Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 12 Déc 2018, 08:52

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: 28 Mai 2009, 00:49 
Hors ligne
Successful superfucker
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2006, 21:20
Messages: 8810
Image

Une famille vit complètement recluse dans son foyer. Sans contact avec l’extérieur, les trois enfants ne connaissent que les règles de vie instaurées par un père tyrannique. Une seule personne a le droit de s’introduire chez eux : Christina, tolérée pour satisfaire les pulsions sexuelles du fils…

Finalement du cinéma grec on ne connaît pas grand chose si ce n'est les monologues de vieux dans le brouillard de TheoAngelopoulos. Surprise donc de voir débarquer Yorgos Lanthimos avec ce huit clos dérangeant où une famille recluse dans une grande maison bourgeoise et dont les trois enfants adultes complètement coupés de la réalité du monde (où leurs parents en sont même à donner des définitions aux mots complètement absurdes) s'adonnent à des défis plus malsains les uns que les autres, qui lorgne entre le malaise d'un Ulrich Seidl et l'humour trash à sec de Sitcom d'Ozon. Malheureusement le film ne tient pas la distance du long et finit par tourner en rond. Par exemple, il ne suffit pas de montrer une des filles s'amuser à planter son frère avec un couteau de cuisine par pur jeu et irresponsabilité du danger, Lanthimos continue le massacre avec une haltère, des cisailles, un fusil harpon... Si la camera d'or de l'année dernière décernée par Dumont semblait tomber toute cuite dans l'écuelle de Hunger, il en est de même cette année avec le prix un certain regard décerné par le pas toujours finaud Paolo Sorrentino et sa provoc épate-gogo.
3/6


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Mai 2009, 08:55 
DPSR a écrit:
provoc épate-gogo.

Tout est dit.

Un nanar qui se la joue "film choc dérangeant" mais qui se révèle complètement creux et ridicule de bout en bout.

1/6

Prix un Certain Regard complètement usurpé. Et la consternation quand on voit la merveille "Air Doll" juste après.


Haut
  
 
MessagePosté: 28 Mai 2009, 11:27 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20810
Vu le président du jury, en même temps

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Juin 2009, 13:54 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 09 Fév 2009, 12:31
Messages: 476
Ben moi j'ai plutôt bien aimé. Ce qui m'a frappé dès le début c'est le ton assez invraisemblable du film, entre l'absurde, le merveilleux et le très concret. J'ai trouvé ça très excitant, de ne pas trop savoir sur quel pied danser. Dès la première scène je me demandais faut il rire ? Faut il prendre ça très au sérieux?

Au tout début j'ai d'ailleurs un peu pensé à Happy Sweden et son humour pince sans rire, sauf qu'ici c'est sans cynisme (bon c'est peut etre pas le bon mot mais disosn que c'est moins acide) c'est même très lumineux comme film, pas glacant du ton, bien au contraire, et assez poétique, avec ce jardin gigantesque en guise d'ultime frontière infinie, et le vocabulaire particulier imposé aux personnages. Et c'est même drôle, d'ailleurs, tout simplement.

Les quelques eclats violents sont suffisament fugaces pour ne pas être surligné avec lourdeur du style "et maintenant voici l'envers du décor", et c'est une autre qualité du film: dès la première scène
et cette histoire d'eau bouillante
, la violence est toujours là chez les personnages, tapie dans un coin sans que ca en soit très inquiétant, les scènes
de cul
ne sont pas trop « in your face!" Non pas que ce soit gentillet, mais ça reste dans le ton du film, c'est souvent doux et intriguant, plus que trash. Je trouve qu'on évite aussi le remake de Théorème tout bete avec ce personnage venu de l'extérieur, (qui est tout aussi attachant et un peu minable que les autres): le film nous epargne la schema con de la violence qui circule gratuitement de personnages en personnage.

4,5 ou /6
L'affiche qu'il y avait au reflet méicis est encore plus invraisemblable et minimaliste que ça, il faut que je la retrouve.

_________________
Liza says "Don't drop bombs!"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 04 Mai 2015, 21:53 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20810
Beaucoup aimé. Je trouve la première heure assez prodigieuse, dans la façon dont Lanthimos impose son atmosphère totalitaire à la fois douce et absurde. La deuxième partie est moins réussie, plus répétitive et à l'humour parfois un peu trop "contre les personnages". Mais la fin est glaçante à souhait et le film vieillit très bien.

5/6

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Fév 2018, 17:49 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Avr 2013, 08:44
Messages: 655
C'est hallucinant de lire des choses comme
Citation:
nanar... creux... ridicule

(Jericho Cane, devenu sponge ? Puck ? Sa mère ?) à propos de ce film.

Le truc est bien construit, montre ce que c'est d'être un enfant avec une justesse magnifique (cruauté, capacité à réciter des films entiers, naïveté et donc manipulation par les adultes et entre eux) tout en utilisant des adultes (excellents acteurs, surtout la "petite").

C'est bourré d'idées qui revisitent le mythe de la caverne (le coup des avions, le frère ostracisé ou évadé à qui on jette des pierres ou des vivres, l'impossibilité de marcher en dehors de l'enceinte, le langage...),.

Et pour un truc creux, ça aborde des thèmes universels (capitalisme et infantilisation des travailleurs, patriarcat, marchandisation / objectivation des femmes comme objet de plaisir et soumission consentie de la mère, utilisation de la novlangue) à partir d'une situation pour le moins singulière.

Qu'est-ce qu'il vous faut de plus bordel ? Ce film prend des risques, nous emporte dans un mystère, devient rapidement dérangeant, la violence psychologique est permanente avec pourtant des moments de tendresse magnifiques et de drôlerie diagonale, et la violence physique est justifiée (cruauté des enfants, châtiments corporels du père, à coup de cassette vidéo ou de lecteur !), symbolique (la canine), cathartique (la canine).

J'ai rien vu d'autre de Lanthimos, j'y cours.

_________________
-I failed.
-Good. Now go fail again.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Alps (Yorgos Lanthimos - 2011)

DPSR

3

728

05 Aoû 2016, 20:52

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Lobster (Yorgos Lanthimos - 2015)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

DPSR

16

1372

21 Juil 2016, 01:38

Abyssin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Mise à mort du cerf sacré (Yorgos Lanthimos - 2017)

DPSR

8

1028

13 Nov 2017, 10:56

Lohmann Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Ong Bak 2 (Tony Jaa, 2009)

Cosmo

2

917

26 Juil 2009, 09:11

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Z32 (Avi Mograbi, 2009)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4 ]

the black addiction

52

3413

06 Avr 2009, 14:15

Twilight Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Claustrophobia (Ivy Ho - 2009)

Blissfully

1

672

17 Mar 2009, 01:32

Blissfully Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Logorama (H5 - 2009)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

DPSR

23

1726

09 Mar 2010, 22:31

oncletom Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Away We Go (Sam Mendes, 2009)

Film Freak

8

1262

06 Sep 2010, 08:43

deudtens Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Nine (Rob Marshall - 2009)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

DPSR

25

2114

15 Mar 2010, 23:40

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Bal des actrices (Maïwenn - 2009)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Blissfully

25

1974

05 Déc 2011, 12:04

Z Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 10 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web