Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 13 Avr 2024, 00:10

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 269 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 14, 15, 16, 17, 18
Auteur Message
MessagePosté: 16 Mar 2022, 16:16 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2008, 02:29
Messages: 13244
Castorp a écrit:
Mélenchon et Durendal. Et son pseudo sur les chars russes. :D

Rien compris


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Mar 2022, 16:20 
Hors ligne
L'impertinent pertinent
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Juil 2005, 01:55
Messages: 11376
Localisation: Previously on Premiere
Mr.Orange a écrit:
Z a écrit:
Je l'écoute en mode podcast, en jouant à Slay the spire.

Image


Ou Binding of Isaac, of course.

Ou Fate Hunters, mon chouchou

_________________
I think we're gonna need a helmet.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Mai 2022, 12:56 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 35773
Localisation: Paris
Pour ceux que ça intéresse, le scénario du film est lisible ici:

https://lecteursanonymes.org/scenario/

_________________
Liam Engle: réalisateur et scénariste
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Mar 2023, 19:10 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Juin 2021, 13:07
Messages: 835
pour ceux que ça intéresse, le film sera projeté à l'arlequin dans le cadre du ciné club de françois bégaudeau :
http://www.dulaccinemas.com/cinema/2625 ... ourountzis


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Mar 2023, 19:20 
Hors ligne
Expert

Inscription: 30 Sep 2016, 19:39
Messages: 5297
L'Heure Magique embrasse la mission sacrée qui lui a été confiée par des puissances supérieures: parler de Peter Dourountzis. Ici, on en est convaincu: Vaurien par Peter Dourountzis, c'est du cinéma en C majeur. Un chef-d'oeuvre pour autant ? Moins sur. Tonton n'a peut-être jamais autant brillé (en tous cas ça se discute) dans son art, mais c'est comme s'il avait baissé les bras avec la vie

https://www.youtube.com/watch?v=smxH4UZoiNQ


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Mar 2023, 19:25 
Hors ligne
L'impertinent pertinent
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Juil 2005, 01:55
Messages: 11376
Localisation: Previously on Premiere
Venez lui parler de Spielberg.

EDIT : si jamais quelqu'un y va, il fait un p'tit compte-rendu ?

_________________
I think we're gonna need a helmet.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Mar 2023, 20:02 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2008, 19:19
Messages: 9632
Localisation: Ile-de-France
Lol à chaque fois je clique par une curiosité d'entomologiste et j'en sors déprimé au bout de deux minutes. L'un avec l'air pénétré de connaisseur mi-intello mi-animateur de la boite de nuit de Palavas-les-flots, l'autre son pendant prolo: "je regarde donc je suis", "absolument".


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Aoû 2023, 14:41 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Mai 2023, 17:54
Messages: 292
J'avais précisé m'être inscrite pour ceci : j'ai enfin vu Vaurien \O/ En toute sincérité, si j'avais été sensibilisée à la démarche de son auteur telle qu'exposée ici et bien motivée pour le voir, je m'attendais à un film plus inégal et une déception. Ce fut surprenament plaisant de bout en bout !

Je n'ai pas vu le court-métrage' initiant ce projet et je découvre Deladonchamps (comme l'ensemble du casting sauf Jacksman dont je connais quelques sketches). Si je ne peux pas comparer avec le premier "vaurien", j'ai apprécié le jeu de Deladonchamps et trouvé que sa gueule collait bien à ce Djé ainsi dépeint. Il parvient à façonner un personnage pétri d'ambivalences; à la fois charismatique et antipathique, vulnérable et tout-puissant, dégourdi et assisté... La qualité des dialogues participent beaucoup à cette réussite.

D'ailleurs je suis assez d'accord avec la majorité quant à la première apparition d'Ophélie Bau, et je trouve justement ici ses lignes de dialogues un poil trop écrites et mal déclamées. Un manque de naturel dans cette façon de s'affirmer face à une énième manifestation sexiste dans la vie de cette femme, malgré l'humour bien senti. Néanmoins le jeu de regard entre Djé/Maïa permet de déduire que Djé est sensibilisé (= éduqué/déconstruit pour nous les féminazgûl) aux problématiques du sexisme. C'est comme ça que je comprends la scène en tout cas et y trouve un intérêt pour la suite. Et pareil, je découvre cette actrice, en dehors de ce petit cabotinage, son naturel est saisissant ! J'ai bien envie de la voir chez Kechiche maintenant. Le reste du casting est plutôt du même tonneau, mais je trouve quand même l'acteur d'Akhram parfois limite (surtout quand il veut attirer l'attention de Maïa au squatt, ça m'a paru trop bourrin sa façon de jouer le type relou) et la meuf du début, la blonde, a une diction pas ouf je trouve, je n'aime pas ses intonations et ses dialogues m'ont parus factices, j'ai préféré ses scènes muettes. Bon, je suis un peu seule à penser ça donc ça vaut ce que ça vaut...

Je n'avais rien relu sur le film avant pour profiter de ma mémoire de moineau (j'ai vu deux fois Casino et je me rappelle plus de grand chose ni du twist, oui-oui), et effectivement j'ai souvent vu Guy Georges sous les traits de Djé (vraiment un bon choix d'acteur). Surtout selon les aspects "ça avait l'air d'un type bien sous tout rapport", séducteur serial séducteur dont personne ou presque ne lit le jeu, jouissant d'une bonne instruction... Je ne connais pas les autres criminels mentionnés, j'ai de suite pensé au tueur de l'Est parisien et à son profil si particulier.

Au jeu des références du film, je perçois surtout l'empreinte de La Haine (pas vus beaucoup des films cités en même temps, inculte un jour...). Ça me rappelle aussi Darling, le film n'est pas une réussite selon moi, mais à cause de cette réplique du personnage de Marina Foïs "Elle est pas facile à dire, la vérité. Si j'enlève la broderie, il reste que la merde, et la merde, ça n'intéresse personne. Les gens, ce qu'ils veulent tous, c'est des belles histoires, avec des gens beaux. La merde des inconnus, tout le monde s'en fout." Je trouve que dans ces deux films, ce même message porte, pas avec la même ampleur ni la même subtilité (déséquilibre en faveur de Vaurien). Malgré l'entraide inhérente à notre nature humaine, c'est souvent cette même inhérence guidée ici par notre individualisme qui pousse la personne marginalisée à s'organiser d'avantage en dehors de la société dite civilisée. À ses dépens parfois, ici ça permet au héro d'agir en sous-marin. Aux côtés de ce personnage probablement torturé et hors norme, on côtoie prostitution, mal logement, travaux dangereux et pénibles... Les portes de sortie dans la réalité sont plus souvent la mort par usure que l'intégration sociale des parias... Et à cet effet, je trouve l'intégration de courtes scénettes démontrant les formes diverses de la misère humaine par l'entremise de la figuration bien amenée. Selon moi, elles installent en toile de fond le mystère Djé dans un espace uniquement suggéré, le fameux "show, dont tell". Je trouve ça assez subtil, mais j'ai l'impression d'être une des seuls ici à l'apprécier de la sorte, et que vous êtes nombreux à trouver ça au contraire trop démonstratif. Certainement que mon inculture ciné pèse ici une fois encore, sinon affaire de sensibilité personnelle dira-t-on.

Sinon j'avais une question sur le male-gaze (j'ai lu que Z, tu avais à priori eu une réflexion autour de ceci dans ce long) : pourquoi cette nudité lors de la scène de sexe entre les deux héros ? Je veux dire, j'ai supposé l'intention d'interpeller le spectateur en choisissant de ne pas dévoiler nue la poitrine de l'actrice malgré le prometteur et attendu décrochage de soutif. Mais ce faisant, ça reste du ressort du male-gaze de la filmer si dévêtue pour dénoncer celui-ci, non ? Pour moi, si l'un des buts de ce plan est bien d'interroger le regard hétéro masculin sur la nudité des femmes, ça pouvait être l'occasion de ne pas dénuder son actrice justement. Désolée si j'ai rien compris à l'intention...

Si j'ai comme d'hab' omis de parler de pleins de choses que je pensais coucher à l'écrit, le principal : c'était une très bonne séance. Et par delà, je pense que c'est un film qui me marquera encore longtemps ! Je ne regrette pas d'avoir fait le déplacement dans une bibli le proposant pour pouvoir l'emprunter.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Aoû 2023, 15:38 
Hors ligne
L'impertinent pertinent
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Juil 2005, 01:55
Messages: 11376
Localisation: Previously on Premiere
Paprika a écrit:
Sinon j'avais une question sur le male-gaze (j'ai lu que Z, tu avais à priori eu une réflexion autour de ceci dans ce long) : pourquoi cette nudité lors de la scène de sexe entre les deux héros ? Je veux dire, j'ai supposé l'intention d'interpeller le spectateur en choisissant de ne pas dévoiler nue la poitrine de l'actrice malgré le prometteur et attendu décrochage de soutif. Mais ce faisant, ça reste du ressort du male-gaze de la filmer si dévêtue pour dénoncer celui-ci, non ? Pour moi, si l'un des buts de ce plan est bien d'interroger le regard hétéro masculin sur la nudité des femmes, ça pouvait être l'occasion de ne pas dénuder son actrice justement. Désolée si j'ai rien compris à l'intention...


Disons que c'est elle qui l'embrasse en premier, qui se retire de son étreinte, puis qui se redresse, se déshabille, fond sur lui en le dominant ; on va à son rythme. Il était entendu avec Ophélie que la scène des préliminaires durerait autant qu'ils le souhaitaient, et que le signal du "coupé" serait pour la petite équipe de techniciens, le décrochage de soutif - et donc c'est l'actrice elle-même qui déterminerait le point final. Ce qui s'est passé à 3 ou 4 reprises.

Et puis elle est venue me voir, m'a dit que ça coupait peut-être un peu tôt, que ça ne la dérangeait pas d'être filmée de profil, en contrejour, et qu'on pouvait laisser tourner après le décrochage de soutif. Ce qu'on a fait pour deux ou trois prises, les dernières. Au montage, j'ai effectivement préféré l'une des trois dernières, sous réserve que la comédienne valide. Ophélie est passée en salle de montage pour nous saluer, et je lui ai montré la scène ; elle m'a dit que la longueur était parfaite à son goût. Au mien aussi, donc nickel. Et en étalonnage, j'ai un peu obscurci sa poitrine, pour éviter qu'on en fasse une capture, que ça se retrouve sur des sites porno, et que Film Freak se branle dessus.

_________________
I think we're gonna need a helmet.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Aoû 2023, 15:41 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 23659
hahahaha, la conclusion


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Aoû 2023, 16:03 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 85237
Localisation: Fortress of Précarité
Voix de Nadia Farès en evil twin dans Les Rivières pourpres : "Abdel avait pensé à tout."

_________________
UBERLINKS toujours dispo sur OCS et MyCanal!
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Aoû 2023, 16:35 
Hors ligne
L'impertinent pertinent
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Juil 2005, 01:55
Messages: 11376
Localisation: Previously on Premiere
Paprika a écrit:
Sinon j'avais une question sur le male-gaze


Le male gaze n'empêche pas la nudité. C'est seulement une question de point de vue, de regard. Dans sa réception, le spectateur est unisexe. Et le fait que je sois un mec n'a aucun impact ; ce sont bien les personnages qui dictent la mise en scène.

Dans cette scène, Maya est en contrôle de la situation / de sa sexualité ; Djé n'est pas en position de force ni de domination, et doit avancer au rythme qu'elle impose.

Lorsque Maya retire ses vêtements un à un, nous ne sommes pas du point de vue de Djé ; le corps de Maya n'est pas cadré ni recadré sur les seins, la caméra ne rend pas son corps désirable ni spécialement à son avantage, et ni l'image ni la lumière ne sont esthétisées. Enfin, le montage est quasi nul, et la continuité est de mise. Aucun code de l'excitation masculine, si je puis dire, n'est mis en place ou respecté.

Voilà, autrement filmer la nudité serait caduque, et être un réalisateur masculin découlerait automatiquement d'un male gaze profond. Heureusement pas !

_________________
I think we're gonna need a helmet.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Aoû 2023, 08:55 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Mai 2023, 17:54
Messages: 292
Z a écrit:
Voilà, autrement filmer la nudité serait caduque, et être un réalisateur masculin découlerait automatiquement d'un male gaze profond. Heureusement pas !


Être une réalisatrice même lesbienne n'empêche pas d'adopter un regard masculin. C'est celui le plus répandu et valorisé, c'est logique qu'il influence les représentations feminines dans l'audiovisuel.

J'ai mis un peu de temps à répondre parceque j'ai l'impression de t'avoir piqué avec cette question vu les deux réponses successives. Je précise à nouveau : c'est juste une interrogation latente et j'ai vraiment peu de réserves sur ton film. Que ton actrice ait été correctement traitée, soit, ça devrait être la norme. En tant que spectatrice, je ne suis pas sensée connaître les dessous d'un tournage. Et je continue à mater du Kechiche, donc...

En l'état, pour moi tu ne réponds pas aux questions qui me sont venues spontanément : qu'est-ce que ça apporte que le personnage de Maïa soit en petite tenue ? Pourquoi elle seule et pas Djé seul ou Djé aussi ? Pourquoi une femme qui se dénude, surtout face à un gars habillé, serait en position de contrôle ? Pour moi elle est au contraire la plus vulnérable dans cette scène. Et tu sembles abonder plutôt dans cette direction car tu as précisé avoir été super attentif au consentement et au bien-être de ton actrice pour tourner ceci. Si je comprends bien, on doit comprendre ici en continuité avec la réplique des "10/15 partenaires/an" que Maïa guide et surtout domine le rapport ? Pour moi c'est vraiment pas limpide si c'est bien ça, et j'interroge l'utilité de cette mise à nu, sans que ça soit un blocage non plus.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Aoû 2023, 09:49 
Hors ligne
L'impertinent pertinent
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Juil 2005, 01:55
Messages: 11376
Localisation: Previously on Premiere
Paprika a écrit:
Être une réalisatrice même lesbienne n'empêche pas d'adopter un regard masculin. C'est celui le plus répandu et valorisé, c'est logique qu'il influence les représentations feminines dans l'audiovisuel.


Tout à fait.

Citation:
J'ai mis un peu de temps à répondre parceque j'ai l'impression de t'avoir piqué avec cette question vu les deux réponses successives.


Pas du tout, j'avais juste l'impression d'avoir répondu un peu à côté la première fois.

Citation:
En l'état, pour moi tu ne réponds pas aux questions qui me sont venues spontanément : qu'est-ce que ça apporte que le personnage de Maïa soit en petite tenue ?


Qu'elle est à l'aise avec son corps, sa sexualité, consentante, et que ça influe forcément sur le psychopathe en face, dont les pulsions se terrent dans ces moments-là (pareil avec Marie Colomb plus tôt dans le film).

Citation:
Pourquoi elle seule et pas Djé seul ou Djé aussi ?


Quand il prend sa douche chez une victime, idéalement j'aurais aimé qu'il déambule ensuite tout nu dans l'appartement pour accentuer l'impunité, mais Deladonchamps était un peu complexé et l'avait déjà fait dans L'inconnu du lac. Pas de souci, j'entends et je passe à la suite.

Citation:
Pourquoi une femme qui se dénude, surtout face à un gars habillé, serait en position de contrôle ?


J'imagine parce qu'elle donne à voir ce qu'il attend impatiemment de voir ? Cela dit Maya ne se fout pas à poil dans le film, elle retire juste son t-shirt, et par la suite son soutif.

Citation:
Pour moi elle est au contraire la plus vulnérable dans cette scène.


On a pourtant fait en sorte de ne pas jouer sur un danger potentiel la concernant. Elle est safe, et tout dans le rythme de la scène, les cadres, les dialogues etc. vient renforcer le côté safe. Même si on garde à l'esprit la dangerosité et la perversion du mec en face. Le danger / malaise se passe dans la tête du spectateur plus que dans la scène en elle-même.

Citation:
j'interroge l'utilité de cette mise à nu, sans que ça soit un blocage non plus.


Je comprends ta remarque, mais encore une fois, on ne voit rien du tout, ou quasi rien.

_________________
I think we're gonna need a helmet.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 269 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 14, 15, 16, 17, 18

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Wu Xia (Peter Ho-Sun Chan - 2011)

DPSR

0

1520

04 Juin 2011, 14:53

DPSR Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. What's Up, Doc? (Peter Bogdanovich - 1972)

Qui-Gon Jinn

0

251

17 Mai 2023, 16:10

Qui-Gon Jinn Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Peter Pan (P.J. Hogan - 2003)

Qui-Gon Jinn

2

137

09 Déc 2023, 22:37

Qui-Gon Jinn Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Battleship (Peter Berg, 2012)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Film Freak

25

4015

22 Juin 2018, 19:05

Déjà-vu Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Bad Taste (Peter Jackson, 1987)

Walt

8

1697

31 Mar 2014, 19:27

Tetsuo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Neds (Peter Mullan - 2011)

DPSR

0

1225

14 Fév 2011, 20:04

DPSR Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Defendor (Peter Stebbings, 2009)

deudtens

0

1160

14 Aoû 2010, 15:06

deudtens Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Bullitt (Peter Yates - 1968)

Qui-Gon Jinn

13

886

17 Juin 2023, 11:23

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Blood Red Sky (Peter Thorwarth, 2021)

Art Core

0

654

02 Aoû 2021, 12:54

Art Core Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Relic (Peter Hyams - 1997)

F-des-Bois

7

1658

01 Juil 2009, 12:59

Nijal Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web