Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 10 Déc 2018, 04:01

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 19 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Dark City (Alex Proyas - 1998)
MessagePosté: 02 Mar 2014, 23:40 
Hors ligne
Teacher

Inscription: 13 Mai 2010, 11:50
Messages: 11830
Image

Se réveillant sans aucun souvenir dans une chambre d'hôtel, John Murdoch y découvre le cadavre d'une jeune femme, sadiquement assassinée. Dehors, il fait nuit.


Un film de SF super agréable, prenant et investi, pas aussi menotté par son-secret-et-explication-finale-à-décoder que je ne le craignais. Il y a certes des limites. Je ne connais pas Proyas, mais au-delà des choses qui ont vieilli (l'utilisation un peu datée des SFX, advenant de plus souvent à des moments où le film pourrait s'en passer), je ne suis pas sûr que ce soit un si grand réal. On sent que le film n'arrive pas tout à fait à créer de "scène", par exemple. Ça se sent par exemple dans le plus beau passage du film, l'idée de la scène du parloir, qui manque un peu de doigté, de temps, pour vraiment toucher au cœur. Sans aller trop vite (ce n'est pas "frustrant"), le film enchaîne ses situations sans stopper sa course, l'une entraînant l'autre : c'est ce qui rend l'ensemble addictif, mais aussi un peu léger en bouche. Peut-être est-ce du à la version longue que j'ai vue, dont Puck me disait en shoutbox qu'elle variait énormément de l'originale, que le remontage changeait toute la narration.

Ce que réussit Proyas, par contre, c'est la cohérence de son univers. Il y a une intuition, peut-être complètement inconsciente, que le film noir utilisé ici comme passage vers la SF (comme pour Blade Runner, d'ailleurs) a historiquement un grand père, c'est à dire l'expressionnisme allemand et sa cohorte de monstres. Et que des bas-fonds nocturnes de la ville américaine aux fantasmagories noires, des somnambules douteux aux vampires nosferatesques, il n'y a qu'un pas. C'est toute l'histoire inconsciente du genre qui est ici redépliée, la SF phobique aux résonances nazies (cohorte glaciale, expériences sur humains...) s'en présentant comme l'aboutissement logique. La force de frappe de cet univers aux harmoniques multiples est gigantesque, il a un caractère d'évidence avant même d'avoir été utilisé - à quelques dérapages près :
c'était vraiment nécessaire par exemple de les montrer, ces aliens dans leurs hôtes ?

L'approche de Proyas fait que ça reste un peu limité : réalisateur enthousiasmant, entraînant, mais plus occupé à figurer chaque petite parcelle de son monde dévoilé qu'à se concentrer sur ce que ce monde, justement, a à nous dire. Oubliant ce après quoi tout cela court. C'est tout le paradoxe : le mystère angoissant d'hommes en noir pénétrant chez vous raconte plus de choses que le rôle précis que le film leur attribue in fine. Plus il avance vers sa fin, plus il s'explicite, plus le film manque en pouvoir d'évocation, en capacité à gonfler notre expérience émotionnelle au-delà de ce qu'il nous dit, ou montre. D'où l'impression traînante d'un film un peu ado, trop concentré sur les clés de son petit univers - ou en tout cas d'un film d'une moindre une ampleur que ses quasi-jumaux qui sortirent ces années-là, à savoir The Truman Show, et surtout le clone qu'est Matrix. C'est dingue avec le recul de voir ce qu'ils dessinent, tous les trois : la même impression de manipulation, de monde auquel il ne faut plus croire, et l'acceptation consciente de l'illusion comme une résolution possible. Qu'est-ce que ça pouvait bien vouloir dire du monde à ce moment-là ? Quelle angoisse est-ce que ça exprimait ? Peut-être un réflexe face au cinéma muté, celui des SFX qui arrivaient, et qui transformait notre rapport général aux images ? Ou une paranoïa plus globale, historique, dont il faudrait trouver la source ? Y aurait un bon sujet d'étude, là.

Super surpris par Kiefer Sutherland, sinon, que je vois enfin jouer autrement qu'en 24-style.


Dernière édition par Tom le 03 Mar 2014, 00:29, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Mar 2014, 23:45 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20810
La peur du passage au nouveau millénaire non ?

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Mar 2014, 23:47 
Hors ligne
Teacher

Inscription: 13 Mai 2010, 11:50
Messages: 11830
De la technologie qu'il incarne et qui va nous dépasser, tu veux dire ?
C'est quand même bizarre que ça prenne une forme aussi précisément semblable.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Mar 2014, 23:55 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20810
Je pense aussi que la Japanimation a eu une grosse influence quelques années auparavant, comme tout le mouvement Cyberpunk en littérature, ça a pris du temps pour infuser, c'est tout.

Le scénario original de The Truman Show était incroyable, je crois, car l'action se situait à New York.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Mar 2014, 23:57 
Hors ligne
Teacher

Inscription: 13 Mai 2010, 11:50
Messages: 11830
Karloff a écrit:
Le scénario original de The Truman Show était incroyable, je crois, car l'action se situait à New York.

Ça le rapprocherait encore plus des deux autres films !

Et sinon, bien vu :
Wiki a écrit:
One of the last scenes of the movie, in which buildings "restore" themselves, is strikingly similar to the last panel of the Akira manga. Proyas called the end battle a "homage to Otomo's Akira".


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Mar 2014, 00:06 
Hors ligne
Expert

Inscription: 22 Juin 2013, 15:42
Messages: 1429
Tom a écrit:
C'est dingue avec le recul de voir ce qu'ils dessinent, tous les trois : la même impression de manipulation, de monde auquel il ne faut plus croire, de l'acceptation consciente de l'illusion comme une résolution possible.


Ca peut être vu comme symbole d'une illusion intérieur où l'on perçoit la vie de façon erronée ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Mar 2014, 00:08 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18942
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Pour moi ce sont évidemment des films qui préfigurent totalement l'ère internet et je crois que l'angoisse qu'ils distillent est l'angoisse inconsciente et prémonitoire de ce que va représenter la réalité 2.0, celle qui se construit parallèlement à la notre mais dans un univers purement virtuel.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Mar 2014, 00:10 
Hors ligne
Expert

Inscription: 22 Juin 2013, 15:42
Messages: 1429
Pas con.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Mar 2014, 00:10 
Hors ligne
Expert

Inscription: 22 Juin 2013, 15:42
Messages: 1429
Et les jeux vidéos qui vont prendre de plus en plus de place.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Mar 2014, 00:12 
Hors ligne
Teacher

Inscription: 13 Mai 2010, 11:50
Messages: 11830
Art Core a écrit:
Pour moi ce sont évidemment des films qui préfigurent totalement l'ère internet et je crois que l'angoisse qu'ils distillent est l'angoisse inconsciente et prémonitoire de ce que va représenter la réalité 2.0, celle qui se construit parallèlement à la notre mais dans un univers purement virtuel.

Oui, c'est vrai.
Mais cela dit, Truman et Dark City n'en passent pas vraiment par quelque chose qui évoque le réseau.

C'est bizarre aussi dans ce cas que ce monde parallèle d'informations ait rapidement perdu son caractère phobique (à moins que j'oublie des films ? Mais si je pense à l'information ou à la toile dans les films à présent, j'ai dans la tête un film comme Millenium de Fincher, par exemple, où c'est plus vu comme un vaste far west, un univers que certains génies vont être à même de maîtriser)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Mar 2014, 00:17 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18942
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Oui c'est surtout vrai pour Matrix (la trilogie) qui n'est presque rien d'autre qu'une immense métaphore d'Internet.
Mais on retrouve dans Truman et Dark City cette idée d'un monde autre, d'une réalité se construisant parallèlement à une autre, la soi disant "vraie".

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Mar 2014, 00:31 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20810
Tom a écrit:
Art Core a écrit:
Pour moi ce sont évidemment des films qui préfigurent totalement l'ère internet et je crois que l'angoisse qu'ils distillent est l'angoisse inconsciente et prémonitoire de ce que va représenter la réalité 2.0, celle qui se construit parallèlement à la notre mais dans un univers purement virtuel.

Oui, c'est vrai.
Mais cela dit, Truman et Dark City n'en passent pas vraiment par quelque chose qui évoque le réseau.

C'est bizarre aussi dans ce cas que ce monde parallèle d'informations ait rapidement perdu son caractère phobique (à moins que j'oublie des films ? Mais si je pense à l'information ou à la toile dans les films à présent, j'ai dans la tête un film comme Millenium de Fincher, par exemple, où c'est plus vu comme un vaste far west, un univers que certains génies vont être à même de maîtriser)


attend de voir Her, le vrai film d'horreur de ce début d'année.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Mar 2014, 00:42 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Mai 2008, 10:03
Messages: 4273
Localisation: Poitiers
En 1998, c'est déjà si tangible ce que va devenir Internet ?

_________________
You are a ghost driving a meat covered skeleton made from stardust riding a rock floating through space.
FEAR NOTHING


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Mar 2014, 01:11 
Hors ligne
Expert

Inscription: 22 Juin 2013, 15:42
Messages: 1429
Art Core a écrit:
Oui c'est surtout vrai pour Matrix (la trilogie) qui n'est presque rien d'autre qu'une immense métaphore d'Internet.


C'est oublier tout les dialogues de cette trilogie.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Mar 2014, 09:42 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18942
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Fire walk with me a écrit:
En 1998, c'est déjà si tangible ce que va devenir Internet ?


Bien sûr que non c'est justement ce qui rend (pour moi en tout cas) la trilogie Matrix si visionnaire, si parfaitement incarnée dans son époque.
C'est moins prégnant pour les deux autres films mais il s'y passe quelque chose finalement d'assez semblable.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 19 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Crow (Alex Proyas - 1994)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

F-des-Bois

17

1204

05 Déc 2005, 16:03

F-des-Bois Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. I, Robot (Alex Proyas, 2004)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Cosmo

20

1445

25 Mai 2009, 23:58

deudtens Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Knowing (Alex Proyas, 2009)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 10, 11, 12 ]

deudtens

166

6771

22 Nov 2015, 00:24

Erik Vonk Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Gods of Egypt (Alex Proyas, 2016)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Film Freak

27

1427

10 Juil 2016, 00:40

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. 24 City (Jia Zhang-ke - 2008)

Blissfully

8

721

19 Mar 2009, 12:33

Blissfully Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Sex and the City 2 (L'Oréal - 2010)

Karloff

8

812

02 Aoû 2010, 10:57

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Souris City (Flushed Away, 2006)

Le Pingouin

0

250

28 Fév 2007, 15:13

Le Pingouin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Jar City (Baltasar Kormakur - 2007)

DPSR

9

768

07 Oct 2008, 22:02

Noony Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. City Girl (F.W. Murnau - 1930)

Tom

1

906

27 Avr 2016, 17:53

Castorp Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Repo Man (Alex Cox, 1984)

Mister Zob

2

573

28 Mai 2008, 09:23

Cosmo Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web