Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 13 Juil 2020, 05:37

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 35 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 05 Mar 2007, 15:48 
Hors ligne
Matou miteux
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Juil 2005, 13:48
Messages: 12933
Localisation: From a little shell, at the bottom of the sea
Jamais vu

Image

Lors d'une mission, Eriksson, jeune recrue, est sauvé d'une mort certaine par son commandant Meserve. Quelques jours plus tard, le radio de l'escouade est abattu dans un village allié. Meserve décide alors d'enlever une jeune villageoise. Eriksson, ne doutant pas du sort réservé à la jeune fille, va se battre, malgré son admiration pour son commandant, contre tous les hommes de sa patrouille.

Beaucoup aimé la façon dont De Palma choisit d'aborder son sujet par le prisme du crime de guerre et détourne le train train du genre. Le film est sous tension permanente en se concentrant sur son nombre réduit de personnages, où l'échelle du conflit est réduite aux relations qu'ils entretiennent et à quelques souvenirs dans un bus, tout ça magnifié formellement par un Brian tout adroit. La BO de Morriconne très bien utilisée et Fox porte solidement le récit, tandis que le film vient te prouver que Sean Penn n'a pas attendu ces dernières années pour surjouer.

5/6

_________________
Doll, it's a heartbreaking affair


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 06 Mar 2007, 06:40 
Hors ligne
Vaut mieux l'avoir en journal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:21
Messages: 18443
Localisation: Paris
J'ai toujours pas pigé pourquoi, dans l'espèce de souterrain, le viet avance en rampant. De Palma se fache tout rouge quand on lui pose cette question.
Sinon, film sympa mais bon... J'aime pas la fin édulcorée. 4/6.

_________________
La Vie brève de Jan Palach
(192 pages, 16.50€)
Le Dilettante | Place des librairies | Fnac | Amazon


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 06 Mar 2007, 06:46 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 27437
Localisation: Paris
Le plus grand roulage de pelle, au sens propre, de l'histoire du cinéma.

Je n'ai vu le film qu'une fois, à 15 ans, mais j'avais déjà été assez bluffé par ce film relativement méconnu par rapport aux autres oeuvres sur la guerre du Vietnam.

_________________
Liam Engle: réalisateur de comédie, publicité, série, cinéma !
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 06 Mar 2007, 09:34 
Hors ligne
Matou miteux
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Juil 2005, 13:48
Messages: 12933
Localisation: From a little shell, at the bottom of the sea
Cosmo a écrit:
J'ai toujours pas pigé pourquoi, dans l'espèce de souterrain, le viet avance en rampant.


Oui je me suis demandé la même chose...

_________________
Doll, it's a heartbreaking affair


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Mai 2020, 01:09 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 75579
Localisation: Fortress of Writing
Je réalise que je ne l'avais jamais vu en entier. Enfin à vrai dire, à part le décor de la scène du viol et le réveil dans le train à la fin, je n'avais strictement aucun souvenir du film.

Et je n'en suis pas vraiment étonné parce que même en le revoyant, le film m'a quelque peu glissé dessus.

Je ne saurais trop quoi reprocher si ce n'est qu'à voir aujourd'hui, après ce qui me semble être beaucoup d'histoires similaires (et en vrai, je sais pas si je saurais en citer une mais l'archétype du jeune innocent et du chien fou assoiffé de sang parmi les soldats, c'est un peu monnaie courante), je n'y ai pas trouvé grand intérêt.

J'admire le contrepied des "grands films sur le Vietnam" que prend De Palma, troquant les épopées type Apocalypse Now, The Deer Hunter et Full Metal Jacket pour un récit qui aurait pu se jouer au théâtre, avec ses 5-6 personnages et sa jungle étouffante comme un huis-clos.
J'allais écrire presque mot pour mot ce que Bliss écrit plus haut :
Blissfully a écrit:
Le film est sous tension permanente en se concentrant sur son nombre réduit de personnages, où l'échelle du conflit est réduite aux relations qu'ils entretiennent et à quelques souvenirs dans un bus, tout ça magnifié formellement par un Brian tout adroit. La BO de Morriconne très bien utilisée et Fox porte solidement le récit, tandis que le film vient te prouver que Sean Penn n'a pas attendu ces dernières années pour surjouer.

Voilà, entièrement d'accord avec ça mais je crois que, comme pour Les Incorruptibles, le "Brian tout adroit" ne me stimule guère et s'il est mené d'une main experte, le récit demeure trop sur des rails pour me parler.

Je crois que la partie qui m'anime le plus, c'est la quête désespérée de justice du protagoniste qui essaie de révéler le scandale et se confronte aux murs du système et je me suis dit que j'aurais aimé un film entier dédié à cette partie de l'histoire...et ce film c'est Des hommes d'honneur que j'adore.

Cosmo a écrit:
Sinon, film sympa mais bon...

Voilà, c'est pas le terme que j'aurais utilisé mais le sentiment est similaire. Je comprends pourquoi j'avais gardé l'arrière-goût d'un 3/6 toutes ces années. En fait, je trouve ce que Redacted aurait DÛ être plus intéressant que ce film-ci (et plus intéressant que Redacted évidemment).

Citation:
J'aime pas la fin édulcorée.

J'aurais pas dit édulcorée mais elle est bizarrement hors sujet oui...et justement, vu comme De Palma aime finir ses films sur le protagoniste se réveillant d'un cauchemar, je me suis demandé s'il ne jouait pas délibérément avec les/ses codes : ici, le cauchemar est la réalité et l'épilogue post-réveil adopte délibérément une imagerie de rêve, lumineuse et colorée.

Voyez à quel type de branlette j'en suis réduit pour trouver quelque chose à dire sur ce film

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Mai 2020, 08:21 
Hors ligne
Vaut mieux l'avoir en journal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:21
Messages: 18443
Localisation: Paris
Concernant la fin, je pense que j’évoquais surtout l’histoire d’origine dont le film s’inspire et dans laquelle les soldats ne sont pas reconnus coupables.

_________________
La Vie brève de Jan Palach
(192 pages, 16.50€)
Le Dilettante | Place des librairies | Fnac | Amazon


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Mai 2020, 08:22 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 75579
Localisation: Fortress of Writing
Selon Wiki, ils ont bien été reconnus coupables mais y en a un qui a été finalement acquitté en appel et d'autres qui ont vu leurs sentences réduites.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Mai 2020, 09:08 
Hors ligne
Vaut mieux l'avoir en journal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:21
Messages: 18443
Localisation: Paris
Ah ? En tout cas c'est DP lui-même qui expliquait dans une interview d'époque qu'ils avaient dû modifier la fin pour le film, pour que ce soit acceptable pour le public (faudrait que je retrouve l'interview, dans laquelle il faisait que de gueuler parce qu'il venait de se faire éclater par la presse).

_________________
La Vie brève de Jan Palach
(192 pages, 16.50€)
Le Dilettante | Place des librairies | Fnac | Amazon


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Mai 2020, 10:47 
Hors ligne
Connaisseur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Juin 2018, 09:02
Messages: 113
Film Freak a écrit:

Citation:
J'aime pas la fin édulcorée.

J'aurais pas dit édulcorée mais elle est bizarrement hors sujet oui...et justement, vu comme De Palma aime finir ses films sur le protagoniste se réveillant d'un cauchemar, je me suis demandé s'il ne jouait pas délibérément avec les/ses codes : ici, le cauchemar est la réalité et l'épilogue post-réveil adopte délibérément une imagerie de rêve, lumineuse et colorée.

Voyez à quel type de branlette j'en suis réduit pour trouver quelque chose à dire sur ce film

Pour moi c'est un clin d’œil (qu'on peut trouver déplacé) à Vertigo, Fox revoit la femme assassinée qui le hante. D'ailleurs c'est la même actrice qui joue la victime et la fille du bus de la fin.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Mai 2020, 20:16 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2008, 02:29
Messages: 7017
Évidemment que c’est un clin d’œil à Vertigo, génial d’ailleurs, même si De Palma pourrait tout à fait le nier (mais il ne faudrait pas le croire, ou ne pas sous-estimer son inconscient). Le lieu me rappelle la promenade entre Scottie et Judy devant le Palace of Fine Arts, avec les gens sur la pelouse tels des Qui-Gon Jinn en plein confinement : https://youtu.be/VB_Xl78uC1U (là c’est le coup d’œil envieux de Judy envers le couple qui s’embrasse qui est génial, cruellement génial). J’adore le plan final d’Outrages, avec ces palmiers à la lisière du centre urbain, symbole du Vietnam qui hante Michael J. Fox.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Mai 2020, 20:27 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 75579
Localisation: Fortress of Writing
On est donc d'accord : c'est le seul passage intéressant du film.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Mai 2020, 20:40 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2008, 02:29
Messages: 7017
Avec ce "You had a bad dream, didn’t you?" que l’on pourrait trouver lourd par sa littéralité, mais qui est aussi l’absolution post-mortem de la victime, des victimes, c’est sublime.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Mai 2020, 23:10 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 75579
Localisation: Fortress of Writing
C'est abusé, surtout. "C'est toi la vraie victime en fait, hein Eriksson? Tkt BG."

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 07 Mai 2020, 06:04 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2008, 02:29
Messages: 7017
C’est toi qui le dis, pas le film. Il n’y a pas de vraie ou de fausse victime, c’est la culpabilité du survivant. Bientôt tu vas nous faire croire que c’est Schindler la vraie victime de la Liste.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 07 Mai 2020, 08:51 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 75579
Localisation: Fortress of Writing
Bah c'est toi qui parle d'absolution.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 35 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Greetings (Brian De Palma, 1968)

Film Freak

1

614

02 Juil 2018, 10:48

Cantal Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Hi, Mom! (Brian De Palma, 1970)

Film Freak

7

756

08 Juin 2018, 07:06

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Pulsions (Brian de Palma, 1980)

Cosmo

14

2233

30 Avr 2020, 10:20

elmergantry Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Redacted (Brian de Palma, 2007)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 25, 26, 27 ]

Jericho Cane

396

19378

01 Juil 2018, 11:30

Abyssin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Sisters (Brian De Palma, 1973)

Marlo

4

1399

12 Juin 2018, 23:04

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Blow Out (Brian De Palma - 1981)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 4, 5, 6 ]

Tom

78

4507

26 Avr 2020, 15:32

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Passion (Brian De Palma - 2012)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 6, 7, 8 ]

DPSR

105

7661

03 Mar 2014, 01:04

Kost Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Scarface (Brian De Palma, 1983)

Walt

8

1353

03 Juin 2018, 23:39

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Obsession (Brian De Palma, 1976)

Film Freak

1

1064

23 Avr 2019, 23:21

Mickey Willis Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Furie (Brian De Palma, 1978)

Film Freak

9

648

02 Juil 2018, 13:37

Film Freak Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 18 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web