Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 01 Déc 2022, 08:51

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: 12 Déc 2012, 17:38 
Hors ligne
Successful superfucker
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2006, 21:20
Messages: 8712
Image

En 2013, une centrale nucléaire explose à Nagashima (préfecture fictive du nord du Japon). Les habitants du village se remémorent avec frayeur ce qui s'est passé deux années auparavant à Fukushima, lors du tsunami et de l'explosion de la centrale nucléaire qui s'en est suivie, soupçonnant, à juste titre, les autorités de leur cacher, comme deux ans auparavant, la gravité de la situation. Une famille située dans une région agricole, les Suzuki, sont confrontés à l'évacuation. Le père décide de rester avec la mère qui perd la mémoire, laissant s'éloigner son fils et sa femme.


Pour moi, on se situe quand même un bon cran en-dessous de Himizu. Pourtant, le constat de ce second volet de sa trilogie nucléaire renvoie à la structure de Himizu: société à l'abandon qui gobe une nouvelle fois les mensonges du gouvernement ou reste rivée à l'info continuelles des médias en pleine improvisation, renvoyant au cri final de Himizu qui n'est ici plus qu'un murmure d'espoir. Mais c'est comme si Sono Sion était devenu soudainement soluble dans le cinéma de festival, loin de la fureur outrancière et de la poésie punk de ses précédents opus qui hérissaient le poil de certains congénères qui kiffent Populaire. Du coup, même si le mélo familial ne manque pas de force et de gravité, l'assagissement du cinéaste amplifie ses défauts frappants de rythme, avec des passages qui reviennent en boucle comme la mère qui veut rentrer on ne sait où ou la femme enceinte qui crapahute en combi intégrale au supermarché. Avec un bon monteur, ce film de 2h15 pouvait facilement en paraître 1h30. Reste un film intéressant sur la propagande gouvernementale et médiatique, s'intéressant à des régions agraires sinistrées, porté par quatre comédiens touchants.
3-4/6


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Fév 2013, 16:28 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 22511
J'ai trouvé ça absolument magnifique. Alors je comprends parfaitement tes réserves et du coup je vais mettre 5/6, le film pourrait durer 30 minutes de moins et les persos féminins être moins fofolles. Mais qu'il est fort bordel, il doit avoir un budget de deux yens pour faire le film.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 29 Avr 2013, 08:59 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Oct 2005, 10:23
Messages: 8089
Vu que je suis à fond dans le propos du film, j'ai déjà par ça forcément plus accroché que pour Guilty of Romance. Mais je trouve quand même que c'est toujours aussi démonstratif et fatiguant de littéralité, tout est toujours hystériquement et unilatéralement étalé sur l'écran dans les enjeux qui se posent. Aucun recoin, mais à chaque idée qui traverserait le film doit correspondre une ligne de dialogue, un plan explicite ou le surgissement d'une ironie de plomb en matière de critique sociale (tous les passages avec "la télé nous ment alors"...). Même l'ambiguïté que pourrait poser le comportement extrême de l'épouse, Sion n'en fait pas grand chose pour ne pas amoindrir la charge (ça m'a quand même fait penser un peu à ce film de Kurosawa sur l'après Bombe, Vivre dans la peur, où Mifune voulait embarquer toute sa famille en Amérique du Sud par peur nucléaire et se retrouvait mis sous tutelle en réponse).

Les métaphores et quelques moments un peu poétiques sont souvent d'une épaisseur significative pénibles, et quelques segments comme celui des deux jeunes dans la ville détruite par le Tsunami nettement plus faible (malgré l'apparition un peu fantastique des deux enfants, meilleur moment du film,
avec aussi la belle-fille en combi quand le père se précipite en fureur sur la bagnole à la fin, deux trois moments comme ça quand même bien saisissants et émouvants
)... Reste un film auquel on ne peut pas reprocher à tout le moins de ne pas regarder les yeux grands ouverts ce qui se passe, du Mahler qui dépanne plutôt bien aussi, et l'interprétation du vieux couple que je trouve très forte.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 12 Mai 2013, 19:08 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Oct 2005, 10:23
Messages: 8089
Décès de l'acteur principal du film (peut-être la meilleure choses dedans)

http://www.filmdeculte.com/cinema/actua ... 17541.html


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 12 Mai 2013, 19:42 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 22511
Triste... Au moins il sera parti sur un grand rôle.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Mai 2013, 11:55 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 25630
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
J'ai littéralement détésté les deux films que j'avais vu de Sono Sion que ce soit l'immonde Strange Circus et le moins immonde mais tout aussi con Guilty of Romance. Un cinéma grotesque, faisant de la provoc à deux balles pour festivaliers en manque de sensations fortes.
J'ai quand même voulu aller voir celui-là après les éloges lu un peu partout et j'en ressors plutôt satisfait. On est loin de la bouffonnerie de ces précédents films là avec un sujet aussi sensible pour le Japon. Et finalement on peut être gré à Sono Sion pour avoir adopté une approche assez pragmatique et réaliste déclinant la tragédie selon trois récits entrecroisés. Et si la première partie m'a fait peur avec ses acteurs approximatifs, sa photo crado et sa mise en scène basique plus le film évolue plus il parvient à s'échapper de la réalité du récit circonstancié de ses événement fictifs pour tenter l'échappée poétique. Cela donne lieu aux meilleurs moments du film. La femme paranoïaque qui s'isole du monde dans sa combinaison d'astronaute, la fuite de la grand-mère (moment très émouvant) et la ballade des deux ados dans les ruines inhabités. Soudain l'émotion surnage et le film se fait véritable manifeste poétique anti-nucléaire.

Mais c'est quand même trois fois trop long, super laid (photo terne) et d'une lourdeur pas loin d'être rédhibitoire (le dernier plan gogol). Mais au milieu de tout ça il y a quelques moments suspendus, quelques très belles scènes à la poésie glaçante qui fonctionnent.

3/6

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Mai 2013, 12:33 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 22511
Le dernier plan ?

sinon sur la longueur, c'est clair que Sono Sion devrait se limiter aussi


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Mai 2013, 12:37 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Oct 2005, 10:23
Messages: 8089
Symbolisme de la mort c'est vrai
(l'arbre en feu symbolisant le vieux couple)
.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Mai 2013, 12:43 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 22511
C'est beau comme image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Mai 2013, 12:47 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 25630
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Euh non le dernier plan c'est
c'est les deux ados qui marchent en faisant des grands pas et en chantonnant "un pas, un pas, un pas" avec fondu enchaîné sur le titre

Symbole lourdingue de l'espoir et du regard vers l'avenir.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Mai 2013, 12:48 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Oct 2005, 10:23
Messages: 8089
Lol j'ai totalement zappé :oops: Mais ce n'est pas plus fin, les trois segments ont leur truc tartignole à la fin.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Mai 2013, 12:53 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 25630
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Oui même si la fin sur la plage pour le couple est plus nuancée avec cette résignation devant le danger omniprésent et invisble.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Mai 2013, 13:09 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 22511
la fin sur les ados renvoie à celle d'Himizu, en fait


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Tag (Sion Sono, 2015)

Caribou

6

1190

05 Déc 2015, 11:49

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Himizu (Sono Sion - 2011)

DPSR

4

1452

26 Sep 2012, 14:50

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Exte (Sono Sion, 2007)

Abyssin

0

629

28 Aoû 2020, 10:36

Abyssin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Suicide Club (Sion Sono, 2002)

Bub

3

1397

04 Aoû 2008, 13:19

Blissfully Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Cold Fish (Sono Sion - 2010)

DPSR

3

1532

05 Juil 2011, 17:08

Pandor Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Why Don't You Play in Hell (Sono Sion - 2013)

Karloff

2

989

23 Mar 2015, 03:18

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Forest Of Love (Sono Sion, 2019)

MrHobbes

12

1253

20 Déc 2019, 15:23

bmntmp Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Love Exposure (Sono Sion - 2008)

Karloff

0

487

15 Fév 2021, 23:27

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Promised Land (Gus Van Sant - 2012)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

DPSR

17

2651

06 Aoû 2013, 09:19

Mickey Willis Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Hope (Boris Lojkine - 2014)

DPSR

5

1130

28 Mar 2015, 01:02

Tom Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web