Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 04 Déc 2021, 05:50

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 35 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 22 Juin 2017, 10:25 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 23984
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Image

Alors que le monde est en proie à une menace terrifiante, un homme vit reclus dans sa propriété totalement isolée avec sa femme et son fils. Quand une famille aux abois cherche refuge dans sa propre maison, le fragile équilibre qu'il a mis en place est soudain bouleversé.

Je suis rentré dans la salle sans rien connaître du film, à part sa réputation flatteuse et ce fut une excellente surprise de bout en bout. Je ne m'attendais pas à un film de genre si minimaliste et radical dans son concept. J'ai adoré l'approche à la croisée des genres dans ce film de "virus" qui flirte à la lisière du post apocalyptique et du survival. Très rapidement le minimalisme du dispositif, un décor unique, 5 personnages uniquement permet au réalisateur de se faire plaisir sur l'ambiance, sur la mise en scène proposant une espèce d'oppressante étrangeté. Une ambiance mortifère et glaçante dans ce microcosme coupé du monde, une énorme maison de bois perdue au milieu d'une forêt. On est évidemment en plein dans l'imagerie du conte pour enfants maléfique. Avec d'ailleurs ce personnage très beau d'adolescent naïf et curieux comme une espèce de symbole de l'innocence prête à être souillée.

Photo assez dingue jouant sans cesse sur un clair-obscur angoissant avec des zones d'ombre permanentes, mise en scène très solide, très posée et un montage aussi assez bluffant (il y a notamment un fondu enchaîné souche d'arbre/maison qui m'a soufflé). L'ambiance est vraiment réussie jouant avec des images simples mais très fortes (mec attaché à un arbre avec un sac de jute sur la tête, une porte rouge, un masque à gaz...).

Le film prend peut-être un peu trop son temps par moment et son choix du mystère à tout prix finit par presque jouer contre lui
on ne saura jamais qui a ouvert cette putain de porte qui contamine tout le monde, ça n'a presque aucun sens dans le récit mais le film s'en lave les mains un peu facilement.
Mais je ne lui en tiens pas rigueur. Il y a une vraie ambiance de folie qui gangrène tout et ce qui est fort c'est de montrer que le virus le plus inquiétant n'est pas celui qui rôde à l'extérieur mais bel et bien la peur et la violence qui infuse doucement à l'intérieur de la maisn. Une manière aussi de déconstruire la sacro-sainte cellule familiale américaine. La fin très brute, très sèche est assez horrible dans sa noirceur
les deux parents face à face, contaminés, meurtriers, attendant la mort dans un dénuement absolu.


Bref c'est vraiment fort, une belle révélation. Pas du niveau de celle de The Witch (qui est d'ailleurs extrêmement proche dans son dispositif) mais on va suivre ce réal de très près.

4-4.5/6

_________________
CroqAnimement votre


Dernière édition par Art Core le 22 Juin 2017, 11:24, édité 4 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 22 Juin 2017, 11:06 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 12554
Tu donnes bien envie.
Il passe au Max Linder à côté de chez moi, je vais tenter ce soir ou demain.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 22 Juin 2017, 11:20 
Hors ligne
Garçon-veau
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Juil 2005, 15:48
Messages: 19328
Localisation: FrontierLand
Ouais tu donnes envie... Jusqu'à la comparaison avec The Witch.
C'est aussi lent ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 22 Juin 2017, 11:26 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 23984
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Mmm je dirais que celui là est sans doute un peu plus rythmé mais qu'il ne s'y passe pas non plus 10 000 trucs (ce qui fait aussi son intérêt).

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 22 Juin 2017, 11:27 
Hors ligne
Garçon-veau
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Juil 2005, 15:48
Messages: 19328
Localisation: FrontierLand
Ok. Parce que j'ai trouvé l'autre relou, pas vraiment angoissant et surtout sur-explicatif dans ce qu'il dénonce...


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 22 Juin 2017, 12:10 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 23984
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Oui alors c'est pas sur surexplicatif du tout.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 22 Juin 2017, 14:53 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Nov 2015, 05:09
Messages: 872
C'est beaucoup moins lourd et symbolique que The Witch. Et c'est surtout bien plus fort dramatiquement. Il y a aussi un vrai rythme, adéquat, pas un rythme faussement lent.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 22 Juin 2017, 14:58 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 23984
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
C'est moins beau aussi, moins mystique, moins aride. Chacun son kif.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 22 Juin 2017, 15:06 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Nov 2015, 05:09
Messages: 872
Chacun son kif oui

Aussi, j'trouve que le film m'a fait un peu pensé à Into the Forrest de Patricia Rozema. Même huis clos au fond d'une forêt, même ambiance post-apo. Sauf que l'aspect virus vient vraiment dynamiser le récit et rend très prégnant cette angoisse de survie.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 22 Juin 2017, 18:12 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 31154
Localisation: Paris
Le Cow-Boy t'aimera pas.

Film sérieux et tenu. Le personnage de l'ado en effet, bien construit, dense, pas un personnage facile ou sur-signifiant. Une mise en scène simple et solide. Désarmant de simplicité dans l'univers post-apo (contexte réaliste sans chichis, aucune création mystique de vaste "univers du zombie" avec noms de codes pour les créatures et autre bullshit vu 1000 fois). Mais au final, dans toute la vague récente des films d'horreur-auteur, c'est peut-être le moins satisfaisant. On reste quand même sur sa faim. Bref, je respecte le film plus que je ne l'aime.

_________________
Liam Engle: réalisateur cinéma, série, publicité !
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 24 Juin 2017, 18:54 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 12554
Le Cow-boy a écrit:
Ok. Parce que j'ai trouvé l'autre relou, pas vraiment angoissant et surtout sur-explicatif dans ce qu'il dénonce...
Bon tu peux tenter mais je préfère te prévenir qu'il faut accrocher au style épuré qui est assez radical et passer les 20 premières minutes un peu chiantes.

Sinon 100% d'accord avec Art Core et c'est surtout la révélation d'un réalisateur surdoué. Ce thème d'univers post-apocalyptique est souvent vu et revu dans le cinéma de genre mais jamais filmé de cette manière. Les deux scènes "d'action" du film sont impressionnantes et le mec aux manettes d'un projet plus friqué ça peut vraiment défoncer. Ne vous attendez pas un film flippant comme pourrait le laisser penser l'affiche, ça n'est pas du tout un film d'horreur à mon sens.

Le film n'est pas mal, pas aussi réussi qu'on le dit, mais c'est surtout la découverte d'un jeune cinéaste à gros potentiel.

4/6


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 27 Juin 2017, 12:40 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Oct 2005, 10:23
Messages: 8089
On pense beaucoup à Jeff Nichols avec un peu de thématique à la Wes Craven (ou remakes récents de Craven!), au-delà de la participation de Joel Edgerton (encore dans un couple mixte). Je trouve ça un peu rachitique quand même in fine au bout de l'exercice sur le fil et assez appliqué... j'aurai encore aimé voir certains axes développés, comme ce beau personnage du fils. Le jeu sur le changement de format 2:35 / 2:55 est un peu agaçant aussi
même s'il intensifie la perception du final et son ambiguïté


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 27 Juin 2017, 12:56 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2008, 02:29
Messages: 9083
Mr Chow a écrit:
Le jeu sur le changement de format 2:35 / 2:55 est un peu agaçant aussi
même s'il intensifie la perception du final et son ambiguïté

Il y a une logique à ça d'ailleurs ? Pendant un temps j'ai cru que c'était lié aux hallucinations du fils mais je ne suis même pas sûr.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 27 Juin 2017, 13:07 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Oct 2005, 10:23
Messages: 8089
Déjà-vu a écrit:
Mr Chow a écrit:
Le jeu sur le changement de format 2:35 / 2:55 est un peu agaçant aussi
même s'il intensifie la perception du final et son ambiguïté

Il y a une logique à ça d'ailleurs ? Pendant un temps j'ai cru que c'était lié aux hallucinations du fils mais je ne suis même pas sûr.


Le film parait identifier ça de cette manière tout du long en effet...
Mais sur la fin toute en 2:55 du coup on en arrive à se poser la question et ça instille un trouble supplémentaire.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 27 Juin 2017, 13:36 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 31154
Localisation: Paris
Déjà-vu a écrit:
Mr Chow a écrit:
Le jeu sur le changement de format 2:35 / 2:55 est un peu agaçant aussi
même s'il intensifie la perception du final et son ambiguïté

Il y a une logique à ça d'ailleurs ? Pendant un temps j'ai cru que c'était lié aux hallucinations du fils mais je ne suis même pas sûr.

Oui j'ai pas compris... J'ai remarqué ça sur la fin mais j'ai pas vu la transition. Ca alterne pendant tout le métrage ?

_________________
Liam Engle: réalisateur cinéma, série, publicité !
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 35 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Waves (Trey Edward Shults - 2019)

Qui-Gon Jinn

6

420

28 Sep 2020, 10:13

Art Core Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Day Night Day Night (Julia Loktev - 2007)

Zad

4

1133

14 Oct 2007, 11:48

Jericho Cane Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Yi Yi (Edward Yang, 2000)

Cosmo

3

252

26 Mar 2021, 10:18

oeil-de-lynx Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Terrorizers (Edward Yang, 1986)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Abyssin

16

789

25 Jan 2021, 13:01

Vieux-Gontrand Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Blood Diamond (Edward Zwick - 2006)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4 ]

Mufti

49

4451

29 Aoû 2015, 07:27

Caribou Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Love & Other Drugs (Edward Zwick, 2010)

Film Freak

4

1560

26 Juin 2011, 00:08

rotary [Bot] Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Taipei Story (Edward Yang, 1985)

Mr Chow

8

1036

09 Oct 2020, 09:14

Le Cow-boy Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. A Brighter Summer Day (Edward Yang, 1991)

Vieux-Gontrand

1

136

27 Nov 2021, 16:52

Vieux-Gontrand Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Jack Reacher : Never Go Back (Edward Zwick, 2016)

Film Freak

5

1187

18 Oct 2016, 10:30

Jerónimo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Shirley, un voyage dans la peinture d'Edward Hooper (Gustav Deutsch - 2014)

DPSR

5

928

16 Sep 2014, 18:53

David Swinton Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 9 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web