Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 13 Avr 2024, 02:09

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 19 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 26 Sep 2022, 10:30 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 85237
Localisation: Fortress of Précarité
Image

Bon j'ai trouvé ça surpuissant.

Un putain de film fleuve qui m'a embarqué dès les premières minutes, avec ce montage alterné qui présente d'emblée le vaste terrain qu'explorera Roustaee, entre le cérémonial ridicule des traditions et la violence de la réalité économique et au milieu, une jeune femme qui souffre déjà du poids qu'elle porte sur ses épaules, de cette fratrie qu'elle va tenter d'extirper de leur position sociale en bas de l'échelle.

Roustaee semble abandonner le genre (du polar qu'était La Loi de Téhéran) mais signe en réalité un vrai film de mafia, se focalisant sur une famille, un noyau mais aussi un clan plus large, et signe un Parrain de la lose, avec son wannabe Vito à l'échine irrémédiablement courbée, son Michael raté qui revient non pas de la guerre mais de l'usine, et donc Leila, une sorte de Lady Macbeth inversée, positive et bienveillante. Depuis sa position de seule fille de la fratrie, et de seule non-chômeuse, et de seule à s'occuper encore des parents, elle va devoir fomenter une véritable révolution, au sein de sa propre famille comme synthèse d'une société et d'un système tout entier.

Parce que c'est vraiment un monde de misère, où le "Parrain" jouit juste de manger sur une estrade lors des mariages et d'un titre honorifique, parce que la vie ne cesse de ramener cette famille à son statut excrémentiel (les problèmes de défécation du père, la boutique providentielle qui n'est encore aujourd'hui que des toilettes publiques) où même le magouilleur de la famille vit dans un taudis dans les quartiers nord sensément plus prestigieux mais dont il ne peut utiliser les escaliers extérieurs et doit alors emprunter un ascenseur de fortune précaire pour se hisser à ce statut superficiel.

Ce n'est pas un hasard si Roustaee les fait regarder du catch à plusieurs reprises, c'est le même mécanisme qui régit la WWF et ces histoires de clan où chaque membre d'âge canonique "attend son tour" de briller. Une tradition aussi hypocrite qu'illusoire, un honneur de gagne-petit. C'est un film de mafia où les puissants ne tuent pas, ils se contentent d'humilier. Parce que le statut est tout. Et malgré cette réalité de la misère, le film est exempt de tout dolorisme, il ne donne pas non plus dans le type de spirale infernale de gens qui se mettent bêtement dans la merde (genre Uncut Gems) et donc n'éveillent aucune empathie. Ici, on peut même avoir de l'empathie pour ce pathétique patriarche, jusqu'à ce que la colère prenne à juste titre le dessus.

C'est un film verbeux mais où les échanges tiennent de la baston, entre un personnage dans la résistance et un autre qui veut le secouer, l'urgence portant les scènes au même titre que les performances (toutes remarquables) et que la mise en scène, qui achève d'enfermer ces individus. Ça me parle parce que c'est un film de conflits, fraternel, générationnel, sociétal. C'est un film vénère, comme Leila, où la rage de s'en sortir se confronte sans cesse au mur d'un système, qu'il s'agisse des traditions ou du patriarcat. Une tragédie shakespearienne moderne.

_________________
UBERLINKS toujours dispo sur OCS et MyCanal!
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 26 Sep 2022, 11:32 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Mar 2012, 13:20
Messages: 10680
J'avais adoré le précédent. Le pitch et l'affiche de celui la me donnait peu envie.
Tu me rassures fortement .


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 26 Sep 2022, 11:35 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 35773
Localisation: Paris
On connaît le kink de l'ami Freak pour les films iraniens, et LA LOI DE TEHERAN c'était sympa, mais les 2h45 là...

_________________
Liam Engle: réalisateur et scénariste
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 26 Sep 2022, 11:55 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 85237
Localisation: Fortress of Précarité
Je kiffe pas tous les Farhadi ou Panahi...

_________________
UBERLINKS toujours dispo sur OCS et MyCanal!
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 26 Sep 2022, 12:11 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2008, 02:29
Messages: 13244
Qui-Gon Jinn a écrit:
On connaît le kink de l'ami Freak pour les films iraniens, et LA LOI DE TEHERAN c'était sympa, mais les 2h45 là...

T’as qu’à emporter une burrata dans un tupperware.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 26 Sep 2022, 12:22 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 27814
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
J'avais été assez déçu par le film à Cannes mais force est de constater que j'y repense souvent et que quand même il y a quelque chose d'assez impressionnant dans cette fresque familiale terriblement en phase avec la réalité iranienne d'aujourd'hui mais en même temps très romanesque. La comparaison de FF avec Le parrain est très juste même si j'avais plutôt pensé au roman russe dans ces questionnement moraux permanents dans un contexte de grande précarité. Le film parle de choses très concrètes de la vie quotidienne de cette famille populaire en y injectant l'absurde de conventions sociales totalement désuètes (cette histoire de "parrain" de la communauté, ces cadeaux de mariage en pièces d'or) mais ô combien importante pour un patriarche qui n'a rien pour lui qu'une rancoeur acide (excellent personnage du père). Globalement c'est réussi, vraiment dense et ambitieux. Dommage que ce soit un peu trop long et que la construction soit un peu trop inégale (le climax du mariage, scène géniale et après long épilogue un peu mollasson même s'il y a tout le truc de l'inflation, assez passionnant).

Un vrai bon film mais c'est dommage, tu sens qu'il manque pas grand chose pour que ça prenne un peu plus d'ampleur.

4/6

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 26 Sep 2022, 12:41 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 35773
Localisation: Paris
Art Core a écrit:
J'avais été assez déçu par le film
Ouf, une porte de sortie.

_________________
Liam Engle: réalisateur et scénariste
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 26 Sep 2022, 12:42 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Oct 2009, 11:34
Messages: 568
L'enthousiasme de FilmFreak me donne envie de le revoir, mais comme Art Core, j’en étais sorti à la fois impressionné et déçu.
Le film est fort (la scène du mariage ; le plan où Leïla se retourne brusquement vers Alireza pour lui ordonner d’obéir ; beaucoup d’autres) mais, dans sa deuxième partie, Roustaee force un peu trop le trait à mon goût, dans l’accumulation de rebondissements (qui se fait au détriment de la cohérence des personnages ; mais je ne me souviens plus assez du film pour justifier précisément). La toute dernière scène m’a déplu :
je l’ai trouvée d’abord magnifique par sa retenue, aussi belle que celle de Marlon Brando au milieu de ses plants de tomates, puis trop appuyée. J’ai du mal avec le personnage d’Alireza, le plus conformiste des frères sous ses airs de réformateur ; c’est le plus traître de tous et je ne comprends pas que le film lui offre cette dernière scène, à lui plutôt qu’à Leïla.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 26 Sep 2022, 12:55 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 27814
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Oui d'ailleurs Leila qui est le personnage du titre pourtant est pour moi trop effacée par rapport à ses frères plus volubiles et charismatiques. Petit problème d'équilibre je trouve.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 26 Sep 2022, 13:09 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2008, 19:19
Messages: 9632
Localisation: Ile-de-France
J'ai bien aimé mais j'avais trouvé La Loi de Téhéran plus dense et riche, chaque scène recelait de sens et de détails, c'était avec le recul assez impressionnant, le film avait été sous-estimé de tous, moi y compris (je crois que j'avais fait le radin sur le 5/6).

Celui-ci m'a paru plus pénible et surtout plus répétitif dans ses dynamiques. Et puis un certain pathos, un certain trop-plein étiré en long et en large, qui comme dans le précédent m'avait fait dire que ce réalisateur me plaisait moins quand il tentait d'être lyrique. Enfin ça reste quand même fort et original, pour moi c'est le meilleur cinéaste en ce moment en Iran.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 26 Sep 2022, 13:17 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Déc 2015, 16:00
Messages: 7806
Baptiste a écrit:
pour moi c'est le meilleur cinéaste en ce moment en Iran.

:shock:


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 26 Sep 2022, 13:31 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Déc 2015, 16:00
Messages: 7806
Qui-Gon Jinn a écrit:
mais les 2h45 là...

Au contraire, Rouastee transcende le principe du film dit trop long, il le sublime.
Loin d'être un sentiment diffus, tu le ressens à chaque scène, que ce soit par des dialogues qui n'en finisse plus, se répètent à n'en plus finir, ou en rejouant dix fois la même scène quand une fois aurait suffit (typiquement lorsqu'ils veulent acheter les pièces d'or et que chaque jour son cours a augmenté).
Non franchement très impressionnant, à ce niveau là c'est de l'art.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 26 Sep 2022, 13:32 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 85237
Localisation: Fortress of Précarité
Lohmann tout seul avec son zéro, on le bouh! Booouuuuhhh!!!

_________________
UBERLINKS toujours dispo sur OCS et MyCanal!
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 26 Sep 2022, 13:37 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 35773
Localisation: Paris
latique a écrit:
j’en étais sorti déçu.
Lohmann a écrit:
Rouastee transcende le principe du film dit trop long, il le sublime. Tu le ressens à chaque scène, que ce soit par des dialogues qui n'en finisse plus, se répètent à n'en plus finir
Merci les gars, je vous revaudrai ça.

_________________
Liam Engle: réalisateur et scénariste
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 26 Sep 2022, 13:37 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Déc 2015, 16:00
Messages: 7806
Film Freak a écrit:
Lohmann tout seul avec son zéro, on le bouh! Booouuuuhhh!!!

Pire film de l'année, tout ce que je n'aimais pas dans La Loi de Téhéran je l'ai retrouvé décuplé dans celui-ci. J'y ai tout de même trouvé un certain intérêt, c'est une telle compilation de ce que je peux détester que je ne peux que le remercier de n'avoir absolument rien oublié.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 19 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Loi de Téhéran (Saeed Roustayi, 2021)

Art Core

8

1100

13 Oct 2021, 09:28

Art Core Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Still Recording (Saeed Al Batal, Ghiath Ayoub - 2018)

Lohmann

0

1051

02 Avr 2019, 16:09

Lohmann Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les 3 frères, le retour (Les Inconnus - 2014)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 4, 5, 6 ]

DPSR

76

7895

17 Fév 2017, 18:11

Walt Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Rocco et ses frères (Luchino Visconti, 1960)

Walt

13

2361

09 Aoû 2015, 20:15

Walt Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Menace II Society (Frères Hughes, 1993)

jaimebonlesflutes

2

1353

10 Juil 2008, 17:28

jaimebonlesflutes Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les Frères Sisters (Jacques Audiard, 2018)

Film Freak

9

1826

12 Oct 2023, 17:44

Paprika Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Comme des frères (Hugo Gélin - 2012)

DPSR

9

1699

09 Fév 2016, 23:47

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Quatre frères (John Singleton - 2005)

viandox

2

1530

30 Oct 2007, 22:20

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les Frères Grimm (Terry Gilliam - 2005)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4, 5 ]

Karloff

67

8374

13 Déc 2006, 19:29

gould Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les chansons que mes frères m'ont apprises (Chloé Zhao - 2015)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4, 5 ]

DPSR

74

3907

07 Sep 2021, 22:30

Baptiste Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web