, Blanchett fait un peu sa Galadriel infiltrée dans la CIA, mais en même temps, c'est le personnage] et le reste est à l'avenant [de toute façon je trouve que le coté thriller est hyper secondaire par rapport au coté trip du film].

4.5/6


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 47 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Hanna K. (Costa-Gavras, 1983)

Abyssin

6

531

03 Nov 2020, 13:59

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Pan (Joe Wright, 2015)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4 ]

Film Freak

50

4388

16 Déc 2015, 10:14

rotary [Bot] Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Atonement (Joe Wright - 2007)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 9, 10, 11 ]

Mufti

151

10889

24 Aoû 2009, 08:18

Arnotte Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le soliste (Joe Wright - 2009)

deudtens

12

1596

18 Jan 2013, 00:50

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Orgueil et préjugés (Joe Wright - 2005)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 4, 5, 6 ]

Blissfully

75

7249

12 Fév 2008, 19:14

juLILO Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Hot Fuzz (Edgar Wright - 2007)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 9, 10, 11 ]

Mufti

151

12528

25 Mar 2011, 04:56

Mufti Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Anna Karénine (Joe Wright - 2012)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Tom

22

2479

08 Jan 2013, 18:29

David Swinton Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. For Those in Peril (Paul Wright - 2014)

Karloff

0

1086

12 Fév 2014, 23:00

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Darkest Hour (Joe Wright - 2017)

Qui-Gon Jinn

14

1930

19 Fév 2018, 15:01

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Woman in the Window (Joe Wright - 2021)

Qui-Gon Jinn

1

438

26 Mai 2021, 22:00

Film Freak Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Lohmann et 7 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web